Je hais mon MacBook Pro 16 pouces

Dans la série “Je hais”, après l’Apple Watch Série 5 dont j’avais parlé ici, je dois ajouter, en parlant des produits Apple, le MacBook Pro 16 pouces.

Non seulement, cette machine qui, avec ses 2Tb de SSD, ses 64 Gb de RAM, et sa carte graphique haut de gamme en décembre 2020 coûte la peau des fesses, mais en plus, elle ne tient pas ses promesses.

Ce foutu bruit qui m’insupporte

Premier immense défaut, mais de cela, je vous en ai déjà parlé souvent, c’est son bruit insupportable.

Ou plutôt, celui de ses ventilateurs qui se mettent bruyamment en fonction dès que la température dépasse 50° en son petit intérieur, cela a tendance à me rendre mauvais, surtout quand je travaille en écoutant de la musique.

Je ne sais pas vous, mais moi, je me trouve assez prêt de mon portable quand je bosse avec lui, et comme je le fais de nombreuses heures par jour, on pourrait croire autour de moi que je deviens grincheux avec l’âge.

Mais ce n’est pas ça, hein, pas ça du tout! C’est juste ce foutu portable qui fait bien trop de bruit.

Un lecteur m’a bien conseillé, quand je travaille sur un écran externe 5K de LG (mais vendu par Apple), de fermer l’ordinateur pour éviter les départs intempestifs de ces fameux ventilateurs., et ça marche plutôt bien, mais alors, finalement, quel avantage d’avoir un 16 pouces, si c’est pour l’avoir fermé…

Vous avez vu la photo de couverture? Déjà qu’avec un écran externe, on ne s’entend plus, je n’ose pas imaginer le pauvre gars qui travaille face à ces DEUX écrans externes, ordinateur ouvert!

Certains me diront “oui, mais euuuh, tu as une machine surpuissante, alors bon, normal qu’elle fasse du bruit”.

Ben non justement. Le nouveau MacBook Air M1 est quasiment aussi bon que mon 16 pouces en matière de performances, et lui ne fait aucun bruit puisqu’il n’a pas de ventilateur.

D’ailleurs, j’ai un petit MacBook Pro M1 comme ordinateur pour la musique, et lui, je ne l’entends jamais, alors que lui est pourtant ventilé.

Mais bon, le bruit, on va dire que je m’y étais fait, si je fais abstraction de mon énervement quotidien dont je vous ai parlé plus haut.

Mais j’ai plein d’autres pépins avec cette machine, et je trouve que ça commence à faire beaucoup.

Le clavier? Pas si extraordinaire que ça

D’abord, assez vite, je me suis rendu compte que lorsque j’écris un peu vite, et j’écris toujours un peu vite, certaines lettres étaient “oubliées”, voire inversées.

Oh, j’ai pensé assez vite que ce sont peut-être des restes d’une légère dyslexie qui remontent à la surface, ou peut-être une question d’habitudes après avoir utilisé pendant 3 ans un clavier “Papillon”, certes bruyant et peu fiable, mais d’une précision chirurgicale, mais Mathieu, mon quart de frère, me dit vivre exactement la même chose avec le sien.

On fait avec, on corrige ce qu’on écrit.

Je continue.

Un écran pour la route, un!

Je suis un gars très soigneux avec mon matériel.

Jamais, je n’ai fermé mon Mac sans glisser une feuille A4 sur le clavier pour éviter que celui-ci ne fasse des marques sur l’écran.

D’ailleurs, quand il est tout à fait propre, il est impeccable, pas une marque sur le fond noir.

Par contre, voilà-t-y pas que je vois des marques blanches apparaître sur l’image, en bas, à deux ou trois endroits.

Vous admettrez qu’on voit bien la chose, même sur une capture d’écran prise au téléphone.

Au début, j’ai cru que c’était une saleté de type “postillon” (comment ça, “tu postillonnes, toi?”, mais un peu mon neveu que je postillonne, pas vous des fois?), j’ai attendu un peu avant de nettoyer le tout avec une patte microfibres, mais non, l’écran est tout propre, c’est “derrière le verre” qu’il y a un problème.

Problème reconnu par Apple, je vais avoir un nouvel écran la semaine prochaine, écran que de toute façon, je ne vois pas beaucoup puisque je ferme mon Mac au bureau, lire plus haut…

Une batterie déjà fatiguée

Depuis quelque temps, à chaque démarrage, TechTool Pro me signale un problème avec ma batterie.

Une fois que je la teste, il me dit que ça va, mais qu’il faudra la changer bientôt.

J’explique cela au technicien qui a pris ma machine en main et qui lance un propre à Apple que seuls les professionnels peuvent faire.

Il se trouve que ledit technicien m’explique qu’il est étonné de voir une batterie qui a un an est demi être déjà si fatiguée.

Apple change la batterie si elle est en dessous de 80% de sa plénitude. Ce n’est donc pas possible de demander un remplacement maintenant, mais ce n’est qu’une question de quelques semaines, voire quelques mois.

Je précise que je ne tiens plus une séance sans fil d’une matinée, alors que je n’ai que mon navigateur et Word ouverts.

Et ce n’est pas fini, la puce T2 doit faire des siennes

Enfin, je regrette encore une chose qui m’ennuie à chaque redémarrage ou presque: le Mac redémarre, ouvre la session, et la plupart de mes préférences système d’autorisation au disque explosent, ce qui fait que j’ai une dizaine de fenêtres d’applications qui se lancent qui disent ne pas pouvoir faire leur travail.

Je le hais, je vous dis!

J’ai bien évidemment réinstallé le système, rien n’y fait…

Je dois alors redémarrer le Mac et là, avec un peu de chance, je peux travailler.

J’ai cru avoir partiellement résolu le problème en effectuant une petite manipulation proposée par Apple:

  • j’éteins complètement mon Mac
  • une fois éteint, j’appuie pendant plus de dix secondes sur le bouton d’allumage
  • le Mac fait un énorme soupir (c’est vraiment ça) du type: Dzzzziiiloooouuuuuuu (mais très vite).

J’ai également réinitialisé la SMC, ce n’est pas mieux.

Bon, j’attends que mon écran soit changé cette semaine, je demanderai au technicien de l’Âge du Soft à Morges, David, toujours aussi parfait, d’en profiter pour réinitialiser la carte mère de faire une éventuelle mise à jour du firmware que seuls les techniciens peuvent faire désormais. Je reprendrai mes données à partir d’une sauvegarde TimeMachine ensuite puisque le Mac est alors entièrement remis à zéro.

En attendant, je me trouve très fort, parce que j’en suis au point de me dire que tant pis, je passe sur un MacBook Air 13 pouces comme machine de travail, mais bon, j’essaie de tenir et d’attendre les nouveaux MacBook Pro 14 pouces (je pense ne pas reprendre un 16) à venir.

En espérant que ce soit une super machine, endurante, performante, avec une belle autonomie, et surtout silencieuse.

J’espère ne pas rêver à l’impossible: les premiers M1 nous font rêver de ce qui est à venir.

Parce qu’en ce qui concerne le présent, je le déteste, mon 16 pouces, mais il me le rend bien…