Puisse cette année 2022 vous être agréable

Juste quelques mots en ce premier de l’an pour vous souhaiter une année 2022 plus agréable que l’ont été les deux précédentes qui commencent gentiment à nous peser sur le moral, quand ce n’est pas sur notre santé.

Nous le constatons toutes et tous, autour de nous, tout devient pesant, il y a quelque chose qui n’est pas comme “avant”, une certaine lassitude, oui, nous sommes un peu fatigués, et surtout, nous sommes tous moins joyeux.

Oh, bien sûr, nous continuons à vaquer à nos occupations professionnelles et privées, nous faisons comme si de rien n’était, mais ce bout de tissu devant notre visage que nous portons à longueur de journée nous rappelle, si besoin était, que quelque chose rôde autour de nous, et nous empêche de respirer, au propre comme au figuré.

Le pire étant que, là, je vous souhaite une bonne année 2022, j’ai le souhait que tout aille mieux, mais je n’y crois même pas vraiment, comme si tout allait recommencer, encore et encore, dans des vagues successives qui érodent les rives et face auxquelles nous sommes impuissants.

Mais bon, on fait avec, en espérant que les nouveaux variants qui ne devraient pas manquer d’arriver un jour ou l’autre ne soient pas encore plus létaux que les précédents.

Voilà voilà…

Oui, je sais, je ne suis pas très gai, vous en avez ras le bol de tout ça, vous auriez envie de lire autre chose comme bons vœux de ma part.

Une chose est certaine, c’est que je continuerai sans problème à sacrifier (comme certains le prétendent) une infime partie de mes libertés pour que l’on puisse sortir de tout ça.

Pour que je puisse, l’année prochaine, jour pour jour, si tout va bien, vous souhaiter une excellente année 2023, sans arrière-pensées.

En attendant, que 2022 vous soit la meilleure possible, de toute façon, il va falloir faire avec.

Bien à vous,

François