Luminar AI: la rupture… de trop?

Je vous ai souvent parlé de Luminar sur ce site, ce logiciel de retouche photo et de catalogage (si l’on peut dire) qui se veut une alternative à Lightroom.

La version 3 de Luminar nous avait promis un catalogue et donc une gestion des photos, il a fallu attendre des mois à sa sortie pour en obtenir une ébauche.

La version 4 n’avait pratiquement rien apporté de plus, et là, j’ai commencé à m’inquiéter.

J’avais raison: la prochaine version de Luminar, dénommée AI (devinez pourquoi) semble totalement abandonner l’idée de cataloguer vos images.

Cela fait des années que Skylum, l’éditeur de Luminar, mise énormément sur l’intelligence artificielle, et je dois dire qu’il parvient à nous offrir des choses tout à fait étonnantes en trois clics, alors qu’il aurait fallu des heures de travail dans les autres logiciels pour parvenir aux mêmes résultats.

Le problème, c’est que ces résultats ne sont pas toujours du meilleur goût à mon avis.

Cela dit, rien n’empêche d’y aller avec modération, et il faut laisser à Skylum l’honneur d’être parmi les premiers à faire un usage bluffant de l’intelligence artificielle.

Comment, quelqu’un me glisse dans mon oreillette que Photolemur testé ici était étonnant dans le même domaine bien avant Luminar?

Peut-être, et ce n’est alors peut-être pas un hasard si Skylum a racheté ce logiciel il y a plus d’un an!

Oui, Photolemur était dingue, oui, les logiciels de Skylum étaient étonnants, alors les deux savoirs mis ensemble ne peuvent être qu’explosifs.

LuminarAI est annoncé pour les fêtes

Skylum annonce pour les fêtes la sortie de LuminarAI, un tout nouveau logiciel, qui se veut hyper intelligent, hyper efficace et hyper simple à utiliser.

Vous pourrez retoucher les ambiances, les visages, le bokeh (n’oublions pas que Skylum est ou était, je crois qu’ils ne le proposent plus sur leur site, l’éditeur de Focus), remplacer les ciels, vous pourrez même laisser le programme décider tout seul du recadrage de vos images puisque selon Skylum, le moteur intelligent allie les règles d’or de la composition à l’expertise des meilleurs photographes du monde et tout ceci de manière pratiquement automatique, en vous laissant tout de même la main pour reprendre certains réglages ensuite si vous le désirez.

Selon Skylum, LuminarAI est tellement nouveau qu’il ne remplace pas Luminar 4.

Sauf que, leur message n’est pas vraiment clair en ce qui concerne la poursuite de ce dernier, et qu’il est même quelque peu inquiétant.

Lisez plutôt leur communciation:

LuminarAI est-il la nouvelle version de Luminar 4 ?

LuminarAI est un tout nouveau produit. Ce n’est pas une mise à niveau de Luminar 4.

LuminarAI est une alternative aux éditeurs de photos traditionnels en général. Nous proposons une nouvelle approche de l’édition de vos images, pilotée par l’intelligence artificielle. Nous pensons que l’édition photo traditionnelle est obsolète et lente. Cela prend trop d’énergie et de temps.

L’édition photo n’a pas à être complexe (même si vous souhaitez des résultats professionnels). LuminarAI change tout.

Lorsque vous ouvrez un fichier image pour la première fois, votre image est analysée instantanément. Choisissez parmi les recommandations pour améliorer votre image.

Les modèles de haute qualité offrent des suggestions des meilleurs photographes et éditeurs de photo. Celles-ci peuvent produire les résultats souhaités en un ou deux clics. Mais vous conservez un contrôle complet grâce à la belle interface et aux outils utiles alimentés par l’IA.

Résolvez les problèmes et libérez une nouvelle créativité pour créer une belle photo plus rapidement. LuminarAI est construit à partir de la combinaison parfaite de l’intelligence artificielle et de l’expertise. LuminarAI dispose de beaucoup de puissance d’édition et de plaisir sous le capot.

Nous savons que vous l’apprécierez. Nous avons hâte de commencer à l’utiliser nous-mêmes.

Bon…

Jusque là, rien de vraiment grave, au contraire, mais voyez ce qui suit:

Continuerez-vous à fournir un support pour Luminar 4 ?

