Diarly, le journal du quotidien doit encore mûrir

Cela doit être en commentaires d’un article concernant un programme de prise de notes, mais je ne sais plus lequel, que quelqu’un, je ne me souviens plus de qui, m’a parlé d’un programme dont je ne me rappelle plus du nom de Diarly.

Pour une fois, je vais vous parler d’un programme que, finalement, je n’ai pas adopté mais qui me semble pourtant intéressant, bien qu’encore trop jeune, il s’agit de Diarly.

Vous savez, j’ai toujours rêvé d’un programme qui puisse imiter un de ces petits cahiers à spirale où on note à la main tout ce qu’on fait.

Mieux, j’ai toujours admiré ceux qui en utilisaient un.

Parce le fait de tourner les pages physiquement est quelque part plus intuitif que faire défiler des écrans numériques, ou des fiches d’une base de données.

Pourquoi je tiens au journal numérique

D’un autre côté, ce fantasme du cahier à spirale en prend un sacré coup dès que je pense qu’il faut que je recherche dedans.

Oui, sans champ de recherche, moi, je suis une toute petite chose, et comme les cahiers à spirale en sont dépourvus (enfin, je crois, dites-moi si je me trompe), je passe sur des systèmes numériques, et puis c’est tout.

Donc que faire pour prendre des notes au fil du temps, pour vous souvenir de ce que vous avez fait, non pas sur un papier, mais en numérique?

Un journal qui soit le plus souple possible, toujours sous la main, à savoir sur votre Mac, votre iPhone ou votre iPad?

Il y a bien Evernote, dont j’ai parlé récemment ici, qui pourrait jouer ce rôle, mais il me semble trop compliqué pour cela, quoique…

Il y a surtout Agenda, dont je vous ai dit le plus grand bien ici et qui a même reçu un Too Much Bô sur ce site.

Diarly, dans la simplicité

Diarly est disponible sur iOS et sur MacOS.

Il se synchronise par iCloud si vous achetez un abonnement à 16 $ par année, sinon, il est limité à un appareil, ou disons, pour être plus précis, que vous pouvez l’utiliser sur plusieurs, mais sans qu’ils soient alors justement synchronisés.

Problème pour commencer: j’ai eu, lors de mes tests (j’ai pris un abonnement gratuit pendant une semaine), des problèmes de synchronisation qui ont fait que souvent, malgré des actions forcées, je n’ai pu synchroniser que le lendemain, allez savoir pourquoi.

Cela étant, Diarly se présente comme ceci:

Nous sommes sur Mac, là…
  1. La barre d’outils avec juste à droite, la date du jour et les fenêtres de navigation un clic sur cette date affiche directement un calendrier dans lequel on peut cliquer.
  1. La zone d’édition de la journée, avec les entrées que vous avez créées.
  2. Les entrées elles-mêmes, qui sont précédées automatiquement par un séparateur avec, en son milieu, l’heure actuelle. Notez que vous pouvez changer cette heure si vous écrivez après coup votre entrée, en cliquant sur elle.
  1. Le journal en cours: vous pouvez en avoir plusieurs, pour autant que vous soyez Premium.
  2. Le choix entre le mode “Chronologie”, qui affiche les entrées au fil du temps, avec des séparations principales par jour, ou secondaires par heure, et le mode “Remarques”, dans lesquelles vous mettez tout ce que vous voulez en vrac.
  3. La liste des jours de la chronologie.
  4. Les statistiques, à savoir, le pourcentage de votre travail par rapport à un objectif que vous vous êtes éventuellement fixé.
Remarquez que j’ai vu dans ma vie des objectifs plus intelligents que “je veux écrire tant de mots par jour”!
  1. Le bouton de création d’entrée horaire (un clic sur le + crée un séparateur avec son heure).
  1. À gauche, l’outil de masquage de la barre latérale, à droite, l’affichage de la carte avec les endroits marqués d’épingles numérotées pour indiquer combien de notes ont été prises en ces lieux, ceci pour autant que vous l’ayez indiqué.
3 notes ont été prises à Chavannes, pour le journal “Professionnel”. Notez que sur l’iPhone, la même épingle en affiche 8 pour le même journal, encore un défaut de jeunesse.
Ah bon? 8 sur iPhone? Mais pourquoi 3 alors sur Mac?

