La concurrence arrive, faut-il avoir peur pour Lightroom Classic?

Il est clair que depuis trois ans, les avancées de Lightroom Classic ne sont pas phénoménales et que le dernier Adobe Max (l’événement équivalent aux Keynotes d’Apple chez Adobe) n’était pas des plus excitant en ce qui concerne les nouveautés de la version 2019 de ce logiciel.

La concurrence de plus en plus crédible arrive, avec notamment ON1 que j’ai téléchargé en version beta (sortie officielle en novembre) suite au visionnement de la vidéo que je vous présente juste un peu plus bas, signée Julien Pons, un formateur en ligne de Lightroom, mais aussi d’autres programmes et qui a signé pas moins de 350 formations sur Tuto.com, à l’heure où j’écris ces lignes.

Luminar, testé ici en version 2018 est également en approche en novembre en matière de catalogage et nous annonce un améliorateur de ciel (ben oui, Sky Enhancer, vous avez mieux comme traduction?) basé sur l’intelligence artificielle qui semble, je dois le dire, extrêmement prometteur et même assez révolutionnaire (voir comment le programme s’y prend pour améliorer le ciel même à travers de fines branches d’arbre par exemple ou sur le lien donné, comment le ciel est également amélioré à travers les câbles soutenant le pont).

Et puis, DxO se met lui aussi au catalogage, même très très basique pour l’instant, comme je l’ai écrit ici.

Le message de Julien Pons en deux mots: Adobe met le paquet sur la version CC de Lighroom et oublie de faire avancer Lightroom Classic qui reste ce qu’il a toujours été et impose de passer par Photoshop pour faire de la retouche photo, alors que d’autres sont passés un cran au-dessus en permettant, via des calques par exemple, de pratiquement se passer d’un tel programme.

En bref: Lightroom Classic prend du retard sur la concurrence.

Je vous laisse avec lui et vous retrouve après.

Sur certains points, on ne peut qu’être d’accord avec le message de Julien Pons et j’imagine bien une certaine frustration chez les utilisateurs de Lightroom Classic.

Cela dit, j’ai téléchargé ON1 qui n’est pas mal du tout, c’est vrai, mais on peut aussi dire que ce logiciel qui permet d’utiliser des services cloud pour synchroniser avec les mobiles (il faudra voir exactement comment, pour l’instant, il est vrai que dans une première prise en mains, j’ai constaté que je pouvais me connecter à mon compte DropBox) a travaillé sur l’avancement dans certains domaines de son logiciel comme les masques, les calques et des outils de retouche (le tampon est, il est vrai, assez étonnant), il n’est pas du tout au niveau, à ce que je vu, en matière de recherche à travers l’intelligence artificielle par rapport à ce que propose Adobe.

Cherchez bateau sur Lightroom et vous serez étonné d’y trouver pratiquement toutes les photos de votre photothèque qui en contiennent un grâce à Sensei, l’intelligence artificielle d’Adobe.

Je n’ai pas trouvé d’ailleurs de reconnaissance des personnes (mais peut-être qu’elle existe) sur ON1.

Cela dit, si elle existe sur Adobe Lightroom Classic et est arrivée sur Lightroom CC, elle ne fonctionne pas du tout chez moi sur ce dernier.

Seules les personnes reconnues sur Lightroom Classic avant ma conversion de catalogue sont reconnues, toutes les photos que j’ai importées dans Lightroom CC depuis lors ne me montrent aucune personne.

J’ai téléphoné au service technique d’Adobe et je suis tombé sur un agent pas très sympathique m’expliquant que c’était normal, que les ingénieurs étaient dessus.

Quelques minutes après, je recevais un avis comme quoi mon ticket était clos.

Cool! Surtout quand l’une des grandes nouveautés de Lightroom CC 2019 était justement l’arrivée de la reconnaissance des visages qui donc ne fonctionne pas, mais c’est normal.

