Purée, Apple n’a pas trop de souci à se faire, la planète par contre…

Attention, qu’on soit bien clair, j’ai dit que je ne parlerai plus de matériel sur ce blog, mais le présent article, s’il en parle bel et bien, peut être vu comme un frein à nos dépenses appleiennes.

C’est aussi le retour d’une certaine surprise après une petite visite d’un magasin Apple.

J’étais samedi à Genève pour des raisons familiales tout l’après-midi, et j’en ai profité pour me promener dans ce qui est, et c’est dur de l’admettre pour un Lausannois, une très belle ville avec ce lac et ce Rhône magnifiques qui la coupent en deux, ces bâtiments majestueux, ses rues vivantes et colorées.

Son célèbre jet d’eau, bien évidemment, sa richesse (mais combien j’ai vu de voitures de luxe, je n’en sais rien tellement il y en avait) qui côtoyait la grande pauvreté d’une partie de la population qui mendie au milieu des rues commerçantes, bref, tout ce qui fait une grande ville internationale.

Je parlais de ses rues commerçantes, j’en ai profité pour visiter l’Apple Store de Genève, pour toucher dans les mains ses nouveautés.

Mais c’est qu’on n’entre pas comme ça dans ce magasin!

File d’attente d’une heure, c’était bien trop, je voulais donc partir quand on m’a dit que je pouvais entrer tout de suite si c’était juste pour voir, et si je n’avais pas besoin de rendez-vous.

Ça tombait bien: j’ai dit ici et ici que je n’achèterai pas le nouveau matériel proposé par Apple, je n’avais pas donc aucunement l’attention de partir avec quoi que ce soit dans un beau sac blanc, et c’est d’ailleurs ce que j’ai fait.

Cela étant, m’intéressant toujours au monde Apple ne serait-ce que pour savoir de quoi je parle sur ce blog, vous l’imaginez bien, cela n’empêchait pas que je voie de mes propres yeux les AppleWatch 7, iPhone 13 et autres iPad Mini.

Aucun regret pour la première d’ailleurs: franchement, on ne m’aurait pas dit que la montre avait un plus grand cadran que les précédentes, je n’aurais pas vu de moi-même la différence. Au point que je regardais mon Apple Watch 5, puis à nouveau la 7, puis retour à la 5 (je vous la fais courte, ça a même duré plus longtemps), franchement, il faudrait être fou pour changer.

Tout pareil pour l’iPhone 13. Bon… je n’ai pas testé le nouveau bloc photo (c’est dingue ce qu’il devient proéminent), et je dois bien admettre que l’écran ProMotion du 13 Pro Max (ProMotion que je connais sur mon iPad Pro 12’9) est assez superbe sur l’iPhone 13 quand on scrolle. C’est bien plus fluide que sur un iPhone 12 Pro Max, j’ai fait la comparaison.

Mais franchement… est-ce que le fait que ce soit un peu moins fluide sur le 12 m’a gêné ne serait-ce qu’une seule fois?

Et comme l’autonomie du Pro Max 12 est déjà géniale, non, vraiment, là non plus, aucune raison de faire le pas, et c’est tant mieux voyez-vous.

C’est quand je vois l’iPad Mini qui est vraiment très joli que je me dis qu’un truc serait fantastique: c’est que l’on puisse utiliser l’Apple Pencil sur un iPhone Pro Max.

Parce que oui, l’iPad Mini est un fabuleux bloc-notes compatible avec l’Apple Pencil, bien plus pratique que l’iPad Pro 12’9, mais en ce qui me concerne, je me dis que pour prendre rapidement des petites notes à la main, ce serait génial de pouvoir utiliser Nebo et sa reconnaissance manuscrite sur le grand iPhone, de qui ferait un appareil de moins à transporter.

Bref, pour en revenir aux nouveautés, aucune raison de passer à autre chose pour toute personne bénéficiant de matériel de deux voire de trois ans, et voyez-vous, pour nos finances, mais surtout pour la planète, c’est une excellente chose.

Tout ça, je me rends compte que je l’avais pensé très fort lors de la présentation du Keynote, et que je l’avais même écrit ici.

Cela dit, là, je suis passé de la théorie au terrain, et ce dernier a validé la première.

Mais une chose est sûre, c’est que même si je ne vais pas enrichir les poches d’Apple avec le matériel présenté il y a quelques semaines en septembre, la firme n’a pas à se faire du souci pour ses finances.

Nom d’une pipe, je crois que de tout temps, je n’ai jamais vu autant de monde dans ce magasin.

Il est normalement limité à 102 clients pour des raisons sanitaires, j’ai comme l’impression que nous étions au maximum.

En tout cas, Apple vendait ce qu’il pouvait. Certes, beaucoup de pièces manquaient dans les stocks, la pénurie étant passée par là, mais les clients semblaient se satisfaire d’un modèle qu’ils n’avaient pas choisi en entrant dans le magasin, pourvu qu’ils sortent avec quelque chose.

La planète attendra encore un peu, malheureusement.

Image de couverture: site Apple