Notez que certaines données, comme le temps qu’il fait, le lieu où vous vous trouvez, peuvent être notés lors de la création d’une nouvelle entrée quotidienne.

Les préférences qui permettent l’entrée automatique de données. Notez l’import depuis le calendrier qui ne fonctionne d’ailleurs pas bien.

Il faudra entrer votre lieu de localisation d’écriture si vous changez dans la journée à l’aide du menu suivant.

Le marquage de l’endroit où l’entrée a été prise.

  1. Le champ de recherche: vous cherchez soit dans la chronologie, soit dans les remarques, mais pas dans les deux à la fois. Cela dit, la recherche (ma base est toute petite, j’ai travaillé quelques jours dans le journal Professionnel que je ne vous montre pas, ce n’est donc pas grand-chose) me semble très rapide, donc chercher sur l’un puis sur l’autre des modes n’est a priori pas trop grave.

Notez que juste en dessous du “10”, vous trouvez le filtre qui vous permet de retrouver des fiches selon certains critères.

Diarly à l’usage

Vous avez peut-être repéré, dans la figure ci-dessus, que les entrées peuvent être affublées de mots-clés que l’on définit par les balises #.

Notez que Diarly est compatible avec Markdown mais qu’il permet également de mettre des styles dans votre texte avec une palette disponible là où vous cliquez, à gauche de la zone d’édition.

Si vous attribuez le style H, des clics successifs sur lui permettent de défiler entre les styles H1 et H4.

Les imports (surtout) et exports sont assez riches.

Autre chose qui peut paraître intéressante mais qui ne l’est pas (encore) vraiment: vous pouvez insérer des tâches dans Diarly.

Vous pouvez même demander au programme de reporter dans une nouvelle journée celles qui ne seraient pas effectuées la veille.

Cela fonctionne, au premier abord:

Nous sommes mardi:

Mardi, je n’ai pas accompli la première tâche.

Mercredi, une nouvelle entrée se crée

Oh! la nouvelle entrée s’est créée le mercredi et elle intègre ma tâche non faite.

Tout semble parfait.

Eh bien non! Parce que ma tâche se trouve toujours également dans la journée mardi, et que lorsque je la complète le mercredi, elle ne passe pas en “complété” le mardi. Alors, je me demande bien à quoi cette belle idée sert dans le concret.

Donc non, cette fonction pourtant dans l’idée bien sympa ne sert à rien en l’état, si ce n’est à vous rappeler une tâche à faire le jour suivant, mais si c’est pour, une semaine après, en parcourant votre chronologie, trouver la tâche comme non réalisée le mardi alors qu’elle l’est le mercredi en doublon, ça devient compliqué à gérer.

Dans un autre domaine, si vous pouvez importer des fichiers dans une entrée, vous ne pourrez pas lier des courriels à Diarly, et ça, voyez-vous, c’est bien ennuyeux, en tout cas pour moi qui adore lier des courriels pour me rappeler ce que j’ai envoyé, justement dans une chronologie.

Point en revanche positif, Diarly est compatible avec Antidote, il est donc possible de corriger ce que nous écrivons avec cet excellent correcteur que j’ai testé ici.

Notez encore que vos notes peuvent être cryptées, et que le déverrouillage peut se faire soit par l’entrée d’un mot de passe, soit à l’aide de TouchID ou de votre AppleWatch.

Diarly sur iPhone et iPad

Comme je l’ai expliqué plus haut, Diarly est également disponible en tant qu’applications iOS pour iPad et iPhone.

Votre abonnement vous permettra de synchroniser le contenu de vos journaux, mais, et je le constate encore au moment où j’écris ces lignes, il faut parfois (pas toujours) plusieurs heures pour que la synchronisation soit effective. Il me semble qu’elle finit toujours par l’être, mais souvent, c’est bien trop tardivement.

C’est dommage parce que sur iOS, Diarly est agréable.

Et par rapport à Agenda?

