Test d’Autosleep, pour iPhone et AppleWatch

J’aime bien contrôler plein de trucs chez moi et c’est vrai qu’avec nos gadgets, nous sommes gâtés, puisque l’un des seul paramètres que les capteurs ne peuvent pas contrôler, c’est notre connerie.

Remarquez que ça m’arrange un peu peut-être.

J’ai un faible pour les capteurs de sommeil, depuis les UP de Jawbone qui m’avaient bien plu, même s’il fallait les changer trois fois par année tellement ils étaient peu fiables, me semblent pouvoir peut-être améliorer notre bien-être pendant la journée.

J’en ai testé plusieurs, le dernier, j’en ai parlé ici. C’est Beddit, qui aurait obtenu le label Too Much Moche s’il existait.

Une vraie catastrophe, ce truc, et pas donné en plus.

Mais je n’ai pas abandonné ma quête du bon produit, persuadé qu’il peut exister.

J’ai d’abord testé une nouvelle fois (pour moi, je n’ai rien écrit dessus) l’application iOS et Watch OS Sleep Pulse qui vient de passer en version 3.

J’ai tenu le coup deux ou trois semaines, mais j’ai connu beaucoup trop d’ennuis de synchronisation, malgré des mises à jour qui se suivaient de près, signe évident qu’il y avait quelques problèmes.

Et puis, je suis tombé sur AutoSleep, qui s’occupe de tout concernant votre sommeil.

S’il peut même fonctionner sans l’AppleWatch au poignet, AutoSleep impose tout de même d’en avoir une, puisque le programme se basera alors sur quand vous mettez votre montre en charge avant d’aller vous coucher, et quand vous la remettez le matin (ou quand touchez votre iPhone sachant qu’il va falloir porter la montre dans les 30 minutes.

Mais je me demande bien quels avantages on tire de cette méthode, si ce n’est savoir quand on s’est couché et quand on s’est réveillé, sur la longueur du temps, surtout que puisque vous avez la montre, l’autre option est largement plus instructive.

Parce que c’est avec la montre au poignet qu’AutoSleep est génial.

Le début du mode d’emploi du logiciel quand vous portez la montre?

  • Allez dormir.
  • Réveillez-vous.

Et c’est vraiment ça, ça marche du tonnerre de Dieu.

Si l’on veut encore faciliter le travail du programme (par exemple si on lit un long moment au lit), il est possible d’appuyer sur le bouton Lumière éteinte quand on éteint la lumière et d’appuyer sur Terminé lorsqu’on se réveille.

IMG_0268.png

Mais même si on ne le fait pas, le programme est incroyablement précis dans sa détection automatique.

Cela dit, on pourra l’aider lors de l’utilisation du programme en répondant à quelques questions.

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une fois réveillé, vous avez à disposition plusieurs renseignements intéressants pour voir la qualité de notre sommeil, et pour comprendre peut-être pourquoi, le cas échéant, on est fatigué dans le courant de la journée.

IMG_0264.png

Le résumé de la nuit, avec la moyenne de la fréquence cardiaque, la durée du sommeil profond, la durée du sommeil de qualité, et le temps de sommeil total

Glisser l’écran vers le haut, donne accès aux graphiques.

IMG_0265.png

Monter encore fait apparaître un aperçu de la journée comparé à votre sommeil des 7 derniers jours.

IMG_0276.png

Des graphiques plus complets sur la journée sont également disponibles.

IMG_0280.png

D’autres graphiques sur la durée sont encore offerts:

 

 

Il est possible également de noter ou de taguer son sommeil. Typiquement, si vous avez bu un soir, vous pouvez le signaler, ce qui peut être intéressant pour voir s’il y a ou pas des différences entre un soir avec ou un soir sans.

IMG_0279.jpg

Il sera possible ensuite de filtrer les nuits qui contiennent un tag quelconque.

Enfin, un widget tout simple est disponible dans Aujourd’hui.

IMG_0284.jpg

Et sur la montre?

Le suivi en direct est, avec cette version 5, visible si vous réveillez et que vous voulez en savoir plus sur ce que vous avez déjà pendant la nuit.

 

 

 

Le partage

L’application transmet, si vous l’autorisez, ses données à l’application Apple Santé mais aussi avec l’une des autres applications bien connues de l’éditeur: HearWatch.