Nous prévoyons de livrer des mises à jour de compatibilité et de performances pour Luminar 4 pendant une année après la sortie de LuminarAI. Nous ne facturerons rien pour ces mises à jour.

Luminar 4 continuera à fonctionner pendant de nombreuses années au-delà (tant que votre ordinateur répondra à la configuration système requise de Luminar 4).

Cependant, nous vous encourageons à passer à LuminarAI pour son approche révolutionnaire de l’édition de photos. Nous pensons que vous apprécierez vraiment les outils d’édition innovants et l’inspiration créative, et les options permettant d’économiser du temps.

Visiblement, je ne sais pas si vous comprendrez la même chose que moi, Luminar soutiendra la version 4 encore quelque temps, mais ne parle pas de remplacement par une version 5, parallèle à la version AI.

Au contraire, Skylum nous pousse à passer vers LuminarAI

Jusque là, pourquoi pas? Adobe change bien le nom de Lightroom de temps en temps.

Mais ce qui est tout à fait ennuyeux, c’est que la version AI ne pourra pas lire les catalogue de la version 4: normal, LuminarAI n’est plus un logiciel de catalogage, lisez plutôt:

Vais-je pouvoir faire migrer mon catalogue Luminar 3 / Luminar 4 vers LuminarAI ?

LuminarAI est un tout nouveau programme, entièrement repensé. Ce n’est pas une mise à niveau depuis une version précédente de Luminar. De plus, nous suggérons de traiter LuminarAI comme une alternative à tous les éditeurs de photos traditionnels, y compris Luminar 4. De ce fait, vous ne pourrez pas déplacer votre catalogue directement vers LuminarAI.

Soit la communication de Skylum est déficiente, soit cet abandon de leur logiciel est pour le moins limite pour les utilisateurs qui leur ont fait confiance.

Même les Looks (ce sont les préréglages que l’on peut acheter pour enrichir Luminar, c’est même l’une des sources importantes de financement de Skylum) semblent quelque peu compromis: certes, il sera possible de les utiliser, mais ils ne donneront plus tout à fait le même rendu. Skylum parle de la possibilité de les mettre à jour. J’espère que cela sera gratuit.

En conclusion

Pour tout vous dire, je suis tout de même habitué aux décisions impromptues de Skykum, depuis le temps,…

Regardez les logiciels que j’ai achetés chez eux:

Vous remarquerez que malgré mes critques, j’ai tout de même précommandé LuminarAI, puisque pour moi, ce logiciel reste intéressant, tout au moins dans certains cas.

Et maintenant, regardez ce qu’il reste des logiciels qui restent développés par Skylum: Luminar, et Aurora.

Les autres applications sont pour la plupart incompatibles avec les derniers appareils de photo, en tout cas si l’on travaille avec des RAWs, ce qui est tout de même le but de ce type de logiciels.

Skylum a tout recentré et a presque forcé le passage de leurs utilisateurs sur Luminar qui, il est vrai, reprend tout ou partie de ce que faisaient ces programmes.

Alors bon, maintenant, une nouvelle stratégie visant à casser l’éventuel catalogue créé patiemment chez sur Luminar 4 (heureusement, il était tellement “léger” que j’imagine que peu d’utilisateurs de Lightroom ont fait le pas, mais les autres, allez savoir…) ne m’étonne même pas.

Il faut désormais prendre Skylum pour ce qu’il est: un éditeur innovant de logiciel basés sur l’intelligence artificielle, très en avance sur les autres sur ce point, logiciel que l’on peut utiliser en tant que plug-in sur les poids-lourds du catalogage, mais en tout cas pas leur faire confiance en matière de catalogage puisque LuminarAI se basera sur un nouveau catalogue hyper basique (il sera possible de revenir sur des images retouchées semble-t-il) pour gérer ses images.

Clairement, si j’ai bien compris donc, Skylum abandonne son idée de remplacer tôt ou tard Lightroom, Photos, ON1 ou Capture One sans même s’excuser de ne pas tenir ses promesses, pourtant mises bien en avant dans sa communication il y a deux ans.

À voir si l’éditeur ne perd pas encore un peu de crédibilité dans l’histoire.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

53 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

frd2002
frd2002
il y a 2 années

Merci pour cette mise à jour concernant Luminar …. no comment de ma part, j’ai déjà dit ce que je pense de Luminar dans des posts précédents (lenteur exubérante sous Win10, pas de catalogue, et IA pour ajouter des nuages LOL).