Vous l’avez compris, même si j’adore l’idée d’appuyer sur un bouton et voir une séparation avec l’heure de la prise de notes (heure rappelons-le modifiable) s’inscrire dans ma page du jour et de pouvoir ainsi écrire au cours de la journée tout ce qui peut me rendre service, en vrac, sans avoir à réfléchir sur la forme et pouvoir m’y retrouver plus tard, je trouve Diarly encore trop limité, notamment dans le fait qu’il ne tienne pas compte des courriels dans ses notes.

Il faut également aller plus loin dans certaines bonnes idées (les reports de tâches) et améliorer la synchronisation entre appareils qui est encore déficiente.

Et puis, vous avez la concurrence d’un programme fabuleux, à savoir Agenda, que j’ai testé ici (je sais, je l’ai déjà dit, on va croire que j’ai des actions chez eux, mais non, je paie mon abonnement comme tout le monde), qui lui est parfaitement abouti.

Oui, Agenda coûte 20 francs la première année, puis 26 les suivantes, mais rappelez-vous de leur idée géniale: vous payez l’abonnement, et toutes les fonctions Premium qui apparaissent pendant que vous payez vous appartiennent: vous arrêtez l’abonnement, votre logiciel sera toujours mis à jour, seules les nouvelles fonctions arrivées après votre cessation de paiement ne seront plus fonctionnelles.

Alors c’est un tout petit peu plus cher que l’abonnement de Diarly à 16 francs par année, mais au moins, ce que vous avez payé vous appartient, et si le logiciel vous plaît ainsi, vous l’aurez toujours fonctionnel, puisque, j’insiste, votre programme sera constamment mis à jour gratuitement.

Et puis, dans Agenda, tout y est, je commence sérieusement à me demander ce qu’ils pourraient nous proposer de plus (une intégration des tâches Todoist peut-être, oh oui, oh oui!).

Lui aussi crée des notes journalières, avec deux raccourcis claviers (insertion d’un séparateur et insertion de l’heure actuelle), vous créez dans la journée le même type de séparations horaire que dans Diarly.

En conclusion

Normalement, je ne m’exprime pas négativement sur un logiciel, mais comme je l’ai essayé relativement longuement et qu’il m’a pris un peu la tête pour comprendre ce qui lui manquait, je me permets de vous faire profiter de mes réflexions.

Pour moi, c’est clair, j’ai stoppé mon abonnement pendant ma semaine gratuite (il est encore valable jusqu’à ce jour).

Certes, Diarly a de bonnes idées, mais il n’est tout simplement pas prêt.

Je le laisse installé pour l’instant sur mon Mac, histoire de voir comment il évolue, parce que le concept de départ est intéressant.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

44 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

ysengrain
ysengrain
il y a 1 année

Pfff ! DayOne évidemment et la version gratuite me convient parfaitement.
Je ne connais rien à Diarly.

tetardbleu
tetardbleu
il y a 1 année

Je trouve carrément gonflé de proposer un abonnement pour synchroniser avec iCloud . S’ils utilisaient leurs propres serveurs et offraient par exemple un accès web au journal, passe encore, mais là ils n’ont peur de rien !

terreorange
terreorange
il y a 1 année

Oui , j’ai lu très rapidement l’article mais cela ressemble à un copier/coller de DayOne, non ? (Que j’utilise avec plaisir depuis des années…)

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Du coup, j’ai téléchargé DayOne et c’est vrai que c’est Diarly, en mieux.
Je l’avais essayé en août 2017, il ne m’avait pas trop plu.
Je l’ai relancé ce matin, eh bien tout était conservé alors que je l’avais désinstallé.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Ils font payer le développement, ce que je peux comprendre s’il évolue.

ysengrain
ysengrain
il y a 1 année

François: Tout était en place parce qu’entrer dans DO nécessite une identification et que DO possède sa propre synchronisation sur ses serveurs.

