Lightroom CC, Lightroom Classic, Lightroom Mobile mis à jour: grandiose!

Petit point rouge dans mon menu permanent Adobe mardi après-midi.

Tiens, Lightroom serait-il mis à jour?

Nom d’une pipe (notez que je me retiens, je n’ai qu’une envie, c’est de hurler PURÉE!): oui, ils ont mis à jour Lightroom CC, Lightroom Classic et Lightroom Mobile!

Et comment!

Lightroom CC permet de synchroniser les profils où que vous soyez, comme ils disent.

2018-06-19_20-39-20.jpeg

C’est très important certes, et il était temps.

Mais moi, ce qui m’époustoufle le plus, c’est que désormais, le plus gros défaut de Lightroom CC est aux oubliettes: il est désormais possible de traiter les images par lots!

2018-06-19_20-42-47.jpeg

Auparavant, il n’était possible que de travailler image par image.

Maintenant, vous faites un ou plusieurs changements sur une image.

Vous allez dans le menu photo et vous découvrez ceci:

2018-06-19_20-43-49.jpeg

Vous copiez les paramètres de modification.

Vous pouvez sélectionner les paramètres de modification à copier.

2018-06-19_20-39-19 (1).jpeg

Puis sélectionner d’autres photos qui pourraient profiter des derniers réglages et les coller d’un coup en faisant un Commande-Shift V.

2018-06-19_20-39-19.jpeg

C’est vraiment super, et je préfère mille fois cette manière de faire que le «?Synchroniser?» sur Lightroom Classic.

Pour moi, c’est clair, je vais passer de plus en plus de temps sur cette version CC, de moins en moins sur la Classic traditionnelle.

Cette dernière évolue nonobstant elle aussi:

2018-06-19_20-52-44.jpeg

Je n’ai pas encore eu le temps de tester ces nouveautés, il faut d’abord que je lise ça.

Les versions Mobile évoluent également:

IMG_0506.jpg

Là aussi, il faudra tester. Les paramètres et profils synchronisés correspondent aux changements constatés sur les deux versions Mac et vont permettre de presque tout faire sur iPhone et surtout sur iPad et son grand écran.

Bref, là, je suis vraiment content.

Adobe évolue vite et bien.

Les autres, qui cherchent à le rattraper, ont bien du souci à se faire, c’est clair!

Qui c’est qui avait raison d’avoir passé son catalogue dans le cloud d’Adobe, hmmm?