Le seul soft que j’utilise de Skylum est Aurora HDR qui est vraiment bien foutu pour traiter des photos HDR de mon D850.

Gilles Theophile
Gilles Theophile
il y a 2 années

“qui se veut une alternative à Lightroom”

François, ça fait au moins deux ans que Skylum a déclaré qu’elle n’irait plus jouer dans la cour de Lightroom.

Je suis effaré par la liste des logiciels que tu as achetés chez eux. Ta capture devrait être montrée aux anti Adobe et anti-abonnement car elle est riche d’enseignements.

ysengrain
ysengrain
il y a 2 années

Depuis l’abandon de Intensify et deTonality, j’ai fait une croix sur cet éditeur.

L’impression générale me parait être celle d’une agitation permanente, une sorte de « moulin hydraulique et roue à aubes ».

Même avec un abonnement, LR … c’est bien ?

DomPython
DomPython
il y a 2 années

J’ai sursauté en lisant ça:

«Nous pensons que l’édition photo traditionnelle est obsolète et lente. Cela prend trop d’énergie et de temps.

L’édition photo n’a pas à être complexe (même si vous souhaitez des résultats professionnels). LuminarAI change tout.»

Une fois de plus, on met en place tout ce qu’il faut pour que les professionnels aient de plus en plus de mal à justifier leur prix. J’ai vraiment du mal avec ces promesses de résultat professionnel en trois clics. L’AI ne va pas arranger les choses.

Je suis vraiment heureux d’être retraité; parce que quel que soit le métier, il va être toujours plus difficile de faire reconnaître la valeur (donc le coût) de la maîtrise et de l’expérience…

(C’était mon coup de gueule du matin)

François Cuneo
François Cuneo
il y a 2 années

🙂

Cela dit, en 2018, il sortaient enfin leur catalogue, ils prétendaient à ce moment venir titiller Lightroom, je peux te l’assurer.

François Cuneo
François Cuneo
il y a 2 années

Eh oui.

Il a fallu tout de même un peu insister pour que tu y viennes, à cet abonnement!:-)

François Cuneo
François Cuneo
il y a 2 années

Tu vas voir qu’un de ces jours, ils vont le laisser tomber. Il me semble que la dernière version est la 2019, sortie en 2018, si je ne fais erreur, c’est la première fois qu’ils passent leur tour une année, voire deux ans.

Gilles Theophile
Gilles Theophile
il y a 2 années

Je sais, et il n’a fallu que quelques mois à leur boss pour rectifier le tir ^^

Gilles Theophile
Gilles Theophile
il y a 2 années

L’AI est en train de s’immiscer partout, mais on aurait tord de l’assimiler systématiquement à du presse bouton facile. Elle peut également améliorer considérablement les outils, on aura encore l’occasion de le voir bientôt avec des logiciels plus traditionnels…

Albert de Saint-Félix
Albert de Saint-Félix
il y a 2 années

C’est quand même ouvrir la porte à ce que j’appelle du clinquant photographique, plus beau tu meurs, plus kitch aussi, si mes yeux voient un paysage je veux que ma photo soit le reflet de ce qu’il ont vu.Après mes yeux voient en fonction de leur capacité, pas comme l’AI, encore moins comme le font les yeux de mon voisin, chacun sa vue, l’AI veut standardiser ce que nous voyons.Là je ne parle pas d’enlever un poteau gênant, alors qu’en réalité il est bien présent lors du shooting.

François Cuneo
François Cuneo
il y a 2 années

Je suis tout à fait d’accord avec toi sur le clinquant et le kitch!

Noisequik
Noisequik
il y a 2 années

L’AI est surtout utile pour palier aux faiblesses du hardware (smartphones par exemple).

François Cuneo
François Cuneo
il y a 2 années

Bon, une AI qui arrive à te faire un détourage impeccable en 3 secondes, là où tu aurais mis une heure, c’est tout de même utile!:-)

François Cuneo
François Cuneo
il y a 2 années

Coup de gueule que je comprends!

