J’ai testé un vin rouge sans alcool

Depuis quelque temps, je me rends compte que l’alcool et le sommeil ne font pas bon ménage dans ma petite personne.

Je ne parle même pas d’excès d’alcool, mais juste de boire deux verres, pendant le repas du soir.

Certes, le fait d’avoir bu un verre, deux verres, fait que l’endormissement se passe très bien, mais au bout de 15 à 30 minutes, un truc me réveille en sursaut, et ensuite, il m’est très difficile de me rendormir.

Pourtant, j’aime bien boire mon verre de temps en temps en fin de journée, en compagnie, lorsque nous nous racontons notre journée.

Cela fait pas mal de temps que j’ai remplacé la bière avec alcool, par de la bière qui en est totalement exempte.

Eh bien croyez-le ou pas, certaines bières sans alcool sont tout à fait à la hauteur, et elles permettent de participer pleinement à ce moment convivial que représente un apéro ou un repas, quand d’autres boivent du vin ou une bière avec alcool.

Prenez celle-là par exemple, la Valaisanne sans alcool:

Ou celle-là, signée Dr. Gabs, la Placebo:

Franchement, si l’on ne me dit rien, je n’imagine même pas que ces bières soient sans alcool.

Toutes les marques s’y mettent maintenant, même les industrielles, et vraiment, la réussite est presque toujours là.

Sans compter que même si ces bières restent caloriques, elles le sont 40 % de moins que celles avec alcool.

Cela étant, il vaut certainement la peine de lire cet article pour se rendre compte qu’il ne faut pas en abuser, comme il ne faut pas abuser non plus des sodas en tout genre, et pour être bien conscient que certaines bières dites sans alcool en contiennent un minimum tout de même (souvent 0.4 %, ce qui n’est pas grand-chose).

Moi, je m’y suis mis, et je remplace mon moment convivial avec mon verre de vin, en fin de journée ou pendant le repas, par une de ces bières sans alcool.

Seulement voilà, j’aime bien également, comme je l’ai écrit en début d’article, boire un verre de rouge de temps en temps.

J’ai appris que le marché s’ouvre désormais aux vins sans alcool.

J’en ai trouvé dans mon magasin, il y a quelques jours, je me suis dit que j’allais essayer, pour voir.

Je n’ai pas pris une bouteille de chaque, je n’ai fait le test qu’avec le vin rouge.

Il s’agit d’un vin de la marque Le petit Béret.

Voici sa composition:

Eau, jus de raisin (29 %), arômes naturels, acidifiants: acide citrique, acide malique, arôme, extrait de pellicule de raisin, dioxyde de carbone. Contient des sulfites.

Energie: 89 Kj/21 Kcal — Matières grasses: 0 g — dont acides gras saturés: 0 g — Glucides: 5,2 g — dont sucres: 5,2 g — Protéines: 0 g — Sel: 0 g.

Bon…

Alors allons-y, ouvrons la capsule.

Au nez… Rien… la platitude totale. J’admets que je ne suis pas le meilleur, et de très très loin, dans l’utilisation de cet appendice pour juger d’un vin, mais tout de même, là, c’est plat de chez plat.

Bon, alors versons un verre.

Là, il faut admettre que le visuel n’est pas mal du tout.

Vous penchez le verre, il y a un effet de robe assez bluffant, je me dis que ça va peut-être le faire.

Et là, nous étions deux à déguster en même temps, et nous nous sommes regardés, consternés.

Quelle déception!

Il y a bien un fond de goût de jus de raisin, mais pas fermenté, avec une sorte d’ajout d’arôme citron, donnant l’impression de boire du NeoCitran que l’on a laissé refroidir (vous savez, cette boisson qui ne sert à rien, mais que tout le monde utilise pour faire passer un bon vieux refroidissement, à base de poudre que l’on dilue dans de l’eau très chaude).

C’est carrément mauvais.

Et ça n’a strictement, mais alors strictement rien à voir avec le produit que l’on est censé boire, à savoir du vin.

Non, mais, sérieusement, vous buvez un vin bas de gamme, en berlingot ou en cannette (si si, ça existe!), ça reste du vin.

Là, zéro similitude.

J’aurais même tendance à dire que ça frise la tromperie.

J’en ai parlé à la caisse du magasin, avec deux personnes qui avaient aussi essayé, elles étaient du même avis que moi (il semblerait même que le rosé ne soit pas meilleur, selon elles).

En conclusion

Autant les brasseurs sont arrivés à leur fin en nous offrant des bières sans alcool tout à fait convaincantes, autant j’ai bien l’impression que du côté du vin, tout est à inventer.

Certes, je n’ai testé qu’une marque, mais j’ai cherché, il n’y a pratiquement rien sur le marché mis à part Le Petit Béret, si l’on fait exception des Rimus et autres qui nous offrent des alternatives sans alcool au Prosecco et au Champagne, mais que l’on ouvre plutôt pour les enfants, à Nouvel An.

