Roon 2 est enfin compatible avec Silicon

Eh bien, il en a fallu, du temps, pour que Roon soit pleinement compatible avec les processeurs Silicon!

C’est le cas depuis le 20 septembre, et je dois dire que ça fait du bien.

Il fallait plus de 30 secondes sous Rosetta pour lancer le programme et être capable de choisir le premier morceau, il n’en faut plus que 17, ce qui reste, soit dit en passant, assez long, mais est bien plus supportable.

Roon, vous ne savez pas ce que c’est?

J’en ai fait un test complet le 10 août 2021, et je le présentais comme suit:

Roon, c’est quoi?

Pas si facile de répondre.

C’est un logiciel fabuleux qui va vous permettre d’écouter de la musique (excellent lecteur de musique), de tout savoir à son propos (encyclopédie, magazine en temps réel), de la diffuser partout où c’est possible, dans votre maison (lecteur multiroom).

Roon peut travailler avec vos enregistrements stockés sur votre disque dur, y compris votre bibliothèque iTunes, mais il peut aussi se connecter soit à Tidal, soit à Qobuz, ou encore aux deux en même temps, bien évidemment si vous y êtes abonnés.

Donc, si vous utilisez Apple Music ou Spotify, passez votre chemin, Roon ne vous servira à rien à moins que vous ayez des fichiers musicaux personnels sur votre disque dur.

Pour beaucoup plus d’information, référez-vous s’il vous plaît au test qui reste tout à fait d’actualité.

Roon a désormais complètement remplacé Audirvana chez moi.

J’ai même désinstallé cette application de mes machines.

Cela étant, l’application Qaobuz a bien évolué. Elle est aussi native Silicon et se lance en trois secondes.

J’écoute normalement Qobuz à travers Roon, mais il m’arrivait aussi, ces derniers temps de plus en plus souvent, de lancer l’application Qobuz en direct puisqu’elle intègre désormais elle aussi une radio qui fonctionne selon vos goûts, ce qui était jusqu’alors un grand avantage de Roon, mais surtout parce qu’attendre trente secondes que Roon veuille bien se lancer m’agaçait au plus haut point, sachant que Qobuz le faisait, comme je l’ai dit, en dix fois moins de temps.

Roon garde pour lui une personnalisation poussée de cette radio puisque vous pouvez intervenir sur son algorithme par des « j’aime » ou « je n’aime pas ».

Juste, pour être plus précis, voici comment Roon décrit sa radio:

Roon Radio fait des recommandations basées non seulement sur vos propres préférences musicales, mais aussi sur celles d’autres abonnés Roon ayant des goûts musicaux similaires. Utilisez les touches haut et bas pour créer une expérience radio personnelle unique. Au fur et à mesure que vous écoutez et interagissez avec Roon Radio, le système en apprend davantage sur ce que vous aimez et vous aide à découvrir de la nouvelle musique en vous faisant de bonnes recommandations.

Site d’aide de Roon

J’adore cette radio qui reste quelque peu dans mon domaine de prédilection, mais qui m’en fait sortir par petites touches peu pour voir comment j’apprécie la chose, puis qui tente d’aller un peu plus loin.

Une géniale manière de découvrir de nouvelles choses qui peuvent être en dehors de notre zone de confort.

Mais Roon, c’est aussi son système multiroom, et surtout son côté culturel qui vous permet de tout savoir sur l’auteur ou l’interprète que vous écoutez.

Plus généralement, Roon vous propose un immense accès à une encyclopédie musicale mondiale alimentée par toutes les sources imaginables.

Par exemple, la page dédiée à Vilde Frang, dont j’ai parlé la semaine passée, est d’une richesse impressionnante et sans fin.

C’est à tomber par terre, vous trouvez:

  • une présentation très complète de l’artiste avec moult liens (déjà là, vous en avez pour des heures de lecture en vous promenant dans les liens)
  • la notion de “a étudié avec”
  • sa discographique complète
  • les albums que vous avez déjà dans votre bibliothèque
  • les artistes avec qui elle a collaboré sur des albums
  • ses influences
  • la musique qui pourrait vous plaire si vous êtes admirateurs de cette artiste

Quoi de neuf en v2?

En matière d’écoute, si vous écoutez votre musique depuis votre salon, n’imaginez pas de révolution: si je ne vous dis rien, vous ne savez même pas que vous passez en V2, si ce n’est le fait que vous lancez le programme deux fois plus vite qu’avant, mais ce n’est pas encore immensément rapide, il faut bien l’avouer, sur ce point, l’application peut encore largement progresser.

La charge mémoire diminue, ce qui est une bonne chose, mais au niveau processeur, l’application Roon est gourmande…

39.7 %, 35 % en moyenne, c’est énorme.