Gilles Theophile
Gilles Theophile
il y a 2 années

encore une fois, il faut arrêter d’assimiler l’AI dans les logiciels photo à du gadget systématique (remplacement de ciel, enlever un élément indésirable). les gens de Luminar n’ont pas tord quand ils disent qu’il faut revoir de fond en comble la manière dont on traite les photos. Et ça, c’est bien les clients qui le demandent. Quand j’entends des gens me dire qu’ils peuvent passer 1 heure à retravailler une photo, je me dis que quelque part, il y a un problème, soit la maîtrise de la prise de vue, soit la maîtrise du logiciel, ou les deux.
Traditionnellement, les photographes sont très conservateurs et contre le progrès : ils étaient contre les automatismes, puis l’autofocus, puis la stabilisation d’image, puis contre le numérique, les hybrides, etc., et aujourd’hui on va assister à une levée de bouclier contre l’AI 🙂

Albert de Saint-Félix
Albert de Saint-Félix
il y a 2 années

Ça revient à mettre un coup de polish du genre du Meister Proper5f5f347dd08e3779507a1363.png(bouhhhh… je ne voulais pas mettre ce diablotin)

ysengrain
ysengrain
il y a 2 années

Mais Dom’ !! tu n’as donc pas compris que l’IA est le pendant de la bêtise naturelle: “«Nous pensons que l’édition photo traditionnelle est obsolète et lente. Cela prend trop d’énergie et de temps.

L’édition photo n’a pas à être complexe (même si vous souhaitez des résultats professionnels). LuminarAI change tout.»

Tu fais confiance, tu consommes, fais, ne réfléchis plus, pas b’soin, tu n’as qu’à t’abrutir !! toute notre époque !!

Albert de Saint-Félix
Albert de Saint-Félix
il y a 2 années

La stabilisation c’est quand même un sacré pas en avant, tu verras bien un jour…Passer une heure à retravailler une photo, tu as raison c’est à se poser la question du problème à la base, c’est un peu comme entre la chaise et l’écran. Pour moi le logiciel sert surtout à mettre la photo à l’équerre (la redresser)

ysengrain
ysengrain
il y a 2 années

Donne moi la liste des noms de ces “camarades” ;•))

Gilles Theophile
Gilles Theophile
il y a 2 années

Oui pour la stabilisation, je sais bien, puisque je fais pas mal de photos d’action, et aujourd’hui j’apprécie la redoutable efficacité du système de stabilisation de mon Sony.

Noisequik
Noisequik
il y a 2 années

et François n’a pas parlé de la fonction qui fait mincir une personne ?

Noisequik
Noisequik
il y a 2 années

Oui mais non. Je prends des photos avec mon iPhone, pourquoi j’appellerais un professionnel pour améliorer mes photos de chats?

François Cuneo
François Cuneo
il y a 2 années

Ou grossir, c’est comme tu veux!:-)

François Cuneo
François Cuneo
il y a 2 années

Diablotin qui signifie Troll! Moi, un troll! ?

Je ne sais pas comment changer ou supprimer un vote…

Encore heureux me diras-tu!

Pas grave.

Noisequik
Noisequik
il y a 2 années

L’auteur peut modifier son vote même par la suite!

Albert de Saint-Félix
Albert de Saint-Félix
il y a 2 années

J’ai trouvé… c’est corrigé!

François Cuneo
François Cuneo
il y a 2 années

Ah ben dis, je ne savais pas! merci!

François Cuneo
François Cuneo
il y a 2 années

Ouf!?

Merci!

DomPython
DomPython
il y a 2 années

“on aurait tord de l’assimiler systématiquement à du presse bouton facile.”Je suis à 100% d’accord avec toi. Ma crainte c’est que le discours de Lunimar, et particulièrement “L’édition photo n’a pas à être complexe” soit comprise comme telle. Mais c’est vrai aussi que c’est pas nouveau. Lorsque je vendais des partitions de musique, je me rappelle avoir vu une pub qui prétendait nous permettre de “jouer comme un professionnel en 6 mois”!Et en parlant d’AI, je suis tombé ce matin sur une chronique qui l’évoque de manière savoureuse (à partir de 02.28) :https://www.canalplus.com/actualites/roman-frayssinet-ne-fait-pas-confiance-a-elon-musk/h/14749847_50001

DomPython
DomPython
il y a 2 années

Bien sûr, je ne parle pas de ça!

