Comment Migros et Coop nous “volent” leurs actions

Avertissement: cette humeur est essentiellement helvético-suisse, mais je suis presque certain qu’elle peut être transposée très facilement “ailleurs”.

Je rebondis aujourd’hui sur l’émission sur la consommation “À Bon Entendeur” diffusée sur la RTS mardi 16 avril.

On y parle des prix chez les hard discounters en comparaison de ceux chez nos institutions qui sont, depuis toujours ou presque, Migros et Coop.

On y apprend que les premiers sont juste à peine moins chers que les deux dernières, pour autant qu’on cherche les prix les plus bas dans ces enseignes.

En effet, Migros et Coop ont sorti depuis quelques années leur ligne “tout en bas de la gamme” (pas forcément mauvais d’ailleurs) pour contrer Aldi et Lidl.

Tout est bien décrit, dans cet article de rts.ch.

Je ne vais pas ergoter sur les résultats, ce que je sais, et nous en discutons souvent avec nos connaissances, c’est que dans des conditions réelles, où l’on ne cherche pas forcément les prix les plus bas, notamment parce qu’on achète du bio, Coop est largement plus cher que Migros, qui elle-même est bien plus onéreuse qu’Aldi (Lidl, je ne sais pas, je n’y vais jamais).

Je sais également que les deux géants orange (c’est la couleur de leur logo, amis français, belges et d’ailleurs) se font des marges de malades sur le bio (freinant en cela la demande et donc la production biologique), Aldi étant bien plus raisonnable dans ce domaine qui est l’une de leurs niches depuis quelque temps.

Bref, là n’est pas la question, si je suis agacé depuis pas mal de temps, c’est par la politique d’actions de Migros et de Coop.

Dans l’émission À Bon Entendeur, dont j’ai parlé plus haut, on voit que beaucoup de Suisses profitent des actions dans ces deux enseignes pour s’en sortir au final un peu à moindre coût.

Il est vrai que l’on trouve, chez chacune d’elles, un grand nombre d’actions qui permettent d’acheter bien moins cher des produits, pour autant qu’on en achète une certaine quantité.

Mais en profitons-nous vraiment?

Eh bien pas toujours!

Depuis pas mal de temps, Madame K qui vérifie toujours les tickets m’expliquait que plus souvent qu’à son tour, une ou deux actions ne passaient pas à la caisse, qu’elle soit automatique ou tenue par une caissière.

Moi, j’oublie de vérifier la totalité de mon ticket, je ne regarde que les actions faciles à repérer, mais je constate également un certain nombre de problèmes.

Un exemple: nos courses de samedi passé à la Coop

Je suis parti dans un coin faire mes courses, Madame K dans le sien pour faire les siennes, et nous nous sommes retrouvés à la caisse automatique, chacun avec un ticket assez long.

Résultat des courses?

Pour Madame K:

  • un ensemble sous cellophane de trois paquets de délices à mettre au four était en action avec 33% de rabais (3 pour deux, en fait), avec pourtant un code-barres spécifique à l’emballage. Elle n’en a pas profité, l’action étant simplement “oubliée” par le magasin.
  • des yoghourts étaient en action, pour autant que l’on n’oublie pas de prendre un bon en couleur de la taille d’une feuille A5 (bonjour le gaspillage de papier et d’énergie!).
2024 04 23 11 51 00


Encore faut-il penser à prendre ce papier et surtout à ne pas l’oublier au fond du caddie au moment de passer à la caisse. Madame K a oublié, ce que j’aurais certainement fait aussi, nous n’avons donc pas profité de cette action.

C’est de notre faute?

Vous êtes sûr que ce n’est pas pensé pour?

En ce qui me concerne, deux problèmes:

  • la Coop adore nous faire acheter deux produits de même type, et nous offrir le troisième.
    Il y avait cette action sur les fruits secs biologiques, j’ai donc mis dans mon panier 3 paquets de figues bios Demeter à 4.95, 3 paquets de cerneaux de noix à 3.95, et 3 paquets de raisins secs à 2.20.
    Si vous comptez bien, j’aurais dû avoir une remise de 11.10, or, le rabais (que l’on ne peut vérifier qu’une fois qu’on a payé) était de 6,95.
  • les Halloumis (fromage à griller étaient en action pour autant qu’on en achète plus de deux; j’en ai acheté 4 (5.50 la pièce tout de même, soit 22 francs) pas de rabais à la caisse, mais une explication après vérification: le rayon des halloumis en action était vide, celui d’à côté, où il y avait les bios, ceux que j’ai pris, ne l’étaient pas. Le problème, c’est que la grosse étiquette marquant l’action débordait sur la colonne de “mes” halloumis. Tant Madame K que moi nous sommes faits piéger.

