Test pratique de l’iPhone 12 Pro Max

Je n’aime pas tellement écrire sous la pression parce qu’il faut aller vite pour être le premier à sortir quelque chose.

De toute manière, ici, c’est raté, d’autres l’ont fait bien avant moi.

Je vais donc simplement partager avec vous mon vécu de 4 jours avec cet iPhone 12 Pro Max 512 Gb, bleu pacifique, qui fait tellement peur à beaucoup d’entre vous à cause de sa taille.

Je commence juste par quelques chiffres (il n’y en aura pas beaucoup) concernant cet iPhone, ils sont directement donnés par le constructeur:

  • Écran Super Retina XDR
  • OLED tout écran de 6,7 pouces (diagonale de 17 cm)
  • Résolution de 2778 x 1284 pixels à 458 ppp
  • Écran HDR
  • True Tone
  • Large gamme de couleurs (P3)
  • Haptic Touch
  • Contraste 2 000 000:1 (standard)
  • Luminosité maximale de 800 nits (standard); luminosité maximale de 1200 nits (HDR)
  • Revêtement oléophobe résistant aux traces de doigts
  • Affichage simultané de plusieurs langues et jeux de caractères

Comme toujours, c’est vraiment un plaisir de déballer du matériel Apple qui pense à nos nerfs et permet toujours de retirer l’enveloppe cellophane avec une facilité que l’on ne retrouve nulle part ailleurs.

Même les accessoires (non livrés!) sont dotés de ce petit point vert: tout est si facile, à partir d’eux.

Eh oui, pas de chargeur, mais ça, vous le savez depuis longtemps. L’écologie, qui me tient pourtant à cœur, a bon dos.

Surtout quand on sait que le câble livré est un USB-C vers Lightning, que tout le monde n’a pas un chargeur USB-C, et que ce téléphone accepte une charge de 20 W, ce qui n’est pas le cas des chargeurs précédents d’iPhone qui pouvaient monter jusqu’à 18 W pour les derniers, voire moins pour les plus anciens.

Cela permet à Apple de vendre en sus un chargeur 20 W à 25 francs, ben voyons…

Le transfert d’un iPhone à l’autre se fait depuis quelques versions tout simplement, en photographiant un nuage qui apparaît presque automatiquement sur l’ancien iPhone avec le nouveau, ce qui vous permet de “pomper” les réglages de base comme votre identifiant Apple et votre Wi-fi.

Ensuite, vous choisissez si vous voulez faire votre sauvegarde en direct entre les deux téléphones ou en passant par iCloud, ce que j’ai choisi personnellement.

Quelques réglages plus tard, une fois que vous avez appris à FaceID à vous reconnaître, votre téléphone est très vite disponible.

Il vous restera deux ou trois petites choses à remettre en place, comme vos cartes de crédit à valider dans votre Wallet, et surtout à attendre que toutes vos applications soient téléchargées en tâche de fond, mais vous pouvez utiliser le téléphone bien évidemment pendant ce temps.

L’Apple Watch ne pose aucun problème non plus, il n’y a qu’à suivre les instructions données par l’appareil.

À propos de sa taille, qui effraie certains et de son design

Oui, l’iPhone Pro Max 12 est assez imposant.

Mais finalement, pas tant que ça.

Regardez ces comparaisons avec mon matériel d’avant.

Comparé à l’iPhone X:

Oui, bon, d’accord, il est un peu plus grand…

Comparé à l’iPhone 7 Plus de Mme K:

L’iPhone 7 Plus est dessus (et le 12 Pro Max dessous…) 1 ou 2 mm de plus, c’est tout.

Dans la poche avant du pantalon, il est clair qu’il prend plus de place que l’iPhone 10, mais ce n’est pas si évident que ça, en fait.

Son poids par contre n’est pas tout à fait anodin, il faut bien l’admettre.

iPhone 7 Plus (sans carte SIM, elle est dans le X maintenant): 186 grammes

iPhone X avec carte SIM: 172 grammes

iPhone 12 Max Pro avec SIM: 225 grammes

Vous pouvez également aller lire cette excellente page de ConsMac dont je tire une image juste parfaite pour qu’on se rende compte des différences de taille:

Illustration de ConsoMac

Le nouveau design, quelque part assez… ancien puisqu’il me rappelle mon iPhone 4 (que j’adorais) et que je trouve très réussi, rend la prise en main bien plus sûre qu’avec les savonnettes d’avant.

Il en ressort de plus une impression de solidité assez impressionnante ce qui n’est pas tout faux d’ailleurs puisque le verre est désormais recouvert d’un traitement Ceramic Shield semble-t-il très résistant, mais ne comptez pas sur moi pour vous le prouver.