Je parle de gens qui font appel à un professionnel pour des photos de leur mariage (par exemple) et qui rechignent à payer le juste prix parce que “avec les logiciels et le appareils d’aujourd’hui, c’est quand même pas sorcier!”.

DomPython
DomPython
il y a 2 années

Hi hi! Je réalise que l’abréviation AI, en Suisse, c’est pour Assurance Invalidité!

Desbois CA
Desbois CA
il y a 2 années

Pour le catalogage, je teste actuellement Excire Foto qui semble prometteur :

Home

François Cuneo
François Cuneo
il y a 2 années

Voui voui… Je suis allé regarder. J’utilise de mon côté Lightroom avec le plug-in Excire 2 qui contient tout ce que propose le logiciel en lui-même.

Là, on a le meilleur des deux mondes.

Pour l’instant, la version autonome me semble encore très mince.

François Cuneo
François Cuneo
il y a 2 années

C’est vrai que c’est assez rigolo!?

Bien vu!

Desbois CA
Desbois CA
il y a 2 années

Oui , d’accord. j’utilise aussi Excire avec Lightroom, mais personnellement, je fais mes développements dans Capture One (boitiers Fuji), et je cherche donc à me “libérer” de Lightroom.

Albert de Saint-Félix
Albert de Saint-Félix
il y a 2 années

Capture One seul ne fait-il pas le job ?

fabricepsb
fabricepsb
il y a 2 années

Personnellement et vu le contexte je dirais plutôt Abrutis Imprévisibles.
On est vraiment loin de la politique de Pixelmator qui bosse depuis des années à optimiser ses logiciels avec les dernières technologies de IOS et MacOS.
Ce n’est pas le cas de Luminar sur lequel il n’y a même pas une optimisation Metal.
Il est probable que le passage d’Apple à ARM va pousser Skylum à abandonner tous ses logiciels historiques.
Bref beaucoup de promesses et peu d’ambition si ce n’est jouer avec la mode de l’AI en cachant de gros problèmes d’adaptation technologiques.
Je plains ceux qui ont cru à leur Luminar 4 concurrençant LR.

François Cuneo
François Cuneo
il y a 2 années

Oui, mais honnêtement, ils ne doivent pas être nombreux.

Quant aux logiciels historiques, ils sont abandonnés dans les faits. Certes, on peut encore les télécharger, mais à quoi bon sauf si on a un appareil de photos ancien.

Beaucoup de promesses, oui, et un seul axe de développement: l’AI.

Albert de Saint-Félix
Albert de Saint-Félix
il y a 2 années

< un seul axe de développement >Il me semble que DxO a beaucoup misé sur l’AIAutant importer les photos avec Transfert d’images dans une structure libre, faire le classement par AAAA > MM > JJ pour ensuite faire le traitement avec DxO PhotoLab

fabricepsb
fabricepsb
il y a 2 années

Je me suis mis à Luminar en abandonnant progressivement Aperture.
Le problème des logiciels d’IA c’est le rendu des retouches : les photos perdent leur naturel et j’ai l’impression que mes paysages sont des scènes issues d’autres planètes. Le genre de photos qui servent de modèle pour vendre les télé 4k à la Fnac.
Aujourd’hui j’accumule des photos de voyage non travaillées ne sachant plus vraiment si je continue avec Luminar ou non.

François Cuneo
François Cuneo
il y a 2 années

Et les mots-clés? Tu tagues les fichiers? Ce n’est pas une solution qui peut être réutilisée à part toi.

François Cuneo
François Cuneo
il y a 2 années

Ouille, je crois qu’il faut continuer avec Luminar, mais en tant que plug-in occasionnel sur certaines images.

