SnapBridge, et votre Nikon Z8 (ou autre) devient GPS compatible

Alors là…

Heureux possesseur d’un Nikon Z8 (notamment), vous pensiez que le seul défaut de votre appareil, c’était de ne pas avoir de GPS intégré?

Eh bien soyez heureux, parce qu’en quelque sorte, il n’en est rien, grâce à SnapBridge.

Bon, commençons par le commencement.

J’aime quand mes photos sont géolocalisées.

Avec l’iPhone? Pas de problème, c’est en automatique, tout comme avec le Z9, les deux disposent d’une puce GPS.

Avec beaucoup d’autres hybrides (et reflex d’ailleurs), ce n’est pas le cas.

Pour pallier ce manque d’enregistrement des données de géolocalisation, j’avais parlé en son temps de Geotag Photos Pro dans cet article, qui faisait bien le travail, pour autant que l’on n’oublie pas de lancer une promenade en début de journée de prise de vues, de la stopper quand on a terminé.

Et Geotag Photos Pro impose quelques manipulations avec le téléphone, puis dans Lightroom Classic, qui, si elles ne sont pas immensément compliquées, ne sont pas vraiment simples non plus, je vous laisse voir comment pratiquer, toujours dans l’article qui lui est consacré.

Depuis que j’ai mon Z8, je prenais des photos que j’ajoutais sur la carte de Lightroom à la main, en fait, si je comprends bien, sans me rendre vraiment compte que je n’avais pas besoin de le faire.

Samedi passé, j’étais au marché à Morges, en train de prendre des photos de rue (je vous en parlerai dans un prochain article).

Je fais une pause dans un café, et je vois une notification sur mon iPhone qui m’explique que SnapBridge a perdu la connexion et qu’il n’est momentanément plus capable d’insérer les données GPS dans les images.

Comment ça, il n’est plus capable?

Parce qu’il l’a été?

Je vous explique en deux mots: SnapBridge est une application Nikon sur iOS et Android qui peut se connecter toute seule à votre appareil de photo de la marque.

Je savais qu’elle permettait de faire des mises à jour de l’appareil de manière efficace, de prendre des photos à distance, de télécharger les images automatiquement sur le téléphone, mais je n’avais pas fait attention au fait que l’application peut utiliser les données géolocalisées de l’iPhone pour les entrer directement dans les fichiers de prises de vue dans l’appareil.

Vous pouvez lire ici comment pratiquer sur la page dédiée de Nikon.

Je résume:

  • Ouvrez votre application SnapBridge;
2024 04 17 15 16 42
  • Choisissez l’appareil Nikon et connectez-le (il ne faut pas que ce soit par wi-fi, mais en Bluetooth)
  • Cliquez sur l’icône de l’appareil de photos (1)
  • Cliquez sur Lien auto (2)
  • Ensuite, activez les fonctions comme montré ci-dessous aux points 1, 2 et 3
2024 04 17 15 21 44
Notez au passage que j’ai désactivé le téléchargement automatique des images sur l’iPhone, mais que j’ai activé la synchronisation des horloges fort pratique lorsqu’on dispose de deux boîtiers. Le mode “Arrière-plan” est important pour que les données s’inscrivent automatiquement dans les fichiers images de l’appareil.

Vous pouvez aller plus loin en cliquant sur Données de localisation (3):

image 9

Et concrètement, ensuite, ça donne quoi?

C’est tout simple, vous utilisez votre téléphone comme d’habitude, vous le laissez la plupart du temps dans la poche, en veille, et il suffit que l’application SnapBridge soit ouverte en arrière-fond (pas besoin que ce soit elle au premier plan), les photos de votre Z8 sont taguées avec les données GPS de votre téléphone.

Quant à l’autonomie, avec un iPhone 15 Pro Max, pour tout vous dire, je n’ai rien remarqué de spécial, alors que j’avais l’application ouverte depuis des semaines en arrière-fond.

Rien remarqué non plus avec l’autonomie de mon Z8.

Pour terminer, je tiens à ajouter que cette application n’est pas réservée au Z8, qu’elle fonctionnera sur un grand nombre d’appareils Nikon.

Sur le Z9, bien évidemment, cette fonction de tagage GPS est inutile, puisque l’appareil lui-même est équipé d’une puce dédiée.

Bref, la seule chose que je regrettais sur mon Z8 n’est plus de mise, je profite de mon appareil avec d’autant plus de bonheur, qu’on se le dise.