IMG_0285.jpg

IMG_0286.png

 

IMG_0288.jpg

Gestion de la charge de l’AppleWatch

Si vous avez deux AppleWatch (parce que vous avez changé de série et gardé l’ancienne), rien de plus simple: vous passez la « vieille » AppleWatch à votre poignet la nuit, la nouvelle le jour, l’autre étant sur le chargeur.

iOS et watchOS gérant très bien la chose.

Il faut savoir qu’une nuit de surveillance « pèse » entre 15 et 20 % d’énergie.

Si vous n’avez qu’une montre, il faudra simplement poser votre montre le soir juste avant d’aller vous coucher sur le chartgeur, pendant que vous vous préparez, et faire de même le lendemain matin pendant que vous prenez votre douche, la montre se chargeant très vite, cela devrait très bien fonctionner. En tout cas, de nombreux utilisateurs expliquent qu’ils s’en sortent très bien comme ça

Qu’attendre de plus d’une application comme AutoSleep?

J’attendrai deux ou trois choses d’une application comme AutoSleep.

Comme l’application sait quand nous sommes en sommeil profond et en sommeil léger, pourquoi ne profite-t-elle pas pour nous réveiller le matin quand nous sommes en sommeil léger, même si ça doit être un peu plus tôt.

Jawbone proposait une plage de réveil, pourquoi AutoSleep ne le propose-t-il pas, en faisant vibrer notre montre quand c’est le bon moment?

Deuxième chose, il serait imaginable que nos ronflements soient signalés, Beddit le fait bien, lui.

Enfin, mais là, j’imagine qu’il faudrait un capteur supplémentaire, ce serait une bonne chose que l’on puisse voir nos apnées du sommeil dans l’application.

En conclusion

Très joli produit que nous offre ici l’éditeur Tantsissa.

Le plus fiable que j’ai trouvé fonctionnant avec l’AppleWatch, même si je suis conscient que l’on ne peut pas entièrement se fier à son analyse, certainement loin d’être aussi exhaustive que celle que l’on pourrait faire en passant une nuit dans un hôpital, dans un service dédié au sommeil.

En plusieurs semaines d’utilisation, il ne m’a jamais fait faux bond.

39 Comments

  1. jeanpierre07

    Est-ce que Autosleep analyse aussi la qualité du sommeil pendant les conférences/exposés/séminaires/émissions de TV ?

    Aimé par 1 personne

  2. Gadget, sans aucun doute, dans la mesure où l’on veut parler de qualité du sommeil au sens médical du terme.
    Si une personne a de vrais problèmes d’apnées du sommeil, qu’elle consulte un médecin dans une unité hospitalière spécialisée dans les troubles du sommeil. Il lui parlera de ce sujet et des appareils de type CPAP.
    Et les enregistrements que l’on fera de son sommeil auront un sens clinique.
    Justement, Jean-Pierre, le fait de piquer du nez dans les circonstances que tu décris sont des alertes. Exactement ça.
    Une personne qui vit souvent ces situations pourrait bien avoir des apnées du sommeil sans le savoir, et c’est important de le mettre en évidence de manière professionnelle. Et pas avec une montre au poignet !

    Aimé par 1 personne

  3. Ah voila ton secret! 6h de sommeil par nuit en moyenne… ça laisse du temps pour bloguer et jouer du violon 🙂
    Ta semaine est plus longue d’une dizaine d’heure que la mienne. Me voilà rassuré :-))

    J'aime

  4. À part ça, très concrètement. L’application fonctionne en tache de fond sur la montre comme une application de sport ? Quid de la batterie ? Tu la recharges quand, si tu portes la montre jour et nuit? Et ça utilise pas trop d’énergie ?

    J'aime

  5. J’avais testé à l’époque Sleep Cycle : il fallait placer l’iPhone à côté de l’oreiller pendant la nuit.

    Un joli gadget mais je n’avais pas vraiment vu de changement au quotidien donc je l’avais rapidement abandonné.

    J'aime

  6. Ouf, Ce weekend fût interminable… Deux nuits sans articles, je m’impatientais !…
    Enfin on va pouvoir enfin à nouveau polémiquer et se friter ! 🙂

    Nan, je déconne…

    Bon alors, franchement, j’ai aussi ce genre de fonction sur ma smartwatch Samsung et je dois dire que je me pose quelques questions sur le sérieux de ce type de statistiques.

    Je ne veux pas dire qu’avoir une mesure de la qualité et durée de son sommeil soit sans intérêt. Je me demande juste si les mesures obtenues sont réellement dignes de confiance.

    Pourquoi je dis ça ?

