Les images libres de droits ont fait leur entrée sur le Blog du Cuk

Vous l’avez peut-être remarqué si vous êtes un habitué: j’illustre souvent mes derniers articles avec des images libres de droits.

Auparavant, comme j’avais en couverture l’unique possibilité d’afficher des images rectangulaires très limitées en hauteur, je pompais des captures d’écran de parties de photos, sans trop chercher qui en était l’auteur.

Depuis le passage au nouveau thème GeneratePress que j’ai expliqué ici, je peux enfin profiter d’images complètes en couverture, et je trouve cela très agréable.

Je pourrais certainement chercher des images illustrant mes sujets dans mes propres photos, mais je préfère utiliser les images qui ne le sont pas.

Sauf que maintenant, je me vois mal afficher une image d’un autre sans:

  • dire qui en est l’auteur;
  • le rétribuer un minimum.

Il est clair qu’il est possible de pomper “honteusement” ses images sur Google en s’en fichant pas mal des avertissements comme quoi elles ne sont peut-être pas libres de droits, mais je ne veux pas le faire par respect des auteurs et par crainte, aussi, d’avoir un procès sur la figure parce que je n’ai pas fait attention.

Quelques mots sur le “libre de droits”

Libre de droits ne signifie pas “gratuit”, je vous laisse lire ici plus d’explications sur le sujet.

Certaines images libres de droits sont gratuites, d’autres pas.

Vous ne pourrez pas non plus revendre des images libres de droits, mais, en général, vous pouvez les utiliser, et selon les licences des sites qui vous le proposent, vous pourrez même le faire sur un site commercial.

N’y connaissant pas grand-chose dans le domaine, j’ai donc parcouru quelques sites sur Internet pour voir ce qu’il en était.

Un site dans votre langue

Première chose importante si vous êtes principalement francophone: la plateforme doit vous offrir un index en français pour vous permettre de retrouver rapidement l’image recherchée.

Typiquement, Shutterstock est francisé, tout comme Pixabay ou encore iStock, qui a été racheté par Getty.

D’ailleurs Getty, puisqu on en parle, est francisé aussi, mais lui joue dans une autre gamme de prix, bien plus élevée.

Par contre, un site comme Unplash ne l’est pas, et il faudra entrer les vocables en anglais pour retrouver les images attendues.

À noter qu’Unplash vient lui aussi d’être racheté par Getty.

Ils sont partout, ceux-là, et sur toute la gamme de prix, comme nous allons le voir.

La richesse du catalogue

Le nombre de photos que vous allez trouver pour un mot-clé peut varier énormément d’un site payant par rapport à un site gratuit.

Prenons une recherche sur le mot-clé “Pesticides” (oui, je sais, je suis un peu obsédé, ces temps):

Shuttestock (payant) trouve 78’279 photos et Pixelbay (gratuit) 79.

Getty images (payant) en propose 2’861, iStock 13’364

Avec une recherche sur un mot moins pointu, à savoir Avion, j’obtiens 9’931 images sur Pixabay (gratuit) et 2′?662’321 sur Shuttestock (payant) ou encore 700’587 images sur iStock, (payant lui aussi).

Sur Avion à réaction: j’obtiens 198 images sur Pixabay, 80’497 sur Shutterstock, et 311’174 sur iStock.

De manière générale, Shutterstock me semble le site largement le plus riche en images.

Les différentes formules en matière de prix

Comme je l’ai écrit plus haut, il y a des images libres de droits gratuites, d’autres qui ne le sont pas.

Les sites Shutterstock ou iStock proposent des images payantes selon une formule d’abonnement ou de pack d’images.

Chez Shutterstock, ça a l’air plutôt simple, sauf que si l’on regarde à droite la formule basée sur les packs, nous constatons que nous sommes sur une licence Standard. Or, passer sur une licence Plus coûte 465 francs.

Il vaut donc la peine de se poser la question des différences entre les deux licences:

Clairement, pour mon blog, la licence standard suffit.

Sur le site d’iStock, l’abonnement ne permet que de télécharger les images dites Essentials et pas les images Signatures, alors que le pack le permet. Et souvent, l’envie nous vient de prendre les images Signatures, comme par hasard…

Ou alors, sur le même site, vous trouverez des packs de crédits.

À savoir qu’une image Essential vous coûtera 10 francs, une Signature une trentaine de francs puisqu’il faut 3 crédits pour en obtenir une.