Comment avons-nous réagi?

Nous avons bien vérifié les deux nos tickets respectifs, et nous avons appelé la caissière responsable des caisses automatiques.

Remarquez que moi, je n’ai pas vraiment eu besoin de le faire, j’ai été contrôlé aléatoirement. Je ne sais pas pourquoi, mais c’est très souvent le cas ces derniers mois et je dois dire que ça a le don de m’agacer.

Je précise que la seule fois qu’une erreur a été relevée, c’était en la faveur du magasin, j’avais scanné deux fois un produit.

Déjà que l’on effectue leur travail, il faut encore ressortir ses marchandises des sacs, ça a le don de m’énerver et de m’humilier.

À la Coop, ils ne vérifient qu’un petit nombre d’articles, à la Migros, la dernière fois, le gars a vidé complètement 3 sacs de commissions, je suis devenu carrément mauvais… J’imagine qu’il pensait que j’étais un dangereux criminel.

Mais revenons à nos tickets.

La dame des caisses automatiques a bien constaté les erreurs, mais elle n’était pas sûre que ça en soit vraiment, il a fallu faire deux téléphones au rayon.

Ensuite, elle nous a dit qu’elle ne pouvait rien faire, il fallait aller au kiosque et demander à la responsable de voir ce qu’elle pouvait faire.

Nous avons donc dû faire la queue, tout réexpliquer à notre nouvelle interlocutrice, ennuyer au moins dix personnes derrière nous qui voulaient acheter des journaux et des fleurs.

Cette dernière a refait des téléphones, a dû entrer les erreurs dans un journal, et nous a finalement remboursé notre argent (l’erreur des délices pour Madame K, l’erreur des 3 pour deux qui ne passaient pas pour moi.

Nous nous sommes donc fait rembourser un peu plus de 10 francs, mais cela ne compte pas bien sûr les articles piégeux (oubli de valider le bon, erreur de choix de l’article) qui sont en fait autant de pièges à cons.

10 francs, ce n’est pas énorme, mais quand on multiplie ces erreurs par le nombre de personnes qui ont acheté les mêmes actions que nous (certainement plus d’une centaine sur ce samedi), cela représente beaucoup d’argent “volé” aux clients de la Coop.

Et Migros n’est pas en reste!

Les autres moyens de vente problématique chez ces enseignes

Si nous résumons les problèmes constatés, nous avons donc:

  • les actions qui ne passent pas en caisse
  • les bons qu’il ne faut pas oublier de scanner
  • les “achetez deux articles dans une gamme de produits, vous en recevez un gratuit”, qui souvent, enlèvent les trois produits les moins chers, même si vous en avez acheté trois de chaque.
  • les étiquetages au rayon marquant des actions et qui prêtent à confusion (on croit l’action sur un produit à acheter en grand nombre pour en profiter, alors qu’elle est bien réelle, mais sur un autre)

J’ajouterai deux autres problèmes à ma liste:

  • les actions valables un certain nombre de jours annoncées au rayon, actions que les responsables dudit rayon “oublient” de retirer une fois qu’elles ont expiré.
    À noter que nous avons plusieurs fois demandé aux vendeurs de retirer l’indication d’une action qui n’existait plus, nous sommes revenus plusieurs heures plus tard juste pour voir: l’indication n’était pas retirée, alors, ne me dites pas que parfois, l’erreur n’est pas délibérée.
  • ces fichus bons qu’il faut soit rechercher dans un carnet ou dans une application dédiée sur nos téléphones (avec un réseau souvent catastrophique dans les magasins pour s’y connecter).

Mais bon sang, pourquoi faut-il les activer, ces bons?

Pour qu’on ne prenne pas le temps de le faire ou pour qu’on oublie?

Du moment que l’action existe, qu’on nous l’active automatiquement, nom d’une pipe!