4 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

18 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Alain Gosse
Alain Gosse
il y a 1 mois

Bonjour,
Attachant beaucoup d’importance à la géolocalisation des photos prises, je m’étais intéressé avant l’achat de mon Z5 aux possibilités d’inclure dès la prise de vue les données de localisation et j’en avais conclu que Snapbridge faisait le taf. Il y avait d’ailleurs force littérature à ce sujet sur les forums de Dpreview.
Las à cette époque, il y a deux ans, lors de mon achat du Z5, je ne possédais qu’un modeste iphone 7 et je ne parvenais pas utiliser de façon satisfaisante Snapbridge. Je m’étais donc contenté de Geotag Photo Pro qui fonctionnait plutôt bien mais qui nécessitait ( comme indiqué par le maître de ces lieux) un peu de manipulations ou GPX Tracker avec HoudahGeo ( mêmes manipulations qu’avec Geotag Photo Pro). Mais il y un an, j’ai remplacé mon vieil iphone 7 par un iphone 13 mini. Et là, plus de problème, le Z5 récupérait bien les données GPS envoyées au Z5 par Snapbridge. Je pense que la liaison bluetooth de l’iphone 7 n’était pas à la hauteur et ne transférait pas de façon satisfaisants les données.
Toujours est-il que cette application Snapbridge fonctionne plutôt bien sans consommation excessive de batterie, que ce soit pour le Z5 ou pour l’iphone 13, et le paramétrage est plutôt facile ( bien expliqué sur le site de Nikon, et encore mieux par le maître des lieux).

laurent Vera
laurent Vera
Member
il y a 1 mois

L’appli Xapp de fuji permet la même fonctionnalité avec les boitiers X et GFX.

zolb
zolb
Member
En réponse à  François Cuneo
il y a 1 mois

C’est possible chez Sony via Imaging Edge Mobile, ce que je viens de découvrir (et de tester) grâce à ce post. Merci!

ysengrain
ysengrain
En réponse à  zolb
il y a 1 mois

Oui, mais l’autonomie de la batterie en prend un sacré coup.
J’ai choisi la solution proposée par François avec GeoTags, ça me va et ma batterie de boitier s’en porte mieux

Noisequik
Active Member
il y a 1 mois

Je suis quand même étonné qu’un appareil de ce prix n’ait pas de GPS. Que mon Nikon à 400 francs ne soit pas équipé, je le conçois (il ne fonctionne pas non plus avec snapbridge).

Joakim
Joakim
En réponse à  François Cuneo
il y a 1 mois

En effet, j’ai cherché longtemps un appareil compact (je préfère un appareil avec des boutons au smartphone “savonnette” lorsque je suis à vélo) et je n’ai jamais bien compris l’argument de l’autonomie (un téléphone y parvient très bien avec sa petite batterie). Je me suis fait une raison et acheté un Ricoh GR IIIx (une merveille) sans GPS. Mais l’application maison Image Sync fait aussi bien le lien. Et pour mes sorties à vélo, enregistrées avec un appareil GPS, je localise les images avec Geotag Photos Tagger, comme expliqué ici.

Noisequik
Active Member
En réponse à  Joakim
il y a 1 mois

Une Apple Watch qui a une batterie équivalente à 10% d’un iPhone a un GPS !

Joakim
Joakim
En réponse à  Noisequik
il y a 1 mois

En effet, comme d’autres montres connectées. Ça ne rend l’absence de GPS dans les appareils photo que plus criante.

GuiphMonan
GuiphMonan
il y a 1 mois

Bonjour,
Je me suis dit, ben mince et si ça existait pour Canon ?
Et bien oui ! L’application CameraConnect de Canon fait la même chose pour mon EOS R7.
Merci pour cet article qui me permet d’ajouter une fonction à mon appareil photo

zit
zit
En réponse à  François Cuneo
il y a 1 mois

Rappelle moi le nombre de pages du manuel du Z 8 ?
Intéro écrite demain matin ;oP

Jean-Luc
Jean-Luc
il y a 8 jours

Bonjour et merci François pour cet article. J’utilise SnapBridge via mon iPhone 12 Pro Max uniquement pour la géolocalisation de mes photos depuis l’achat de mon Z6 II il y a 3 ans et c’est vraiment dans l’ensemble très efficace car quelle galère de devoir retrouver précisément le lieu exact de ses prises de vue en post-traitement ! Seul gros inconvénient de SnapBridge évidemment : ne pas oublier d’ouvrir l’app au démarrage de ses pérégrinations photographiques, sinon…et dieu sait que cela m’arrive hélas encore trop souvent dans l’euphorie d’une prise de vue 😡! Dans ce cas, après traitement de mes raw (raw un jour, raw toujours !)dans Dxo PL, j’utilise alors Photos d’Apple, ou je conserve systématiquement mes clichés traités, pour retrouver mon chemin et géolocaliser mes arrêts photos ! Excellente journée à vous. ☀️

18
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x