Fake news du Matin: non, votre iPhone ne va pas s’éteindre parce qu’il fait froid.

Incroyable news ce vendredi 23 février dans le Matin, quotidien romand dans la tourmente depuis quelque temps, financièrement, comme toute la presse de ce pays.

2018-02-24_08-19-27.png
Cliquez sur le lien pour pouvoir lire l’article.

Je reprends le début de l’article:

Ne comptez pas trop sur votre iPhone la semaine prochaine, lorsque la vague de froid polaire déferlera sur la Suisse. Les appareils Apple de quatrième génération, ceux fabriqués à partir de septembre 2013 qui ont la version iOS 11, sont inutilisables par grand froid. Dès que l’appareil atteint 0 °C, l’écran tactile devient insensible. À 5 °C, la machine s’éteint carrément «?pour ne pas endommager son système interne?», comme l’explique le service support d’Apple contacté par «?Le Matin?». Le fabricant recommande d’utiliser l’appareil iOS dans un endroit où la température se situe entre 0 °C et 35 °C. Quant aux iPhone de générations plus anciennes, ils résistent à des températures plus basses. L’iPhone4 affiche par exemple des erreurs à –10 °C et s’éteint à –20 °C.

Ah bon?

À 0° degré, l’écran des nouveaux iPhone récents devient inutilisable?

À —5°, l’iPhone s’éteint?

Marrant tout de même.

Il se trouve que j’étais à la montagne toute la semaine passée, que j’avais en skiant, l’iPhone dans la poche extérieure de ma veste de ski, et que j’ai utilisé ledit téléphone sur les pistes, pendant de longues minutes, en attendant le retour de ma fille de ses leçons de ski.

Température extérieure? Entre -5 et -7 degrés, notée sur les panneaux d’information en direct, et sur ma montre également.

L’iPhone X m’a-t-il posé un problème?

Aucun.

L’iPhone 7 de Madame K a-t-il flanché ne serait-ce que quelques secondes, lui aussi dans la poche extérieure de sa veste?

Non point.

Je me suis souvenu également d’avoir oublié dans ma voiture plusieurs fois toute une nuit mon iPhone 6 alors que la température était largement négative.

Aucun problème lorsque je l’ai retrouvé.

J’ai donc fait quelques tests, d’abord vendredi soir, de retour à la station, sur le balcon, température de -2°, iPhone non rechargés après une journée de ski.

J’ai sorti l’iPhone 7 de Madame K (en priant pour qu’il ne se passe rien), batterie d’origine, soit datant d’octobre 2016 et mon iPhone X sur la table dudit balcon.

Les deux bien évidemment sous le dernier système iOS 11 disponible à ce jour.

2 minutes d’abord, parce que j’avais peur, puis jusqu’à deux heures, en faisant des tests réguliers.

J’ai repris les iPhone: aucun problème. Comme si je ne les avais jamais sortis de l’appartement.

L’écran tactile fonctionnait parfaitement.

Mais bon, il faisait -2°.

Rentré à la maison ce week-end, je me lève dimanche matin: -5°, température ressentie de -11°.

IMG_0356.png

Je pose les deux iPhone dehors, en pleine bise.

L’iPhone X chargé à 48 %, puisque je l’avais laissé dans ma veste, hier, oubliant de le recharger après toute une journée d’utilisation (pas mal tout de même), et l’iPhone 7 rechargé à 100 %.

IMG_0324.jpg

Et je recommence mes tests: 5 minutes, 10 minutes, 30 minutes, une heure, rien, tout fonctionne parfaitement bien.

Les écrans tactiles sont OK, je ne constate qu’un problème au bout de 40 minutes: le FaceID de l’iPhone X ne me reconnaît plus, mais sinon, je ne vois pas de souci, les deux iPhone sont parfaitement utilisables.

Et cela, c’est à même une surface gelée, sans aucune protection (sauf la partie inférieure de l’étui pour l’iPhone 7).

Après une heure de ce traitement donc (je vais m’arrêter là, ça me fait trop mal de laisser ces appareils comme ça au froid), je téléphone de mon iPhone X vers l’iPhone 7 de Madame K, aucun problème.

IMG_0357.jpg
Vous constaterez au passage que: de un, nous sommes sobres, pas de «?chouchou?», de «?chéri d’amour?», ou autre «?toi mon Dieu?», quand j’appelle Madame K, c’est François Cuneo, point barre, de 2, qu’il neigeotait au moment du test, de 3 que ces smartphones doivent absolument être nettoyés avant qu’on les prenne en photo, ce que je n’ai pas fait, pétant de froid, alors que j’ai fait ces tests en habit d’intérieur et que je sens la crève revenir (mais m’a-t-elle quitté vraiment, au fait?). 

De retour à l’intérieur, l’iPhone X affiche une autonomie de 26 % (perte de 20 %), et l’iPhone 7 de 96 % (perte de 4 %).

Imaginez ce qu’il va se passer l’iPhone dans votre veste: il sera réchauffé par votre corps, même s’il fait -10°, et tout va bien se passer.

Donc l’article du Matin, c’est tout simplement n’importe quoi, du travail de sape de la marque.

Vous savez bien que je suis le premier à taper sur Apple lorsque la firme fait des bêtises. J’ai écrit par exemple ici ce que je pensais de leur communication à propos de l’extinction des iPhone aux batteries vieillissantes (problème qui sera en partie résolu avec l’arrivée de la prochaine mouture d’iOS, ces prochains jours ou ces prochaines semaines.

J’ai critiqué également leur optimisation fiscale quand elle me choquait.

Mais comment une journaliste d’un des journaux romands les plus lus peut-elle écrire un article aussi lamentable, montrant que nos iPhone risquent bien de ne pas fonctionner cette prochaine semaine de grand froid sur les soi-disant [?] dire d’un service technique?

La journaliste ne pouvait-elle simplement essayer de faire ce que j’ai fait moi-même, alors que je ne suis de mon salarié de personne, et sans avoir la moitié du quart de sa responsabilité en plus?

Certes, Madame Müller explique que d’autres téléphones craignent aussi le froid, mais revient sans cesse dans son article pour montrer qu’il s’agit un défaut bien particulier de l’iPhone tout de même.

Moi, ça me fout en pétard.

La presse se plaint de souffrir, et n’a de cesse de crier qu’on a besoin d’elle pour avoir une source d’information sûre, pour faire rempart aux fake news…

Alors si elle-même s’y met, c’est un peu à désespérer.

Et puis ça m’inquiète. On constate que certains articles du journal sont écrit en «partenariat» avec certaines marques. Je pense que cet article n’a rien à voir, mais oui, tant de mauvaise foi me met dans le doute, que j’essaie de rejeter au plus vite.

Ah, et puisqu’on y est…

Je n’ai eu aucun problème avec mon AppleWatch à la montagne, et pas plus samedi lors d’une course à pied de 40 minutes, par -2° en réel, bien moins au vu de la bise en ressenti, montre bien évidemment réchauffée par mon bras, mais face visible exposée directement au froid, sans protection, pour qu’elle puisse bien profiter du GPS et diffusant de la musique en streaming via la puce GSM.

Pas de problème pendant la même course, avec les AirPods, à moitié hors du bonnet.

Donc il va faire froid, mais ne craignez rien, tout va bien se passer, vos appareils Apple vont continuer à bien fonctionner.

Maintenant, vous n’êtes pas obligés non plus de les brusquer comme je l’ai fait.

Tout le monde sait bien que le froid est l’ennemi de tous les appareils électroniques, quels qu’ils soient, et de l’autonomie des batteries, là aussi quelles qu’elles soient.