    Parce que, en effet, il m’arrive de me réveiller le matin avec le sentiment d’être bien reposé (bien que je ne sois de toutes façons, clairement pas du matin et que j’ai besoin d’une douche et de deux bonnes heures pour être à peu près opérationnel…) et d’autres matins (comme samedi dernier), je me réveille avec clairement la tête dans le cul, le sentiment de ne m’être pas reposé et ce sentiment dure en général jusqu’au soir quand cela arrive (heureusement pas trop souvent).

    Or, je constate, en regardant ma montre et son rapport sur la qualité supposée de mon sommeil, que je n’obtiens pas, ces jours là, une statistique vraiment différente des autres jours… Ni en durée totale de sommeil, ni surtout en durée et nombre des phases de sommeil profond…

    Par ailleurs je m’interroge sur le fonctionnement de cette évaluation. Je crois savoir que le sommeil profond se distingue du sommeil léger essentiellement par l’activité cérébrale. Or celle-ci est d’ordinaire mesurée par des capteurs d’activité cérébrale placés à même le crâne (avec une sorte de bonnet équipé d’électrodes). Les apnées du sommeil impliquent par ailleurs d’avoir accès au débit respiratoire et à la composition de l’air expiré. C’est du moins ce que mesurait l’appareil enregistreur (relié au bonnet et au masque) dont on m’a équipé pour une nuit lorsque j’ai consulté le service du sommeil du CHUV pour évaluer le nombre et la durée de mes apnées du sommeil. Il parait qu’on en fait tous mais leur fréquence et durée détermine ou non une possible pathologie.

    Or, ces montres ont accès à quoi pour déterminer cette qualité du sommeil ? Uniquement le rythme cardiaque et nos mouvements dans le lit via l’accéléromètre intégré. Point. Ca me parait bien peu.

    Aussi, et compte tenu de mes observations sur les statistiques similaires obtenues lors de réveils difficiles, je suis assez circonspect…

    (Ayé, je vais encore passer pour l’incrédule de service !…)

    Donc je suis assez d’accord avec Zallag pour émettre de sérieux doutes.

    Cependant il est vrai que ces graphiques sont très jolis… 🙂

    J'aime

  7. Daniel Pesch

    Cher BR, polémique, nada, trop long.

    J'aime

  8. merci ! Pour avoir testé pas mal d’autres solutions FitBit, Beddit, Emfit … je trouve en effet que cet autosleep tel que décrit propose des fonctions et des analyses qui commencent à être intéressantes.
    Je teste en ce moment une bague ! Oui une simple bague !!! connectée du nom de MOTIV qui permet également de suivre le sommeil mais l’app actuelle ne permet pas encore d’avoir un tableau de bord du niveau de celui d’Apple (mais le potentiel est là).
    Pour ma part porter une montre la nuit ne me convient pas alors je recherche plutôt des solution de capteurs sur le lit ou bien plus discrets que les montres.
    A suivre …

    J'aime

  9. Rien n’est dit de la manière dont l’app est alimentée pour pouvoir « décider » de la nature et de la qualité du sommeil. Je me rapproche de Bugraptor quand il évoque le casque à électrodes qui, à ma connaissance est la seule voie d’accès aux éléments qualitatifs du sommeil. Il est possible que l’IRM fonctionnelle puisse aussi donner des informations, mais je n’ai aucune connaissance en ce domaine.

    J'aime

  10. Je suis bien conscient que tout cela ne vaut pas une armada de capteurs, nous sommes parfaitement d’accord, et dans l’état de l’AppleWatch, l’analyse du sommeil n’a rien de médical.
    N’empêche que c’est assez bien fait, et qu’en tout cas, les graphes de sommeil léger correspondent bien à mes moments entre deux eaux.

    J'aime

  11. Je voulais mettre dans l’article quelque chose à propos de la charge, j’ai oublié de le faire.
    J’ai complété, c’est bon maintenant.
    L’ajout est le suivant pour ceux qui ne veulent pas scroller vers le haut:

    Si vous avez deux AppleWatch (parce que vous avez changé de série et gardé l’ancienne), rien de plus simple: vous passez la « vieille » AppleWatch à votre poignet la nuit, la nouvelle le jour, l’autre étant sur le chargeur.

    iOS et watchOS gérant très bien la chose.

    Il faut savoir qu’une nuit de surveillance « pèse » entre 15 et 20 % d’énergie.