Ah la la, un truc sur lequel Adobe est en dessous de tout, c’est bien le service, mais ça, j’en ai déjà parlé ici. Et quand je dis en dessous de tout, je crois sérieusement que je n’ai jamais vu pire où que ce soit. Essayez simplement de trouver l’adresse mail pour les contacter, c’est juste de la folie! Pour retrouver le numéro de téléphone de la hot-line, j’ai dû me référer à l’article cité plus haut, où j’expliquais l’avoir trouvé je ne sais plus comment. Au fait, c’est le 044 800 95 81 pour la Suisse, au cas où, mais ne vous faites pas trop d’illusions pour qu’au bout du fil, les agents résolvent votre problème.

Mais ça, c’est une autre histoire.

Au fait, mais j’y reviendrai certainement lors de la sortie officielle de ON1: si vous cherchez une alternative à Lightroom, mais que n’avez aucune envie de tout reprendre dans un autre logiciel qui normalement perdrait tous vos réglages sur le RAW, vous l’avez peut-être vu dans la vidéo, même si cette fonction n’est pas encore active en beta, qu’ON1 vous permettra (permettrait) de retrouver pratiquement tous les réglages effectués dans Lightroom sur vos précieuses images, en se basant sur l’intelligence artificielle. Vous pourriez alors les retrouver dans votre nouveau catalogue ON1 sous forme d’originaux auxquels seraient appliqués des réglages non destructifs.

Ce serait dingue non?

Je me réjouis de voir ça dans la version définitive en novembre et je ne manquerai pas de vous faire part de mes réflexions à ce sujet.

Cela dit, pas sûr qu’une solution de ON1 associée à un compte Dropbox pour la synchronisation revienne beaucoup moins chère qu’un abonnement Adobe. Le Tb n’est pas donné chez Dropbox, et l’éditeur de ON1 semble facturer chaque année une mise à jour de 79 $. Sans compter que Photoshop est intégré à l’abonnement Photo d’Adobe et qu’il est bien intégré à Lightroom Classic.

Quand on fait les comptes… Je pense qu’il est un peu trop tôt pour jeter le bébé avec l’eau du bain.,

Pour en revenir à Julien Pons, que pensez-vous de son argumentation?

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

35 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Daniel Pesch
Daniel Pesch
il y a 4 années

Julien Pons analyse très bien la situation et je vais suivre son conseil : attendre encore un an (au moins) avant d’éventuellement “switcher”. D’ici là, je vais suivre les progrès de la concurrence et les apprécier face à ceux des logiciels Adobe qui ne vont pas manquer d’arriver.Ceci dit, entièrement d’accord sur la mauvaise (exécrable ?) qualité du SAV Adobe. Ils ont là un sérieux effort à faire.

François Cuneo
François Cuneo
il y a 4 années

Je dirais même qu’ils devraient repartir de zéro et tout construire.

Bugraptor
Bugraptor
il y a 4 années

J’essaie de m’acrocher Pour comprendre. Donc Lightroom CC c’est une version cloud de Lightroom Classic ?Si je veux pas payer d’abonnement cloud pour y stocker mes photos et tous conserver chez moi à l’ancienne il faut donc que je table sur Lightroom. Classic ? Ou y a d’autres alternatives ? Parler avec mots simples. Moi débutant noob. 🙂

Noisequik
Noisequik
il y a 4 années

Lightroom Classic est voué à disparaître, Adobe se tourne clairement vers le cloud, les tablettes etc.

Daniel Pesch
Daniel Pesch
il y a 4 années

Noisequick, tu participes à la propagation d’une rumeur qui est, à mon sens, sans fondement. Si tu as la moindre preuve de ce que tu avances, pourrais-tu la partager avec nous ? À ma connaissance, Adobe n’a fait aucune annonce dans ce sens.

Daniel Pesch
Daniel Pesch
il y a 4 années

Lorsque l’on s’abonne à l’Adobe creative Cloud Photo, on s’abonne à Photoshop 20.0, Lightroom CC 2.0, Lightroom Classic 12.0,  Brigde CC 9.0 et Camera Raw CC 11.0.Personnellement, je ne me sers pas du second.

