10.14.6 pour les Mac, et retour sur la trottinette l’E-Twow (et notre beau canton) tant qu’on y est

J’ai failli la rater, celle-là.

Il faut dire qu’hier, c’était le premier août, fête nationale, et que nous en avons profité pour faire quelques promenades pour montrer la Suisse à la jeune Allemande qui fait un échange linguistique avec la fille de Madame K.

Hier, nous voulions lui montrer les trois lacs depuis le panorama formidable de la Dent de Vaulion d’où l’on voit le lac de Neuchâtel, le lac Léman et le lac de Joux ainsi qu’une bonne partie de notre canton de Vaud.

Pour vous rendre compte de la beauté de l’endroit, quoi de mieux que la promenade imagée que j’avais faite pour Cuk.ch en 2006.

C’est beau, hein?

Et hier soir, avec le feu incroyable, avec les feux d’artifices partout dans le canton, c’était juste incroyable.

Incroyable aussi le fait que j’avais oublié mon appareil de photo et même mon téléphone, donc je n’ai pas d’images à vous montrer de ce beau moment à peine dérangé de temps en temps par la pluie.

Dans l’après-midi, nous avons fait le tour du lac de Joux sur des petits chemins pédestres, mais aussi sur la route principale.

Tous ont loué des vélos, moi, j’ai dit que j’y allais en trottinette électrique, avec ma E-Twow testée ici.

Nous sommes partis des Bioux jusqu’au Pont d’abord, cela sur les chemins pédestres, avec des racines ou un petit goudronnage bien irrégulier, du gravier et même de l’herbe; j’ai été un peu secoué, mais les suspensions et les grosses roues ont rendu la chose si ce n’est agréable, tout au moins supportable sans trop de problèmes.

2019-08-02_10-28-08.png

J’ai pu suivre les vélos, c’était bien.

Arrivés au Pont, nous sommes tombés sur une formation de cors des Alpes, juste dingue pour notre jeune Allemande pour lui donner une image un peu folklorique de notre pays.

Depuis le Pont, sur plusieurs kilomètres, nous avons pris la route cantonale: ça monte pas mal jusqu’au Lieu, puis ensuite, c’est plus au plat jusqu’à Esserts-de-Rive avec une belle descente bien raide sur cet endroit, tout au bord du lac.

Pendant tout ce trajet, j’ai eu l’impression d’être un motard du Tour de France, passant d’un cycliste à l’autre, cyclistes étalés sur plusieurs centaines de mètres.

Je suivais le dernier, et paf, un petit coup de gaz, je passais au suivant, laissant tout le monde sur place au moindre appui sur la gâchette.

Je revenais en arrière, encourageais celui et celles qui souffraient, puis repartais vers l’avant, ce qui fait que j’ai roulé en tout 26 kilomètres, à plat, en montée (mais quelle puissance cette trottinette, c’est dingue, je ne suis jamais descendu en dessous de 18 km/h), et dans une seule descente, mais assez vertigineuse plongeant sur Esserts-de-Rive qui m’a permis de bien recharger la trottinette.

J’étais avant la descente à 50 % de charge restante, je me suis retrouvé à 80 % en bas de la descente.

Nous avons terminé le tour (moi sur la route cantonale, à fond sur les derniers kilomètres, à la vitesse maximale de la trottinette), les vélos sur un long pont en bois, nous nous sommes bien évidemment retrouvés au point de départ, à savoir les Bioux, et la trottinette affichait encore 40 % de charge restante.

Moi je trouve ça dingue.

Tout ça pour dire que ce n’est que ce vendredi matin que j’ai vu le commentaire d’Albert R qui nous informait de la sortie 10.14.6 pour nos Mac résolvant un problème de sortie de mise en veille de nos chers portables, chers dans tous les sens du terme.

Je n’ai jamais eu de problème de sortie de veille, si ce n’est que je trouve que parfois, elle prend un petit peu trop de temps à mon goût quand je suis monstre pressé (je suis toujours monstre pressé…), on verra s’il y a des améliorations sur ce point, ça m’étonnerait, mais je préfère de toute façon toujours être à jour.

Albert R parlait de 25 minutes d’installation, cela n’a pas dépassé le quart d’heure sur mes deux MacBook Pro. La différence vient peut-être du téléchargement qui a été très rapide chez moi, même si la mise à jour pèse près d’un Gb, ce qui n’est pas rien pour corriger soi-disant un seul problème.

Bref, tout roule sur mes deux machines.

Voilà, c’était ma minute technique du jour.

On va partir pour le Rock’n Poche, je vais essayer de ne pas oublier mes matériels informatique et photographique.

Prends garde la France, on arrive (en voiture, pas en trottinette).