Le MacBook Pro 16 M1 Max: un bonheur, même sous la canicule

Oh la la, quand je pense à ce foutu MacBook Pro 16 pouces Intel de fin 2019…

Ses ventilateurs qui tournent sans arrêt, même quand il ne fait pas chaud, j’en sais quelque chose, et c’est Madame K qui me fait des remarques, maintenant, quand elle l’utilise…

Je précise qu’elle devient folle aussi, et ne me remercie pas particulièrement de le lui avoir refilé, d’ailleurs, elle est justement en train d’effectuer quelques paiements à quelques mètres de moi, et son Mac fait un bruit de ventilos assez pénible.

Faut que j’aille ailleurs, là…

De cela, j’en ai déjà parlé ici, dans ce sujet.

Pendant cette période de canicule qui me terrifie, soit dit en passant, je suis d’autant plus reconnaissant à Apple d’avoir abandonné Intel et ses processeurs grille-pain pour la nouvelle architecture Silicon.

Je l’ai dit déjà à plusieurs reprises, notamment ici, mais tant mon MacBook Air M1 que mon 16 pouces M1 Max sont des petites merveilles que je n’entends JAMAIS.

Et quand j’écris JAMAIS, c’est JAMAIS.

Là, pendant que je vous écris, température de 33°, je travaille depuis plusieurs heures et regardez les ventilateurs:

Même pas chaud, le MacBook Pro 16 M1 Max, et toujours avec cette autonomie de dingue qui m’étonne encore à chaque fois, au point que je ne le recharge pratiquement jamais à plus de 80 % (je vais d’ailleurs vous parler de cela bientôt), pour préserver ses batteries et que j’en ai de toute manière bien assez pour tenir la journée.

Et puis tiens, quand par hasard, ils tournent, les ventilateurs…

Moyenne des températures des différents cœurs au cours des 30 derniers jours (2022)

C’est parce que j’ai décidé d’aller regarder ce qu’il se passait, après plus d’une heure de calcul de mes images par Peakto, que je vois qu’ils tournent. À cette vitesse, impossible de les entendre sauf à coller l’oreille dessus, et encore. En usage normal, là non plus, je ne les entends absolument pas.

Quel magnifique travail Apple a fait sur cet ordinateur, à tous points de vue!

Celui-là, il faudra bien plus qu’un processeur M2 Max et les d’actions marketing d’Apple qui vont bien sûr tenter de nous faire comprendre à quel point le processeur M2 est supérieur au M1 qui vont avec (voir ce qui s’est passé lors de la sortie du MacBook Air M2) pour me le faire changer!

Je l’aime trop, et en plus, j’aimerais bien savoir en quoi j’aurai besoin de plus de puissance que celle, déjà magistrale, qu’il m’offre actuellement.

Je pense d’ailleurs que le pas qui pourrait me faire changer d’avis, un jour, ce serait l’adoption d’un écran OLED.

Mais ça, pour le Mac, cela ne semble pas être pour tout de suite, et connaissant la Pomme, ça risque bien de ne pas être donné donné.

Image de couverture: site TechSmith, via Shutterstock