Keynote du 14 septembre 2021, non non, je ne sortirai pas mon porte-monnaie

Voilà un Keynote rondement mené, en à peine plus d’une heure.

Qu’a-t-on découvert?

  • Un nouvel iPad performant, pas cher, parfait pour les écoles, c’est bien.
  • un nouvel iPad mini, j’y reviens plus bas.
  • une Apple Watch 7;
  • de nouveaux iPhone 13, 13 Mini, 13 Pro et 13 Pro Max.
  • Fintness+ qui devrait être disponible dans nos contrées, avec des entraînements en anglais mais sous-titrés en 6 langues dont le français.

Que retirer sinon de cette soirée?

Les iPhone, toujours plus puissants, toujours meilleurs en vidéo et en photographie

D’abord, un petit tour du côté des iPhone 13, encore plus performants (ben, évidemment…), dotés de trois nouveaux objectifs plus lumineux pour les Pro, deux pour les “normaux” et mini.

Puce A15 Bionic (pour faire quoi?), écrans OLED Super Retina XDR avec Pro Motion pour les téléphones haut de gamme, une nouvelle fonction cinématique en vidéo, qui permet de changer l’endroit où l’on fait la mise au point après avoir filmé ou qui est même capable de comprendre pendant la prise de vue ce qui se passe à l’écran, et faire le point sur le personnage en premier plan, puis sur l’arrière-fond quand le même personnage se retourne et regarde derrière lui…

C’est très fort, bien sûr, mais on va en voir, encore et encore, de ces effets, pendant quelques mois, ça promet.

L’autonomie est annoncée bien plus longue, c’est toujours bon à prendre, même si mon 12 Pro Max, je n’en vois déjà jamais la fin. Cela dit, sur les “petits” iPhone, ce sera une bonne chose, je crois avoir lu que les 12 étaient un peu justes.

Et puis, cette photo macro enfin de la partie, et de belle manière semble-t-il.

Ceci dit, ce téléphone coûte CHF 1 593.00 dans la version qui m’intéresse, à savoir la même que celle que j’ai achetée l’an passé en version 12. Il s’agirait donc ici du 13 Pro Max avec 512 Gb de mémoire.

Excusez-moi, mais je ne vais pas passer d’une version à l’autre à ces prix, même si mon 12 pouvait être vendu à bon prix.

Je ne fais pas de vidéo, je ne cracherais pas contre une amélioration de la partie photo des iPhone, mais les progrès du 12 sont déjà tellement immenses que je vais sauter cette version, et certainement la prochaine encore.

De même, je ne suis pas sûr que le possesseur d’un iPhone 11 ait besoin (besoin, de toute façon pas hein…) de passer au 13.

Par contre, la différence risque d’être très grande d’un X vers le 13, la photographie computationnelle ayant fait d’énormes bonds en avant ces trois dernières années. Et je ne parle pas, bien évidemment, du bond entre les modèles plus anciens encore par rapport aux 13.

Une Apple Watch 7, un peu plus grande, mais très ressemblante

Un nouveau design pour l’Apple Watch avec des coins un poil plus arrondis, des cadrans presque bord à bord, la différence est saisissante avec les versions 3, moins avec les suivantes.

Vu de l’extérieur, il faudra s’accrocher pour voir la différence.

Vous lisiez partout que nous aurions des mini-iPhone au poignet? Que nenni! le changement est minime, l’écran un peu plus lumineux (plus qu’un peu plus, 70% semble-t-il, mais celui de ma série 5 ne m’a jamais semblé trop sombre…).

Pas de nouvelles fonctions, si ce n’est un mode “Exercice” qui reconnaîtra tout seul non seulement vos sorties en vélo, mais également en vélo électrique, ajustant alors les calculs d’efforts.

Par contre, on ne nous annonce rien sur une amélioration du capteur de pouls, ni, et ça c’est bien embêtant, rien sur l’autonomie toujours bloquée à 18 heures, ce qui est certes vrai lorsque la fonction GSM n’est pas active, mais beaucoup moins lorsqu’elle l’est et qu’on a un peu couru.

Certes, Apple prétend qu’elle se recharge bien plus vite, mais ça n’a jamais été le problème de l’Apple Watch. Ce que je veux, c’est qu’elle tienne plus longtemps, point barre.

Finalement, ça tombe bien, puisqu’après avoir détesté ma série 5, je la retrouve avec plaisir, cette dernière s’étant bonifiée avec le temps au fil des nouveaux systèmes.

Là aussi, je passe mon tour une deuxième fois, je n’aurais aucun vrai avantage à vivre avec ce nouveau modèle.

Ah! Très bonne chose: malgré le changement de design très léger, les anciens bracelets restent compatibles, c’est bien, Apple, bravo et merci.

Un iPad Mini fort intéressant!

Cet iPad Mini 8.3 pouces dans la même taille de boîtier que le précédent me semble, lui, très tentant.

En effet, il est compatible avec l’Apple Pencil 2, ce qui en fait un vrai bloc-notes formidable.

Je reste un fervent supporter de l’iPad Pro 12 pouces, pour lires les BD, les partitions musicales, les journaux.

Rien ne le remplacera chez moi.

Mais, lorsque je suis au bureau, je dois souvent intervenir dans des classes et il me faut alors prendre des notes.

Débrancher mon Mac de son environnement de travail est compliqué, et transporter l’iPad Pro 12 est presque aussi encombrant que prendre avec soi son son ordinateur.

C’est là que l’iPad Mini, avec un Apple Pencil 2 associé au logiciel de prise de notes manuscrites Nebo ferait un malheur.

Dommage d’ailleurs que cet iPad Pencil ne soit pas compatible avec l’iPhone Pro Max, il pourrait lui aussi jouer ce rôle de bloc-notes à merveille!

Bon, j’admets que là, ça ferait beaucoup pour un seul homme:

  • MacBook Pro 16 pouces pour le travail et pour ce blog;
  • iPad Pro 12 pouces pour la lecture et les loisirs;
  • iPad Mini pour la prise de notes;
  • iPhone 12 Pro Max;
  • Apple Watch Série 5

N’empêche, ce bloc-notes…

Combien il coûte déjà?

549 francs… Ah oui, tout de même…

Comment? En 64 Gb? Non, impossible! Il faut le prendre dans la seule autre option, à savoir 256 Gb…

Et là?

719 francs en wi-fi et 889 en GSM?

Tu oublies…

Je vais continuer à prendre des notes avec mon iPad Pro 12 pouces, tant pis.

Et vous, ça vous a plu, ce Keynote?

Vivement le suivant où l’on présentera enfin, je l’espère, les nouveaux MacBook Pro avec les tout nouveaux processeurs vous ne trouvez pas?

Toutes les images y compris celle de couverture sont tirées du site d’Apple