Notez que la bordure en acier inoxydable chirurgical (rien que ça!) me faisait craindre le pire lorsque je regardais des images de la version dorée dont la bordure était toute sale dès qu’on la touchait, avec des marques de doigts pour le moins disgracieuses.

Des marques de doigts sur la version bleue, il y en a, certes (la bordure est noire sur ces modèles), mais elles ne se voient pratiquement pas, sauf si on regarde s’il y en a pour écrire un test!

De toute façon, ce sont les empreintes sur l’écran qui frappent au premier abord.

Cela dit, j’en ai profité pour revoir ma manière de faire: j’ai désormais un tout petit sac dans lequel je glisse mon porte-monnaie, mes clés et mon iPhone. J’ai même la place pour mon Apple Pencil et ma vieille plume Mont-Blanc que j’ai héritée d’un vieil oncle et qui doit avoir près de 60 ans (la plume donc).

Toujours sur l’homme!

Avant, tout cela était réparti dans mes poches de veste, de pantalons, et je ne retrouvais rien. Tout est rassemblé au même endroit, dans des poches distinctes (ça va pas la tête ou bien de mettre l’iPhone avec les clés?)

Et c’est fini d’avoir les poches rebondies, ce qui n’est pas très esthétique, Mme K n’arrête pas de me le dire. Tout est au même endroit, maintenant.

Je pense qu’elle sera contente, désormais.

Bref, j’avais peur, mais non finalement, tout va bien. Il faut dire, vous l’avez peut-être compris, que j’avais une certaine habitude de la chose, ayant eu l’iPhone 7 Plus de Mme K pendant trois ans avant elle. Je précise qu’elle est toute heureuse avec son iPhone X désormais.

Enfin, pour clore ce chapitre, je dois dire que je ne tape pas mes messages avec les pouces et que j’utilise depuis toujours mon téléphone avec les deux mains.

Cela explique peut-être aussi pourquoi la taille de ce téléphone n’est pas un problème pour moi.

Et n’oublions pas le plaisir de voir des vidéos en un peu plus grand, ou de lire des articles avec un peu plus de confort.

Par contre, contrairement à ce qui était l’un des grands avantages des versions “Plus” de l’époque du 7, je constate qu’il n’y a plus beaucoup d’applications qui profitent de la plus grande taille de l’écran pour apporter un petit quelque chose à l’interface en mode paysage, dommage.

Une autonomie de folie!

Bien sûr, il faudra voir sur la durée, mais j’ai fait un test tout de même intéressant.

J’ai pris mon iPhone à 100 % rechargé de son support dimanche matin à 7h55.

C’est mardi à 13:10 que je me suis décidé à le recharger, ce qui était une bonne chose, soit dit en passant parce qu’il me restait 1%.

Pendant tout ce temps, j’ai découvert l’iPhone, je me suis amusé avec, j’ai fait des mises à jour, je suis allé sur Youtube, j’ai téléphoné plusieurs heures en tout, j’ai photographié, j’ai regardé mes photos, bref, je l’ai utilisé, et comment, cet iPhone!

La seule chose que je n’ai pas faite: jouer.

Fantastique, cette autonomie.

N’ayant sous la main qu’un chargeur 10 W sous la main, j’ai rechargé mon iPhone à 100% en deux heures et demie.

Avec un 20 Watts, il semble que la recharge complète puisse être faite en un peu plus d’une heure et demie. Je vérifierai, je n’ai pas eu le temps de vider complètement mon iPhone une deuxième fois au moment où j’écris ces lignes.

Ce que j’ai pu vérifier, c’est qu’en une heure, je suis passée de 45 % 100 % en 55 minutes avec le câble sur un chargeur 20 W après avoir filmé et m’être promené une bonne partie de l’après-midi appareil allumé pour photographier. Là, en 28 heures, l’iPhone avait donc perdu 55%.

Il semblerait que les 65 premiers pour cent quand on repart à 0 se rechargent en 30 minutes avec le chargeur 20 W, je vérifierai la chose et je viendrai l’écrire ici.

Autre chose bien sympa, c’est le chargement via le MagSafe Charger.

Un simple aimant, un peu comme sur nos anciens Mac, et bam, le téléphone se met en charge.

L’aimant tient vraiment très bien au téléphone, il n’y a ainsi aucun risque de le voir glisser sur le chargeur pendant la charge, comme je l’avais remarqué avec mon iPhone X qui se déplaçait tout seul sur un chargeur à plat quand il vibrait et finissait par tomber par terre avant que je ne passe sur un chargeur Samsung testé ici.

Par contre, faire en sorte que l’aimantation se fasse et par conséquent que la charge démarre demande une certaine précision. Certes, c’est plus simple que mettre le câble Lighning dans le trou prévu pour, mais plus compliqué que de poser le téléphone sur le chargeur Samsung dont je parlais plus haut. Et puis, avec le chargeur Samsung, pour sortir le téléphone, je n’ai besoin que d’une main, avec le MagSafe, j’ai besoin des deux.

