La remarque qui a le don de m’agacer un tantinet

Cela fait 38 semaines que je suis végétarien et que je n’ai, par conséquent, pas mangé un seul petit morceau de viande, et je ne compte jamais revenir en arrière tellement je suis satisfait de ma nouvelle manière de me nourrir.

Je parlerai plus longuement dans ce blog de cette expérience, mais au bout d’une année complète sans viande pour savoir vraiment de quoi il en retourne.

Je veux tout de même dire que si j’ai choisi ce nouveau régime alimentaire, c’est parce que:

  • je ne veux plus qu’on tue un animal pour me nourrir, ça m’est devenu totalement insupportable;
  • je ne veux pas participer à l’élevage intensif et au mal-être des animaux élevés pour la viande;
  • je suis persuadé que le fait de ne pas manger de viande est un bienfait pour l’environnement puisqu’un kilo de viande consomme 700 litres d’eau et produit 35.8 kilos de CO2.

Si, au départ, j’ai continué à manger de temps en temps du poisson quand j’allais chez des gens en visite ou au restaurant, j’ai pratiquement cessé la chose depuis deux ou trois mois à deux exceptions près.

Il faut savoir que si les poissons pouvaient crier quand on les pêche et qu’on les jette sur le pont d’un bateau, personne n’en mangerait.

C’est pratique tout de même que les poissons soient incapables d’émettre un son quand ils s’étouffent en se retournant entassés par centaines, une fois sortis de l’eau, ça éviterait presque d’avoir mauvaise conscience.

Alors bon, je continue à manger du fromage, mais quand je trouve des alternatives j’essaie de m’y mettre, sachant que nous achetons des produits lactés ou et des œufs bios, donc normalement produits par des animaux, j’ose l’espérer, respectés.

Donc, je ne mange plus de viande, nous les remplaçons par des recettes à base de légumes, de légumineuses, et je peux vous assurer que la diversité est bien là, le goût y est aussi.

Il m’arrive cependant d’acheter des imitations de viande, produite à base de quorn et de légumineuses (encore elles).

Certains ne trouvent pas ça bon, c’est leur droit, moi, je trouve que ces “fausses viandes” ont bien progressé.

Je suis bien évidemment d’accord que leur production doit aussi consommer de l’eau, et doit et produire du CO2, mais il semblerait que ce soit largement moins le cas que celle de la vraie viande.

Cela étant, à chaque fois ou presque, lorsqu’on voit des publicités ou des reportages sur ces fausses viandes, ou lorsque l’on me voit en préparer dans une recette, ou en griller une tranche sur le grill, il y a quelqu’un pour me dire “ouais mais bon… alors là, je ne comprends pas, si vous êtes végétarien, c’est un peu gros de vouloir manger une imitation de viande, c’est même complètement con…”.

Ah mais purée, elle m’énerve, cette remarque.

Dites, vous avez lu mes arguments pour ne plus manger de viande?

Est-ce que j’ai ajouté à ma liste listant les raisons de ma décision “je suis végétarien parce que je n’aime pas le goût et la texture de la viande”?

Hmmmmmm?

Évidemment, non!

J’aimais bien la viande, moi, et vous avez compris que si je n’en mange pas, c’est pour des raisons éthiques!

Donc si je peux retrouver le plaisir d’en manger sans tuer un animal, sans participer à sa souffrance, sans polluer outrageusement la planète, eh bien je suis hypercontent (et pas hypercontent comme dans la “Cité de la peur” des Nuls, hein, on est d’accord, pour ceux qui connaissent).

Si j’ai le plaisir de manger un truc qui me rappelle de près ou de loin la viande, et ceci sans que je n’aie rien à me reprocher, ça me va vraiment bien, voyez-vous!

Bon.

Alors c’est bon ou bien?

Vous avez compris que, si par le plus grand des hasards, on mange ensemble, une fois, à l’occasion, il y a des questions qu’il vaut mieux ne pas me poser.

En général, je me retiens, mais selon l’historique de la journée, on ne sait jamais, je pourrais exploser.

