Les chroniques boulangères de Félix

Nous avons plusieurs fois parlé de pain sur ce blog, depuis quelque temps.

Aujourd’hui, j’aimerais laisser la parole sur ce sujet à l’un de mes fils, Félix, le 3e d’une lignée de 4 qui se prolonge avec une fille en position 5, Félix donc qui, “profitant” du confinement, et avec une certaine expérience en la matière, vous propose des chroniques boulangères quotidiennes, en partant de zéro

Vous allez commencer par créer votre propre levain, tout simplement, ce qui prendra 4 jours pour aboutir, ce jour-là, déjà un premier pain.

Et puis, d’autres recettes suivent, au jour le jour.

Voici donc les explications de Félix, entrons dans le vif du sujet.

Chroniques boulangères

Pendant cette période de confinement, certains d’entre nous se concentrent sur le partage de leur avis politique ou sur l’évolution de notre pandémie (comme mon vieux père).

D’autres, peut-être, profiteront de cette occasion pour se recentrer un peu sur eux-mêmes, sur leurs proches. Effectivement, cette situation nous pousse dans certains retranchements. J’imagine que pour quelques personnes, c’est très difficile. Pour moi, qui ai toujours été un grand casanier, fan du télétravail, je dois admettre que cela me convient très bien.

L’idée de cette chaîne vient du fait qu’il semblait y avoir pénurie de levure dans les magasins, certains copains m’ont donc demandé comment faire du levain. Et, je me suis dit, pourquoi pas?

Pour information, et je suis certain que la plupart d’entre vous y ont été confrontés aussi, la littérature sur le levain est plutôt obscure. Mystique, contradictoire, on n’y comprend vraiment pas grand-chose!

Ici, j’essaye de proposer une méthode qui marche, en partant de 0, et qui cherche principalement à optimiser le « temps » que ça prend, pour pouvoir continuer à faire ça même pendant des périodes où on bosse. Je ne postule pas du tout que c’est LA méthode, et j’essaye énormément de choses différentes. Je trouve juste que cette méthode soit optimisée en matière de simplicité et de goût! Je ne peux cependant pas promettre que dans 6 mois ma recette sera toujours la même. Je suis un expérimentaliste, si je trouve mieux, j’adopte!

On va voir que ce qui est compliqué c’est d’avoir un levain en forme, mais pas de faire du bon pain au levain.

Voilà, pour revenir sur ces vidéos de manière plus spécifique, je tiens déjà à disclaimer le fait que je sois un monteur vidéo. J’ai essayé ici il y a quelque temps, et je suis devenu fou. Non, le but de ces chroniques, ce n’est pas la forme, mais le contenu (d’ailleurs les bobo-Apple seront content de voir mon Huawai qui filme en automatique essayer de maintenir la même luminosité sur mon visage). Je m’amuse simplement à filmer ce que je fais de toute manière tous les jours et faire un montage rapide pour que ce soit acceptable à regarder. C’est plutôt ma copine, Stéphanie, qui râle un peu plus volontiers quand je la tire du lit pour qu’elle vienne me filmer…

Je tiens juste à préciser que le levain que vous verrez naître est devenu mon levain principal! Il s’appelle Youtube Premier et je le trouve bien réactif 12.

Le Jour 1, c’est démarrer le levain

Le Jour 2 et Jour 3, c’est entretenir le levain pour qu’il soit prêt

Le Jour 4, c’est le premier pain fait avec notre jeune levain (c’est la même recette qu’ici)

Le Jour 5, on fait une focaccia

Le Jour 6, ce sont des bâtonnets au chocolat

Le Jour 7 (qui est le jour où je vous écris) je m’essaye aux Bretzels.

La suite, ce sera sur ma chaîne, ici.

Par la suite, il y aura sûrement une tresse, des pizzas, des burgers… Et surtout, je prends volontiers vos challenges pour essayer de les réaliser!

Voilà, j’espère que le contenu de ces vidéos vous plaira, malgré leur montage très minimaliste.

Si vous avez des questions, j’essayerai d’y répondre.

En conclusion, j’aimerais dire que tout ce mysticisme et cet obscurantisme autour du levain a tout de même ses raisons. J’ai personnellement eu des périodes où mon levain ne voulait simplement pas partir. Alors que là, il part tout seul…

Et surtout, ne perdez jamais espoir!