J’ai comparé avec Qobuz: cette application monte à 50% pendant le chargement en cache, mais disparaît ensuite pratiquement des applications gourmandes pendant plusieurs minutes.

Donc, là aussi, en comparaison, Roon peut faire des progrès.

Je regrette toujours ce que j’avais reproché à l’application il y a quelques années, à savoir:

  • la non-reprise des critiques d’album de Qobuz (du moment que la plateforme est intégrée si on y est abonné, pourquoi ne pas profiter desdits commentaires qui sont un vrai plus de Qobuz?);
  • l’impossibilité de traduire de l’anglais en français tout le côté culturel de Roon.

J’avais demandé la simple possibilité de pouvoir sélectionner le texte affiché dans Roon, et ainsi de pouvoir l’envoyer à DeepL. L’éditeur a trouvé l’idée géniale, il y a déjà deux ans, mais strictement rien n’a bougé depuis.

Si j’étais l’éditeur d’un tel programme, mon but serait de rendre l’écoute de la musique et la consultation des données relatives les plus confortables possibles, ce qui n’est par conséquent pour moi pas le cas pour tout le côté culturel.

C’est bien dommage, et ça m’énerve un peu.

Tout comme le fait que Roon ne se souvienne pas, quand je parcours les nouveautés de Qobuz à travers lui, de mes goûts musicaux. Je dois, à chaque fois que je relance le logiciel, retourner sur “Tous les genres” et cliquer sur ceux que je veux consulter.

Un autre avantage de Roon, c’est sa télécommande qui évolue peu mais reste très agréable (et confortable, elle).

Vous êtes avec votre iPhone ou mieux votre iPad sur le canapé, nul besoin de vous déplacer vers l’ordinateur qui joue le rôle de serveur: tout est à votre portée.

La télécommande locale de Roon 2

Mieux: plusieurs personnes peuvent écouter une musique différente à partir du même serveur, simplement en choisissant une zone d’écoute différente (par exemple un iPhone), un système connecté au noyau dans une chambre.

Tout cela reste fonctionnel, c’est la grande force de Roon.

Mais il y a mieux, et c’est là que la version 2 découvre toute son ampleur…

Roon et ARC, le vrai plus de cette version 2

Jusqu’à présent, Roon était atteignable pour autant que l’on se trouve sur le même réseau Ethernet que lui.

Comme je l’ai écrit plus haut, si vous avez un iPad dans votre chambre à coucher, vous pouvez atteindre le noyau Roon (chez moi, sur le Mac dédié) et faire vos choix sur l’iPad. Vous écouterez alors votre musique, au casque, j’imagine, pendant que j’en écouterai une autre au salon sur la chaîne reliée à l’ordinateur.

Dès que vous étiez à l’extérieur, c’est terminé, Roon n’était plus atteignable.

Désormais, avec Roon ARC inclus dans votre abonnement ou votre licence à vie, vous pouvez écouter votre musique sur iPhone ou sur iPad à travers l’application dédiée que vous aurez téléchargée: ARC.

C’est un peu comme si vous aviez la télécommande de Roon disponible partout, et vous comprendrez qu’ainsi, vous disposerez de la richesse de votre base, à tous points de vue, dans votre poche, mais avec une grosse différence: Roon ARC est une application quelque peu indépendante de la version Desktop, contrairement à la télécommande qui, elle, reprend l’ergonomie du logiciel sur ordinateur.

Roon ARC, a une ergonomie différente de la télécommande. Elle permet d’atteindre votre serveur de partout.

Si vous disposez de Qobuz ou / et de Tidal, alors ces plateformes seront intégrées à ARC, ce qui vous permet de tout avoir au même endroit, sous la main.

Je vois tout de même deux petits défauts liés à cet ARC:

  • ARC n’est pas disponible sur un ordinateur, ce qui est ennuyeux. En effet, si je veux profiter de Roon à la maison et au bureau, depuis mon ordinateur portable, il me faudra toujours deux abonnements ou deux licences, alors que si ARC était disponible sur ma machine, un seul noyau suffirait.
  • ARC implique que votre ordinateur de salon (pas la chaîne, hein, vous avez bien compris) tourne en permanence, ce qui écologiquement ne me semble pas être une très bonne chose.

Dernière chose, l’installation d’ARC est simplissime, pas besoin de mettre les mains dans le cambouis.

Les prix

Attention attention: j’ai l’impression de me répéter, mais j’insiste sur le fait que Roon est un service qui n’offre aucun contenu musical.