Au bout du compte, si vous jouez de certains abonnements ou packs, vous constaterez que si vous voulez être tranquille, l’image vous reviendra sur un site comme l’autre 10 francs suisses, soit à peu près autant d’Euros, ce qui est largement moins onéreux que Getty Images…

Clairement, Getty n’est pas une plateforme pour un site gratuit comme le mien.

Et puis, il y a les sites gratuits.

Unplash l’est, mais comme je l’ai écrit, il est anglophone.

Celui qui a ma préférence, c’est Pixabay.

Comment utiliser Pixabay

Ce site a tout pour lui.

  • Il est alimenté par une communauté qui veut se faire un nom ou qui simplement veut offrir ses images.
  • Il est en français.
  • J’ai toujours trouvé les images que je recherchais.
  • Il permet de rémunérer les auteurs des images au coup par coup.

Les licences de Pixabay sont simples:

Rechercher une image est hypersimple.

Vous entrez votre mot-clé dans le champ de recherche (ici, pesticides, en haut à gauche):

Notez en haut les images sponsorisées par iStock, ce qui permet au site de vivre.

Vous choisissez votre image, vous cliquez dessus et vous entrez dans la zone de téléchargement.

Vous cliquez sur “Télécharger” et vous voyez ceci:

Vous choisissez la taille de l’image, vous cliquez sur Télécharger.

Une fenêtre vous propose de remercier l’auteur de la photo en copiant ses coordonnées pour le référencer sur votre site, et de lui faire un don.

Si vous rétribuez l’auteur, cela se passe tout simplement comme suit:

Après avoir cliqué sur Continuer, vous entrez dans le processus de paiement habituel, ici, j’ai choisi PayPal.

Enfin, le site vous remercie.

Comment j’ai décidé de procéder

Pixabay m’a toujours permis, pour l’instant, de trouver mon bonheur en matières d’images.

Je prends donc mes images chez eux, je copie les références que j’ajoute toujours soit en fin d’article pour les photos de couverture, soit sous la photo quand l’image illustre un passage.

Et je fais un don par principe de 5 francs suisses par image.

Ce n’est pas énorme, je sais, mais c’est une manière de faire de signaler que pour moi, le travail du photographe mérite une rétribution, même si elle est pour le moins, tenant compte du fait que mon site est totalement gratuit et sans le moindre apport publicitaire.

Et tenant compte du fait que le photographe a décidé de mettre ses images à disposition gratuitement.

Au besoin, si d’ici quelque temps, je constate que parfois, il me faut une base d’images plus riche, je prendrai un pack chez Shutterstock.

Et vous, vous faites comment quand vous utilisez des images pour illustrer quelque chose?

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

46 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Pascal Kober
Pascal Kober
il y a 1 année

Comment je fais ? Je n’utilise jamais, au grand jamais, d’images libres de droits. Qui signent, à terme, la mort des photographes qui voudraient encore tenter de vivre de leur métier, tout comme le font les plates-formes de musique pour les musiciens !

dd4445
dd4445
il y a 1 année

Merci des renseignements mais je ne télécharge jamais d’image et n’ai pas de site à alimenter.

Linstit74
Linstit74
il y a 1 année

Pixabay, ma solution préférée pour mes contenus éditoriaux et mes cours.

Mirou
Mirou
il y a 1 année

Tiens… je suis curieux de pourquoi tu n’utilises pas tes propres photos? Tu dois en avoir de presque tous les sujets à force, vraisemblablement fort bien classées et tout aussi bien voire probablement mieux que celles d’autres?

Jerome31
Jerome31
il y a 1 année

A l’époque où j’avais un blog, j’utilisais des photos persos puis Unsplash (avec le plug-in WordPress). Et je continue de l’utiliser occasionnellement dans un contexte professionnel pour illustrer un sujet.

Pour le blog personnel, je n’ai eu aucun état d’âme : site non commercial, sans publicité, je prenais des images librement mis à disposition par des photographes, amateurs ou professionnels.

Quand j’insère une photo dans un document professionnel, je me pose un peu plus la question. Mais outre le fait que ma boîte serait peu encline à payer quelque chose, il est clair que cette image ajoutée n’est là que pour agrémenter, on ne fait pas d’argent avec. On pourrait du reste s’en passer aisément.

Beau geste en tout cas de faire un don pour chaque photo utilisée !