Daniel Pesch
Daniel Pesch
il y a 4 années

Tu parles du service ou des logiciels ?

ysengrain
ysengrain
il y a 4 années

Comme dit Julien Pons: “il faut mettre un coup de savate…” de la podo-culdo-thérapie, en somme

ysengrain
ysengrain
il y a 4 années

Jubilation, gaieté, allégresse, liesse, satisfaction intense !!Je suis – du verbe suivre, hein !! – Julien Pons depuis quelques temps: il tient des positions, pondérées, argumentées, “à ma main”, Son argumentaire est construit, illustré et surtout montre bien que l’état des lieux actuels de la galaxie Adobe est orienté vers faire su business (d’autres aussi), tout en laissant sur le flanc, tout une partie de la communauté qui ne veut pas éditer sur un téléphone, “clouder”, et faire du développement ne nécessitant pas de sortir une caisse à outils.Tout comme Daniel, j’attends encore un peu de voir l’évolution de la concurrence, des nouveautés et je sauterai à pieds joints dans un autre ruisseau.Quant à l’amabilité des Adobe people, elle est légendaire depuis des années.

Bugraptor
Bugraptor
il y a 4 années

Mais si je veux pas m’abonner ? Je veux juste une solution de catalogue à acheter une fois pour toutes. C’est possible ?

Westermann
Westermann
il y a 4 années

Pareil que Daniel, wait and see. Je vais attendre également que les concurrents soient au top et ensuite bye-bye Adobe. J’ai eu des problèmes de catalogue avec la mise à jour de Lightroom, il ne voulait plus s’ouvrir et ensuite impossible de faire la sauvegarde journalière et j’ai donc passé une heure au téléphone avec un conseiller qui ne fait que répondre à l’appel et qui m’a avoué qu’il faisait seulement le lien avec les ingénieurs qui d’ailleurs ne répondent jamais directement au client étant donné qu’ils ne parlent qu’Anglais.Bref !!!

Daniel Pesch
Daniel Pesch
il y a 4 années

En attendant ce jour, s’il arrive, je reste sur Classic. Ensuite, si CC fait la même chose que Classic et qu’il permet de garder les images en local, pas de problème. Mais s’il s’agit de m’imposer le Cloud, ce sera une autre histoire… Ce n’est pas une question de “mais où sont mes photos et qui y a accès”, mais une question d’argent : c’est beaucoup trop cher !Concernant les concurrents, ysengrain, combien sont nés depuis l’arrivée de Photoshop et Lightroom et ont déjà disparus. Comment être sur qu’ils seront encore là dans 2, 3 ou 4 ans ? On a vu les récents problèmes de DxO. J’ai déjà vécu deux migrations dans la douleur et j’ai aujourd’hui 3 à 4 fois plus de photos qu’à cette époque ; j’ai du mal a en envisager une quatrième.

Le Chat
Le Chat
il y a 4 années

Adobe aime encaisser, j’avais repris l’abonnement annuel, tout à fonctionné correctement durant 10 jours. Après avoir désactivé ma CB, j’ai reçu un courriel m’annonçant que je repassais directement au compte gratuit. Vous allez me dire bienfait pour ma pomme, je n’avais pas besoin de stopper de suite l’abonnement par carte bancaire.Sauf que Adobe coupe le service mais ne rend pas le paiement, par contre ce que je ne comprend pas c’est qu’un paiement annuel est annulé avec pour date limite 30 jours après installation du software.Pour soutenir Noisequick, quand j’ai relancé Lightroom Classic CC j’ai eu un applet avec la mention suivante, cette version ne sera plus opérationnelle avec votre prochain OS. J’ai eu droit à la même mention en lançant Lightroom 6.14, là je veux bien accepter, mais pas pour la version Lightroom Classic CC n° d’article 6523 1847Là j’en ai vraiment eu raz le bol avec Adobe, j’ai tout désinstallé, Aperture 3.6 a repris du service, avec lui je n’ai jamais de message qui me dit qu’il ne va plus fonctionner, c’est un logiciel en 64 bits qui profite des mises du logiciel Photos, vu que la base est identique.Cordialement, AlbertPS : je me dégrade en simple lecteur

François Cuneo
François Cuneo
il y a 4 années

Il n’y a en effet aucune annonce.Mais franchement, même si c’est loin  d’être pour tout de suite, la version CC va prendre le dessus quand elle aura rattrapé la grande.

