Le Nikon Z9 au FestiBoc 2023

Magnifique FestiBoc 2023, que des prestations incroyables, un son tout simplement splendide, que du bonheur.

J’ai pris un peu plus de 1600 photos sur deux soirs avec mon nouveau Nikon Z9.

Loin de moi l’idée d’en faire un test ici, je suis débordé ces temps, encore juste un peu plus de deux semaines à tenir, mais c’est chaud, entre les opérations de fin d’année scolaire et le rapatriement de mes affaires depuis le bureau jusqu’à la maison.

Donc quelques observations que je me suis faites, un peu en vrac.

Le poids, un problème?

Pour tout vous dire, après avoir déballé mon appareil et son 70-200 f2.8, je me suis rendu compte de la différence de poids avec le Sony A1 , associé à au même 70-200 v2 du même fabriquant.

Le Sony est carrément plus léger, un peu moins si on lui associe sa poignée dotée de deux batteries (ce que je faisais toujours en concert), au point que j’ai presque cauchemardé en me demandant si je n’avais pas fait une bêtise en passant chez Nikon.

Franchement, je craignais ces deux soirées qui commençaient à 18 heures pour finir vers 1 heure ou deux heures du matin le lendemain, appareil en permanence à la main (je ne veux pas utiliser de courroie, ça m’énerve en mode portrait, ces trucs).

Eh bien, croyez-le ou pas, tout s’est magnifiquement bien passé.

Quand je ne photographiais pas, je tenais mon appareil d’une main par la poignée, objectif visant le sol.

Cette poignée est tellement ergonomique qu’elle fait comme un effet de levier, je n’ai pas souffert le moins du monde, sachant qu’à la main gauche, j’avais une attelle (voir article précédent).

L’ergonomie

D’ailleurs, puisque je parle d’ergonomie, ce Nikon est absolument incroyable à ce niveau: rien que le petit écran (comme le fait Canon, aussi) sur l’épaule droite permet de savoir où on en est dans nos réglages sans avoir besoin de regarder le viseur ou l’écran dorsal (excellent, bien meilleur que celui du Sony).

Quand est-ce que Sony se rendra compte qu’il serait de bon ton d’y revenir?

L’autofocus

Alors là, c’est le bonheur.

Dans tous les tests, on montre le A1 et le Z9 plus ou moins à égalité.

Ce n’est pas ce que j’ai constaté.

Pour la première fois, j’ai laissé faire l’automatisme avec reconnaissance de l’œil, en toutes circonstances, avec l’autofocus continu.

Ça va chier (c’est le nom du groupe), cliquez pour agrandir)

Ce système est incroyable, il suit les yeux des artistes et les attrape 95% du temps à chaque fois, en les suivant parfaitement bien.

J’en suis paf.

Un immense progrès par rapport à tout ce que j’ai eu avant. Je n’ai ainsi jamais laissé le Sony essayer de trouver l’œil tout seul, ou plutôt si, j’ai essayé, sur scène, ça ne fonctionnait pas bien du tout.

Le Nikon, lui, est parfait.

Revers de la médaille, lorsqu’on est en lumière très très sombre, dans le public en pleine nuit, qu’on veut viser la scène, de très loin, il peut arriver que le système veuille prendre la tête d’un spectateur proche de vous, mais ce n’est pas un problème: il suffit de désactiver la reconnaissance des visages, cela se fait extrêmement rapidement.

Dans ce genre de situations, il vaut parfois mieux désactiver la reconnaissance du visage

De manière générale, si vous montez un flash sur l’appareil, il ne faut pas lui permettre d’envoyer un faisceau lumineux pour s’y retrouver en très basse lumière, le système de l’appareil s’en sort bien plus rapidement.

L’autonomie

Aucun problème: avec toutes ces photos, l’appareil pratiquement allumé 8 heures de suite, la batterie a tenu bon, montrant un seul bâton sur la toute fin de chacune des deux soirées.

Mesure de la lumière

Mesure matricielle sur la totalité du capteur, aucun problème, c’est parfait.

J’étais en mode M, laissant faire les ISO automatiques.