Image de couverture Shutterstock via TechSmith Assets for Camtasia

2 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

47 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Tetardbleu
Tetardbleu
Member
il y a 1 année

Je respecte absolument ton choix en ce qui concerne le bien-être animal, mais j’avoue ne pas être prêt à en faire de même… concernant l’argument écologique, j’ai toujours été plus sceptique. Du moins à l’échelle de quelques individus. Je ne connais pas les statistiques, mais j’imagine qu’il faudrait bien plus de végétaliens qu’actuellement pour que les bienfaits sur la planète se fassent ressentir. Je suis absolument pour une consommation raisonnée de la viande ou du poisson, mais l’arrêt total, je n’y parviendrai pas.

En revanche, je te rassure, il ne me serait pas venu à l’idée d’ironiser sur le fait que tu manges de la fausse viande. Je ne sais pas ce que ça vaut niveau goût, j’avoue que je n’ai jamais testé. Mais je comprends tout à fait l’intérêt que tu y trouves au vu des arguments qui t’ont fait arrêter d’en consommer.

Dernière modification le il y a 1 année par Tetardbleu
mirou
Trusted Member
En réponse à  Tetardbleu
il y a 1 année

Je viens de citer des chiffres et des « sources » dans un autre commentaire. Je conseille de gouter de « bonnes » alternatives. Comme la mauvaise viande, il y a des mauvaises imitations.
Je me souviens d’une tante qui pendant que le barbecue chauffait chez nous, n’arrêtait pas de théoriser sur « je compends pas pourquoi il vous faut manger de la fausse viande, si vous êtes végétariens ». Puis de prendre un bouchée de « fausse saucisse de veau », et la bouche encore pleine de s’exclamer: « ah non. oui. désolé. je comprends. on voit pas la différence. »
On en rigole encore.

Tetardbleu
Tetardbleu
Member
En réponse à  mirou
il y a 1 année

Je n’ai pas trouvé le commentaire où tu cites des sources, mais je ne mets pas en doute les chiffres de François. Ce que je voulais dire, c’est que pour moi, en tant qu’individu, je trouve que le sacrifice est trop grand par rapport aux bénéfices pour la planète. En comparaison avec deux petits gestes que je peux accomplir qui ne me coûtent pas grand-chose (tri, consommation, économie d’eau et d’énergie.). Soyons clair, je suis loin d’être au point sur les exemples que je donne. Mais j’essaye de faire attention et de progresser.

mirou
Trusted Member
En réponse à  Tetardbleu
il y a 1 année

Mais…. Moi non plus je le trouve plus! Il a disparu? C’était mon premier commentaire d’hier…. J’y parlais d’un livre au titre pas top: « écolo, mon cul » des éditions Eyroles qui sous un ton ludique procède à des calculs d’ecobilans tres sourcés. Notamment sur la nourriture ou l’on voit à quel point la viande peut être jusqu’à 96% plus impactante que les équivalents végétaux (sur les sols, les émissions, l’eau, etc)….
Bon ça me saoule ce commentaire disparu. Je sais qu’il a été publié parce que j’ai vérifié qu’un lien que j’avais inséré fonctionnait.

mirou
Trusted Member
En réponse à  François Cuneo
il y a 1 année

Mais oui…. Et même Coacoa se souvient l’avoir lu.
J’y conseillais surtout ce livre: https://www.eyrolles.com/Loisirs/Livre/ecolo-mon-cul–9782416009006/

Ysengrain
Ysengrain
il y a 1 année

Exploser ? Mais ça produit du CO2.

RunMac
Member
il y a 1 année

🤣l’odeur du barbecue me fait saliver …
Je me demande si ça fait la même chose à un végétarien quand il tond sa pelouse🤣

mirou
Trusted Member
En réponse à  RunMac
il y a 1 année

Mais on mange pas la pelouse! (je sais que c’est une blague, hein, mais je l’ai aussi entendue plein de fois, et comme François, ça me rend un peu vert, sans jeu de mot, à chaque fois – et quand même: l’odeur de la dent-de-lion coupée me fait saliver)

Ceci dit le bbq me fait saliver aussi. Je n’en mange plus mais j’aimais la viande. Tellement d’ailleurs que je ne mangeais presque que ça.
Et donc on peut faire des bbq végétariens. On en fait tout l’été: légumes grillés, tofus, viandes végétales, certains types de fromages (pour les non végans) passent aussi très bien.

On a ralenti le rythme des barbecues ces dernières années à cause des sécheresse (c’est devenu interdit à certaines périodes) mais aussi parce que je me suis rendu compte que pour un barbecue j’utilisais la même quantité de bois que pour chauffer une journée, en hivers, notre maison mal isolée… On réserve donc ça pour les grandes assemblées amicales et familiales.

