Retour sur Backblaze et ses contingences bien trop lourdes

J’ai écrit il y a quelques jours un article à propos de  Backblaze que vous pourrez trouver ici.

Si cela vous fatigue trop d’aller lire l’article ou si vous l’avez déjà lu, mais que votre mémoire est équivalente à la mienne, c’est-à-dire proche du néant, je vous informe ou vous rappelle que Backblaze est un outil performant de sauvegarde en ligne.

Non seulement Backblaze sauvegarde votre disque, mais il se charge de tous vos disques externes, quelle que soit leur taille.

Vous payez un abonnement illimité et assez bon marché, à savoir 50 $ par année pour sauvegarder tout ce qui est relié à UN ordinateur.

C’est tellement tentant que je suis parti dans ce logiciel comme un grand, évoquant tout de même quelques défauts  dans le précédent test, notamment la gestion des disques durs sur les portables, qui exige qu’ils soient connectés au moins une fois tous les 30 jours à l’ordinateur puisque si vous ne le faites pas, les données lentement remontées vers le site seront tout bonnement effacées. Il y a un moyen de l’éviter, mais il est tellement impactant que je préfère ne même pas en parler, je l’ai fait dans l’article lié plus haut.

Certes, je me disais alors que puisque l’on était averti par courriel de la nécessité de rebrancher les disques, cette contrainte était gênante, mais finalement pas tant que ça puisque je suis toujours près de mes disques au moins une fois dans une période de 30 jours.

Oui, eh bien non en fait.

Parce que reconnecter un disque ne suffit pas!

Il faut le laisser branché, selon Backblaze, au moins 4 heures, voire même 6 heures selon les sources sur lesquelles on clique.

Pire, cette procédure ne suffit pas toujours. J’ai laissé mes disques branchés pendant bien plus de temps, ils n’ont pas été signalés comme reconnectés par Backblaze.

Mais là, les choses sont encore jouables malgré tout si vous avez UN disque.

Parce que si vous avez plusieurs disques reliés à votre portable, pour que le processus de de reconnaissance de leur reconnexion soit pris en compte par Backblaze, il est indispensable que TOUS les disques soient reliés pendant 1 à 8 heures au moins selon certaines sources, 1 à 2 heures selon d’autres, ou même entre 2 et 4 heures selon d’autres encore.

Pas trop clair, tout ça

Et encore une fois, il arrive que même si on laisse TOUS les disques connectés bien plus longtemps  que les temps prescrits ci-dessus, les disques ne soient pas reconnus comme connectés.

Vous recevez des avertissements vous indiquant qu’il faut reconnecter les disques et vous ne savez pas quoi faire à part suivre les aides indiquées alors dans l’alerte qui reprennent tout ce que je viens de vous expliquer.

En cherchant bien, j’ai trouvé une solution proposée dans une des FAQ par Backblaze: Il faut en fait forcer le scan de vos disques par un alt-clic sur le bouton Restore Options.

2018-10-10_11-58-29.jpeg

Vous me direz, pourquoi pas plutôt sur « Backup Now », qui semblerait plus logique?

Je vous répondrai: eh bien je n’en ai aucune idée, c’est certainement pour compliquer un peu les choses.

Cette manipulation fait apparaître la fenêtre suivante:

2018-10-10_12-00-58.jpeg

L’opération prend quelques minutes, même si vous avez d’assez gros disques accrochés derrière votre machine.

Mais même en forçant ce backup, il arrive que les disques ne soient pas considérés comme reconnectés.

Ce n’est en effet pas parce que vous avez le petit vu vert à gauche de « You are backed up of as: Today 12:34 » (voir avant-dernière figure ci-dessus) que vos disques externes sont considérés comme reconnus, cela concerne le disque interne.