Fidélité des couleurs

J’aime les couleurs Nikon, la colorimétrie du fabricant a énormément progressé ces dernières années.

Bricomic, ici, Alexandre Cellier

Dynamique et montée du bruit

Il faisait presque noir… 16’000 ISOs, ça bouge dans tous les sens Cliquez pour agrandir

Les hautes lumières sont un tout petit peu moins bien supportées que sur le Sony A1 qui, lui, récupère tout (c’est assez incroyable).

Mais le Nikon ne démérite pas.

Sa haute définition pourrait faire craindre une montée du bruit marquée, ce n’est pas du tout le cas.

Il faudra que je vous parle du calcul des ISO Nikon, il y a quelque chose d’assez étonnant. Je l’avais d’ailleurs déjà fait sur Cuk.ch, à l’époque.

Certaines images sont prises à 16’000 ISO, elles sont magnifiques, en particulier traitées par DxO.

Banding? Que nenni!

Le Z9 étant le premier hybride plein format sans obturateur mécanique, laissant la place uniquement à l’obturateur électronique, je pouvais craindre du banding (même si tout le monde me rassurait) avec les lumières LED des spectacles.

Rien, pas la moindre trace, bravo Nikon!

Fiabilité

J’ai installé la veille des concerts (j’aime vivre dangereusement) le firmware 4 du Z9 dont j’ai parlé dans mon précédent article rapidement.

Sur deux soirs, j’ai constaté un gel de l’appareil. Je l’ai éteint, rallumé, et c’était immédiatement réparé.

Réactivité

Je n’ai jamais vu un appareil se mettre en marche et être opérationnel aussi vite.

Pour le reste, l’autofocus, je l’ai dit, est incroyablement rapide.

En conclusion

Nikon est un fabricant d’appareils de photo depuis ses débuts, et ça se voit.

Tout est pensé pour le photographe, c’est une vraie merveille.

Félix Rabin: un immense guitariste, une musique magnifique

J’ai eu énormément de plaisir à utiliser cet appareil ces deux jours, je me réjouis de remettre ça très vite dans deux festivals à venir.

Jean Duperrex, de Bricomic, monte sur scène avec Félix Rabin et son groupe, grandiose!

Pour finir, je vous laisse, si vous le désirez, aller voir les deux galeries qui reprennent des centaines de photos (à disposition du public et des musiciens, je les laisse toutes plein-pot).

Voici les photos du vendredi soir.

Voici les photos du samedi soir.

Vous avez, bien sûr, accès aux EXIFs.

Toutes les photos sont de François Cuneo, photo de couverture, groupe Ça va chier, ©François Cuneo 2023

Label Too Much Bô Le Blog du Cuk
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

51 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Pellet
Pellet
il y a 8 mois

Salut, François!

Content de ta confirmation, vu que c’est le Z 8 qui m’intéresse et que c’est globalement le même appareil en plus petit.

Juste une question: pourquoi te compliques-tu la vie en mode M? Quand il s’agit de photographier la scène, c’est essentiellement la profondeur de champ qui m’intéresse, donc je me mets en priorité à l’ouverture. Je ne l’ai jamais regretté.

Noisequik
Active Member
En réponse à  François Cuneo
il y a 8 mois

Tu peux paramétrer une vitesse minimum en mode ouverture, non ?

Claire
En réponse à  Pellet
il y a 8 mois

Donc en gros si je lorgne sur le Z9 mais que je n’ai pas le budget, j’aurai les mêmes résultats avec le Z8 ?

Fabrice
Fabrice
il y a 8 mois

Merci pour ce retour d’expérience !
Nikoniste depuis près de 20 ans, je monte en gamme progressivement (d40 -> d90 -> d7500) et commence à réfléchir à sauter le pas du reflex à l’hybride. Ce serait un bel investissement (à relativiseer vs pix de l’iPhone) mais le Z8 me fait (comme à beaucoup) de l’œil. Cela semble l’appareil idéal, très proche du Z9 mais en plus compact, avec peu de fonctionnalités en moins (en tout cas pour un amateur)

