La concurrence arrive, faut-il avoir peur pour Lightroom Classic?

Il est clair que depuis trois ans, les avancées de Lightroom Classic ne sont pas phénoménales et que le dernier Adobe Max (l’événement équivalent aux Keynotes d’Apple chez Adobe) n’était pas des plus excitant en ce qui concerne les nouveautés de la version 2019 de ce logiciel.

La concurrence de plus en plus crédible arrive, avec notamment ON1 que j’ai téléchargé en version beta (sortie officielle en novembre) suite au visionnement de la vidéo que je vous présente juste un peu plus bas, signée Julien Pons, un formateur en ligne de Lightroom, mais aussi d’autres programmes et qui a signé pas moins de 350 formations sur Tuto.com, à l’heure où j’écris ces lignes.

Luminar, testé ici en version 2018 est également en approche en novembre en matière de catalogage et nous annonce un améliorateur de ciel (ben oui, Sky Enhancer, vous avez mieux comme traduction?) basé sur l’intelligence artificielle qui semble, je dois le dire, extrêmement prometteur et même assez révolutionnaire (voir comment le programme s’y prend pour améliorer le ciel même à travers de fines branches d’arbre par exemple ou sur le lien donné, comment le ciel est également amélioré à travers les câbles soutenant le pont).

Et puis, DxO se met lui aussi au catalogage, même très très basique pour l’instant, comme je l’ai écrit ici.

Le message de Julien Pons en deux mots: Adobe met le paquet sur la version CC de Lighroom et oublie de faire avancer Lightroom Classic qui reste ce qu’il a toujours été et impose de passer par Photoshop pour faire de la retouche photo, alors que d’autres sont passés un cran au-dessus en permettant, via des calques par exemple, de pratiquement se passer d’un tel programme.

En bref: Lightroom Classic prend du retard sur la concurrence.

Je vous laisse avec lui et vous retrouve après.

Sur certains points, on ne peut qu’être d’accord avec le message de Julien Pons et j’imagine bien une certaine frustration chez les utilisateurs de Lightroom Classic.

Cela dit, j’ai téléchargé ON1 qui n’est pas mal du tout, c’est vrai, mais on peut aussi dire que ce logiciel qui permet d’utiliser des services cloud pour synchroniser avec les mobiles (il faudra voir exactement comment, pour l’instant, il est vrai que dans une première prise en mains, j’ai constaté que je pouvais me connecter à mon compte DropBox) a travaillé sur l’avancement dans certains domaines de son logiciel comme les masques, les calques et des outils de retouche (le tampon est, il est vrai, assez étonnant), il n’est pas du tout au niveau, à ce que je vu, en matière de recherche à travers l’intelligence artificielle par rapport à ce que propose Adobe.

Cherchez bateau sur Lightroom et vous serez étonné d’y trouver pratiquement toutes les photos de votre photothèque qui en contiennent un grâce à Sensei, l’intelligence artificielle d’Adobe.

Je n’ai pas trouvé d’ailleurs de reconnaissance des personnes (mais peut-être qu’elle existe) sur ON1.

Cela dit, si elle existe sur Adobe Lightroom Classic et est arrivée sur Lightroom CC, elle ne fonctionne pas du tout chez moi sur ce dernier.

Seules les personnes reconnues sur Lightroom Classic avant ma conversion de catalogue sont reconnues, toutes les photos que j’ai importées dans Lightroom CC depuis lors ne me montrent aucune personne.

J’ai téléphoné au service technique d’Adobe et je suis tombé sur un agent pas très sympathique m’expliquant que c’était normal, que les ingénieurs étaient dessus.

Quelques minutes après, je recevais un avis comme quoi mon ticket était clos.

Cool! Surtout quand l’une des grandes nouveautés de Lightroom CC 2019 était justement l’arrivée de la reconnaissance des visages qui donc ne fonctionne pas, mais c’est normal.

Ah la la, un truc sur lequel Adobe est en dessous de tout, c’est bien le service, mais ça, j’en ai déjà parlé ici. Et quand je dis en dessous de tout, je crois sérieusement que je n’ai jamais vu pire où que ce soit. Essayez simplement de trouver l’adresse mail pour les contacter, c’est juste de la folie! Pour retrouver le numéro de téléphone de la hot-line, j’ai dû me référer à l’article cité plus haut, où j’expliquais l’avoir trouvé je ne sais plus comment. Au fait, c’est le 044 800 95 81 pour la Suisse, au cas où, mais ne vous faites pas trop d’illusions pour qu’au bout du fil, les agents résolvent votre problème.

Mais ça, c’est une autre histoire.

Au fait, mais j’y reviendrai certainement lors de la sortie officielle de ON1: si vous cherchez une alternative à Lightroom, mais que n’avez aucune envie de tout reprendre dans un autre logiciel qui normalement perdrait tous vos réglages sur le RAW, vous l’avez peut-être vu dans la vidéo, même si cette fonction n’est pas encore active en beta, qu’ON1 vous permettra (permettrait) de retrouver pratiquement tous les réglages effectués dans Lightroom sur vos précieuses images, en se basant sur l’intelligence artificielle. Vous pourriez alors les retrouver dans votre nouveau catalogue ON1 sous forme d’originaux auxquels seraient appliqués des réglages non destructifs.

Ce serait dingue non?

Je me réjouis de voir ça dans la version définitive en novembre et je ne manquerai pas de vous faire part de mes réflexions à ce sujet.

Cela dit, pas sûr qu’une solution de ON1 associée à un compte Dropbox pour la synchronisation revienne beaucoup moins chère qu’un abonnement Adobe. Le Tb n’est pas donné chez Dropbox, et l’éditeur de ON1 semble facturer chaque année une mise à jour de 79 $. Sans compter que Photoshop est intégré à l’abonnement Photo d’Adobe et qu’il est bien intégré à Lightroom Classic.

Quand on fait les comptes… Je pense qu’il est un peu trop tôt pour jeter le bébé avec l’eau du bain.,

Pour en revenir à Julien Pons, que pensez-vous de son argumentation?