Test de PDF Squeezer 4

Vous envoyez souvent des fichiers PDF bien lourds en vous demandant si votre interlocuteur va bien le recevoir?

Il y a plusieurs solutions pour éviter ce problème.

La première, c’est peut-être déjà de ne pas se le poser, et se dire qu’en ces temps modernes, les gens n’ont qu’à être à la page et être capables de recevoir n’importe quel fichier attaché. C’est mal connaître les pauvres enseignants vaudois qui doivent encore faire avec ce truc tout vétuste et tout pourri qu’est educanet2, heureusement remplacé désormais en grande partie par un compte Outlook edu-vd, mais qui reste encore nécessaire malgré tout pour les envois groupés et ciblés immensément utilisés dans nos écoles.

Deuxième solution: passer par un lien dans un service en ligne sur lequel votre récepteur va devoir cliquer afin de télécharger votre document, ce qui fonctionne la plupart du temps, mais moi qui l’ai beaucoup utilisée, cette solution, je peux vous dire que ça n’est pas toujours simple pour celui qui doit le faire et qui ne connaît pas trop l’informatique.

Troisième solution (et je crois qu’il n’y en a pas d’autres) une compression de votre PDF à travers un service Web, comme SmallPDF qui me semble très bien, mais dont j’ai été infichu de trouver le prix de son service (car oui, il y en a un puisqu’on peut l’essayer pour 14 gratuitement, mais après?), ou passer par des programmes natifs sur votre machine, comme le regretté Small PDF de notre ami et rédacteur de l’époque sur Cuk.ch que tout le monde appréciait (le programme et le rédacteur), mais qui n’existe plus (le programme, Fabien, lui, va très bien, ne vous inquiétez pas, tout comme Puzzo, sa femme rédactrice elle aussi de Cuk.ch, j’ai eu de leurs nouvelles récemment, ils sont même devenus parents, félicitations!).

Bon, à partir de là, je reviens à des paragraphes courts, plus de lettrines (à moins que…), mais pour ces trois solutions dont je viens de vous parler, je trouve que ça marquait bien chacune d’elles et que ça remplaçait avantageusement les listes à puces.

Ah, j’oubliais peut-être la réduction proposée en interne comme celle de PDF Expert. Mais regardez plutôt ce que ce programme propose sur un document que je vous montre plus bas comme exemple (la facture du 35 mm Sony):

Vous admettrez que si la compression haute vous fait gagner 0 Kb, il vaut mieux aller voir ailleurs.

PDF Squeezer 4, la merveille qu’il vous faut

La solution très simple que je veux vous proposer aujourd’hui, c’est PDF Squeezer, le compresseur de PDF.

D’abord, je vais vous montrer comment il fonctionne en vidéo, rassurez-vous, c’est très court.

Pour une bonne observation du travail de PDF Squeezer, passez en mode plein -écran et choisissez la qualité 1080.

Bien. Contrairement à ce que je dis dans ce film, le prix est d’un peu moins de dix francs suisses et non pas 4 €, c’est le prix que j’avais payé lors d’une promotion. Cela reste très bon marché.

Vous avez vu, plus simple, ça ne doit pas être possible, alors que toute la puissance du logiciel est là.

Je ne résiste pas à vous montrer quelques résultats que vous pouvez comparer vous-même en glissant le séparateur vertical horizontalement.

À gauche, le document original, à droite, la compression. Plus d’explication en légende de chaque comparaison.

Soit au départ, un document (assez difficile) de 290 Kb.

Conversion moyenne (132 Kb à l’arrivée, 41 %)
Compression haute, diminution de 81 %, 40 à l’arrivée

Évidemment, sur ce document, la différence est importante.

Sur l’exemple du film, je vous laisse regarder la différence entre l’original et la version compressée, vous verrez que la différence n’est pas énorme.

À gauche, image originale, à droite, la compressée: le document passe de 13 Mb à 2 Mb, 83 % de réduction, vous voyez ici un détail du document agrandi à 150 %. La différence est surtout visible sur le « Sony » sur l’appareil.

En conclusion

PDF Squeezer est un logiciel qui ne coûte pas cher, un peu moins de 10 francs suisses. J’imagine que l’on doit se trouver autour des 8 €.

Il est pour moi devenu fondamental, surtout que j’utilise énormément de documents issus de FileMaker qui nous sort des PDF incroyablement lourds.

Il est sans commune mesure avec des logiciels de type PDF Expert en matière de performances, se trouve être à la fois puissant tout en étant incroyablement simple, comme je crois avoir réussi à vous le prouver dans le film.

Hop, un Too Much Bô bien mérité.