On a autre chose à foutre dans la vie que préparer ses commissions en fouillant dans le carnet ou en scrollant pendant des plombes pour voir si l’article qu’on choisit ou qu’on va choisir dispose d’un bon!

En conclusion

Si les exemples que je vous ai donnés concernant nos courses de samedi étaient des exceptions, cela ne vaudrait pas la peine d’écrire un article à leur sujet.

Le problème, c’est que justement, ce sont des exemples, et que les erreurs plus ou moins crasses constatées sont incroyablement fréquentes.

Mme K (je rappelle ce que j’ai écrit au début, elle vérifie par principe tous les tickets) m’assure que des actions qui ne passent pas en caisse (pour parler généralement), c’est entre une fois sur deux et une fois sur trois.

Quand je vérifie, je constate les mêmes choses.

Alors quoi?

Au vu de la complication pour “récupérer” son argent, quand c’est possible, j’imagine que pas mal de gens décident de ne pas le réclamer, même lorsqu’ils remarquent les erreurs.

Parce quand on demande, on passe pour des râleurs au mieux, des emmerdeurs de manière générale, et je n’ai pas souvent entendu d’excuses de la part des responsables.

Enfin, je crois savoir que si vous vous faites contrôler à la caisse automatique, une erreur est tolérée une fois, la suivante, vous allez avoir des problèmes.

Que dire alors de ces erreurs, dans l’autre sens?

Je n’ai jamais volé la Migros ou la Coop, par contre, j’ai souvent l’impression qu’eux l’ont fait avec nous.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

49 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Elisabeth
il y a 27 jours

Pourquoi je n’utilise pas de caisse automatique:
1. Je préfère avoir des interactions humaines lorsque je fais mes achats, ce qui est moins présent avec les caisses automatiques.

2. Je choisis d’éviter les caisses automatiques pour ne pas contribuer à la suppression d’emplois dans le secteur du commerce de détail.

3. Je m’inquiète de la sécurité et de la confidentialité de mes données personnelles lorsqu’elles sont saisies dans des caisses automatiques, donc je préfère éviter leur utilisation.

Noisequik
Active Member
En réponse à  François Cuneo
il y a 24 jours

Maréchal ferrant, pompiste, etc. Pleins d’emplois ont disparu dans l’histoire.

Cyan_282
Cyan_282
En réponse à  François Cuneo
il y a 24 jours

Ha… Alors dans ma région c’est plutôt l’inverse.
Systématiquement une queue (qui n’avance pas) aux caisses traditionnelles, et les caisses automatiques où il y a du monde, mais ça avance !

Maximum 30sec par personne !

zit
zit
il y a 27 jours

Jamais de caisse automatique, s’il n’y a pas d’alternative, je laisse mes trucs et vais ailleurs.
Les grandes surfaces sont des escrocs de toute façon, si on y regarde bien, les produits en grande quantité sont parfois sensiblement plus chers que le prix unitaire !

Noisequik
Active Member
En réponse à  François Cuneo
il y a 26 jours

« C’était mieux avant »

IMG_4392
Noisequik
Active Member
il y a 27 jours

Oui, la Coop est championne pour ce genre de choses, je me suis énervé plus d’une fois. J’ai même pris le réflexe de photographier l’action au rayon pour après prouver l’erreur à la caisse.

Ça c’était avant car maintenant je n’y vais quasiment plus : je préfère Migros, Denner et Lidl.
j’y prends les articles à prix intéressant ou les actions à l’unité, faciles à contrôler.

Je vérifie bien à la caisse automatique que le rabais est accordé, parfois visible seulement à la toute dernière étape mais toujours avant le paiement.

Cyan_282
Cyan_282
En réponse à  Noisequik
il y a 26 jours

A la COOP. Autre chose à laquelle je me suis fait avoir souvent, avant de comprendre -> Les fameuses périodes d’offre du vin !

Et bien, ces malins de la Coop, mettent en place les affiches “Actions – Promo – %, etc…), jusqu’à plusieurs jours avant que ces actions soient valables ! Bon, d’accord, la date de validité est écrite sur les panneaux (mais en petit, évidemment…)

Une fois arrivé à la caisse, avec 1 ou 2 cartons de vin, et bien… pas de rabais. La caissière m’explique gentiment: “Ben oui mon bon monsieur. Nous sommes Jeudi. Le rabais est uniquement à partir de lundi !”