Il gère

  • votre musique téléchargée
  • votre compte Qobuz ou Tidal, mais vous devez disposer ce ou ces services en payant un ou des abonnements auprès de ces plateformes.
  • tout ce qui tourne culturellement autour de cette musique
  • vos installations qui y sont reliées à travers votre maison.

Roon n’est pas bon marché, à savoir 120 francs par année, sachant qu’il est possible d’acheter la version à vie pour 700 francs, sachant qu’il s’agit vraiment d’une mise à jour pour toujours, vous disposez avec cette version de toutes les mises à jour, même majeures. J’ai ainsi pu disposer de la v2 sans avoir rien à dépenser de plus.

Il faut savoir aussi que Roon n’a pas du tout envie que l’on achète une version à vie, raison de l’augmentation de son prix, il y a un peu plus d’un an.

Il est même question de ne plus proposer cette option un jour, sachant que, bien évidemment, ceux qui l’ont achetée pourront continuer à en bénéficier, puisqu’il s’agit en fait d’un abonnement à vie.

En six ans, vous aurez rentabilisé cette option.

En conclusion

Si la musique et son contexte sont votre passion, alors Roon est certainement « rentable » pour vous et il en vaut la peine.

Si la simple écoute de musique vous suffit, Roon n’est pas pour vous.

Cette version 2 vous comblera si vous désirez profiter de toutes vos données musicales à distance, et vous rassurera sur le futur de ce logiciel si vous avez un Mac Silicon.

En ce qui me concerne, je l’utilise à nouveau la plupart du temps, quand j’écoute de la musique.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

23 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Caplan
Caplan
il y a 1 mois

Cuk: « Si la simple écoute de musique de musique vous suffit… »
C’est mon cas! J’écoute toujours de la musique de musique!

Laplume
Laplume
il y a 1 mois

Bonjour,
Présentation impeccable, comme toujours. Merci.
La version 2 apporte plein d’améliorations, et aussi un changement substantiel avec ARC, bienvenu. Mais elle contient une nouveauté que Roon se garde bien de mettre en avant: Roon ne fonctionne plus du tout sans liaison internet.
C’est pour le moins fâcheux. Ça permet de nous surveiller en permanence, et sans doute de monnayer les informations collectées auprès des maisons de disques. C’est un monde merveilleux qu’internet ! Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais moi je n’aime pas être surveillé, surtout à l’insu de mon plein gré.
Faire autrement est possible. Par exemple, Innuos (dont le serveur est payant) permet d’écouter de la musique (celle sur le serveur) en mode déconnecté, tout en se connectant quand on veut profiter de Qobuz. Tout ça avec une qualité sonore supérieure à celle de Roon. Et avec un seul et unique paiement, l’achat du serveur. Mais avec nettement moins d’informations. Mais c’est une possibilité d’échapper au flicage généralisé.

Gabriel Cescutti
Gabriel Cescutti
il y a 1 mois

Pareil. Les autres plateformes font aussi des efforts pour donner des informations sur l‘artiste et les playlists automatisées ne font que s’améliorer. Roon est très cher et de ce que j’en ai lu dans des forums et magazines HiFi pas le meilleur en terme de restitution sonore. De plus la simple idée d’avoir un ordinateur tournant 24/24 chez moi pour faire tourner leur ‘core’ cela est un no-go et une hérésie écologique si tout le monde faisait ainsi. J’attends pour ma part le concept inverse à Roon, c’est-à-dire avoir une plateforme d’écoute online (Qobuz,Tidal, Spotify) qui propose à l’utilisateur d’uploader ses morceaux et qui mélange leur contenu et le vôtre comme le fait Roon.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 mois

Corrigé! Ça sentait la fin d’article, ça!
Merci du signalement!?

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 mois

En matière de restitution sonore, je le trouve pas mal du tout.

En effet, comme je l’ai écrit dans l’article, je ne vais pas laisser tourner mon Mac pour profiter d’ARC. Si je suis en voiture, j’écouterai Qobuz ou Apple Music, pas besoin de Roon.

Par contre, pour ceux qui ont un Mac jouant le rôle de serveur pour plein d’autres choses, Roon est une bonne chose.

Je me réjouis de voir ce que va donner Apple Classic.

Ton concept inverse est intéressant en effet.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 mois

Je n’avais pas remarqué, puisque j’utilise en permanence les données de Qobuz dans Roon.

Cela dit, c’est juste absolument incroyable cette histoire-là!

Roon est aussi fait pour écouter de la musique que l’on a téléchargée, et là, on ne peut plus l’écouter? J’imagine très bien que certains utilisent Roon qu’avec ce type de musique, et là, plus rien?