    Si vous n’avez qu’une montre, il faudra simplement poser votre montre le soir juste avant d’aller vous coucher sur le chartgeur, pendant que vous vous préparez, et faire de même le lendemain matin pendant que vous prenez votre douche, la montre se chargeant très vite, cela devrait très bien fonctionner. En tout cas, de nombreux utilisateurs expliquent qu’ils s’en sortent très bien comme ça

    J'aime

  12. J’ai aussi complété et modifié la conclusion pour tenir compte de vos commentaires.

    J'aime

  13. @François: J’ai aussi complété et modifié la conclusion pour tenir compte de vos commentaires.
    C’est pas justement ce que tu veux pas qu’on puisse faire avec nos commentaire ça ?

    Je te taquine 😉

    @DP: polémique, nada, trop court, and my name is Bug Raptor (Pierre-François si tu veux absolument utiliser un diminutif) 🙂

    J'aime

  14. s

    J'aime

  15. Ahhhh, le fameux émoticone caca. J’ai souvent lu sur les forums des personnes qui expliquaient que c’était la dernière grande innovation d’Apple et qu’ils ne trouvaient pas nécessaire de dépenser 1200 € pour ça. Je vois qu’il est au moins utilisé par des applications.
    Ce logiciel est intéressant pour se faire une idée de la qualité de son sommeil. On en a déjà un avis dans le journée mais les graphiques sont un peu plus explicites.
    J’en reviens aux émoticones, il en manque une d’après moi, mais elle a sûrement été censurée par Apple. Je dors souvent mieux après que ma compagne et moi … (c’est François qui va me censurer 🙂 ).

    J'aime

  16. Les apnées du sommeil représentent un vrai danger pour la santé. En état d’hypoxie (manque d’oxygène) le coeur a plus de travail. Durant la journée, il y a plus de fatigue et de manque d’attention, de somnolence diurne au volant, dans la vie professionnelle (séances, colloques) et autres.
    Il se trouve que j’ai participé à toute une série d’études médicales longitudinales (= réparties sur des années) en tant que volontaire. Il s’agit de la série des études COLAUS, qui se poursuivent encore actuellement ( « études de cohortes lausannoises ») à… Lausanne bien sûr.
    L’une d’elles s’appelait Hypnolaus. A cette occasion, il fallait passer une nuit au Centre d’investigations et de recherches sur le sommeil, le CIRS, au CHUV.
    Je ne vous dis pas le nombre de personnes, dans la quarantaine et plus, qui ont été dépistées en tant que personnes affectées d’apnées du sommeil et qui ne s’en doutaient pas.
    Vous êtes au CHUV pour une nuit, bardé d’appareils de mesure, d’électrodes, de capteurs et vous y passez la nuit, pendant qu’à côté une quinzaine d’écrans (pour la quinzaine de personnes testées qui dorment en même temps que vous) sont suivis toute la nuit par le personnel du CIRS. Au matin, réveil en douceur et explication sommaire de votre nuit, des nombreuses courbes, des graphiques, des mouvements détectés de vos jambes, de vos paupières, de vos respirations et de leurs interruptions qui peuvent être bien plus longues que ce qu’on imagine (de l’ordre de la minute !!)

    Prenez-vous en main si vous avez des doutes sur la qualité de votre sommeil, et allez voir , pour en savoir un peu plus.

    J'aime

  17. @Zallag: J’ai fait le test et, oui, je faisais des apnées lors de mon sommeil. (Je le savais, ma femme les observait… Et je ronflais…) Depuis j’utilise un CPAP. Plus d’apnées ! (Et je ne ronfle plus !) Donc non seulement je me repose mieux en dormant, mais ma femme aussi ! 🙂
    Oui c’est un gadget pas très engageant je l’admets et un peu tue-l’amour… Mais on s’y habitue. Et c’est une question de santé importante. Tu as raison, les apnées du sommeil sont courantes et vraiment dangereuses à long terme…

    J'aime

  18. T’en fais pas bugraptor, il y a des couples dont l’homme et la femme sont les deux appareillés … Tu sais bien qu’Il y a un moment pour aimer et un autre pour dormir, et voilà. Pas les deux simultanément, ni juste après d’ailleurs.