Albert de Saint-Félix
Albert de Saint-Félix
il y a 2 années

Et même pas, ce n’est pas pour rien que j’utilise toujours LrC pour faire le gros du travail. Si Adobe exploite mieux l’AI (iA) il auront toujours l’avance voulue, donc une solution pérenne pour le plus grand nombre.Mes photos sont géo-localisées avec SnapBridge (Nikon) vu que Capture One ne sait pas le faire.

patrick@wibaut.fr
patrick@wibaut.fr
il y a 2 années

Après l’abandon de Média pro, j’ai continué à l’utiliser tant que je n’avais pas passé mes machines à Catalina.
Maintenant j’utilise Photo suprême, qui a récupéré toutes mes données EXIF de mes 20923 photos qui sont dans 168 dossiers.
Des années de travail afin de retrouver ce que je cherche.
Il fait bien son boulot de cataloguer, car je pense qu’il faut rester dans un logiciel pour le catalogue, et un logiciel pour les retouches.
Et dommage que Excire ne soit pas en français, car je l’aurai bien essayé.
Pour me faire une idée.
Néanmoins, rien n’a remplacé “Média pro” qui était rapide, fiable et trés complet.
Mais à défaut de mieux je me contente de photo suprême qui a des mise à jour fréquentes et progresse de jour en jour.

Desbois CA
Desbois CA
il y a 2 années

Pour moi et mon utilisation, je trouve le catalogue de C1 trop léger. Je préfère travailler avec les session après catalogage dans un autre logiciel

Desbois CA
Desbois CA
il y a 2 années

Je suis aussi nostalgique de Média Pro

François Cuneo
François Cuneo
il y a 2 années

Pour moi, le côté tout en un de LR était une révolution. Ça reste mon option préférée, avec des logiciels tiers pour aider de temps en temps selon ce que je veux faire ou selon la photo.

Albert de Saint-Félix
Albert de Saint-Félix
il y a 2 années

Une alternative…J’en suis a donner ma langue au chat, après tout le ramdam que j’ai mené j’ai toujours ces logiciels pour traiter mes photos.Mon impression c’est que Lightroom va rester sur ma machine, avec Photos pour les échanges par le Cloud. En ce qui concerne Capture One cela dépendra du prochain APN que je vais acquérir, mon coeur balance entre Nikon (Z5, ou Z50), Sony (A6600) et Fuji (X-T4), ce dernier semble mieux s’en sortir avec C15f5f246c9a64dee1a383235a.png

Noisequik
Noisequik
il y a 1 année

Hello, je viens de regarder cette vidéo sympa : https://youtu.be/UeC8AKCKxTACela m’a honnêtement donné envie de m’intéresser à ce logiciel : Pouvoir avec seulement 1 ou 2 curseurs gérer la plupart des corrections que je fais sur Lightroom, c’est très tentant.Je trouve de plus en plus l’AI Lightroom larguée par rapport à l’AI Apple (Appareil photo sur iPhone) donc je n’ai même plus forcément envie de prendre en RAW simple.A suivre, donc !

Albert de Saint-Felix
il y a 1 année

Est-ce encore de la photo ?iA… on approche de la photo kitch, enfin à mon avis, même du kitch très prononcé.

Noisequik
Noisequik
il y a 1 année

Tout ce qui est réglage des niveaux, vibrance, contraste etc. est bien utile pour le photographe.
Même la réduction des cernes ou de la peau peut être justifiée (ça remplace le maquillage avant la séance photo)

Après, changer les nuages du ciel…

Albert de Saint-Felix
il y a 1 année

Réduire des cernes, c’est occulter la vérité, bon tu me diras que les peintres le faisaient probablement, histoire d’embellir la vérité. J’évite de photographier des personnes, à part mes proches, en laissant les photos telles quelles, elles pourront toujours voir leurs progressions à travers les âges.Avec les paysages on a moins de problèmes, je ne vais quand même pas supprimer des pylônes.Pour les photos de rue, j’évite un maximum d’avoir les gens en frontal, sinon je leur adresse un sourire…Le logiciel Photos d’Apple offre suffisamment de réglages pour améliorer les photos, tout comme Lightroom et Capture One. Je réduirai certainement le nombre de logiciels photos sur ma prochaine machine, seule hésitation entre LRC et C1 en binôme avec Photos, un pour traiter les RAW et l’autre pour les stocker sur le Cloud, cela dépendra essentiellement des fonctions qui vont me permettre d’en tirer le meilleur résultat.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Luminar AI part sur le principe que nous passons trop de temps sur nos photos.

Ce qu’ils vont nous proposer en AI est stupéfiant, sans que nous n’ayons rien à faire.
Et je ne parle pas des remplacements de ciels et autres.

Ils n’ont pas acquis Photo Le Mur pour rien!

En complément à LR, ça va être super, enfin, nous verrons en vrai le 15 décembre.

53
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x