J’ai bien conscience qu’une nouvelle tendance cherche plutôt à baisser le taux d’alcool dans le vin et à nous proposer des vins plus légers, je n’en ai pas essayé.

Les viticulteurs sont bien conscients que le vin n’attire plus les jeunes, que sa consommation baisse partout au détriment d’autres boissons alcoolisées souvent plus pratiques à consommer (ça promet d’ailleurs).

Certains se disent que l’allègement en alcool pourrait être une partie de la solution.

Mais le vin sans alcool, on n’y est pas du tout.

Et vous?

Vous avez des expériences dans ce domaine?

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

38 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Caplan
il y a 2 mois

Et c’est bon, ce truc?

farpaitement
François
François
En réponse à  Caplan
il y a 2 mois

Je me souviens d’un cubi de 10 litres qui fut long à vider (;D

Caplan
En réponse à  François
il y a 2 mois

Et une pensée pour Alec6… 😉

ysengrain
ysengrain
il y a 2 mois

Quand j’ai lu le titre de l’article, je me suis dit « François n’a plus sa tête », citation empruntée aux Tontons Flingueurs et prononcée par Bernard Blier.
La lecture de l’article m’a montré qu’il n’en était rien.
J’ai aussi essayé plusieurs vins sans alcool : aucun ne tient la route.
quoi qu’il en soit, je ne bois plus du tout d’alcool depuis plusieurs années. À l’exception de temps en temps le soir de 2,5 cm³ de Limoncello.
pourquoi 2,5 cm³ ? Parce que le petit verre que j’utilise systématiquement a cette contenance.

renaudlaffontleenhardt
renaudlaffontleenhardt
Member
il y a 2 mois

Pas testé encore mais j’ai lu cet article le mois dernier qui m’a donné envie d’essayer.

mike
mike
il y a 2 mois

Pareil, les vins sans alcool, on a l’impression de boire du jus de raisin. Pour les bières sans alcool, il y en a plusieurs qui tiennent la route, mais quelle hérésie de citer les bières industrielles qui dont déjà fades et sans intérêt dans leur version normale.

Noisequik
Active Member
En réponse à  mike
il y a 2 mois

Au restaurant, il n’y a qu’une bière sans alcool généralement. La Feldschlosschen est pas trop mal.

Guillaume Amossé
il y a 2 mois

Bonjour, j’ai arrêté l’alcool depuis 8 ans. Je vis à Prague et le choix de bières sans alcool est plutôt réjouissant. Je me suis intéressé aux vins sans alcool, rouge et blanc, et après beaucoup de déceptions, j’ai trouvé par hasard un blanc d’une production autrichienne (j’ai jeté la bouteille vide donc incapable de fournir une piste) qui m’a rappelé de bon moments de dégustation. Donc des progrès se font sentir. J’ai gouté aussi un gin déhalcoolisé, franchement bon pour des cocktails et il y a aussi un bourbon qui se laisse boire. La seule question est, puisqu’on ne sent plus ivre qu’est ce qui nous empêche de finir la bouteille ? 😉

mirou
Trusted Member
il y a 2 mois

De temps en temps une bière sans alcool, ça passe. Par exemple après avoir fauché l’herbe un après midi d’été (donc grosse modo une fois l’an pour moi), sorte de réminiscence d’images d’antan quand mon grand-père buvait ses grandes Cardinales pour se désaltérer. Pour les apéros secs, les sodas italiens types Chinoto ou Crodino passent plutôt bien.

J’ai aussi remarqué qu’on dort mieux sans vin (quoique c’est pas systématique, les raisons de se réveiller la nuit sont autant inutiles que nombreuses). Et comme notre tendance à boire nos deux verres a commencé à s’étendre sur les 7 soirs de la semaine, nous avons désormais inscrit deux « dry days » par semaine à l’agenda. Et on s’y tient. Parfois, même, en bons vaudois d’adoption, on se réjouit.

Noisequik
Active Member
En réponse à  mirou
il y a 2 mois

Ah tu fauches avec une faux manuelle ou autre chose ?

mirou
Trusted Member
En réponse à  Noisequik
il y a 2 mois

Manuelle… Elle était là bien avant mon arrivée, et vue la configuration du lieu, et la taille du terrain (tout petit) c’est le plus pratique. C’est assez vite fait, en vrai, mais juste assez long pour mériter une Cardoche (vraie ou fausse) après.

Marc-F. Somville
Marc-F. Somville
il y a 2 mois

Hello, j’ai eu début janvier (pour la première fois de ma vie à 64 ans) une crise d’épilepsie (en conduisant). La neurologue m’a interdit d’alcool, la moindre goutte d’alcool peut favoriser une crise d’épilepsie. Elle m’a aussi interdit de conduite automobile.

Je ne suis pas encore parvenu à passer le pas vers la bière ou le vin sans alcool. Je préfère prendre des jus de fruits de toutes les sortes que des ersatz de boisson.