    J'aime

  19. En tout cas, j’ai remarqué qu’il vaut mieux éviter le café le soir et l’écran d’ordinateur, de manière générale toute activité qui demande trop d’attention. J’enfonce des portes ouvertes, je sais…

    J'aime

  20. Daniel Pesch

    OK, BR, va pour PF à l’avenir…

    J’utilise moi aussi un VPPC (c’est pareil, mais en français) et, malgré des temps moyens de sommeil de 6h par nuit (mon temps de sommeil à augmenté avec l’âge passanr de 4h30/nuit à 20 ans à 6h/nuit aujourd’hui), je me sens mieux reposé le matin. Énormément moins d’apnées et plus du tout de ronflements, donc meilleur sommeil pour le couple.
    Quelles machines et quels masques utilisez-vous ?
    Voici le mien qui est équipé, en plus, d’un humidificateur :
    https://www.cpap-store.fr/prisma20a.htm
    Quant au masque, c’est celui-ci, que j’ai découvert il y a un an et qui me convient parfaitement :
    http://www.thecpapshop.com/respironics-dreamwear-gel-pillow-cpap-mask
    Pour un prochain voyage dans le sud de l’Égypte, on va me prêter celui-là :
    https://www.oscimedsa.com/shop_article/cpap-ppc-de-voyage-mini-portable/6484?LinkID=538

    J'aime

  21. Et, pour ce qui est des écrans, éviter la lumière bleue qu’ils diffusent abondamment. Phénomène connu.
    Si tu regardes une fenêtre où un poste de TV est allumé, il y a toujours un aspect de lumière bleutée qui semble diffuser de la pièce et qui attire l’attention, même si les gens suivent une émission avec un film qui a des couleurs chaudes.
    Le bleu, paraît-il, est perçu comme la couleur de la journée, on est bien actif, vigilant, réveillé totalement.
    Les couleurs chaudes, elles, sont ressenties physiologiquement comme celles du soleil couchant, prélude à un prochain endormissement.
    Ceux qui ont un Mac connaissent ce réglage possible de leur ordinateur. Les pilotes d’avions de vols intercontinentaux aussi, car on peut atténuer chez eux les conséquences du jetlag par des techniques utilisant cet effet de couleurs.

    J'aime

  22. Daniel, prend avec toi les papiers de l’appareil qui certifient que c’est un dispositif médical et pas un bidule pouvant dissimuler des explosifs … ils sont fait pour ça, ces papiers,

    J'aime

  23. Je fais 6 apnées par heure, juste la limite pour une de vos machines.
    On m’a proposé ça:
    2018-01-22_12-04-57.png

    Fait sur mesure, c’est efficace MAIS:
    Si vous voulez perdre vos dents en dix ans, c’est aussi ce qu’il vous faut. Le matin, vous ne fermez plus la mâchoire comme le soir, et tous les jours, ça recommence.

    Donc les machines m’intéressent, mais je crois savoir qu’elles font du bruit non?
    Elles sont prescrites par un médecin?
    Remboursées par l’assurance?

    Merci pour vos réponses

    J'aime

  24. Au CHUV (http://www.chuv.ch/sommeil) on te dira tout ce qui est utile.
    Va aussi sur le site de la Ligue pulmonaire (https://www.liguepulmonaire.ch/fr/ligue-pulmonaire-vaudoise/page-daccueil.html), c’est de leur ressort pour les appareils, ça ne dépend pas du CHUV. Enfin je crois. Tu verras bien.
    Les appareils sont vraiment silencieux maintenant. Quand tu as des apnées, ils soufflent un peu plus fort momentanément pour contrer l’obstacle qui vient de t’empêcher de respirer, (abaissement du fond du palais, par exemple) sans attendre une minute ou plus que tu sursautes et te réveilles parfois à cause de l’apnée. On s’y habitue très vite, disent les utilisateurs.

    J'aime

  25. Daniel Pesch

    François :
    Orthèse : avis négatif de la Fac de Médecine de Montpellier.
    Les machines :
    Bruyantes ? La mienne, non. Celui qui porte le masque entend l’air sous pression qui circule, mais, moi ça m’endort… Celui qui dort à côté du masqué n’entend, d’après ma moitié, rien !
    Prescrites ? En France, oui.
    Remboursées ? En France, oui (les machines sont en location).
    Mais 6 apnées par heure, cela me semble peu. Des cukiens plus qualifiés pourront sûrement nous donner leurs avis.

    Oui, Zallag, merci pour ce conseil. Cela dit, on ne me les a jamais demandés, ces papiers. Je crois que les gars qui s’occupent de la sécurité dans les aéroports doivent connaître tout les modèles du marché…

    J'aime

  26. @François: Comme le dit Daniel je crois, sauf erreur, que 6 apnées par heure est considéré comme normal. Mais si tu as un doute, un examen au centre du sommeil du CHUV ne coûte rien. Et, en effet, ces appareils ne font aujourd’hui absolument pas de bruit. Pour ma part mon masque est de type « Top Gun ». 🙂 Chaque nuit je pars en mission de contrôle de l’espace aérien suisse ! 🙂
    Et en effet ces appareil sont loués par la ligue pulmonaire et c’est entièrement remboursé par l’assurance de base tant que l’ordonnance est renouvelée (chaque année) par un médecin du centre du sommeil.