Seule solution, partir sur le site de Backblaze en suivant le lien bleu en bas de sa fenêtre et regarder ce que l’on vous montre:

2018-10-11_09-13-13

 

Typiquement, ici j’ai fait des modifications sur mon disque photos cette nuit, et étrangement, alors que Films originaux et Musique 4 se trouvent au bureau, Photos de François a bien été mis à jour alors que les deux autres étaient au bureau. Contrairement à ce qu’on vous explique sur le site de Backblaze.

Par contre, de retour au bureau le matin, en ne connectant pas Photos de François, les deux autres, pourtant connectés eux, ne veulent pas être considérés comme ayant été vus ce jour.

Je connecte Photos de François avec les autres disques, et là, tout le monde est reconnu.

Encore une fois, cela ne suffit pas toujours. J’ai remarqué que parfois, il faut forcer la copie d’un petit fichier de rien du tout sur un disque pour qu’il soit alors considéré comme reconnecté après avoir forcé un scann.

Lorsque rien ne bouge sur le disque, le programme considère à juste titre qu’il n’a pas besoin d’être sauvegardé. Très bien, mais alors, il faudrait qu’il prenne tout de même en compte qu’il a été reconnecté non?

Non, rien de cela. Et mon disque dur Films Originaux peut très bien rester sans modifications pendant quelques mois. Si je ne fais rien, sa sauvegarde, je le rappelle, sera tout bonnement effacée.

Plus étrange encore, pendant une quinzaine de jours, j’ai voulu oublier Backblaze et voir ce qui se passait.

  • le disque disque dur interne a toujours sauvegardé en continuité, cette fonction est tout à fait performante;
  • les deux disques du bureau ont été reconnus alors qu’ils sont branchés souvent pendant plus de 8 heures, mais avec des nombres de jours signalés comme sans connexions différents, alors qu’ils ont toujours été branchés ensemble;
  • le disque Photos de François, branché régulièrement, parfois plusieurs heures, était considéré depuis 14 jours comme non connecté.

Bref, mis à part la reconnaissance du disque dur interne, tout le reste est très aléatoire et répond à une logique incompréhensible.

En conclusion

Backblaze est une solution fiable pour celui:

  • qui n’a qu’un disque dur interne, que son poste soit fixe ou un portable;
  • celui qui a plusieurs disques toujours branchés sur un poste fixe;

Backblaze n’est pas fiable en matière de disques durs externes avec un portable si l’on ne bidouille pas avec le raccourci clavier alt-clic sur Restore Options ou (et) en forçant une copie de fichier sur un disque.

Et de toute façon, cette politique qui consiste à effacer tout disque qui n’a pas été reconnecté est une souffrance inutile pour l’utilisateur.

Nom d’une pipe, on paie un service, la moindre des choses, ce serait que l’on ne risque pas de perdre le contenu d’heures et d’heures de sauvegardes (parce que c’est long de sauvegarder un disque dur en ligne vous savez…) simplement parce que des ingénieurs ou des responsables marketing décident que 30 jours sans connexion, cela suffit pour détruire toutes vos données sauvegardées, sauf celles de votre disque dur interne.

Pour moi, cela n’est pas digne d’un service qui doit être sûr, rigoureux, sur lequel on puisse compter.

Certes, Backblaze n’est pas cher, mais j’aurais préféré qu’il le soit un peu plus, et qu’il ne nous impose pas ce genre de stupidités dangereuses.

Dommage parce que sinon, leur système est bien fichu.

Quant à moi, je teste une autre solution en parallèle dont je vous parlerai lorsque j’aurai assez de recul pour m’exprimer sur la durée à son propos.

On ne m’y reprendra pas deux fois pour l’écriture d’un tel test.

Par contre en matière de finances, eh bien j’ai payé deux fois.

Jusqu’à la fin de mon abonnement Backblaze, en parallèle avec l’autre service dont je tais le nom pour l’instant, enfin Dropbox pour les solutions en ligne, mon Time Machine et mon clone Carbon Copy Cloner (dont je vais reparler lundi) pour le local, je crois que, mis à part une défaillance physique du soussigné, je suis tranquille.