Deux petits sujets pour le prix d’un seul: la lampe de poche et ce foutu partage de connexion

Deux petites choses, trop courtes pour faire un article, mais qui me passent par la tête en ces moments de vacances où je n’ai pas vraiment de wi-fi.

Une sorte d’Open-bar interne si vous voulez.

D’abord, j’aimerais vous parler d’une fonction dont on parle peu et qui est disponible sur toutes les Apple Watch.

Prenons un exemple: il m’arrive de me lever au milieu de la nuit, et pour ne déranger personne, je profite de ma cartographie interne et me dirige dans le noir, jusqu’à l’endroit que vous pouvez bien imaginer, normalement sans encombre si quelqu’un (c’est toujours la faute de l’autre) n’a pas laissé négligemment une porte juste assez entrouverte pour que je me prenne sa tranche dans la tronche (répétez ces 5 derniers mots 30 fois très vite, pour améliorer votre diction).

En ce cas, j’admets que mon vœu de ne déranger personne est un tout petit peu non exaucé, d’une part par le chboam en corps 64 que l’on entend dans un premier temps, la gueulée qui suit, et qui se termine par un Oups pardon un peu penaud et lamentable me rendant compte que j’ai réveillé tout le monde.

Ça, c’est à la maison, mais quand je suis en vacances, la cartographie interne n’est de loin pas à la hauteur de celle du domicile, et je pars à droite dans le mur quand la porte était à gauche, et là, je n’en suis qu’à la première étape du chemin qui en compte souvent beaucoup plus.

C’est là qu’intervient la fonction lampe de poche de l’Apple Watch, sorte de petit miracle qui me sort de toutes les situations.

IMG_0330.png

Lorsqu’on l’active, elle se s’enclenche dans un premier temps doucement, pour ne pas t’éblouir, et passe plein pot ensuite, devenant tout à fait efficace.

Mais si vous saviez le nombre de fois où cette fonction m’a rendu service ces derniers mois… Vous ne pouvez pas savoir.

Vous cherchez le trou d’une serrure, un truc tombé par terre, le nom sur une boîte aux lettres, votre chemin dans la nuit, votre slip dans une armoire quand il ne faut pas allumer la chambre à coucher, et j’en passe, je ne vais tout de même pas toutes vous les faire, la lampe de poche de l’Apple Watch est LA solution.

Et quand vous vous embêtez, seul, comme un damné, vous pouvez jouer avec, la faire clignoter ou la passer en rouge.

Elles vous font ça, vos montres traditionnelles, mmmmmhhhhh?

Bref, de ces petites choses bien pratiques, surtout quand on l’a toujours sous la main, ce qui est en général le cas d’une Apple Watch, même si «?sous la main?» n’est pas l’expression exacte, puisqu’il s’agit plutôt du poignet, cela dit, vous faites comme vous voulez.

Et ceux qui me disent qu’encore faut-il, dans certaines situations, l’avoir la nuit au poignet, puisque j’en parle, je rétorquerai que c’est mon cas, pour pouvoir surveiller mon sommeil, comme je l’ai expliqué ici, avec Autosleep.

Bon.

Ça, c’était la première petite chose.

La seconde, c’est à propos du partage de connexion, dont j’use et abuse chaque fois que je suis en vacances hors de chez moi.

S’il y a un truc qu’Apple pourrait améliorer, c’est bien ce fichu partage.

Déjà, au pire, il ne fonctionne parfois pas du tout.

Mais même quand tout va bien, il faut à chaque fois aller sur l’iPhone, déconnecter le partage de connexion pour le reconnecter ensuite, même si on le reprend après quelques minutes d’interruption.

C’est vraiment quelque chose de fatigant à la longue.

Il me semble bien que c’était sous El Capitan qu’Apple avait décidé de simplifier cette connexion partagée, eh bien, c’est plutôt raté.

Alors si quelqu’un a une solution miracle, sachez que je suis preneur.

Je vous souhaite à toutes et tous un très bon week-end.