DomPython
DomPython
il y a 1 année

Je partage ta fascination pour les petits carnets. Pendant des années, j’ai utilisé un agenda Molesquine qui me convenait parfaitement, avec une zone pour les notes diverses.
Et puis l’informatique est arrivée, et j’ai adoré pouvoir retrouver une note facilement sans avoir à me souvenir à quelle date ou page je l’avais prise. Il m’arrive encore souvent de repenser à Moleskine et d’être tenté d’y revenir. Mais je sais que les avantages de l’informatique sont tels que je n’y reviendrai probablement jamais.
Concernant Diarly, j’ai eu la même réaction qu’Ysengrain: “On dirait Day One”, dont J-C Courte a mainte fois vanté les mérites sur Urbanbike!

DomPython
DomPython
il y a 1 année

Concernant la gestion des tâches non accomplies, je préfère Todoist qui affiche, dans la vue “aujourd’hui” ou “prochainement” les tâches inachevées dans une section “en retard”. Et du coup, elles restent rattachées à la date originale et sont clairement supprimées lorsqu’on les coche.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Tout à fait d’accord.

J’adore vraiment Todoist.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Eh oui, le numérique casse nos anciennes amours. Moi, c’est plus les montres que l’Apple Watch m’a forcé à laisser dans mes armoires…

Et pourtant, une Apple Watch, qu’est-ce que c’est moins beau qu’une montre mécanique…

DomPython
DomPython
il y a 1 année

Dis, c’est nouveau celle ligne rouge “Nouveaux commentaires” ? Ça bouge chez GraphComment ?

terreorange
terreorange
il y a 1 année

DayOne est un des outils que j’emploie le plus souvent : une des fonctions que je préfère est le rappel des notes postées le même jour mais les années précédentes. Quand je voyage, j’alimente mon DayOne et quel plaisir de voir ses souvenirs remonter les années suivantes… (Dans le même esprit, la carte…)

Et l’outil est souple, très connecté : il est facile de mettre en place des flux qui l’alimente quand par exemple, je poste une photo sur mon site (IFTTT)… Et pour la saisie, j’emploie systématiquement Drafts avec une action, qui là encore, alimente DayOne…

ysengrain
ysengrain
il y a 1 année

Tout à fait d’accord quant au rappel des années précédentes.
Je n’utilise pas Drafts, j’ai saisi directement dans DayOne.

ysengrain
ysengrain
il y a 1 année

Pleinement d’accord avec toi Dominique

ysengrain
ysengrain
il y a 1 année

Depuis qu’un certain François, le 24 juillet 2008 a écrit sur cuk.ch un papier très convaincant sur Toodledo, je n’ai jamais cessé de l’utiliser.

Daniel Pesch
Daniel Pesch
il y a 1 année

Il me semble que cela existe depuis plusieurs mois (années ?).

Daniel Pesch
Daniel Pesch
il y a 1 année

Salut ysengrain,
Si j’ai bien compris, la version gratuite de Day One ne se synchronise pas sur les autres appareils, ce qui me semble indispensable pour ce genre de machin. Et la version premium n’est pas donnée…
604b2cf0cb6bbd1a0037bcc1.jpeg

Reste aussi le problème de la confidentialité (valable pour toutes les app de ce genre, il me semble) :604b2d5a36c64c543ad43842.jpeg

Le principe du journal (intime) c’est quand même qu’il ne se partage pas, non ?

Le carnet à spirale me semble rester le plus adapté. Avec indexation des pages en fin de volume pour faciliter les éventuelles recherches (je dis éventuelles, car nous savons tous que nous n’y retournons que très rarement…).

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Mais c’était en 2008!:-)

Il a tellement vieilli, Toodledo… Bon, tu me diras, nous aussi?

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Oui, ça existe depuis longtemps, mais ça ne joue que si tu consultes dans le même navigateur d’une fois à l’autre.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Si, moi, j’y retourne, dans mes souvenirs et dans mes notes passées.

Pour DayOne, j’ai vu que tout est crypté de bout en bout, ils ont l’air super, chez eux, petite équipe de 12, ils n’ont que ce produit, et quel produit!

Je me demande ce qui peut pousser des développeurs comme ceux de Diarly quand on voit à quel point DayOne est bien pensé.

J’ai du coup pris un abonnement chez eux, test à venir.