François Cuneo
François Cuneo
il y a 4 années

Non, tu dois prendre l’abonnement.Faut lire les articles précédents, tu verras, on en revient toujours à ça.

François Cuneo
François Cuneo
il y a 4 années

Le message de non fonctionnement vient du fait que ta version est 32 bits.Le nouveau Lightroom est 64 bits, cela n’a rien à voir avec le fait qu’ils vont laisser tomber la version Classic. Cela dit, je suis étonné d’apprendre que la V6 était encore 32 bits…

Christophe Desbois
Christophe Desbois
il y a 4 années

Il n’y a pas d’annonce dans ce sens, mais c’est ce que dit Julien Pons dans sa vidéo et que je partage : actuellement tous les developpement se font sur Lightroom CC et non pas sur Classic. A moyen terme je vois l’abandon De la version Classic. J’ai l’abonnement adobe photo, mais je ne me sert pas de Lightroom CC, d’abord parce que j’ai une connexion internet lamentable et ensuite parce que lorsque je fais du classement ou de la   Retouche, je préfère être devant un grand écran calibré plutôt que sur un IPad. Je ne comprends pas l’intérêt de cette solution. J’attends vraiment une alternative à Adobe

Le Chat
Le Chat
il y a 4 années

J’ai également reçu ce message pour les applications suivantes, si ça peut intéresser quelqu’un :Business Card Composer Wondershare Data RecoveryC’est à mettre en rapport avec l’évolution de l’OS qui ne supportera plus que les soft en version 64 bits …

Noisequik
Noisequik
il y a 4 années

Ce n’est que mon avis basé sur mon expérience et ma déduction par rapport aux dernières annonces et mises à jour ?

Michel-Ange Seretti
Michel-Ange Seretti
il y a 4 années

Aux vraies questions il faut ajouter la conviction qu’il y a des réponses pas trop fausses… les politiques commerciales de qui que ce soit seront toujours fausses et les vrais pigeons s’illustreront toujours par leur capacité à faire engendrer de vrais bénéfices pour des réponses solutions qui sont… faussement vraies.Bon c’est pas dit à moitié mais c’est pas une raison pour en retirer ce qui n’est pas dit. Un fichier numérique n’est PAS une photographie (comme une photographie n’est pas une œuvre d’art) et comme souvent une photo est bien mieux qu’une signature artistique (les bords noirs et la virtuosité de l’arabesque des cadrages HCB… le décadrage depuis Atget et Evans W jusqu’à Winogrand et KleinW en passant par Franck R…) c’est un instant de vie façon ça a été oh combien il faut le reconnaître pour ne pas le conforter, le conformer à l’intelligence artificielle…En un mot vous désirez entrer dans l’histoire par la création de fichiers numériques innombrables qui espèrent raconter une histoire. Un peu comme la mort de la philo qui n’en finit pas… la mort de l’historio Historiette nous confond avec des demi-dieux avatars créatures numériques logicielles et inter nettoyées eternité nettisée suivant des net étiquettes qui n’ont rien des étiquettes diplomatiques surtout lorsque des gafa décident de vous couper… des Aperture et autres ouvertures en tous genre pour faire progresser une IA qui vous va comme un gant et vous file comme un bas dont la ligne de jambe n’est pas que sur le mollet la cuisse et la cheville… je voudrais vous dissuader de croire en en labyrinthe qui n’a rien d’un chemin initiatique telle il vous désœuvre  (même si vous trouvez du plaisir à vous y perdre) et je ne conclurai pas en donneur de leçon genre consommez moins consommez mieux encore moins de cloud que de café dans votre lait mort sans valeur nutritive! Consommez ce que voulez mais ne vous étonnez pas du résultat… la perte n’est pas que celle de vos fichiers’ de vos logiciels sans ou avec cloud dans la marée de vos hardwares alambiqués comme des serveurs dont le à la portée de mains n’est plus que la métaphore des doigts qui ne se touchent plus: le digital mon œil de Vitruve comme l’Homme comme le doigt dans l’œil le violon d’Ingres dingue comme l’éprouvette de tout ce que l’on éprouve pour se rassurer du destin aussi funeste soit-il. Ainsi soit Gaston (Lagaffe)!Adobe en amazone ou la chevauchée de kiri le clown en Amazonie… vive la déforestation au brasier que dis-je au Brésil à gauche droite une deux faut pas tout mélanger et se médire pour ne pas tout dire du classement des photos par les futurs logiciels de surveillance déjà présents un présent savamment dosé façon cadeau mikado médire-mi-dire..Ça a été, une éternité en photographie… un enfer dans les nuages?Paradis plus qu’improbable partout comme ailleurs, quête spirituelle ou pas: quel est l’esprit de tous ces kata catalogueurs d’images, de fichiers, de soit-disant contenus? L’alternative à nos songes. Ceux d’une autre dynastie dont le langage serait plus qu’imagé ou imagier ou imageur du document menteur documentaire en mode portrait: vous y croyez? Ben dis-donc, ce serait donc moi le naïf…Une fourmilière ça fourmille (de bonnes intentions)