Dernière modification le il y a 1 année par mirou
mirou
Trusted Member
En réponse à  RunMac
il y a 1 année

(Et je rajouterais: je ne suis pas sur que l’odeur des abattoirs fasse saliver beaucoup de monde)

Caplan
il y a 1 année

Mais t’as bouffé du lion, aujourd’hui! 😬

Marc-Henri
Marc-Henri
il y a 1 année

Bonjour

Je rebondis sur le sujet pour exposer mon dilemme sur le fromage. J’ai fortement diminué ma consommation de viande à une ou deux fois par mois selon les situations. Mais, je n’arrive pas à me passer de fromage. Et, comme la production laitière actuelle fait donner naissance à un veau chaque année pour que les vaches produisent du lait, cela contribue toujours à la filière de la viande et tout ce qui va avec.

Avez-vous des pistes pour réduire/changer ma consommation de fromage?

Pour info, j’ai lu un article intéressant sur la lactation continue. Cependant, ce n’est pas demain que l’on trouvera du fromage issu de ce type de production en Suisse.

Noisequik
Active Member
En réponse à  Marc-Henri
il y a 1 année

Je ne te conseille pas d’évincer le fromage, au contraire.
Tu peux déjà éliminer lait, yogourt, fromage frais etc par contre.

Dominique Python
Active Member
En réponse à  Marc-Henri
il y a 1 année

Passionnant, cet article sur la lactation continue! Je n’en avais jamais entendu parler. Merci!

albert-r
il y a 1 année

J’ai eu la chance de travailler pour une entreprise précurseur, qui a lancé le Quorn, https://fr.wikipedia.org/wiki/Quorn

Tout le monde était feu et flamme pour cette avancée, qui devait nous libérer de l’exploitation animale pure. Aux débuts, seuls les cantiniers ont mis ce produit à leurs menus, ces produits surgelés étaient natures, ou souvent panés (quelle horreur, ça sentait la friture). Heureusement que les techniques ont évoluées, avec le réchauffement dans les fours à air chaud- vapeur.

Quand aux bâtonnets de poisson, Capitaine Igloo et Cie, jamais dégelés durant la production, quel pourcentage de poisson y-a-t’il en fait dans ces bâtonnets ? …

Dans les années 60-70 quand on mettait une tranche de veau dans la poêle, la viande prenait de la couleur sans rétrécir, ensuite cette même viande perdait de l’eau avant de prendre de la couleur, tout ça à cause des méthodes d’engraissage.

Je mange de moins en moins de viande, de plus en plus de produits laitiers, du poisson au restaurant, des grillades chez mon fils qui lui devra encore évoluer pour consommer le moins de viande possible.

On plante de plus en plus de maïs, qui demande énormément d’eau, du soja dont on tire du lait, lait consommé dans les milieux qui rejettent les produits carnés.

mirou
Trusted Member
En réponse à  François Cuneo
il y a 1 année

Non non vraiment pas. C’est sur, c’est plus impactant une fausse viande qu’un légume cru non transformé et non emballé. Mais c’est dans tous les cas infiniment moins impactant que de la “vraie viande”. (voir mon autre commentaire, vaguement sourcé)

mirou
Trusted Member
En réponse à  albert-r
il y a 1 année

Je cite des sources dans un autre commentaire. C’est sur que les “fausses viandes” sont plus impactantes que du légume non transformé sorti de la terre, mais les élevages (quelqu’ils soient) sont tellement utilisateurs d’eau et de surface que dans tous les cas, l’alternative végétale (fausse viande ou vrai légume) et beaucoup moins impactante.

Noisequik
Active Member
il y a 1 année

Y a Tibits qui est bien pour goûter à un buffet végétarien.

Pour ma part, c’est surtout du point de vue nutritionnel que je ne pourrais pas me passer de protéines animales, de collagène etc.
Végétarien passe encore grâce au fromage mais les végétaliens s’exposent quand même à des carences.
Je fais du sport et j’ai déjà tendance à ne pas avoir assez de muscles.

mirou
Trusted Member
En réponse à  Noisequik
il y a 1 année

De ce que j’ai lu, moi, à part la B12, il ne manque absolument rien dans un régime végan “équilibré”. Par contre c’est pas simple d’équilibrer, c’est vrai.. Mais on trouve toutes les protéines dont on a besoin dans les céréales et légumineuses.

