L’application « Appareil Photo » d’iOS 10

La photographie sur smartphone, et plus particulièrement en ce qui nous concerne sur iPhone est devenue tellement populaire qu’elle a non seulement fait complètement capoter le marché des appareils photo compacts, mais qu’elle est devenue un art à part entière dénommé iPhonographie.

Ses utilisateurs seraient même des iPhonographers.

Bon… allez, si vous êtes des utilisateurs de smartphones d’un autre monde, vous n’avez qu’à enlever le «i» devant ces deux termes, la phonographie et les phonographers existent aussi (mais pas pour mon correcteur orthographique ou le correcteur automatique du Mac, qui veut m’imposer photographie pour phonographie).

Cela vaut donc la peine que l’on s’attarde un peu, à cette manière de photographier toute légère, et qui donne finalement des images de qualité souvent tout à fait acceptable.

Je vous ai parlé l’autre jour de mon désir de faire un petit tour du côté des applications photo d’iOS 10, l’iPhone devenant de plus en plus l’appareil que j’utilise pour prendre des photos quand l’occasion inattendue se présente.

Que ce soit clair, le jour où je sais que je vais faire des photos de scènes au Rock’n Poche (ah, il faut que je vous en parle tout prochainement, d’ailleurs ben tiens, puisqu’on y est, je vais le faire demain), je prends bien évidemment mon équipement reflex.

Mais dans la vie de tous les jours, l’iPhone est toujours présent dans ma poche (sauf au moment où j’écris ces lignes et que je l’ai oublié, ça m’énerve), et c’est lui que je vais utiliser prioritairement.

Je précise que j’ai un iPhone 7 Plus, avec double objectif (en fait double appareil de photo), ce qui améliore bien l’ordinaire, puisque nous avons un objectif stabilisé équivalent à un 28 mm ouvert à f1.8 et carrément un deuxième objectif (non stabilisé, lui, quel dommage, c’est lui qui en aurait le plus besoin) équivalent à un 56 mm ouvert à f2.8.

Mais tout ce que je vais écrire plus bas peut être lu même si l’on a un iPhone plus ancien.

Avant de faire le tour des applications photos dans les prochains articles à venir que j’utilise ou que je découvre, je pense qu’il est tout de même la moindre des choses que je vous parle des fondamentaux, à savoir de l’application Appareil de Photo livrée avec iOS 10.

Alors, je vous avertis tout de suite, je ne prétends pas avoir inventé l’eau tiède, et je vais revoir certaines notions basiques, que tout le monde connaît.

Une application gratuite

Eh oui, disons-le tout net, pas d’achats intégrés avec cette application, elle est entièrement gratuite ou, disons, payée avec votre iPhone ou votre iPad, voire même votre iPod.

Il s’agit à la fois d’une sorte de couteau suisse qui peut tout faire, sauf le RAW, j’y reviens plus bas.

L’appareil fait tout, ou presque

Qualité pour beaucoup d’utilisateurs, défaut pour ceux qui aiment le mode manuel: l’application Photos en est dépourvue (du mode manuel donc).

Avec cette application, l’appareil se charge de tout, des traitements, de la gestion du bruit, de la luminosité, de la vitesse.

La seule chose que vous pouvez tout de même faire, et de manière très simple, c’est corriger la luminosité en appuyant sur le carré jaune «Focus».

À ce moment apparaît un petit curseur vertical montrant un soleil. Je monte le curseur, j’augmente la luminosité, je le descends, je la diminue.

2017-05-03_20-00-01.png

Extrait d’une partie d’écran. Vous voyez le focus et le petit curseur à sa droite.

Voilà, c’est tout ce que pouvez faire, mis à part choisir le point pour que l’appareil règle, via son autofocus, la distance.

Remarquez que les derniers iPhone le font très bien, l’iPhone 7 Plus étant vraiment très rapide à ce niveau-là puisque l’immédiateté est de mise même lorsque l’on passe de l’infini à 1 mètre.

Ah, vous pouvez également choisir le zoom en ouvrant ou fermant deux doigts sur l’écran, mais il faut savoir qu’il s’agit d’un zoom numérique. Vous perdez donc beaucoup de qualité en zoomant.

Seul l’iPhone 7 Plus permet de passer du 28 mm au 56 mm sans perte aucune, à part une moins grande luminosité, puisque l’application passe d’un objectif à l’autre. Mais tout ce que vous ferez au-dessus ou entre les deux sera également numérique. Au-dessus, vous gagnerez quand même en qualité puisque la photo partira d’une plus grande focale sans perte.

IMG_3129.PNGIMG_3128.PNG

Le petit 1 dans un cercle, juste au-dessus du déclencheur, signifie que l’on utilise le 28 mm, le petit 2 vous montre que vous utilisez le 56 mm.

Les outils disponibles

Ce que vous pouvez faire, par contre, c’est activer les outils situés en haut de l’écran.