Une fois, (alors que je m’étais encore fait avoir), j’ai tout laissé à la caisse et j’ai bien exprimé mon mécontentement de cette méthode !

Dernière modification le il y a 26 jours par Cyan_282
Caplan
il y a 26 jours

Comme j’achète peu de choses à la fois, je passe à la caisse automatique chaque fois que je le peux et je regarde ce qui s’affiche sur l’écran.
Et les pauvres caissières, me direz-vous? D’abord, dans ma région, en tout cas, elles sont aimables comme des portes de granges. Ensuite, plein de métiers ont disparu: on ne pleure plus sur les cochers, les livreurs de charbon ou les vendeurs de tickets dans les bus. C’est la logique capitaliste. Et la logique capitaliste, c’est: exploiter (la Terre, les gens) en faisant un maximum de profit. Comme j’ai compris qu’une énorme majorité adhère à ce système dans sa vie de tous les jours, j’ai de moins en moins de scrupules à en profiter. Triste, hein?
De toute manière, on avance à grands pas vers la fin du capitalisme:
https://www.economie.gouv.fr/facileco/marxistes#

Dernière modification le il y a 26 jours par Caplan
Cyan_282
Cyan_282
En réponse à  Caplan
il y a 26 jours

A propos des caisses automatiques.
A Fribourg (ville et région), les caisses “traditionnelles” (avec caissières/caissiers), sont d’une lenteurs… Et ça cause, et blablabla. Et je dois tél à untel pour répondre à une question spéciale d’un client, etc…

Je ne râle pas. Elles/ils font en général bien leur travail.
MAIS, j’ai le sentiment que les gens qui passent par la caisse traditionnelle, sont des gens qui ont BESOIN DE PARLER !

Je suis vraiment navré. Mais je ne supporte plus d’attendre à la caisse, afin d’attendre que Mme/M, etc… ait fini de raconter sa vie/son bobo/son chat/ma maman etc…à la caissière/er…

Je suis désolé, mais je vais en magasin pour obtenir ce dont j’ai besoin. Ensuite ma vie reprend (aller chercher la petite dernière à la crèche, puis les deux autres à l’accueil extra-scolaire. Puis préparer le souper, devoir etc…)

Les caisses traditionnelles sont devenues (un peu)(par chez moi en tout cas), un espère de parloir…

Tant mieux. C’est certainement très bien pour celles et ceux a qui cela fait du bien. Mais… en ce qui me concerne, je ne vais pas à la Migros (ou Coop, mais de manière TRES exceptionnelle) pour cela…

Dernière modification le il y a 26 jours par Cyan_282
Noisequik
Active Member
En réponse à  François Cuneo
il y a 26 jours

Pas avec un caddie plein j’espère, cela a le don de m’agacer (à la Migros, les caddies n’ont pas le droit aux caisses auto).

Cyan_282
Cyan_282
En réponse à  Noisequik
il y a 25 jours

En fait, lorsque je vais à la “Caisse automatique”, et bien tout mon gros chariot de transport est déjà bien rangé ET “scanné”

C’est à dire que je fais mes courses AVEC le scanner à main (celui qui est fourni à l’entrée du magasin). Chez Migros, le système s’appelle “subito self-scanning” je crois.

Ce système à beaucoup d’avantages pour moi:

1) Je range immédiatement (une fois pour toutes) le produit dans mon chariot (genre “Chario” de grand-maman à deux roues, que l’on tire à une main). Pas besoin de tout re-sortir à la caisse !
2) La somme de mes achats est affichée en temps réel sur le scanner. Pas de mauvaise surprise de prix à la sortie du magasin. Je sais exactement où j’en suis dans mes achats !
3) Grâce aux deux points ci-dessus, le passage à la caisse auto (si tout va bien), prend ~ 30 secondes maximum. Et cela même si le chariot est plein à craquer ! Car… tout le travail est fait en cours d’achat dans le magasin !