D’un autre côté, Roon est un service basé sur Internet pour toutes ses données culturelles, ça n’a pas trop de sens de l’écouter sans cela, mais tout de même, Roon ne peut donc plus jouer le simple rôle de musique sous forme de fichiers dans notre machine sans connexion!

Un comble tout de même!

6357aacf6e852c5f9443b086.png

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 mois

Cela dit, je ne suis pas sûr que ce soit pour nous surveiller, mais parce que selon eux, Roon n’a pas de sens sans la partie culturelle, et pourtant, pouvoir jouer sa musique, ça en a!

Vous êtes sûr que Roon 1 pouvait s’ouvrir sans connexion? Je ne suis pas sûr d’avoir essayé à l’époque…

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 mois

Après avoir installé Ventura, j’ai eu droit à ceci en lançant Roon:

6357ab74c2f7ab4b8237c4bb.png

J’ai retéléchargé la chose, jeté la version dite endommagée, mis la nouvelle, et ça refonctionne très bien.

Donc, pas de panique si ça vous arrive!

Arnaud
Arnaud
il y a 1 mois

Non, c’est tout simplement que Roon utilise des fonctionnalités dans le cloud, genre moteur de recherche et de recommandation sous forme d’API distante qui ne peuvent fonctionner en local. Il n’y a pas de volonté de la part de Roon à « surveiller » ses utilisateurs. Il y a un fil sur le forum Roonlabs.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 mois

Et c’était déjà le cas en v1?

Arnaud
Arnaud
il y a 1 mois

Avec RAAT, Roon gère les flux audios en mode « lossless » donc je ne vois vraiment pas comment la qualité d’INNUOS pourrait être meilleure ! Ce n’est qu’une question de « end point » et du DAC à l’intérieur.

Arnaud
Arnaud
il y a 1 mois

Oui mais je crois qu’il y avait un mode dégradé pour le moteur de recherche en cas de déconnexion, qui n’empêchait pas la lecture de musique en locale.

Arnaud
Arnaud
il y a 1 mois

Concernant le temps de démarrage, Roon est développé en Mono/.Net qui est l’équivalent de Java et donc nécessite un interprétateur du code à la différence d’application en code compilé (Objective-C). Cela explique également l’empreinte mémoire et CPU…

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 mois

Hello Arnaud!

Oui, c’est vrai, c’est sûrement aussi pour ça qu’ils ont attendu tant de temps pour passer en natif (si on peut dire) Silicon.

Ben c’est un peu triste tout de même…

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 mois

Oui, je pense que tout va dépendre du DAC à chaîne équivalente.

Pour ceux qui ne sont pas au fait de ce qu’est RAAT, il s’agit de Roon Advanced Audio Transport, expliqué ici.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 mois

Ils auraient dû perpétuer la chose, il me semble.

Corentin
Corentin
il y a 1 mois

La souscription à vie n’est plus disponible pour info 🙂
J’arrête tous les abonnements, ce n’est pas plus possible de mon coté.

ysengrain
ysengrain
il y a 1 mois

Pfff ! Que des notes…au fait, tu en as une bonne

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 mois

Ce n’est pas ce que dit leur site:

6358375d6787212f77b9f2c7.png

Corentin
Corentin
il y a 1 mois

Exact, je ne sais pas ce j’ai vu en fait :/

Laplume
Laplume
il y a 1 mois

Oui, de mémoire c’était le cas. D’ailleurs, tous les pays n’ont pas une connexion internet fiable et ces gens là sont très gênés maintenant pour écouter leur musique.
C’est vrai que toute une partie de Roon n’est utile que si l’on a une connexion à Internet. Mais Roon est également très efficace pour le multiroom, par exemple.
Je ne sais pas si Roon utilise nos données, mais ce qui est certain c’est qu’ils ont accès à plein de choses. Roon Radio est justement basé sur l’analyse de ce que l’on joue. Ils peuvent, et dans notre monde merveilleux, ça veut sans doute dire qu’ils le font.
Ils le faisaient d’ailleurs sans doute déjà avec la version 1. Mais maintenant, on le sait. En ce qui me concerne, et même si j’apprécie beaucoup Roon, ça me refroidit un peu. Même beaucoup.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 mois

Apple Music sait aussi, Spotify de même, Qobuz aussi, bien sûr.

Roon est un acteur de plus…

Cela ne me fait pas trop de souci, mais je sais, j’ai peut-être tort.

Laplume
Laplume
il y a 1 mois

Oui, c’est vrai. Nous sommes surveillés de partout. C’est une des raisons pour lesquelles je n’écoute de la musique en ligne (sur Qobuz) que pour voir si un album me plait, après moi je l’achète. L’autre étant que c’est mauvais pour la planète.

Je me fais un peu de souci, mais j’ai peut-être tort.

23
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x