ysengrain
ysengrain
il y a 8 mois

J’ai regardé attentivement toutes les images à 1h30, ce matin, sur mon iPhone 13.
Je viens de refaire la même chose sur le MBP16″ M1 de 2022.
L’impression est strictement superposable.
Je m’explique. Depuis une vingtaine d’années, chaque nouvelle itération matérielle apporte, en photo numérique, un saut marginal – LE PLUS SOUVENT – depuis le Nikon D3 qui, je pense a été le plus gros saut qualitatif.
Que dites vous de cette image ? Selon cuk.ch elle a été réalisée avec un D3.
Je pose la question: y a t il dans les images présentées autour du Festiboc, un saut qualitatif – j’évoque la qualité d’image – tel qu’il faille dépenser 8000 €.

Capture d’écran 2023-06-22 à 09.44.27.jpg
Gilles
Gilles
En réponse à  ysengrain
il y a 8 mois

Cette photo n’étant de toute façon pas nette (je ne parle pas de l’effet de la compression, on voit qu’il y a un léger flou de bougé), on peut se poser effectivement la question… Quel que soit l’appareil, ce qui compte, c’est celui qui est derrière.
Ensuite, d’un strict point de vue technique, oui, les appareils d’aujourd’hui sont plus performants, offrent une définition très supérieure qui influe favorablement sur la capacité à restituer les détails, à contenir le bruit, à offrir une netteté et à mieux reproduire le modelé du sujet. Donc sur le papier, ça vaut le coup, dommage de gâcher ça par des images floues, parce que beaucoup de photographes ne zooment pas – où n’osent pas le faire – dans leurs images en post-traitement.

Dernière modification le il y a 8 mois par Gilles
Gilles
Gilles
En réponse à  François Cuneo
il y a 8 mois

Oui ta photo est légèrement floue, ça arrive à tout le monde, moi le premier ! Après, il y a deux solutions : l’accepter et se remettre en question, ou pas. Je connais quelqu’un qui fait de merveilleuses photos avec un boîtier professionnel et un 600 mm à 12 000 €, mais quand tu zoomes dedans, elles ne sont pas nettes. Il ne zoome jamais dans ses images et évidemment, ça a été la surprise pour lui. Et moi quand je reviens de shooting et que je constate que quasiment rien n’est bon, je me tape la tête sur les murs et je fais plus attention la fois suivante, mais on peut me reprocher beaucoup de choses, j’ai au moins l’honnêteté de me confronter à mon propre travail. Il n’y a que comme ça qu’on avance.
Quant à être sollicité de partout, évidemment, tu fais ça gratuitement, c’est ça qui compte pour les festivaliers. Le jour où tu n’iras plus, tu seras vite oublié et remplacé, crois-moi, et, de toute façon, ça vaut aussi quand on facture des prestations.

Daniel Pesch
Noble Member
En réponse à  ysengrain
il y a 8 mois

Je crois comprendre ce que tu veux dire, ysengrain, mais la “qualité d’image” est un concept très discutable et très subjective. Une image floue par bougé, que ce soit de l’appareil ou du sujet (ou les deux !), faite par un professionnel avec un Leica M3 en 1960 pourra être considérée ayant une superbe qualité d’image par certains et non par d’autres et pourtant cet appareil photo-là était considéré (et l’est encore) comme pouvant produire des images d’une qualité inégalée.
Si les appareils photo récents, tel le Z9, sont supérieurs aux générations précédentes, ce n’est pas tant par leur “qualité d’image”, mais par un ensemble de technologies qui en font des outils offrant des multitudes de réglages facilitant la prise de vue (assistance à la netteté du sujet, programmation de time-lapse, prise de vue anticipée au déclenchement, accession à des réglages de diaphragme compliqués, etc…, etc… qui permettent d’accéder rapidement à des résultats complexes.
Et je comprends aussi ce que veut dire Gilles (avec son habituel franco de port…) nous rappelant que la technique est une chose, si avancée et performante qu’elle soit, ce qui compte c’est celui qui a l’œil dans le viseur… sans oublier aussi celui qui regarde le résultat, quelque soit son niveau de compétence photographique et son aptitude à juger les résultats. Un galeriste photo n’aura pas le même regard sur la photo du petit dernier que la tante Alberte dudit petit…

Je joins une photo que j’ai prise lors d’un concert : il s’agit d’un guitariste cubain, successeur du Social Club, qui se sert de sa montre en tant que bottleneck. On sait ici que j’aime le noir et blanc. Je comprendrai très bien que cette image ne fasse pas l’unanimité tant elle est subjective ! Rappelez-vous aussi que l’on ne peut pas joindre un fichier de plus de 2 Mo !