Ceci dit, chacun·e fait au mieux avec ces besoins, et les carences sont tellement pénibles que je voudrais pas décider pour les autres (j’ai manqué de b12, c’était bien pénible…)

Dernière modification le il y a 1 année par mirou
Noisequik
Active Member
En réponse à  mirou
il y a 1 année

Alors j’ai lu qu’il manquerait plusieurs acides aminés pour les végétaliens, avec notamment des problèmes pour la pancréas. Et prendre des substituts transformés chimiquement ou des noix de cajou qui viennent de l’autre bout de la planète, je reste dubitatif.

Personnellement, j’évite la viande dans des produits transformés, charcuterie, etc. Pour ne prendre que de la viande entière, si possible bio et locale.
Oeufs et fromages régulièrement, mais pas de lait ni de yogourt. Un peu de beurre et de crème également.
Pour le poisson, sauvage avec label MSC ou élevage suisse (truite)

mirou
Trusted Member
En réponse à  Noisequik
il y a 1 année

Je me suis basé sur ce site pour ma part: https://vegan-pratique.fr/conseils-nutrition-vegetalienne/

On retrouve tous les acides aminés en combinant céréales et légumineuses, notamment.

Encore une fois, ce qui compte c’est moins la provenance des aliments, que leur mode de production…. Même si la production de cajou, c’est un sujet pour le moins complexe… Je n’en mange que rarement, privilégiant le tournesol, ou d’autres…

Et on peut pas tout faire, sinon on arrête de vivre, c’est clair !

Dominique Python
Active Member
il y a 1 année

Je comprends très bien le coup de gueule qui, à mon sens, ne se justifie pas par la question de fond (fausse viande ou pas) mais de façon plus “générique” par la position “ce que tu fais est n’importe quoi!” au lieu de “je ne comprends pas ce choix, mais je le respecte”. On en revient à l’éternelle opposition entre le jugement de l’autre vs l’expression de ses propres choix. D’autant plus si tu n’as pas sollicité l’avis de l’autre!

Concernant la viande, j’adore ça. Mais je suis de plus en plus dans la compréhension des arguments végétariens et véganes. En même temps, nous sommes sur une planète où les espèces se bouffent entre elles, et je me demande si on n’a pas à assumer ça.

Il reste cependant la question de la maltraitance animale. Et là, je suis bien évidemment dans un conflit intérieur chaque fois que j’achète de la viande à la Coop, me doutant bien que les conditions dans lesquelles a vécu l’animal que je consomme ne sont certainement pas exemplaires.

Par ailleurs, je n’aime pas spécialement cuisiner et je n’ai pas encore fait le pas de me former sérieusement à une cuisine sans viande. Cela me semble très fatigant et je suis un flemmard congénital, avec la circonstance aggravante de l’âge…

Bref, c’est pas simple. Encore que…

PtitVert
PtitVert
il y a 1 année

Bonjour François,

j’ai pour exactement les mêmes raisons que toi, choisi d’être un végétarien, il y a plus de 9 ans. Pour être précis, je suis un ovo-lacto-végetarien (donc je mange des œufs et des produits laitiers).

Personnellement, je n’aime que moyennement les ersatz de viande, genre le Beyond meat, ou ces trucs aux quorns qui essaient de reproduire la viande. Je me dis simplement que si j’arrête de manger de la viande, je n’ai pas envi de faire semblant que j’en mange.

La seule exception ce sont les galettes de légume pour faire des burger végétarien. Mais des trucs vraiment de légumes, pas les imitations. Pourquoi? Souvent ces imitations me font mal au ventre, et je passe une partie de la soirée ou de la nuit au toilettes avec une belle diarrhée…

autrement l’autre exception c’est l’escalope de tofu aux herbes de la Migros, je l’adore!

depuis 9 ans, je m’en fiche royalement de ce que penses les autres, et je m’en fiche aussi si mon bout d’aubergine/fromage sur un BBQ se trouve sur une partie où une viande à griller. J’ai pas envi d’emmerder ceux qui mangent de la viande avec mon choix. Et de mon côté, je ne les emmerde pas avec mon choix. Oui, j’ai souvent plein de questions/remarques sollicitées/non sollicitées, et je réponds simplement du pourquoi de mon choix, et on a des discussions intéressantes!
Je ne suis pas regardant si mon morceau de légumes est grillé où une viande à griller, car j’ai toujours aimé la viande, donc le goût résiduel ne me dérange pas, et je suis végétarien par choix. Et mon choix est le mien. Je n’ai pas à l’imposer aux autres.
Souvent, mes amis essaient de griller mes trucs sur une partie non souillé par de la viande/poissons. Je trouve vraiment très gentil.