Inconvénients:

  • Un caissier/ière perd certainement un peu de son travail
  • Les contrôles aléatoires, qui sont très énervants… Mais que je tolère ! Car j’imagine bien qu’il doit y avoir du vol !
Olivier
Olivier
il y a 26 jours

Récemment, j’ai acheté une lampe en promotion chez Brico (chaîne de magasins de bricolage en Belgique).
dans le rayon, une feuille A5 annonçant une réduction, 20€ au lieu de 50.
A la caisse, ça passe à 50. Je râle, appel rayon, je montre la feuille au vendeur.
il y avait en bas de la feuille une date limité, trois jours plus tôt, en caractères minuscules…

mais le vendeur a reconnu que ce n’était pas lisible, et qu’ils auraient dû enlever l’annonce. Donc on l’a eue à 20€ quand même.

Jeepy
Jeepy
il y a 26 jours

Pour avoir travaillé une bonne partie de ma vie pour l’agro-alimentaire et la grande distribution je pourrais vous raconter par le détail comment le client est pris pour un lapin de six semaines, comment les actions ne sont en fait que des arnaques, quelles méthodes sont utilisées pour gonfler les prix des manière artificielle, comment on augmente les prix et les marges sans que le client ne s’en aperçoive, comment sont fabriqués les produits ultra-transformés, comment fonctionnent réellement vos pseudo-cartes de fidélité ou d’achats, comment la distribution procède au soi-disant auto-contrôle de qualité alimentaire, etc…

Si je n’ai qu’un conseil à donner au consommateurs c’est celui-ci : allez le plus possible faire vos achats directement chez le producteur, vous lui rendrez service ainsi qu’à vous-même.

Dernière modification le il y a 26 jours par Jeepy
Noisequik
Active Member
En réponse à  François Cuneo
il y a 26 jours

Mouais je suis déjà allé 2-3 fois au boucher du village. Aucune indication sur la provenance exacte de la viande ni de label (même IP Suisse).
je demande du ragoût, il me sort un morceau à 40 francs le kilo.
désolé, mais je préfère acheter le ragoût de bœuf Denner à 50%

Jeepy
Jeepy
En réponse à  Noisequik
il y a 26 jours

Je parlais d’aller chez le producteur. J’ai la chance d’habiter à la campagne et nous avons au moins 4 producteurs/éleveurs. Leurs pris sont bien concurrentiels par rapport aux distributeurs.

Noisequik
Active Member
En réponse à  Jeepy
il y a 26 jours

Oui je vais au self-service : Black Angus bio et légumes du maraicher 👍

Albert-R
Member
il y a 26 jours

Je passe systématiquement par une caisse tenue par une personne, rien que pour éviter d’être épinglé, classé comme un malfrat de 1ère.

Je contrôle mes tickets qui sont dans l’application sur le téléphone, il est vrai que les dates des actions, promotions sont peu ou pas vraiment visibles. Si je me sens grugé j’envoie le ticket en PDF à la centrale avec une demande de correction.

Je n’active les bons de réduction, que quand ça en vaut la peine, les 10X, etc.

Noisequik
Active Member
En réponse à  François Cuneo
il y a 26 jours

Bon point pour LIDL : depuis peu, il n’y a plus besoin d’activer à l’avance les réductions. Il faut toujours scanner sa carte de fidélité par contre.

Albert-R
Member
En réponse à  François Cuneo
il y a 26 jours

Ce qui me fait schleu, la pub Migros sur mon natel, à peine passé la caisse et hop j’en reçois, pensez à … n’oubliez pas … et les nouveaux bons reçus.

JDP
JDP
il y a 26 jours

Je me comporte comme Elisabeth. Ces caisses automatiques m’horripilent, c’est reporter le travail sur le client qui remplace une personne à la caisse, supprimant effectivement des dizaines de jobs, tout bénéfice pour le vendeur/employeur.

Ces pseudo «actions» ne concernent que les produits chers, donc ça leur laisse encore une marge confortable: il n’y a jamais de promos sur les articles qui affichent des prix concurrentiels.

Même à une caisse traditionnelle, il faut vérifier les tickets. Pas besoin d’être parano pour savoir que l’arnaque est partout, comme dans les exemples que tu as décris, que ce soit Migros ou Coop.

Antoine Bruckner
Antoine Bruckner
il y a 26 jours

Où sont passés tous les commentaires? Je ne vois que celui d’Elisabeth ?