DomPython
DomPython
il y a 1 année

Ah… Curieux…
Et la bleue aussi ?
604b3ac7d07c115aabcc6a6c.png
J’avais jamais vu, pourtant c’est pas la première fois que je consulte plusieurs fois sur mon mac…

ysengrain
ysengrain
il y a 1 année

Tu connais ma faveur envers les instruments anciens !

ysengrain
ysengrain
il y a 1 année

J’utilise la version gratuite depuis 2013. Je n’ai aucun problème de synchronisation sur mes Mac ou iPhone.
Et depuis 2013, je me suis parfaitement adapté à l’absence de carnet à spirales

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Attends, terrorange, tu es qui je crois dans la vraie vie? Quelqu’un que je connais bien? Tout soudain, il y a comme un éclair dans ma tête, au vu de ton post…?

terreorange
terreorange
il y a 1 année

Coucou François, et non ! Je m’appelle Jean-Yves Jourdain. Mais je sais que nous avons une adolescente de Juliette en commun ?. Et je partage pas mal d’usage avec J-C. Courte : Drafts, DayOne, le Brompton… Peut-être est-ce à lui que tu pensais.

Daniel Pesch
Daniel Pesch
il y a 1 année

La version gratuite actuelle ne comprend plus la synchronisation :

ysengrain
ysengrain
il y a 1 année

Je vais vérifier. Il se pourrait que seuls les nouveaux utilisateurs de la version gratuite soient soumis à ce régime.

Daniel Pesch
Daniel Pesch
il y a 1 année

Oui, c’est probable. J’évoquais récemment Notability qui est aujourd’hui facturé 4,49 euros et propose 6 achats intégrés (dont le prix n’excède pas 3,49 euros l’une et l’ensemble 14 euros). Mais, moi je reçois toutes les mises à jour (et les achats intégrés !) gratuitement car lorsque j’ai télécharger cette application à sa sortie, les mises à jour étaient incluses.

DomPython
DomPython
il y a 1 année

Les erreurs sur Toodledo sont-elle des erreurs 415.30?

ysengrain
ysengrain
il y a 1 année

Je n’ai jamais été confronté à ce type d’erreur… D’ailleurs je n’ai pas le souvenir d’avoir été confronté à une quelconque erreur dans Toodledoo. Mais en 13 années d’utilisation pluri quotidienne, je peux avoir oublié.

tetardbleu
tetardbleu
il y a 1 année

Attention, je ne dis pas que le logiciel devrait être gratuit, juste qu’il me semble plus honnête, au vu de ce que débloque l’abonnement, de proposer un modèle plus traditionnel avec un paiement pour chaque version majeure, plutôt qu’un système où la synchronisation est coupée si on ne paie plus… De surcroît, je trouve le prix vraiment excessif pour une fonction non gérée par leur propre infrastructure.

Xavier Alexandre
Xavier Alexandre
il y a 1 année

Comme je parlais de Notion dans le dernier article à propos d’Evernote, je rempile! Un des trucs sympa de Notion, c’est qu’on peut l’utiliser pour se bricoler ses propres petites apps, vu que c’est en gros un petit système de base de données.
Et on peut donc utiliser Notion pour se bricoler son petit journal. Alors évidemment, on aura pas facilement toutes les petites fonctions de Diarly comme le comptage de caractères, la météo, l’emplacement automatique… Mais par contre, on a un bloc calendrier. Et évidemment la possibilité de pouvoir définir un template pour ses entrées. Avec par exemple quelques questions que l’on se pose chaque jour. Qui peuvent être dans les formats habituels texte, checkboxes, bouton radio…
Un exemple sympa de Brad Frost qui l’utilise pour suivre ses bonnes résolutions.

Ange
Ange
il y a 1 année

J’avais dû lire un post sur Diarly dans les commentaires d’un précédent article ici (ou sur VVMac), car je l’avais téléchargé pour le tester (que sur mon mac). Et je m’aperçois aujourd’hui que je ne l’utilise jamais alors que les premiers pas m’avaient donné l’impression que le soft était plutôt bien pensé… mais de fait, ce type de soft n’est pas pour moi.
Et sinon via les commentaires lus ici, cela me refait repenser aussi aux gestionnaires de tâches. Que je regrette la disparition de Wunderlist… Il était exactement ce dont j’avais besoin. Pas retrouvé d’équivalent, par exemple ToDo , pâle copie incomplète de M$ qui a racheté et coulé wunderlist, ou alors des gestionnaires plus complets mais de fait plus complexes (et plus chers),…. Je me suis finalement mis à la version gratuite de Trello (car je l’utilise au boulot en tant que support de techno Scrum) et la version gratuite est déjà au dessus de mes besoins (et donc un peu lourd pour mon usage), mais existence aussi de plug améliorant/facilitant son emploi