Forum Vaure?al - 38 copie_1.jpg
Daniel Pesch
Noble Member
En réponse à  François Cuneo
il y a 8 mois

C’était mon premier contact avec le D850. Il m’avait été prêté, équipé à ma demande (je voulais m’imposer cette contrainte) d’un 50 mm par Nikon France dans le cadre d’un stage sur la photo de spectacle. Je l’avais réglé en tout manuel et grâce à un viseur hors pair, j’ai toujours pu avoir le point où je le souhaitais. Nous étions cinq ou six stagiaires et nous avons “bénéficié” des règles habituelles dans ce domaine : liberté totale dans un carré réservé à l’avant-scène, mais pendant le seul premier morceau. Après on a pu échanger nos impressions au bar !

Quelques temps après, mon D850 bien à moi, m’a été livré et j’ai pu en découvrir toutes les subtilités.

Évidemment, la question du poids de cet appareil se pose de manière de plus en plus cruciale avec les ans qui passent et l’arthrose qui progresse. Pour cela je me suis équipé d’une de ces sangles de poignet (cf photo jointe) qui permet de lâcher prise lorsque l’on ne vise pas ; cela permet de décrisper les doigts tandis que l’appareil est suspendu au poignet. Le D850 avec le sigma 50 mm pèse quand même près de 2 kg. Combien accuse le Z9 et son zoom sur la balance ?

2023-06-22_14-56-08.jpg
Daniel Pesch
Noble Member
En réponse à  François Cuneo
il y a 8 mois

“pas pour le Z9 qui double les commandes pour le mode portrait”

Ça veut dire quoi ?

Daniel Pesch
Noble Member
En réponse à  Daniel Pesch
il y a 8 mois

OK, j’ai compris… Te déranges pas…😉
Je n’ai jamais eu de matériel qui faisait ça, mais j’ai des doutes sur l’utilité de la chose.

Dernière modification le il y a 8 mois par Daniel Pesch
Pascal B.
Pascal B.
En réponse à  Daniel Pesch
il y a 8 mois

Merci pour ce rappel…je dirais ce qui compte c’est surtout celui qui a DE l’oeil pour déclancher (j’allais dire cliquer…) LA photo au bon moment pour procurer ensuite des émotions à ceux qui vont avoir la chance de la découvrir. Je pense en ce moment en particulier à Salgado.
Tout ceci évidemment indépendamment d’un appareil et objectifs d’ultime générations aux tarifs astronomiques voir éventuellement encore de divers traitements logiciels.
Les images les plus “brutes” possibles sont souvent celles qui procurent le plus de plaisirs.

Daniel Pesch
Noble Member
En réponse à  François Cuneo
il y a 8 mois

D’accord pour les équipes (en production comme en post-production – c’est Martin Parr qui s’occupe des traitement digitaux et des tirages), le matos, les moyens, quoi ! Mais le regard est quand même primordial et au final, c’est lui qui choisit ce qui est publié ! À mon avis, son travail est admirable.

IMG_9849 - Grande.jpeg
Daniel Pesch
Noble Member
En réponse à  François Cuneo
il y a 8 mois

Savais-tu qu’il n’utilise jamais la double commande ?😉

Paul
Paul
En réponse à  Daniel Pesch
il y a 8 mois

Moi, je trouve que cette photo raconte une histoire et cela me suffit. C’est ce que je recherche. Le noir et blanc amplifie le côté “sombre” de l’ambiance. On est plus sur un bluesman qu’un joueur de salsa. Avant de lire le commentaire, j’avais les mots guitariste, blues et cuba.. en tête.
Le traitement Post-production est à la photographie ce que la chirurgie esthétique est à la beauté.. cela embellit, mais on s’éloigne de la réalité… mais cela permet de remplir les tiroirs- caisses