et 1-2 fois par année, je fais une exception, et je mange pour le temps d’un repas, de la viande/poisson/… pour faire plaisir à mes proches/amis/… je me dis, qu’une ou deux fois par an, ce n’est pas une grosse entorse à mon choix.
Ou parfois, quand je suis invité et que j’ai oublié d’avertir que je suis végétarien… et qu’il n’y a que des plats viandeux… alors bon, je ne vais pas faire le chiant!

je mange aussi de la viande ou du poisson, quand je commande un plat, et que j’avais pas vu/compris qu’il y avait de la viande ou du poisson… je m’en veux, mais je ne suis pas du genre à faire une esclandre pour cela. J’ai fait une erreur, et j’assume.

Mais pour revenir à ton coup de gueule.
Je te comprend, je vois que tu es au début de la démarche.
Si tu aimes ce genre de produit, c’est ton choix, uniquement le tien.
Je crois qu’il faut simplement en rire, ne pas avoir peur de l’auto-dérision!
Mais je crois que de s’énerver pour cela, cela te fait du mal, et cela n’est pas forcément bien pour l’image des végétarien envers les gens qui ne comprennent pas! Ou qui ne veulent pas comprendre!

quand on me parle, cela bifurque souvent vers les ailatola, genre les vegans qui sont très violents ou sont très intransigeant envers les non vegans. Tout cela ne rend pas service, et les gens qui sont curieux, au lieu de changer d’idée, ou en tout cas de considérer un point de vu différents, se retrouvent renforcés dans leur propres convictions.

Donc… que puis-je te dire? Rien de plus! Je te félicite! Et prend bien soin de toi!

PtitVert

Dernière modification le il y a 1 année par PtitVert
RunMac
Member
il y a 1 année

Je ne te juge pas, et je suis mal placé pour le faire, ne te connaissant pas assez. Mais de mon côté, après une période de 18 mois en situation de handicap, après plusieurs, aléas de la vie… J’ai décidé de ne pas réfréner mes envies pour les années qui me reste de vie. (nous ne savons pas notre date de trépas…).
Tant de terriens ne mangent pas à leur faim, tant d’homme sur terre, voulant être à ma place, et avoir mes conditions de vie… je ne voudrais pas lors de mes derniers instants, regretter quelque chose de mes différentes vies que je pus faire ….
Je suis ÉGOÏSTE, mais quand je vois le gâchis, les dépenses, tous les excès de notre monde, m’imposer des restrictions de ton type, n’est qu’illusoire, un ami sage, prenant image de « c’est comme vouloir crier dans le désert » ,… Moi, je dirais plutôt, c’est comme vouloir vider le lac Léman avec une petite cuillère. Je sais que si nous sommes mille , un  million à le faire avec une petite cuillère, cela peut faire illusion, mais quand cela sera fait, je serai sûrement mort… À quoi bon.😉

Noisequik
Active Member
En réponse à  RunMac
il y a 1 année

Et l’homme est constitué pour avoir un régime omnivore et plus à base de végétaux uniquement (ce qui était le cas il y a 2 millions d’années).

albert-r
En réponse à  Noisequik
il y a 1 année

Nos frères (génétiquement parlant) les chimpanzés, sont omnivores, ce qui ne les empêche pas de manger occasionnellement de la viande, l’homme a commencé à consommer plus de viande dès sa maîtrise du feu.

Fred
Fred
En réponse à  RunMac
il y a 1 année

mais quand cela sera fait, je serai sûrement mort… À quoi bon.