2017-05-03_19-52-45.png

Le flash par exemple, tout à gauche, en mode auto, forcé, ou éteint.

2017-05-03_19-58-49.png

Le HDR automatique

2017-05-03_20-00-34.png

Rappelons que le HDR implique que l’appareil prenne 3 photos, la première normalement exposée, la suivante sous-exposée, sera capable de prendre des détails dans les hautes lumières et la troisième surexposée qui prendra, elle, des détails dans les tons foncés.

L’appareil combine le tout en tirant le meilleur possible de toutes les images.

La fonction Live

Cette fonction semblait assez intéressante puisqu’elle prend quelques images avant et après le déclenchement. Vous pouvez choisir le meilleur moment.

Moi, je ne l’utilise jamais, ou alors, par erreur, mais ça m’agace toujours.

2017-05-03_20-24-08.png

Le retardateur, rien à dire là-dessus si ce n’est qu’il est bien pratique pour les photos de groupe dans lesquelles le photographe veut en être, ou pour ne pas faire bouger l’iPhone au moment du déclenchement.

2017-05-03_20-16-18.png

Tiens, à ce propos, je rappelle que les boutons de volume permettent de déclencher la photo, en ce qui me concerne, je trouve la chose bien plus stable qu’en appuyant sur le bouton virtuel sur l’écran.

De toute façon, il y a un moyen d’être encore bien plus stable, je vous en parlerai très bientôt.

Le choix de l’application d’un filtre à choix avant le déclenchement (est-ce vraiment une bonne idée de le faire?).

2017-05-03_20-14-40.png

La barre des formats d’images

Ce que vous pouvez faire encore, avec cette application, c’est choisir quel type de photos vous voulez prendre ou si vous désirez capturer des séquences vidéo.

Cela se passe en bas de l’écran.

Les trois premières options touchent à la vidéo, dont je ne parlerai pas ici (Accéléré, Ralenti, Vidéo). Les qualités dépendront principalement du modèle d’iPhone que vous possédez,

L’option «Photo» est la plus simple, c’est elle qui tirera parti de l’intégralité de votre capteur.

C’est, en ce qui me concerne, le format que j’utilise le plus souvent.

Le format Carré peut-être utile si vous aimez ce type de photos, pour vous aider à cadrer «juste» pour lui.

Vous perdez plein de pixels, je trouve cela un peu dommage.

Je préfère, quant à moi, photographier normalement et recadrer dans une application ensuite, au besoin. Mais bon, j’admets que certains aiment cadrer comme la photo donnera ensuite.

Le mode Portrait ne concerne que l’iPhone 7 Plus, qui va utiliser ses deux objectifs pour arriver à donner un effet de profondeur.

Notez que le mode devrait s’appeler «Effet de profondeur», et c’est d’ailleurs comme cela qu’il est intitulé une fois qu’on a activé le mode Portrait.

2017-05-03_20-35-42.png
Le résultat est assez bon, même si ici, on peut voir que l’arbre au fond manque de flou entre les épines de la branche au premier plan. Je n’aurai pas fait mieux en ce qui me concerne en matière de détourage pour simuler ensuite l’effet, mais un vrai bon gros capteur avec une grande ouverture s’en serait mieux sorti. On ne peut pas tout avoir… pour l’instant.

Comme vous pouvez vous en rendre compte, le mode «Effet de profondeur» est actif sur l’objet de premier plan, pas seulement sur un visage.

Le but, c’est de simuler le flou de profondeur de champ que l’on obtient plus facilement avec de gros capteurs, et très très difficilement avec de tout petits capteurs tels qu’on les trouve dans les smartphones.

Lorsque l’iPhone n’arrive pas à trouver un sujet de premier plan à faire ressortir, il vous le fait savoir et vous explique ce que vous devez faire.

2017-05-03_20-38-46.png

L’option Pano est puissante et fournit des panoramas tout de même assez étonnants, surtout quand on a passé des années à essayer d’en faire de jolis avec son reflex et des programmes dédiés.

Là, tout se passe tranquillement, nous sommes guidés et voyons ce que nous faisons en temps réel.

2017-05-10_12-11-49.png

La limite du système par rapport à ces logiciels pour reflex que je viens d’évoquer, c’est que vous ne pouvez faire qu’une «couche» avec un iPhone, alors que les logiciels pour reflex permettent d’assembler les images verticalement et horizontalement, à partir parfois plusieurs dizaines d’images. De même, vous ne pourrez pas rendre votre panorama interactif.

Cela dit, ce mode est assez étonnant. Voyez plutôt, sur cette photo de Perroy, je n’avais pratiquement aucun recul face aux maisons de cette ruelle. L’iPhone s’en sort très bien.

2017-05-10_12-08-30.png

Les préférences

Il y a des préférences sur cette application, eh oui!

Mais comme toujours avec Apple et ses propres logiciels, elles sont cachées dans les l’application Réglages de l’iPhone.