J’avais testé ToDoIst, (même eu des contacts avec l’éditeur quand j’ai demandé à arrêter mon abonnement premium non demandé et repasser à la version gratuite pour pouvoir la tester – car le passage au test en premium avait été faite automatiquement ! pas trop apprécié cette technique et je ne pense pas avoir fait de fausses manip… ) mais il m’avait paru aussi trop cher pour du perso (ces abonnements commencent à se cumuler…) et trop léger en version gratuite…
Mais vous semblez l’apprécier ???

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Complètement! Nous sommes tous sur Todoist dans ma direction, beaucoup sont en version gratuite qui leur suffit largement, et personne ne s’est vu forcé de passer en Premium.

Je pense que tu as fait une mauvaise manipulation, vraiment.
Ce logiciel est vraiment superbe.

Fraudra que je le représente, je me dis.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Bon, moi, le bleu, je crois que je ne l’ai jamais vu.

Et franchement, la rouge est assez aléatoire.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

DayOne coûte encore bien plus cher, et synchronise aussi par iCloud. Mais bon, on passe tout de même par leur plateforme pour différentes choses pas encore trop claires pour moi.

Ange
Ange
il y a 1 année

Je suis donc impatient de voir cette présentation ! ?? En attendant je vais le retester déjà dans sa version gratuite (puisque j’avais demandé à repasser dans ce mode et que mon compte doit être toujours actif) pour me refaire une opinion et pouvoir décrire plus précisément ce qui me l’avait fait écarter ! Et qui sait ? je repasserai peut-être dessus ? C’étti tout de même un de ceux pour lequel j’avais fait des tests un peu plus poussé dans la myriade d’offres de gestionnaires de tâches et de projets….

Alexander Federau
Alexander Federau
il y a 1 année

Pour une fois, je ne suis pas d’accord avec l’article, alors que je suis Cuk depuis une bonne dizaine d’année.

Pour moi, il ne faut pas comparer des pommes et des poires. J’utilise ces deux programmes mais pour des choses très différentes.

Diarly, comme son nom le suggère, sert à tenir un journal. Il n’a pas à “mûrir”, son parti pris est d’être épuré et minimaliste. On aime ou pas, mais il fait une chose bien, qui est de tenir un journal avec une interface minimale. Je l’utilise presque chaque jour depuis ses débuts (avant l’abo, j’ai pu l’acheter une fois), et il me convient mieux que Day One ou Macjournal. Diarly n’essaie pas d’être Evernote, Todoist, ou Bear. D’après moi, ce n’est pas un outil de prise de notes.

Agenda suit un paradigme bien différent, beaucoup plus utile pour la gestion de tâches. Sa vocation n’est pas d’être un journal puisque, par défaut, une note n’est même pas liée à une date (c’est configurable). Agenda offre beaucoup plus d’options là où Diarly est dans l’épure. Il y a par exemple des possibilités multiples d’intégration d’images, là où Diarly permet tout juste de les importer.

Agenda permet par exemple de relier des notes à des entrées existantes du calendrier (liste de tâches, PV, etc.), ce qui n’a pas grand sens pour Diarly.

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Bon, mais la moindre des choses serait que le minimalisme fonctionne bien ce qui n’est pas vraiment le cas, en tout cas pas chez moi.

Et bon, c’est 16 francs par an tout de même, et si vous dites que vous l’utilisez depuis longtemps et qu’il en est là, avec plein de problèmes (synchro défaillante pour ne prendre que cet exemple), il me semble qu’en ce cas, l’abonnement n’a pas de sens.

Cela dit, je comprends qu’on puisse aimer ce programme, a priori, il me plaît aussi.

Et merci pour votre fidélité.