C’est un peu égoïste comme raisonnement, ne trouves-tu pas ?
Après moi, le déluge, en somme.
C’est avec ce type de raisonnement que les générations futures vont se retrouver dans la mouise, parce que notre génération aura eu pour précepte : “profitons de la vie, elle est trop courte, le futur on s’en fout on ne sera plus là”…
(je précise que je ne suis pas végétarien)

RunMac
Member
En réponse à  François Cuneo
il y a 1 année

Et oui j’avais de belles idées avant …. Et puis j’ai commencer à voyager, à voir ailleurs ….. si je dis que cela ne sert à rien , les occidentaux me croiront pas , alors je ne contredis pas- pensez simplement aux nombres d’années d’effort nécessaire à l’occident pour effacer une année de pollution chinoise ( il faut le voir pour s’en rendre compte ) alors pour l’inde je n’en parle pas .
bien sur on peut toujours croire que cela sera mieux demain avec nos petites actions ….
Allez restons optimistes !!! ☹️ mais que pèse 8 millions d’habitants ( ou plus ) contre 6 milliards qui ne peuvent faire autrement !

Dernière modification le il y a 1 année par RunMac
Corinne
Corinne
il y a 1 année

Hello François, bien d’accord avec toi! D’ailleurs certains de ces produits sont bons, ont une composition très acceptable, et oui, font penser à de la viande. Par contre les prix de ces “fausses viandes” de qualité sont souvent exagérés! de plus ça prend un temps fou parmi le choix de plus en plus important de ces produits de trier le bon grain de l’ivraie dans les magasins! Et il faudra trouver des noms un peu plus acceptables que ” planted chicken” à mon avis. Non, je ne suis pas végétarienne, mais mon fils cadet l’est depuis 4 ans et quand il vient manger chez nous, il m’arrive d’essayer l’une ou l’autre de ces “fausse viandes”. de plus, j’ai limité depuis longtemps ma consommation de viande et j’essaie d’acheter du bio le plus souvent possible. Par contre, je n’arriverai sans doute jamais à me passer de poisson…Et les viandards invétérés qui qui se foutent des végétariens, laisse-les braire, ça augmente les risque cardio-vasculaires!

Alain
Alain
il y a 1 année

Eh bien pour ma part, ce qui m’exaspère, c’est le végétarien/végétalien qui s’offusque de ma consommation de viande.
je n’emm… personne et j’en attends de même des autres, chacun ses choix.

Jean-Jacques B.
Jean-Jacques B.
il y a 1 année

Je pense plus que nécessaire que chacun fasse de son mieux ou du moins son possible pour ralentir: réchauffement climatique, pollutions diverses, extinctions des espèces, etc.
Donc globalement on va trouver chez chacun des + et des – dans la façon de vivre: manger, se déplacer, se vêtir, loisirs, etc.
C’est déjà bien si chacun fait des efforts dans l’un ou l’autre domaine. Encore mieux si c’est dans plusieurs voir dans toutes actions du quotidien.
Il n’y a que si l’immense majorité essaie d’aller dans le même sens de gestes significatifs que nous aurons des résultats intéressants.
Perso je fais probablement bien + que la moyenne en citant quelques exemples: bientôt je vais “fêter” mes vingt ans sans avoir pris l’avion, je me déplace en partie très réduite (moins de 5’000 km/an) avec une voiture de petite cylindrée qui consomme peu et que je conserve plus de dix ans en moyenne (la prochaine dans quelques années sera électrique avec du courant renouvelable), je suis depuis des décennies un “flexitarien” donc bien avant que ce terme existe donc avec une consommation très modérée de viandes/poissons, idem pour les produits laitiers/oeufs, je m’habille avec des vêtements de qualité que j’utilise le plus longtemps possible, etc.
Il y a un juste un truc qui m’insupporte dans tous les domaines de la vie…c’est les “extrémistes intolérants” surtout ceux qui passent d’une extrémité à une autre et encore moins les “donneurs de leçons” prioritairement ceux du “faîtes ce que je dis mais pas ce que je fais”!
Ces derniers propos ne s’adressent pas au rédacteur de l’article de ce blog mais je pourrais donner des exemples surprenants de personnalités politiques et/ou de notoriété publique.
Ceci pour rendre attentif que proposer/inciter sera toujours mieux que vouloir imposer par la force ou la violence (voir les actions toujours plus nombreuses de groupuscules que je ne soutiens en aucun cas) si l’on veut arriver à des résultats positifs dans la durée…sinon ce sera un échec assuré.

Ysengrain
Ysengrain
il y a 1 année

Je comprends la position de végétarien.
Il me semble qu’on ne cite pas le fait que nous sommes trop nombreux pour les ressources terrestres.

47
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x