Mais bonjour!

Bonjour à toutes et à tous,

Et un bonjour particulier aux anciens Cukiens.

Comme vous le savez si vous avez suivi la fin du site Cuk.ch, j’ai créé ce blog pour garder des contacts avec vous.

Ce blog aura peut-être une durée de vie limitée, voire très limitée.

Peut-être que j’aurai un plaisir fou à ne plus rien faire, allez savoir!

Ce qui est sûr, c’est qu’il y aura des pauses… plus ou moins longues… je ne sais pas… il faudra un peu de temps pour que je comprenne moi-même comment je vais fonctionner, si je vais supporter de laisser quelques jours passer sans faire bouger ces pages.

En attendant, une devise: plus de pression, plus d’obligations.

J’écris si je veux, quand je veux, d’abord parce que ça me fait plaisir, et ensuite, parce que j’espère que cela vous en apportera aussi.

Des articles courts, ou longs, ou ni courts ni longs.

Et si j’ai envie, deux articles courts, ou trois le même jour.

Voire même, le week-end, si le besoin s’en fait sentir.

Finie la quotidienneté, ce concept «un article par jour» qui, vous l’avez pourtant dit souvent en commentaires, a plu à beaucoup d’entre vous sur Cuk.ch, qui pouvait être très agréable, mais qui pouvait également tuer quelque peu une certaine réactivité, voire une certaine spontanéité.

Je vous l’ai dit: je publierai un article quand j’aurai quelque chose à exprimer, qui ne pourrait d’ailleurs intéresser que moi (je ne l’espère pas, mais bon…).

Et la ligne rédactionnelle? Je reprendrai ce que disait mon ami Jean-Christophe Courte dans son article sur Urbanbike lorsqu’il évoquait la disparition de Cuk.ch à propos du fait que certains nous reprochaient, et je le comprends bien d’ailleurs, de ne pas avoir de ligne rédactionnelle sur le site. J.C écrit: «erreur, la ligne de Cuk était de ne plus en avoir!»

J’en discutais l’autre soir avec mon ami ex-rédacteur de Cuk.ch, Sébastien Pennec, autour d’un bon plat italien arrosé… de San-Pellegrino. Lui me proposait d’essayer de recentrer ce nouveau blog que vous découvrez autour de l’informatique.

Sur le coup, j’ai dit «oui, un peu, mais je veux aussi parler de ce qui me plaît, indépendamment du fait que ce soit un sujet autour d’un logiciel, d’un appareil de photo ou d’un objet pommé».

En fait, et j’aimerais insister là-dessus, Le Blog du Cuk parlera de tout ce qui me semblera avoir une certaine valeur qui mérite d’être partagée, que ce soit dans le domaine informatique, dans le domaine technique (aspirateurs, rasoirs, fours, Hi-Fi, photo,…), dans le domaine culturel (livres, BD, musique, sport, photo, cinéma,…), et bien d’autres choses.

Mais pas de panique, je ne vais pas tomber dans le style réseau social où je vais vous raconter tous mes faits et gestes. Parce que ceux-là, c’est évident, ne vous passionneront pas.

En espérant que cette manière de faire, tout en souplesse, vous conviendra.

Restait le problème des commentaires.

Sur Cuk.ch, ils ont été la cause d’une certaine lassitude. Certains lecteurs me proposaient de les supprimer. Fallait-il en profiter pour le faire en ce qui me concerne sur le nouveau blog?

Je sais que Jean-Christophe, sur Urbanbike, a fait le choix drastique de couper les commentaires, préférant entretenir un rapport étroit, à travers les courriels, avec ses lecteurs et qu’il est tout à fait heureux de sa manière de faire.

Si je comprends ce choix, je n’arrive pas à m’y résoudre en ce qui concerne ce nouveau blog. En effet, les commentaires de Cuk.ch étaient tellement importants sur ledit site que je me rends bien compte de ce qu’ils peuvent apporter. Et puis, je n’arriverai jamais à assurer un suivi des réponses par courriel, si elles sont trop nombreuses.

Ce qui est sûr, c’est que vous êtes ici chez moi, que je souhaite que vous vous y sentiez comme chez vous, mais c’est tout de même moi qui fais le ménage et passe l’aspirateur. Et comme je désire que nous puissions vivre dans une certaine harmonie, je pars du principe que tout commentaire injurieux ou ajouté juste pour tout détruire sera immédiatement supprimé.

Je me suis permis de répéter, avec quelques compléments, tout cela ici: menu «À propos», rubrique «À propos de vos commentaires». En effet, la page que vous lisez là, maintenant, finira par descendre et ne plus être lisible sans faire de recherches à plus ou moins court terme.

Si, par le plus grand des hasards, vous désiriez ne rien manquer des articles (éventuels!) à paraître, vous pouvez demander de suivre Le Blog du Cuk au bas de cette page. Un mail vous sera envoyé à chaque nouvelle (éventuelle!) parution.

Vous pouvez aussi copier les liens RSS des articles et des commentaires si vous utilisez un lecteur de type Feedly (que je recommande chaudement, il n’y a rien de mieux dans ce domaine, voir le test sur Cuk.ch signé Migui, et ce complément, du même auteur, sur le même site). Mais attention, à l’heure où j’écris ces lignes, pour créer le lien (juste pour le créer donc, après, c’est tout bon), utilisez Safari, Chrome fait un peu n’importe quoi lorsqu’on clique sur le bouton.

Enfin, vous pouvez être tenus au courant des sorties d’articles sur Twitter, en suivant ce lien et en vous y abonnant. Et là, sur Facebook, et encore là, sur Google+.

Comme vous vous en rendez certainement compte, le Blog du Cuk est un site géré à l’aide de WordPress.com.

En effet, comme Noé est débordé de travail, il lui était difficile, voire impossible d’assurer la pérennité technique d’un site qu’il aurait personnalisé.

Sur le choix du pourquoi de WordPress.com et pas un autre, je vous donne rendez-vous dans un très prochain article.

Je vous rappelle également que le site Cuk.ch est encore ouvert quelques jours à vos commentaires, et qu’il sera figé ensuite en l’état, mais toujours consultable.

Vous remarquerez encore que j’ai rapatrié ici un petit morceau du logo de Cuk.ch, ce qui représentait son point. Il faut me comprendre, c’est un peu mon doudou depuis 15 ans, je ne pouvais pas l’abandonner sur l’ancien site, je l’ai pris avec moi dans ma nouvelle maison.

Je vous informe encore que dans le menu «À propos» de ce nouveau blog, vous trouverez le pourquoi du nom du site de l’époque «Cuk.ch», le pourquoi de celui du blog que vous lisez en ce moment. Vous en saurez un peu plus également à propos de ce que je vais proposer sur ce blog en lisant la rubrique «À propos du Blog du Cuk», et enfin, toujours dans le même menu vous trouverez une page «À propos de vos commentaires» dans laquelle je vous explique ce que j’attends de vous dans ce domaine, si vous désirez participer à la discussion sur les articles, ce que je souhaite ardemment, mais pas à n’importe quel prix.

Voilà, vous savez à peu près tout…

À bientôt!