Comme François, mes deux (trois) verres de vin au souper provoquaient le même effet. Le stop « alcool » est bénéfique pour moi.

Pour un Belge, ne plus boire de bières belges c’est vraiment triste. Elles sont hyper bonnes, nos bières, nos trappistes, nos gueuzes, nos lambics.

Le porto… qu’est-ce que c’est bon ! Le vin rouge, j’adore avec un bon morceau de viande. Le vin blanc avec des moules-frittes, dieu que c’est bon.

C’est fini. Bref, pas d’ersatz, mais des jus.

Marc-F.
de Limelette en Belgique

Marc-F. Somville
Marc-F. Somville
En réponse à  François Cuneo
il y a 2 mois

Une vertèbre a explosé, le toubib a vissé 4 vertèbres ensemble. Heureusement, la moelle épinière a été sauvée à temps (la vertèbre explosée se dirigeait vers la moelle…). Je marche de nouveau et je vais pouvoir retravailler à mi-temps à partir du lundi 19 février. La voiture est foutue (on a foncé dans un mur…).

Noisequik
Active Member
il y a 2 mois

Oui, les bières sont très réussies. C’est ce que je consomme au restaurant plutôt que de prendre une simple eau minérale.
Pour le vin, il vaut mieux le boire en fin d’après-midi comme tout ce qui est sucré.
Le Champomy est du jus de pomme gazéifié, comme du Ramseier quoi.

Mathias
Mathias
il y a 2 mois

j’avais lu un article (je ne retrouve plus la référence) qui mettait bien en évidence les différents procédés, assez délicats souvent, pour parvenir à une boisson sans alcool, avec des résultats très nuancés. En gros, soit on fait directement du “vin” sans alcool, sans la fermentation, soit on distille le vin pour enlever dans la mesure du possible l’alcool, en sauvegardant les arômes. La 2e solution, si elle est maîtrisée, donnerait de meilleurs résultats si l’on cherche à s’approcher du goût du vin. Une question que je me pose en passant, on peut légalement appeler vin une boisson avec très peu d’alcool?

Franck Pastor
Franck Pastor
il y a 2 mois

Ne buvant jamais d’alcool, j’ai résolu par avance tout problème de ce genre de façon un peu extrême, mais je ne vais pas imposer ça à qui que ce soit 🙂

Il paraît que les types comme moi qui refusent toute consommation d’alcool pour des raisons autres que religieuses s’appellent des « abstèmes »… J’ignorais ce terme jusqu’à il y a peu !

Dominique Python
Active Member
il y a 2 mois

Dans cet article sur le vin, je retiens surtout… les deux références de bières sans alcool. Je vais les goûter, mais il me semble me rappeler que j’avais goûter une Valaisanne et ne l’avais pas aimé, mais je ne me souviens plus si c’était avec ou sans alcool. Je vais refaire l’expérience.

Quand à la Dr Gabs, j’aime bien la Pépite (étiquette verte) mais pas la Houleuse (étiquette bleue). Je m’en vais donc goûter la Placebo en espérant que je l’apprécierai, car le nom me fait marrer!

mirou
Trusted Member
En réponse à  Dominique Python
il y a 2 mois

Les Dr Gabs me fichent mal au crâne dès la première gorgée. Je me demande si la placebo a le même effet que l’original 😉

mirou
Trusted Member
En réponse à  François Cuneo
il y a 1 mois

Je sais pas… Il y a certaines bières, certains vins blancs qui donnent plus mal à la tête que d’autre…

Mais on a pensé entre-temps: la Birra Morretti sans alcool est vraiment très bien imitée… ça se trouve à la Mig’.

Dominique Python
Active Member
En réponse à  François Cuneo
il y a 2 mois

J’ai acheté une bouteille ce matin en faisant les courses. Je serai bientôt fixé.

Nicolas Monguzzi
En réponse à  Dominique Python
il y a 1 mois

À ne pas confondre avec le verre d’eau après le massage sonore 😉

Tristan Boy de la Tour
Tristan Boy de la Tour
il y a 2 mois

Ahh! Rien ne vaut un Néo-citran millésimé. Hélas pas remboursé par les caisses maladie…

lui
lui
En réponse à  Tristan Boy de la Tour
il y a 2 mois

j’ai testé, sans vin, l’alcool c’est super…

lui
lui
il y a 1 mois

et l’alcool sans vin ni bière ?
faudrait p’tet tester ! pas pire que rien …
ça me rappelle un truc de Desproge (pas certain) : “dans la famille L… y’en a un qui boit, l’autre qui devrait… ( mais qui est “L… ?)

lui
lui
En réponse à  François Cuneo
il y a 1 mois

pour la famille L… , faut voir du coté de Fréjus, pour le reste, bière et vin n’ont d’intérêt quà cause de l’acool…

38
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x