Le Chat
Le Chat
il y a 4 années

Dans le genre je serais plutôt “le gros pachyderme” qui plante sa patte dans la fourmilière…Niveau photos, je fais de celles qui rentrent dans le cadre documentaire, sans suppression aucune, la vision réelle telle qu’elle se présente, utile pour de futures comparaisons. Sinon de celles pour la postérité, rangées dans la généalogie, du genre de la commode “ma grand mère l’avait déjà” elle est à toi maintenant.L’éternité, c’est l’avenir qui nous est occulté, ceux qui refusent de regarder en avant sont les perdants, dont je ne veux pas faire partie.Ce fut un réel plaisir que de vous lire…

Daniel Pesch
Daniel Pesch
il y a 4 années

Le traitement a échoué…

ysengrain
ysengrain
il y a 4 années

Daniel, je suis pleinement d’accord avec toi. Et donc, comme toi, j’attends.À propos des logiciels disparus, il me semble qu’on atteint une période de « stabilisation » où pour le moment, structurellement, il n’y aura qu’évolution et non révolution. Il me parait plus légitime de penser que les présents actuels vont le rester. Mais j’ai possiblement tout faux

Gilles
Gilles
il y a 4 années

Julien Pons est certainement un bon formateur mais il n’a aucun argument valable pour étayer ses hypothèses, d’autant qu’il n’est pas un insider. Je pense qu’il est plus en proie au doute et à la recherche d’un virage pour placer des formations qu’autre chose ce qui, après tout, est normal.Quand on me dit que le module Développement de Lightroom n’avance plus, on ne doit pas parler du même logiciel. Méfiez-vous de l’eau qui dort…Je rappelle également que Lr est un logiciel qui a de la bouteille. Vous attendez tous la concurrence comme certains attendent le messie… en attendant, cette concurrence, elle était où ces 10 dernières années ? Pendant ce temps là, Adobe a patiemment créé, développé et mis en place un environnement complet, qui couvre aussi bien les besoins des photographes qui gèrent leur photothèque sur disque dur que ceux qui ont décidé d’embrasser le cloud. Puisqu’on en est aux dictons, je rappelle que l’herbe semble toujours plus verte ailleurs (ou l’assiette du voisin au restaurant semble toujours plus appétissante…) et que les fameuse solutions de catalogage alternatives se font toujours attendre, et ce que fait DxO en ce moment est là pour rappeler que ça n’est pas si facile, que ça prend du temps et que ça demande des ressources considérables.Quant à miser sur On1, pourquoi pas, c’est une très bonne solution aussi. Le problème, c’est qu’une version française n’est pas à l’ordre du jour, et ça sera évidemment un frein à son implantation chez les utilisateurs français. Et On1 n’est pas à proprement parler un concurrent de Lightroom, mais se pose come une solution hybride, alors qu’Adobe propose une solution modulaire : Lightroom d’un côté, et Photoshop de l’autre.D’ailleurs, en observant le marché, et en se documentant à la source, avec des arguments de 1ère main (tandis que d’autres font des suppositions), on s’aperçoit que, finalement, les cartes sont assez bien distribuées, chaque acteur majeur visant un créneau particulier :- Adobe pour l’universalité avec un écosystème complet et éprouvé, reposant sur des standards industriels aux bases solides et largement implantés dans le monde professionnel ;- DxO pour son expertise en termes de qualité d’image absolue, ses automatismes, sa correction du bruit et sa correction des défauts optiques, cette dernière étant, au départ, le cœur de son métier ;- Capture One pour le positionnement studio, également très ancré dans le monde professionnel ;- On1 pour sa solution “hybride” ;- Skylum / Luminar pour un positionnement plutôt ludique.Et donc, croyez-moi, on n’est pas prêt de voir les choses bouger.J’en profite également pour rappeler qu’Adobe n’a nullement l’intention d’abandonner Lr Classic et d’assurer la parité des fonctions dans Lr CC, ce dernier ayant des particularités qui font que les routes respectives ne se rejoindront jamais, hormis quelques parties communes (moteur, outils de traitement), et que cette version de Lightroom a pour but de proposer des fonctions et des services qui ne peuvent pas être implantés dans Classic.

