N’ayez plus jamais froid aux pieds en skiant

S’il y a un truc que je n’aime pas, c’est bien avoir froid au pied dans ces fichues chaussures de ski.

Et vous avouerez que ce sujet tombe rudement bien en cette semaine de froid sibérien.

Ça vous prend deux heures après les avoir enfilées, et plus moyen de se sentir bien ensuite, jusqu’à ce qu’on les ait enlevées.

Alors oui, je sais, cela signifie que la circulation du sang peut être ralentie pour je ne sais quelle raison, mais j’ai fait des tests chez un cardiologue, c’est tout bon, le problème n’est pas là.

Heureusement d’ailleurs, sinon cela signifierait que tous les gens qui ont froid aux pieds ont des problèmes cardiaques.

Je sais bien qu’à la moindre pause, que ce soit dans les bistrots ou dans les bennes de téléphériques ou télécabines, il faut desserrer toutes les boucles.

Je l’ai fait, cela n’a servi à rien.

Je sais aussi qu’il est importantissime de partir avec des chaussures qui ont passé la nuit dans l’appartement et pas au froid, dans la voiture. Que pendant le trajet dans ladite voiture, il faut qu’elles soient tempérées également.

J’ai loué des chaussures hyper modernes un week-end pour voir: exactement le même problème.

Cela fait quelques années que j’ai trouvé la solution, chez Therm-ic, LA solution à mes problèmes.

Il s’agit de deux petits chauffages, intégrant une batterie, que l’on accroche à la boucle du soulier de ski, et qui est relié à une petite résistance, qui donne juste la chaleur qu’il faut au pied.

IMG_0338.jpg

Cela nécessite un petit bricolage, que dans le cas précis, j’ai fait faire par mon magasin de sport.

IMG_0359.jpg
Le câble entre dans le chausson jusqu’à la résistance qui y est collée, sous ou sur les orteils. Bien évidemment, on ne sent ce câble à aucun endroit. Il ne gêne absolument pas.

Le premier modèle dont j’ai fait l’acquisition fonctionnait sur piles. Il fallait 4 piles AA pour chaque chaussure, sachant que le tout tenait une journée. Nous continuons à l’utiliser, Madame K, s’y étant mise. Mais bien évidemment avec des piles rechargeables de 2500 mAh minimum.

Il n’est pas très pratique, les piles étant trop serrées dans leur compartiment. Impossible de les déloger sans utiliser un couteau comme levier, ce qui n’est pas forcément la meilleure des choses pour les accumulateurs.

Donc le système intégrant les batteries, avec chargeur qui permet de recharger deux pièces en même temps est une bien meilleure solution.

Celui que je vous montre ne semble plus exister, mais est remplacé par des systèmes plus modernes.

Ou alors par un chausson chauffant qui peut s’intégrer dans la plupart des chaussures.

2018-02-25_14-51-12.png

Solution que je vais peut-être utiliser prochainement, mes chaussons d’origine devenant très fatigués.

En ce qui me concerne, en pratique, je commence la journée sur une température de 1 sur 3, histoire de ne pas commencer à avoir froid, et dès le début de l’après-midi, je pousse sur 2.

La chaleur est agréable, douce, si l’on évite de passer tout de suite à 3 sur 3 qui est vraiment très chaud et pourrait décharger un peu trop vite l’accumulateur.

Cela dit, j’ai vu que Thermic proposait des gants dans le même style.

 

2018-02-25_15-00-20

Il faudra que je me penche là-dessus la saison prochaine.

Parce que maintenant, vu que je n’ai plus froid au pied, j’ai froid aux mains.