Voici ce que l’on peut choisir de personnaliser:

2017-05-10_11-30-37.png

2017-05-10_11-28-16.png

À noter que si vous n’aimez pas la fonction «Live Photo», il faut activer la dernière option pour que ladite fonction ne vienne pas à chaque fois vous pourrir la vie.

Ce qui manque à l’application

Le fait de pouvoir dissocier le point de mise au point avec celui de réglage de la luminosité est un gros manque et c’est certainement ce que je reproche le plus à cette application. Tant d’autres l’ont pourtant.

L’iPhone ne sait pas non plus prendre les photos en mode RAW (DNG), ce que bien d’autres applications savent faire.

Cela dit, pour être tout à fait franc, le mode RAW de l’iPhone, même avec les applications qui le gèrent, n’apporte pas grand-chose. Je me suis retrouvé dans une petite fête et j’ai voulu faire mon malin en photographiant en RAW, comme je le fais d’habitude avec mon reflex, avec lequel il ne me viendrait pas à l’idée de photographier en JPEG. Heureusement, je me suis rabattu ensuite sur le mode JPEG et l’application de base de l’iPhone: les photos en RAW, malgré bien des manipulations dans Lightroom, sont restées moins bonnes que celles prises avec l’application intégrée.

Comme quoi…

Mais il est vrai aussi que je ne maîtrisais pas vraiment l’application photo gérant le RAW sur l’iPhone, peut-être serais-je parvenu à de meilleurs résultats si ça avait été le cas. Je vais me pencher sur la question ces prochains jours.

Il reste dommage que les valeurs ISO et la vitesse (le diaphragme ne se gère pas sur un iPhone) soient absentes de l’application.

Pouvoir gérer un minimum un mode manuel reste toujours assez intéressant.

Apple part certainement du principe que les photos sur un iPhone doivent être spontanées, sans prise de tête, et que c’est à l’appareil de faire le boulot.

Force est de constater qu’il le fait plutôt bien, et que, dans la plupart des cas où la lumière n’est pas trop difficile, les résultats sont tout bonnement excellents.

En conclusion

L’iPhone est une bien belle machine à photographier le quotidien.

L’utilisateur est rarement déçu quand les lumières sont bonnes.

Là où l’appareil doit s’améliorer, c’est quand ces dernières sont plus difficiles.

En attendant, l’application Appareil de Photo fait bien son travail. Et n’oublions pas qu’elle est la seule, à ma connaissance, à gérer le mode portrait que je trouve plutôt étonnant et convaincant.

Tout ça dans une simplicité totale.

Ce que demandent les utilisateurs d’un smartphone dans leur grande majorité.

Cela ne va pas m’empêcher d’aller voir ailleurs, et de vous proposer ici quelques petits articles relatant mes expériences.

Bonnes photos!

8 Comments

  1. Une petite co(q)uille dans la phrase…  » Le mode Portrait ne concerne que l’iPhone 7, qui va utiliser ses deux objectifs pour arriver à donner un effet de profondeur. « .. je pense qu’il faut lire l’iPhone 7 plus

    J'aime

  2. Oui, bien sûr.
    C’est corrigé,merci!
    Jolie, la parenthèse.🤗

    J'aime

  3. Merci !
    Je vais enfin pouvoir supprimer cette fonction « Live Photo » que je n’arrête pas d’activer avec mes gros doigts. J’étais pourtant certain de bien connaitre cette application.
    Comme quoi, on apprend tous les jours !

    J'aime

  4. Hum. La fonction Live que tu pointes avec la flèche rouge, ce n’est pas plutôt celle qui permet de prendre des « Live photos » comme ils disent. C’est-à-dire celles qui sont des photos normales quand tu ne fais rien et que si tu « force-touche » la photo, ça fait un petit film ?
    Comme ça: https://www.igen.fr/iphone/2015/09/iphone-6s-tout-ce-quil-faut-savoir-sur-les-live-photos-93200

    J'aime

  5. Oui oui, c’est bien ça, ce n’est pas ce que j’écris?

    J'aime

  6. Euh c’est pas comme ça que j’ai compris: « Cette fonction semblait assez intéressante puisqu’elle prend quelques images avant et après le déclenchement. Vous pouvez choisir le meilleur moment. »

    Surtout le choix du meilleur moment. Ou alors c’est un truc que je connais pas 🙂 (et je ne peux pas tester, mon iPhone est en réparation quelque part en République Tchèque – je vis avec un iPhone 4 et je mesure le chemin parcouru depuis !)

    J'aime

  7. noisequik certified

    J’utilise Lightroom sur iPhone et l’application fonctionne vraiment bien, comme l’application de base mais avec 2-3 fonctions en plus dont bien sûr le raw.

    Un truc que je comprends pas avec l’app photo, c’est pourquoi le retardateur fait automatiquement une rafale, ça m’énerve !?

    J'aime

Laisser un commentaire à propos de cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s