Daniel Pesch
Daniel Pesch
il y a 4 années

Cher Gilles,Je suis heureux de lire votre contribution ci-dessus. Elle me rassure pour l’avenir de mes catalogues LR. Je l’archive afin de pouvoir m’y référer dans les années qui viennent afin de pouvoir contredire les pessimistes qui émettront des doutes dans l’avenir comme en cette fin de 2018.J’attends avec impatience que l’eau se réveille…Longue vie à Lightroom CC Classic.

ysengrain
ysengrain
il y a 4 années

Merci de ces précisions Monsieur Théophile

Christophe Desbois
Christophe Desbois
il y a 4 années

C’est justement parce que ce n’est pas un insider que son analyse est intéressante. Je lis votre prose avec intérêt, mais vos liens avec Adobe me pose question sur votre impartialité et ce n’est pas un procès d’intention. Je suis très septique sur l’avenir de Classic tout en espérant me tromper.

François Cuneo
François Cuneo
il y a 4 années

Oui, merci Gilles.Je vais bien sûr rester sur Lightroom, en espérant que la version CC prendra de plus en plus de fonctions de la version Classic. Je la trouve tellement plus pratique, ne serait-ce que parce que je n’ai pas besoin de trimbaler mon disque de photos.Cela dit, ON1 me semble vraiment très bon. Il est vrai que tout est en anglais, y compris la documentation. Lire la documentation en anglais ne me pose pas de problème, par contre, les tutos de type vidéo, et dieu sait s’il y en a, c’est plus compliqué pour moi.Mais c’est un super logiciel et très rapide, à ce que j’ai pu constater.Et puis, c’est chouette que les gens qui n’en peuvent plus d’Adobe à cause de la formule d’abonnement puissent trouver chaussette à leur pied.ON1, à l’heure où Capture One abandonne Media Pro, est certainement pour l’instant (attendons Luminar pour voir), une très très bonne solution.