    J'aime

  27. Sinon, on voit que l’auditoire cukien prend de l’âge… 😉
    Dans quelques années, un test sur le Viagra et le Cialis ? :-)))))
    En ensuite peut-être, les tintébins numériques à gyroscope et GPS intégrés ?… 🙂

    J'aime

  28. https://fr.wiktionary.org/wiki/tint%C3%A9bin
    Déambulateur pour nos amis français…

    J'aime

  29. François, si tes quelque six apnées ont été mesurées par une montre qui aurait la prétention de pouvoir le faire, méfie-toi quand même …
    C’est lors de l’étude lausannoise Hypnolaus dont je parle plus haut que j’ai découvert que j’avais des apnées.
    Le bizarre de l’affaire, c’est que j’ai appris en cette occasion qu’il y a des cas où, comme moi, des personnes ne montrent aucun signe de somnolence en journée, ne sont pas fatiguées plus que normalement, ronflent peu, bref, ne souffrent apparemment de rien. Mais il est fortement conseillé de s’occuper des apnées quand on en a, pour éviter des dommages possibles du tissu cardiaque, et d’autres aussi, causés par un manque d’oxygénation répété nuit après nuit et des années durant dans les tissus d’organes importants (reins, système nerveux central,etc).
    Je vois, en lisant les comm, que nous sommes quelques-uns à être concernés, c’est donc clair que ça touche beaucoup de personnes dans la population générale.

    J'aime

  30. Merci pour ces renseignements.

    Zallag, j’ai fait un test d’une nuit, mais chez moi, avec des capteurs au bout du doigt reliés à une machine.

    BR: si ça ne fait aucun bruit, alors j’ai moins peur de faire un examen plus poussé.

    J'aime

  31. @François: si ça ne fait aucun bruit, alors j’ai moins peur de faire un examen plus poussé.
    Le plus embêtant c’est la coloscopie…

    J'aime

  32. Daniel Pesch

    Une coloscopie ne fait pas de bruit, excepté l’examiné.

    Aimé par 1 personne

  33. François a admis que

    même si je suis conscient que l’on ne peut pas entièrement se fier à son analyse, certainement loin d’être aussi exhaustive que celle que l’on pourrait faire en passant une nuit dans un hôpital, dans un service dédié au sommeil

    Alors, je ne vois pas l’intérêt du « machin »

    Zallag pense que:

    En état d’hypoxie (manque d’oxygène) le coeur a plus de travail

    C’est infiniment plus compliqué que ça. L’apnée génère une hypoxie qui est « toxique » en premier lieu pour le cerveau. Le coeur en hypoxie= angine de poitrine ou mieux, beaucoup mieux, infarctus du myocarde

    J'aime

  34. Ben si t’as pas d’apnée, le truc semble fonctionner plutôt bien…
    Il n’est pas fait pour capter les apnées.

    J'aime

  35. En farfouillant sur le net, j’ai trouvé cet article que je trouve assez bien fait sur le sujet:
    http://www.montre-cardio-gps.fr/le-suivi-du-sommeil-est-il-vraiment-fiable-et-utile/

    J'aime

  36. […] nouvelle tombée ce lundi sur ma boîte mail  tombe pile poil pour rebondir sur l’article d’hier, où en commentaires, nous discutions de la précision des mesures du sommeil issus des capteurs de […]

    J'aime

  37. Dominique Vautrelle

    Francois,
    à propos du manque de la fonction de réveil adapté sur cete appli, il me semble qu’une app complémentaire du même developpeur, permet le réveil en douceur: AutoWake. Smart Sleep Alarm
    https://itunes.apple.com/fr/app/autowake-smart-sleep-alarm/id1279650551?mt=8

    J'aime

  38. […] Et ceux qui me disent qu’encore faut-il, dans certaines situations, l’avoir la nuit au poignet, puisque j’en parle, je rétorquerai que c’est mon cas, pour pouvoir surveiller mon sommeil, comme je l’ai expliqué ici, avec Autosleep. […]

    J'aime

Laisser un commentaire à propos de cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s