Jerome31
Jerome31
il y a 1 année

Pas tout à fait d’accord. J’avais été étonné de voir des photographes professionnels mettre à disposition des images sur Unsplash (il faut avouer que les images sont de qualité très inégale) et j’avais lu à l’époque quelques articles de photographes expliquant y bénéficier d’une grande visibilité qui leur permettait ensuite d’être sollicité et d’avoir des commandes. Et cette visibilité leur semblait plus intéressante que celles – très éphémères – apportées par les réseaux sociaux.

Jerome31
Jerome31
il y a 1 année

J’ajoute un point, lié aux images de tableaux. J’ai découvert récemment le formidable Artvee.

Il y a aussi le très riche WGA, mais à l’interface datée et aux images de moins bonne qualité.

Caplan
Caplan
il y a 1 année

Pour illustrer mes différents blogs successifs, j’utilise les photos qu’on peut voir librement sur le net. Comme mes publications ne sont pas commerciales et que je n’en retire aucun revenu, j’estime qu’il n’y a pas de problème. Si quelqu’un ne veut pas qu’on utilise ses photos sans autorisation, il n’a qu’à les publier avec un filigrane. Sinon, visible publiquement ici ou là sur internet, ça me semble égal.
Exemple:

609a39dca050fa38df3af027.JPG
?

marcdiver
marcdiver
il y a 1 année

Bonjour ! Je fais extrêmement attention à la légalité des images que j’utilise depuis une certaine expérience : voici une dizaine d’années, je gérais le site d’une école où je travaillais et j’avais mis une petite image prise sur le web pour illustrer une activité facultative. Un jour l’école a reçu une lettre de Getty Images accompagnée d’une facture à quatre chiffres pour emploi illégal d’une photo ! Je précise que celle-ci était disponible sur les images de Google. Grosse naïveté de ma part ! Et j’ai appris que mon école n’était pas la seule à avoir reçu une telle missive.
Pour la petite histoire, suite à une lettre d’excuses, Getty Images avait renoncé à l’encaissement. Mais depuis, je suis super prudent !

Noisequik
Noisequik
il y a 1 année

J’utilise 123rf.com, le prix d’une photo est environ CHF 2.50 (système de crédits)

Noisequik
Noisequik
il y a 1 année

Il y a des sociétés spécialisées qui envoient des menaces en masse automatiquement. Ne pas se laisser impressionner mais mieux vaut supprimer l’image litigieuse.

Cela me fait penser à ces gens qui ont été convoqué au poste de police car ils avaient écrit des commentaires à charge sur un restaurateur valaisan qui facturait la carafe d’eau!

marcdiver
marcdiver
il y a 1 année

Oui, ce fut ma première réaction à l’arrivée de cette lettre. Puis après quelques recherches, j’ai trouvé une école qui avait payé ainsi qu’un prof d’une autre école.Ce dernier était allé au tribunal et avait perdu. Ce n’était donc pas que des menaces en l’air.
Par ailleurs les juristes du canton nous avaient dit que nous devions payer…

leWat
leWat
il y a 1 année

Par le passé, j’ai souvent utilisé flickr.com, en lançant des recherches “creative commons (CC) uniquement”. Et ensuite en respectant bien sûr les principes de la licence CC (attribution, etc.).
Sur flickr, on trouve vraiment de tout, du bon et du très mauvais, mais il faut un peu de temps pour dénicher quelque chose qui convient.
Depuis 1 ou 2 ans, je cherche d’abord sur Pixabay.

DomPython
DomPython
il y a 1 année

Sur mon blog, sauf exception, je n’utilise que des photos personnelles. Le propos de mes articles est souvent un partage de vie, de réflexions, bref une démarche personnelle, voire intime; en ce sens, je préfère utiliser mes propres images, même imparfaites, plutôt que des images qui en jettent. Une image de catalogue pour illustrer un propos perso, j’ai l’impression que ça grince.

Il m’arrive d’utiliser des images qui ne sont pas de moi : pochette de CD, couverture de livre, logo, illustration que je ne peux pas réaliser moi-même (p.ex. des Baobabs), j’en mentionne la source, et je suis attentif à faire mon marché à un stand qui m’autorise à le faire, p.ex. Wikimedia.