Noisequik
Active Member
En réponse à  Antoine Bruckner
il y a 26 jours

Oui sur iPhone je vois tous les commentaires mais sur MacBook je n’en vois qu’un. Comme s’il y avait un retard de quelques heures dans l’affichage. J’ai déjà remarqué ce bug.

Noisequik
Active Member
En réponse à  Noisequik
il y a 26 jours

François, le bug intervient si on n’est pas identifié.

Cyan_282
Cyan_282
il y a 26 jours

A propos de l’affichage du prix dans le magasin (Coop et Migros).
Avez-vous remarqué la nouveauté depuis quelque temps ?

Les étiquettes affichées sous les produits, sont des écran e-ink ! Cela signifie que (j’imagine), il peuvent modifier les prix, de manière électronique, très rapidement.

Je ne sais pas si c’est le cas partout en Suisse. Mais sur le canton de de Fribourg, ma Migros du quartier (Villars-sur-Glâne), vient de passer à des étiquettes e-ink.

Je ne sais quoi penser de cela. Peut-être ont-ils supprimé un emploi en faisant cela ?

Dans tous les cas, technologiquement parlant, c’est assez fou. Un mini ordinateur en dessous de chaque produit ! Je n’aurais jamais imaginé cela il y a à peine 10 ans…

Albert-R
Member
En réponse à  Cyan_282
il y a 26 jours

>Je ne sais pas si c’est le cas partout en Suisse. Mais sur le canton de de Fribourg, ma Migros du quartier (Villars-sur-Glâne), vient de passer à des étiquettes e-ink.<

Ça a été mis en place pour l’ensemble de la coopérative Neuchâtel-Fribourg, voir en phase de l’être progressivement. De source sûre, s’entend, pour les autres coopératives, vu que c’est une décision au niveau national, chaque coopérative doit se tenir au calendrier fixé.

Pour ce qui est de la réduction du nombre d’employés, probablement qu’ils iront dans ce sens, sans forcément licencier.

Albert-R
Member
En réponse à  François Cuneo
il y a 21 jours

M’est avis, que cela ce fera depuis la centrale de chaque coopérative, vu que des permanences y sont garanties par un petit staff. Après des corrections locales, sont forcément possible, par les cadres des magasins qui sont formés.

Le travail, humain est probablement dans sa phase terminale, vu.que les implémentations ont lieu.

Jean Pierre
Jean Pierre
il y a 26 jours

Je suis aussi très énervé lorsque je me fais rouler par une grande surface et donc je vérifie mon ticket. J’ai détecté pas mal d’erreurs, toujours dans le même sens, et je les fait corriger, ce qui me coûte du temps. Je n’ai jamais utilisé de caisse automatique. Actuellement, étant en Belgique, je fais presque toutes mes courses chez Colruyt depuis plusieurs années, ils n’ont pas de caisse automatique. Je n’ai jamais, au grand jamais, détecté une erreur. Toutes les promos annoncées ont été appliquées. Mieux que cela, sur leur application XTRA, on peut faire sa liste de courses, voir les promos et connaître la somme finale.

Luc
Luc
il y a 25 jours

J’évite les caisses automatiques autant que possible: passer de client à suspect, très peu pour moi.
L’autre jour, à la fnac, je tente malgré la borne, qui a refusé de scanner un article. Pas grave, je ramasse le tout et me dirige vers les caisses humaines.
La préposée couine ” C’est quoi l’problèèème? ” Je n’ai évidemment pas donné suite.
Alors certes je suis un vieux con, mais c’est trop demander, une phrase de ce genre: ” Bonjour Monsieur, est-ce que je peux vous aider? “.

zazou4236
zazou4236
En réponse à  François Cuneo
il y a 25 jours

Denner est spécialiste avec ses vins en action pour ne pas les appliquer a la caisse.
concernant les vendeuses ce n’est pas facile de voir toute la journée plein de personnes défiler et parfois se plaindre comme si c’était leur faute et que le magasin leur appartenait

zazou4236
zazou4236
En réponse à  zazou4236
il y a 25 jours

et j’ajouterai que c’est plutôt sympathique de parfois discuter d’autre chose rapidement , autrement passer au paiement automatique
Ce message n’est pas forcement destiné a François mais je ‘arrive pas à faire autrement 😉 Mes escuses

49
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x