Alexander Federau
Alexander Federau
il y a 1 année

Dans mon cas je n’ai pas les désagréments que vous décrivez: je ne dois pas payer d’abonnement (early adopter) et je suis bien d’accord que 16 CHF par an, c’est cher. La synchronisation a toujours parfaitement fonctionné chez moi entre mac, ipad et iphone. Au début, j’ai aussi eu des contacts avec le développeur qui est ouvert et réactif. Je vous lis toujours avec intérêt, étant aussi féru de mac et de photo 🙂 Au plaisir

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Oui, je comprends.Mais moi, je dois bien me baser sur des faits actuels, dans la mesure où je fais découvrir un logiciel à ceux qui ne le connaissent pas. Ils vont donc devoir payer un abonnement, s’ils veulent profiter de la synchro, ce qui est la moindre des choses.Et pourtant, je ne suis pas du tout contre les abonnements.Cela dit, vous dites que le programme veut être minimaliste.Or, il devient presque un gestionnaire de tâches avec son report de tâches non faites.Dommage tout de même que cette fonction ne soit pour le moins pas aboutie (voir mon explication dans l’article).

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Je peux te garantir que j’en ai testé des dizaines (au moins 2, de dizaines), sur les années, et celui-ci reste de loin ce qui se fait de mieux, pour tout dire, je ne vois pas trop ce qu’on peut lui reprocher.

Ange
Ange
il y a 1 année

Pour être prêt au moment où tu sortiras l’article, comme j’avais du temps aujourd’hui, je viens de (re)mettre en place ToDoIst chez moi. Il fallait du temps, car j’avais plein d’actions en cours notées dans Trello et… qu’il n’y a pas d’import possible vers ToDoIst. Heureusement, j’avais fait un import de pas mal de choses lors de mon premier essai (Wunderlist>>ToDoIst et l’import existait) et j’ai fait du manuel pour le reste (et fait du tri à cette l’occasion).
Je teste la version gratuite, et certes, peu de critiques (pour l’instant). Pas facile d’ajouter une tâche en haut d’une liste (en manuel c’est possible par A, mais pas par exemple quand on fait un ajout via l’add-on ToDoIst du navigateur – ou alors je n’ai pas trouvé le bon add-on).
j’ai pu aussi ajouter un raccourci dans l’iPhone pour ajouter via Siri une tâche (version simple vers la boite de réception, car de toutes les façons je me voie mal dicter trop d’info).
Quelques “moins” (ou je n”ai pas trouvé la façon de faire) :
– gérer (glisser) plusieurs tâches à la fois d’un projet à un autre.
– gérer (glisser) une tâche vers un autre projet en pouvant choisir l’endroit dans le projet d’arrivée.
– de même au niveau section (pas possible de glisser plusieurs tâches hors section vers une section.
– je suis un peu embêté avec la reconnaissance intelligente de date qui met des échéances. (je sais que je peux la désactiver totalement, mais je vais voir dans le quotidien si c’est utile)

je vais voir, (probablement après ton article qui me convaincra sûrement ;-)) si je m’abonne à nouveau, car je pense que le fait d’avoir les étiquettes et les filtres va me faciliter la vie (j’apprécie les mots clefs et les dossier intelligents). Et aussi avoir accès aux commentaires qui permettent aussi d’insérer des documents et autres liens)

Mais déjà merci de m’avoir “poussé” à retester ToDoIst, je trouvais Trello un peu lourd tout de même pour ne gérer que des tâches… (pour le dvlp en équipe c’est ok)

PS : et je vois que ToDoIst essaye de grapiller des utilisateurs du côté de Trello avec sa nouvelle fonctionnalité d’affichage des projets en tableau (et/ou en liste). le fait d’avoir le choix de cet affichage par projet risque d’être un argument de choix (d’application) !)

Francois Cuneo
Francois Cuneo
il y a 1 année

Oui, ce nouvel affichage peut être rigolo.

Moi, j’aime mieux le linéaire en colonne!:-)

Tu as raison, pas possible de traiter plusieurs tâches en même temps dans les déplacements, même en utilisant le menu contextuel après les avoir sélectionnées en appuyant préalablement sur la touche MAJ.

44
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x