Michel-Ange Seretti
Michel-Ange Seretti
il y a 4 années

MerciTout n’est pas commodeL’avant ne nous met pas en garde et la garde est très peu en avant.Je suis confronté au désir d’archiver un peu d’une vie consacrée presqu’entière à l’art et je n’ai jamais rien vu qui n’échapperait beaucoup plus à l’art que la photographie. De fort belles réalisations pratiquées par certains artistes dits du landart ou par ceux qui de l’école de Bernd & Hilla Becher, comme par exemple Andreas Gursky ou Thomas Ruff, ont fait de la photographie une autre vision (de celle qui va de l’avant) pour mieux instruire la comparaison dont parle Monsieur Chat. À ce propos, moi-même étant un chat je favorise volontiers la souris au paf mais non le par non le pad maudit correcteur en attendant le pro de cette aprem qui va permettre de voir un très beau test pro pour les pro pou4 pas contre d’aller de l’avant. Bon je reconnais que maigre pachyderme mais confortable chat à poils longs je ne vis toujours pas avec une licorne mais tente de vous convaincre que l’arlesienne est toujours de sortie et qu’à chaque lise à jour la commode en prend un coup. Quant aux cornes… comme dirait la blague sicilienne le chat lape le lait les vaches font du lait les vaches ont des cornes… maudit soit mon interlocuteur qui m’a fait miaou cela signifie qu’il m’avtraité de cornu… attends un peu… et c’est pour ça que la mafia sicilienne se porte aussi bien (Grâce à leur imageur documentaire sans mentir dément) et qu’aux États-Unis elle a du s’allier avec l’irlandaise car des paradis artificiels aux fiscaux il n’y aurait qu’un pas… de vis de vices cachés et d’obsolescence pro comme notre futur iPad de cet aprem qui fait Dictaphone IKEA et dictateur à souhait selon son conformateur… vive la commode

François Cuneo
François Cuneo
il y a 4 années

D’abord, les écrans des iPad Pro sont excellents.Ensuite, Lightroom CC n’est pas sur iPad mais sur Mac. C’est Lightroom Mobile qui est sur iPad.

Christophe Desbois
Christophe Desbois
il y a 4 années

Je ne me sers donc pas du couple Lightroom CC/Mobile. Même si les écrans des IPad sont excellent, ce que je vous accorde, ça ne vaut pas un grand écran 4K calibré pour la retouche. Je ne vois pas l’interêt du couple CC/Mobile sauf commercialement  pour Adobe qui peut vendre du cloud à prix d’or

François Cuneo
François Cuneo
il y a 4 années

Je corrige ce que j’ai écrit plus haut: Lightroom Mobile est devenu Lightroom CC pour iPad.Mais lorsque je parle de Lightroom CC, c’est toujours de LR pour le Mac.Et votre écran 4K, vous le promenez partout avec vous quand vous êtes en voyage? Pouvoir retoucher ses images sur un iPad est une excellente chose, même si dès que je peux, j’utilise la version Mac.Il y a bien évidemment un énorme intérêt à pouvoir bénéficier et travailler ses images de partout.Il faut toujours faire attention de ne pas dénigrer des fonctions d’un logiciel parce qu’on ne les utilise pas.Si je suis encore sur Lightroom, c’est justement parce que je veux que mes images soient éditables partout et parce que je peux les partager avec une très grande facilité.C’est l’association mobile-desktop-cloud-qualité des fonctions qui fait que rien n’est équivalent à cette solution.

depassage
depassage
il y a 4 années

Sans participer à la rumeur, quand on nomme Classic une version d’un logiciel qu’on développe sous une autre forme par ailleurs, il y a baleine sous gravillons.

MicheleGrenier
MicheleGrenier
il y a 3 années

Pour ceux et celles qui sont ouverts à de nouvelles possibilités, j’ai découvert Luminar il y a environ un an. Bien que ce soit un logiciel à part entière ayant maintenant une librairie et un module de développement RAW, j’aime beaucoup l’utiliser comme Plugin (dans Lightroom ou Photoshop). Il me donne des options que je n’ai pas avec Adobe et accélère mon processus de traitement. C’est un bonus actuellement dans mon workflow mais j’ai bon espoir un jour de switcher entièrement avec Luminar (achat unique de 69$USD) et de me libérer de frais mensuels qui n’en finissent plus! Pour ceux qui veulent jeter un oeil: http://bit.ly/2tqhL0F

François Cuneo
François Cuneo
il y a 3 années

Si ce qu’écrit Daniel Pesch (voir plus bas) est bien vrai, ce dont je ne doute pas, je trouve en effet détestable que les influenceurs (ou ambassadeurs), en plus de polluer le net avec leur propre blog, viennent pourrir ceux des autres.Et non, bien évidemment Daniel, je n’avais pas été mis au courant. Tu penses bien, sinon, je n’aurais bien évidemment pas accepté.En plus, Skylum n’a pas besoin de ça pour mettre en avant son logiciel, même si ces temps, il est un peu dans la dèche technique.

35
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x