J’aime bien ta politique, François, de rémunérer un artiste pour sa photo, et je trouve les cinq euros tout à fait corrects par rapport à ton utilisation. Ce ne le serait pas si tu tenais un site qui vend des services, par exemple.

ggkrail
ggkrail
il y a 1 année

Quelqu’un connaît-il le même type de site pour des accompagnements musicaux libres de droits?
J’en cherche pour accompagner des montages vidéo ou des diaporamas.

ysengrain
ysengrain
il y a 1 année

“Comme mes publications ne sont pas commerciales et que je n’en retire aucun revenu, j’estime qu’il n’y a pas de problème. Si quelqu’un ne veut pas qu’on utilise ses photos sans autorisation, il n’a qu’à les publier avec un filigrane. Sinon, visible publiquement ici ou là sur internet, ça me semble égal.”Caplan, dans mes bras609a846869413621f8881348.jpgPhoto François Cuneo

Noisequik
Noisequik
il y a 1 année

La bibliothèque de YouTube

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Ouaf, pas le courage d’aller chercher dans mon catalogue.
Faudrait que j’essaie, surtout que j’ai des mots-clés fournis par Excire, c’est en tout automatique.
Oui, en fait, je vais regarder.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Je ne suis pas tout à fait d’accord.

Le fait que nous soyons gratuit, ce n’est pas le problème des photographes.

Nous ne devrions pas être gratuit parce que nous prenons chez les autres, sans leur accord.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Oui, il faut faire hyper gaffe.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Oh, intéressant, je vais garder ce lien, merci!

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Bien sûr, si c’était le cas, je paierais plus cher.

J’hésite d’ailleurs à payer plus cher mes images de couverture.

Par exemple dix francs.

Mais de toute manière, ça reste ridiculement dérisoire.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Merci pour ce retour. Cela me conforte sur Pixabay.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

D’un autre côté, comment faire avec un site gratuit? Cela dit, je me contredis avec ce que je répondais à Caplan, je sais.

Là, les auteurs sont pleinement d’accord avec une certaine gratuité, je ne les vole pas.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Je vais aller voir, je ne connaissais pas. Merci.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Bon…?

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Donc je ne me suis pas trompé, merci!

Daniel Pesch
Daniel Pesch
il y a 1 année

Dois-je l’avouer ? Oui, l’image de mon avatar est en réalité une photo, certes très détournée, qui a été aite par le Maître des Lieux. Le même jour que celle d’ysengrain ci-dessus…?

Pascal Kober
Pascal Kober
il y a 1 année

Chacun fait comme il le sent, Jérôme, et en effet, François, tu ne voles personne puisque ces auteurs ont eux-mêmes choisi ce mode rémunération qui ne fait toutefois qu’entretenir le marché de dupes de ces plates-formes qui ont créé une forme d’esclavage moderne…

DomPython
DomPython
il y a 1 année

J’ai posé la question à un pote qui bosse dans l’illustration musicale à la télévision. Voici sa réponse :—Il n’existe pas de musiques sans droits ! S’il utilise ces musiques – professionnellement en tout cas -, il devra les déclarer à la Suisa et s’acquitter des droits. Le truc qui crée la confusion, c’est qu’il n’y a pas à négocier de droit d’utilisation : on peut s’en servir sans autre. Mais en cas d’utilisation, on casque ! Un autre truc à savoir : sur ces sites, ton ami peut se créer un compte et en principe télécharger gratos toutes les musiques qui l’intéressent. Mais on risque certainement de lui demander pour quel média il travaille. Le voilà donc prévenu, et je lui suggère les sites suivants :Cézame Music AgencyWarner Chappell Production Music DNAUniversal Production Music

Daniel Pesch
Daniel Pesch
il y a 1 année

Un ange passe… ???

Marc-Frederic Somville
Marc-Frederic Somville
il y a 1 année

Je suis comme « mirou », l’expert du catalogue comme toi devrait avoir ce qu’il veut photo…

Maintenant, il s’agit peut-être aussi de photos personnelles (famille) ou montrant des personnes. C’est donc compliqué à publier.

Il ne reste que des photos de paysage !

compliqué

Marc-F.

guillome
guillome
il y a 1 année

Bonjour François,

Oui, je sais, ça fait une éternité mais j’avais perdu mes identifiants et j’avais trop la flemme de gérer le sujet étant tout le temps pris à droite et à gauche…
En te lisant, à chaque fois j’avais un commentaire mais la barrière de la connexion remettait à plus tard…
Aujourd’hui c’est férié en France donc je viens enfin de prendre le temps de gérer le soucis.