Dernière modification le il y a 8 mois par Paul
Daniel Pesch
Noble Member
En réponse à  Paul
il y a 8 mois

Pour la chirurgie, s’éloigner de la réalité se comprend parfois.🤗

Gilles
Gilles
En réponse à  Daniel Pesch
il y a 8 mois

Ici, effectivement, ce n’est pas la netteté qui importe, parce qu’il y a un vrai travail de composition, il y a de la recherche, magnifié par le noir et blanc. Là, clairement, on n’est pas dans le pressage de déclencheur – clic-clic-clic. Et j’apprécie aussi le fait que tu ne parles pas du matériel utilisé, tout au moins en publiant la photo.

Dernière modification le il y a 8 mois par Gilles
Noisequik
Active Member
En réponse à  ysengrain
il y a 8 mois

Selon DXO, mon Nikon payé 289 francs a la note de 82 et celui de François 98. Donc ce n’est pas une question de qualité d’image

Noisequik
Active Member
En réponse à  François Cuneo
il y a 8 mois

Oui, je répondais à Ysengrain qui se questionnait par rapport à la différence de qualité avec un D3.
Excepté la résolution, la qualité d’une image (techniquement) réussie n’évolue que peu mais ce sont les fonctions qui font la différence. Avec mon appareil, j’aurai bien plus de photos ratées ou inexploitables qu’avec le tiens.

Daniel Pesch
Noble Member
En réponse à  Noisequik
il y a 8 mois

Le classement DxOMark n’est pas forcément objectif. Pour avoir obtenu la note 82, ton Nikon est soit un D3s ou un D3300 dont les prix étaient, respectivement, de 5510 $ en 2009 et 650 * en 2014. Nous sommes en 2023 ! Il est probable que de très gros progrès sont intervenus pendant ces longues années. Seuls des moyens formats font mieux que 100 qui est la note maximum des full frame. Mais tout cela reste discutable car je ne vois pas comment justifier les 2 points d’écart entre le D850 et le Z9. Je crois que seuls les viseurs (et quelques points purement techniques) les différencient. Après, reste la subjectivité de chacun sur la “qualité” des images…

2023-06-22_15-11-20.jpg
Noisequik
Active Member
En réponse à  Daniel Pesch
il y a 8 mois

Sans doute que c’est comme les étiquettes pour l’énergie. À un moment, il faut tout recommencer sinon tout le monde obtient “A”

Caplan
il y a 8 mois

😁

nikon.JPG
Daniel Pesch
Noble Member
En réponse à  Caplan
il y a 8 mois

Bravo pour cet à-propos génial ! Voir les photos de François où l’on voit plein d’enfants (et des adultes) munis de casques anti-bruit ou de bouchons d’oreilles…

Ysengrain
Ysengrain
En réponse à  Daniel Pesch
il y a 8 mois

Dimanche au concert que j’ai co-organisé, aucun spectateur ne portait de casque anti-bruit; pour les bouchons d’oreille, je n’ai pas vérifié.
Étonnant notre monde où il faut se protéger les oreilles dans un concert.

Daniel Pesch
Noble Member
En réponse à  Ysengrain
il y a 8 mois

C’est vrai que c’est l’un des nombreux paradoxes stupides de la période que nous vivons et dans laquelle on rencontre des ingés sons sourds comme des pots. Mais ça ne durera pas car ON EST FOUTU !

Daniel Pesch
Noble Member
En réponse à  François Cuneo
il y a 8 mois

Eh! bien, amis Suisses, vous avez de la chance. Ici, la fête de la musique a été une catastrophe : des infra-basses provenant de divers endroits de la ville se faisait sentir (très désagréablement) jusque dans mon assez lointain quartier jusque tard dans la nuit. Les caissons de basse devraient être interdits ! Ils ne servent à rien pour le public proche et emm****nt le voisinage éloigné qui ne perçoit que leurs très basses fréquences. Les sondiers sourds c’est du vécu de plusieurs années ! Je leur dois des acouphènes heureusement pas encore trop gênantes, mais elles progressent.

