Camille, vous êtes toujours aussi géniale, Ouï.

Il faut vous le dire, je suis frappadingue du prénom de Camille.

À cause de Madame K, d’abord (oups, zut, je me suis trahi), ça, c’est sûr, mais aussi parce que c’est le nom d’une des chanteuses que j’apprécie le plus depuis des années.

Donc j’aurais pu ajouter un s à géniale dans titre de cet article parfait pour un jour férié puisque vous aurez le temps d’écouter et de regarder.

Mais bon, je connais Madame K, elle n’aimerait pas que je parle d’elle, déjà là, je sens qu’elle risque de ne pas apprécier que je l’aie évoquée ici.

Donc je reviens à la chanteuse.

Cette femme est pour le moins spéciale, originale, belle, musicienne jusqu’au bout des ongles.

Quand je vous dis qu’elle est originale… Mais magique aussi.

J’avais tout simplement adoré ses deux derniers disques (mais aussi les précédents):

2017-06-03_14-38-52.png
Le disque original en studio
2017-06-03_14-39-26.png
La même œuvre en public, sortie en avril 2013

Le clip de «?Prendre ta douleur?», touchant et subjuguant, regardez-le en entier s’il vous plaît.

4 ans, elle nous a laissés 4 ans sans nouvel album.

C’est vous dire qu’elle était attendue pour son nouvel opus qui est sorti vendredi passé:

2017-06-03_14-47-55.png
Ouï, sorti le 2 juin 2017

Alors quoi? C’est bien?

Un peu mon neveu!

Dès la première chanson, Sous le sable enseveli, on entre dans ses rythmes un peu fous, sa voix douce qui se mêle aux basses fréquences de l’orchestration absolument dingue, aux instruments traditionnels et hyper modernes à la fois, à des voix planantes ou rythmiques (quelle qualité ces voix!) tout au long du disque, c’est absolument génial.

Regardez ce qu’elle fait en direct, à nouveau, laissez-vous aller, regardez et écoutez la qualité et l’originalité de l’instrumentation, l’immense subtilité des arrangements.

Allez jusqu’au bout pour découvrir les harmonies vocales incroyables sur la fin

Et si vous préférez la version «?Clip officiel?», c’est ici, et c’est encore un peu plus… sensuel.

L’un des plus beaux albums que j’aie entendus ces dernières années.

Et dire qu’elle vient à Paleo et que nous avons l’abonnement!

Il peut roiller tout ce qui peut, nous y serons, même si nous devons nous noyer dans la boue, tant que les yeux, les oreilles et la bouche sortent encore.

Qobuz parle de musique charnelle, c’est exactement ça.

Camille parvient à chaque fois à nous émerveiller, à nous étonner.

Pour vous dire, j’en suis à mes premières écoutes, ce disque tourne en boucle, je n’ai pas encore fait le tour de ce qu’il nous offre, me laissant balancer par la musique, la voix, les mots, mais en n’en cherchant pas encore le sens.

Ce sera pour plus tard.

J’adore, tout simplement.

Tout.

Et donc, et purée si c’est mérité, cet album obtient très haut la main:

Tampon définitif TooMuchBô Rond rouge