Notez que le MagSafe permet de faire passer 15 W, ce qui est un gros progrès pour Apple. Il lui faut pour cela bien évidemment l’alimentation 20 W que vous voyez sur la précédente figure.

25 francs et 45 francs suisses, et hop, 70 balles de plus chez Apple.

Réception téléphonique

Le pied du Jura où j’habite implique plusieurs coupures de communication avec mon iPhone X, que ce soit avec une carte Sunrise ou avec une carte Swisscom, lorsque je téléphone en voiture (et avec le système mains libres de la SEAT, bien évidemment) .

J’espérais une amélioration avec l’iPhone Pro 12 Max, priant pour que tant les progrès technologiques que la place plus grande pour les antennes puissent améliorer les choses.

Si progrès il y a, alors il est très léger, pas de miracle à ce niveau, j’ai toujours des coupures, à peu près aux mêmes endroits.

Il faut dire qu’un téléphone, quel qu’il soit, ne peut pas pallier les manques de nos opérateurs…

La 5G? Peu testée, et pour cause

Vous savez, j’habite à la campagne, moi.

Pas de 5G par chez nous.

À mon école, banlieue lausannoise, non plus.

J’ai donc roulé depuis mon école jusqu’à Morges, charmante ville vaudoise, pour voir apparaître tout soudain:

12 heures 56, mercredi 18 novembre, je me connecte pour la première fois à la 5G!

Que ce soit bien clair, je ne me plains pas.

Notre famille est divisée entre ceux qui aiment bien la technologie (moi), qui se disent que cette 5G n’est certainement pas tellement pire à la 4G, et qu’à chaque nouvelle technologie, il y a toujours eu des craintes, ça a commencé avec le chemin de fer, et ceux qui ne veulent pas de cette 5G parce qu’elle n’a pas encore prouvé son non-impact sur la santé, dont fait partie Madame K.

Je tiens à préciser que là, tout de suite, je n’ai pas besoin de la 5G, et que je respecte ceux qui demandent un moratoire.

Mais bon, j’ai voulu essayer à Morges et j’ai pris ce qui me tombait sous la main, à savoir un téléchargement de données pour Mario.

24 secondes pour charger 108 Mb.

Je précise que nous n’avons pas la vraie 5G hyper rapide en Suisse, mais celle qui est à peu près dans la gamme de fréquences de la 4G, en tout cas dans le canton de Vaud qui a soumis les opérateurs Sunrise et Swisscom à un moratoire.

Un appareil de photo formidable

Je n’ai pas pu comparer directement différents Smartphones pour illustrer les trois appareils (4 en fait, avec l’appareil avant) de photo qui font que cet iPhone est une vraie réussite.

Je me contente de ce que je connais, à savoir mes habitudes avec l’iPhone X (qui n’était déjà pas si mal) et les nombreux appareils reflex et hybrides que j’ai eus dans mes mains.

Ah, si, vous verrez, j’ai tout de même pu demander à Mme K de prendre une photo avec son iPhone X et avec mon iPhone 12 de ma petite personne.

Je vous montre les photos, je vous dis ce que j’en pense, c’est tout.

Tout d’abord, quelques considérations techniques:

  • Système photo pro 12 Mpx: ultra grand?angle, grand?angle et téléobjectif
  • Ultra grand-angle: ouverture ƒ/2,4 et champ de vision de 120°, équivalent à un 13 mm
  • Grand?angle: ouverture ƒ/1,6 équivalent à un 26 mm
  • Téléobjectif: ouverture ƒ/2,2, équivalent à un 65 mm
  • Zoom optique avant 2,5x; zoom optique arrière 2x – Amplitude du zoom optique: 5x
  • Zoom numérique jusqu’à 12x
  • Portraits en mode Nuit grâce au scanner LiDAR

Pour rappel, le LiDAR est, selon Apple:

La NASA utilise la technologie LiDAR pour sa prochaine expédition sur Mars. L’iPhone 12 Pro se sert de son scanner LiDAR pour mesurer le temps que met la lumière à être réfléchie par les objets. Il crée, grâce à ces données, une carte de profondeur de l’espace dans lequel vous vous trouvez, quel qu’il soit. Sa précision et sa rapidité d’exécution record permettent aux apps de réalité augmentée de transformer votre salon en une forêt tropicale ou de vous montrer à quoi ressemblera une paire de baskets à vos pieds.

Site Apple

Je dois dire que je suis vraiment surpris par les capacités de ce dispositif pour mettre au point pratiquement dans la nuit noire et ce très rapidement.