Si ça commence à évoluer, tant mieux, mais cette lourde tendance à l’amoncellement de décibels n’est pas encore démodée dans le sud de la France. Mes petites filles vont aller “écouter” Bigflo et Oli au Zénith de Montpellier prochainement et j’ai déjà milité avec insistance le port de casques anti-bruit. On trouve de bons décibelmètres sur l’App Store.

Noisequik
Active Member
En réponse à  Daniel Pesch
il y a 8 mois

l’Apple Watch est bien pratique. À mon dernier festival, j’ai attentivement regardé pour ne pas rester dans un endroit dépassant les 90 décibels.

Je suppose que s’il n’y a pas une multitude d’enceintes tout autour du public, il est inévitable que le son soit trop fort tout devant…

Caplan
En réponse à  Daniel Pesch
il y a 8 mois

Je parlais du bruit photo, hein! 😉

Daniel Pesch
Noble Member
En réponse à  Caplan
il y a 8 mois

Mais pourquoi je vois toujours du second degré là où il n’y en pas !😂

Patrik
il y a 8 mois

Vos photos, un véritable enchantement… et la flûte de pan, un émerveillement à part… un Nikon Z9… le bougre 🙂
Mon âme est embrasée par le désir de métamorphoser mon appareil photo (un vieux GH4)… Mon esprit égrène une symphonie de justes raisons, encourageant ce changement… Seul le budget, telle une barrière, me retient…
Je contemple avec une fascination captivante le Fujifilm XP Pro-3, imaginant avec délice mes doigts d’artiste s’emparer de lui, pour y fixer délicatement un objectif de 32mm… Ces passions, authentiques et bienveillantes, sont une source de joie. Si vous le pouvez, offrez-vous cette douceur nouvelle. La vie est si brève, ne pas s’accorder de temps en temps ces plaisirs fugaces serait un affront. merci pour le beau partage. Patoche

Dernière modification le il y a 8 mois par Patrik
Daniel Pesch
Noble Member
il y a 8 mois

Je n’ai jamais vu un appareil se mettre en marche et être opérationnel aussi vite.” dit François dans son humeur. Je viens de vérifier la rapidité d’allumage du D850 : mise en route et prise de vue en même temps et la photo est prise…

Dernière modification le il y a 8 mois par Daniel Pesch
titus
titus
il y a 8 mois

Je lis des commentaires et je trouve que c’est pas cool.
En fait, j’ai l’impression que CUK ne peut pas changer de matériel, sans se faire critiquer.
Bref, il a tout a fait le droit de changer de matériel, de marque,… pour les raisons qui lui incombent.
Il a de l’argent à dépenser ou a perdre (façon de voir la chose), si tous les 2 mois il change de marque et butine d’appareil en appareil.
Je pense qu’il est un peu geek et comme tout geek, il teste et cherche des prétextes pour changer de matos 😀 Mais on est tous un peu pareil, on se fait avoir par la pub.
Je pense que si on avait tous les moyens, on aurait chacun 3 appareils de chaque marque et on achèterai les nouveautés. Et on pourrait s’amuser et utiliser nos appareils selon nos besoins. Tiens, je vais prendre un Nikon Z8, mais non, je vais prendre le sony A7S, etc.

Albert-R
En réponse à  titus
il y a 7 mois

Allons y …

Je suis un geek, j’ai changé d’APN plus souvent par envie de la nouveauté, pour en arriver à n’employer que mon iPhone. Pourquoi ? je l’ai toujours avec moi, vrai cordon ombilical, appareil qui rempli plein de fonctions, à part téléphoner s’entend, il fait aussi des photos en HEIC, format que les logiciels Photos et Photomator savent révéler à ma plus grande satisfaction. Photos qui sont géotaguées, qui sont visibles qu’à l’écran de mon iMac 24″ M1 …

Finalement j’en suis arrivé à préférer changer d’iPhone tous les 2 ans et à ne plus acheter d’APN, j’ai donné ces cher(s) appareils à mes petits enfants, plus c’est gros, plus c’est beau …

51
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x