Plusieurs points sur le sujet des images libres de droits :

– Le sujet est complexe et un site peut affirmer être libre de droit sans que ce soit vrai. Par exemple, les monuments, les éclairages ne sont pas forcément libre de droit même si c’est vous qui avait fait la photo. Dès lors, les photos sur Pixabay sont à utiliser à vos risques et périls (une recherche “Tour eiffel” donne de nombreuses photos non libres de droit car avec des éclairages). Il faudrait que les photos soient vérifiées/validées par le site…

– Le site linuxfr.org vient justement de faire un tour d’horizon sur le sujet avec toute la complexité de trouver des images libres de droit : https://linuxfr.org/news/tour-d-horizon-des-images-libres-et-pas-libre

– Pour les plus acharnés sur le sujet du libre, je vous invite à lire ou à relire : http://www.cuk.ch/articles/4963

Bon week-end, et saches que tu es le bienvenue sur Paris si tu y repasses quand la crise covid sera passée d’autant que j’aurai de quoi te loger.
Amicalement,
Guillôme

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Pas de problème, je vais te faire un bon prix!?

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Hello Guillôme!

Quel plaisir de te relire.

J’espère que tu vas bien.

D’abord, oui, ton article de l’époque sur Cuk est toujours très enrichissant sur le libre.

Tu as raison sur ces drôles de droits au deuxième niveau (ou au premier niveau selon le point de vue).

Il me semble qu’en France, la situation est particulièrement grave, ne serait-ce qu’avec les éléments que tu signales.

Comment fait-on pour photographier légalement chez vous? Je me pose la question.

Merci pour le lien vers liux.fr.

Et merci pour ta proposition de venir à Paris!:-)

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Je suis allé voir.

En fait, une photo prend 6 crédits pour une image L, 10 pour une XL et 4 pour une M,

Ou alors tu prends un abonnement, et c’est 3 € par photo.

Ce sont les mêmes prix que Shuterstock, en gros. Il me semble que leur catalogue est largement moins fourni.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Eh oui.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Pas tout à fait d’accord: certains amateurs adorent publier leurs images et se sentent réellement valorisés qu’on les choisisse.

Typiquement, le journal “L’illustré” m’a demandé l’autorisation de publier la photo de couverture d’un de mes derniers articles montrant deux drapeaux vantant le OUI aux deux initiatives (ce journal paraîtra mercredi) et je suis tout content qu’ils m’aient choisi après avoir visité le site.

Ils m’ont demandé, je leur ai envoyé l’image plein pot.

Reste le problème des photographes professionnels qui pâtissent de cette situation, j’en suis conscient.

Mais ça, c’est un problème général lié au développement de la photo pour tous.

Plus personne ne veut engager un photographe de mariage par exemple, on demande à un copain qui s’y connaît.

C’est triste, mais c’est comme ça…

Noisequik
Noisequik
il y a 1 année

Oui, la S a 2 crédits devrait être suffisante pour ton blog cependant.

didl
didl
il y a 1 année

La recherche dans ton catalogue, Apple la fait pour toi, même si c’est probablement plus limité que sur les sites spécialisés.
Un coup de “Dis Siri, montre-moi des photos de moutons…” et hop, il me sort instantanément 28 photos de moutons trouvées parmi les cent et quelques mille photos de ma photothèque (j’ignorais que j’avais photographié aussi souvent ces bestioles ?).
Bon, 27 en réalité puisqu’il a pris Attila, feu notre lapin nain (mais blanc), pour un ovin…?

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Oui, faut que j’essaie avec LR Web.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Ah oui en fait!

Bon, ben l’image de couverture de demain sera donc maison.?

ggkrail
ggkrail
il y a 1 année

Merci pour cette réponse. Je ne travaille pour aucun média, je n’utilise donc pas ces musiques à des fins professionnelles. Le problème survient lorsque je choisis de partager mes montages sur les réseaux sociaux (FB par exemple, même sur un profil relativement fermé), ils sont bloqués par les algorithmes à cause des musiques que j’utilise.

ggkrail
ggkrail
il y a 1 année

Merci pour la réponse. Cependant, le lien pointe (chez moi) vers la page d’accueil de YouTube. Je n’ose pas croire que la bibliothèque entière soit libre de droit, existe-tel un filtre particulier?

Noisequik
Noisequik
il y a 1 année

Je tombe sur une bibliothèque de son. Es-tu identifié sur YouTube ?

60a2435f3dc66074a5177ce4.png

ggkrail
ggkrail
il y a 1 année

Je suis identifié sur YouTube, oui. Lorsque je clique sur ton lien, je tombe sur une page avec message d’erreur.

J’ai fait une recherche avec musiques libres de droits et je tombe sur une playlist, mais je n’ai pas de catégories comme sur ta capture d’écran.
Quoiqu’il en soit, merci du tuyau, je vais farfouiller dans cette mine 😉

46
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x