Les trois objectifs sont un vrai plus, et j’apprécie que celui du Pro Max ait une focale 2.5 fois plus grande que le grand-angle, alors que le Pro “simple” n’agrandit, lui, que deux fois.

L’autre grand avantage du Pro Max, c’est d’avoir un capteur plus grand et stabilisé derrière l’objectif principal, à savoir le grand-angle.

Plus grand, l’iPhone 12 Pro Max élargit le champ d’action de son système photo pro. Le capteur 47% plus grand et les pixels, eux aussi plus grands, augmentent de façon spectaculaire la quantité de lumière que laisse pénétrer l’appareil photo grand?angle. Un nouveau système de stabilisation optique de l’image (OIS) stabilise le capteur plutôt que l’appareil photo lui-même. Ainsi, même si votre geste est un peu hésitant, vos clichés sont parfaits. Enfin, le nouveau téléobjectif de 65 mm vous permet de faire des zooms encore plus serrés pour mieux saisir l’expression d’un visage.

Site Apple

Bref, c’est principalement pour cette dernière caractéristique que je me suis tourné vers le Pro Max, puisque ce qui m’intéressait dans l’achat d’un nouveau smartphone, c’était l’appareil de photo. Tant qu’à faire, autant prendre le meilleur.

Pour en revenir aux trois objectifs, voyez ce que cela donne et sachez que toutes les images sont tirées des JPEG purs et durs sortis de l’iPhone sans la moindre postproduction.

L’ultra grand-angle:

Cliquez dans l’image pour l’agrandir, puis cliquez encore une fois dans la fenêtre pour voir l’image en taille réelle.

Le grand-angle

Cliquez dans l’image pour l’agrandir, puis cliquez encore une fois dans la fenêtre pour voir l’image en taille réelle.

Et le téléobjectif

Cliquez dans l’image pour l’agrandir, puis cliquez encore une fois dans la fenêtre pour voir l’image en taille réelle.

Notez qu’à partir d’ici, vous pouvez cliquer sur les images pour les agrandir, mais vous n’aurez pas la taille originale.

Voyons maintenant ce que donne l’appareil dans la pénombre d’une pièce.

Ici, il était 17:30 en novembre, il y avait encore un tout petit peu de lumière qui venait de la fenêtre, rien d’autre.

Séparateur tout à droite: vous voyez l’iPhone X, séparateur tout à gauche, le 12 (pour ceux qui s’y perdent, l’image sombre avec un monstre lissage, c’est l’iPhone X, celle qui est claire avec plein de détails, c’est l’iPhone 12 Max Pro.

Impressionnant, non?

Tous les iPhone savent prendre de belles photos quand les conditions sont bonnes, ce qui m’intéressait, c’étaient les phots à l’intérieur. Et je suis servi.

À l’extérieur aussi, quand les conditions sont relativement difficiles.

Mercredi matin, 7:00, en allant à l’école, le soleil se levant à peine:

Mercredi soir, nuit noire, l’appareil passe en mode nuit.

Et un détail de la photo précédente à 100%:

Pas mal, vraiment,

À l’intérieur, le chat, dans la pénombre.

Et à 100 %, un détail de la photo précédente:

Enfin, pour rester dans le domaine, la vidéo me semble véritablement profiter de l’excellent stabilisateur sur le capteur du grand-angle, regardez, c’est étonnant, je marchais par moments:

Et encore, en vrac

Le son de ce téléphone est meilleur à travers les haut-parleurs que celui du X, ce qui est assez logique au vu des différences de taille.

Je note que l’écran est d’excellente qualité.

On peut faire le reproche à Apple d’être resté sur un rafraîchissement dudit écran de 60 Hz, surtout lorsqu’on connaît le prix de l’appareil.

Cela dit, très franchement, je ne vois pas vraiment de différence entre la fluidité de mon iPhone et celle de mon iPad qui lui est rafraîchi à 120 Hz. Cela vient peut-être de la taille de l’écran qui nécessite moins ce confort sur un iPhone que sur un iPad.

Et en parlant de fluidité, il est évident que le A14 fait des miracles, notamment en photographie, associé à son réseau neuronal.

En conclusion

Il y a encore quelques petites choses que je dois vérifier, en particulier dans le temps de rechargement avec le MagSafe, mais pour le reste, je crois que j’ai pu faire les expériences nécessaires pour vous parler de l’iPhone 12 Max Pro dans cet article.

Cet appareil est une réussite, c’est absolument certain.

Son seul défaut? Son prix.

Quand on doit ajouter le prix de l’Apple Care+, cela devient presque dément, surtout avec l’achat séparé du MagSafe et du chargeur 20 W.

Mais, visiblement, cela n’empêche pas les clients de venir vers lui, ou vers ses concurrents haut de gamme qui sont également fort onéreux.