L’iPhone X après 8 jours

Vous avez pu lire les petites difficultés que j’ai rencontrées lors des configurations de l’iPhone X ici.

À noter que ce smartphone n’était pas responsable du problème, mais inutile de revenir là-dessus, si cela vous intéresse, c’est ici.

J’utilise au quotidien ce téléphone depuis une semaine et un jour, au moment d’écrire ces lignes, donc, j’ai ma petite opinion à son propos.

D’abord, je l’ai reçu 3 semaines après tout le monde, n’ayant pas été dans le peloton de tête lors de l’ouverture des commandes.

Oh, pas grand chose, 30 secondes de retard, je pense.

Dès sa sortie, j’ai eu l’occasion de le voir et même de le toucher puisqu’un collègue (bravo Dominique!) avait été plus rapide que moi.

Et puis j’ai eu le plaisir de toucher celui de mon fils, qui n’était pas dans les premiers livrés, mais qui l’a tout de même reçu deux semaines avant moi, ce dont il était très fier et qu’il n’a pas manqué de me faire savoir.

Et là, lors de ces deux premiers contacts, j’ai été un peu déçu.

Je me suis dit: oui, bon, c’est un iPhone, j’aimerais bien savoir en quoi il est si «?révolutionnaire?», j’aimerais qu’on m’explique en quoi il est «?le futur du Smartphone?», comme je l’ai souvent entendu dire.

Franchement, l’iPhone X gris sidéral, vous le posez sur une table à côté d’un iPhone 7 Plus gris sidéral aussi, vous ne tombez pas en pâmoison…

IMG_0313.jpg
La similitude serait encore meilleure avec un iPhone 7, là, c’est le PLUS. Franchement, à part le bouton d’accueil présent sur le PLUS et pas sur l’iPhone, tant qu’on ne le retourne pas, il n’y a pas vraiment d’énorme différence.

Ils se ressemblent bougrement.

C’est à l’usage de l’iPhone X qu’on se rend compte que… beaucoup de choses changent.

Commençons par l’écran

Vous avez tous vu les images de l’iPhone vous souhaitant la bienvenue que l’on voit sur tous les sites: c’est tout de même bluffant.

Bon, allez, je mets la mienne aussi, il n’y a pas de raison!

IMG_0304.jpg

Au début, cet écran me donnait presque le vertige, comme si l’image voulait bondir hors du téléphone, comme si elle était détachée de lui, un peu comme les sous-titres dans les films en 3D.

Et quelle qualité, quel piqué. Ah, l’OLED dont j’ai parlé ici à propos des téléviseurs, c’est tout de même quelque chose!

Les couleurs, les noirs superbes et profonds, c’est magnifique.

Je ne vous montre pas, parce que:

  • soit vous avez déjà un iPhone X ou un Smartphone Android haut de gamme, de chez Samsung par exemple, et vous savez déjà;
  • soit vous n’en avez pas, donc vous n’avez pas d’écran OLED, donc expliquez-moi comment je ferais pour vous montrer les qualités d’un tel écran sur un écran normal qui ne les a pas, ces qualités? Hmmm? C’est un peu comme ces pubs pour montrer les qualités d’un écran 4K qui se regardent sur un 1080!

Cet écran est lisible dans des angles de vision assez fous, même si, lorsqu’on le regarde en tenant le téléphone parallèle au regard, comme le ferait une lumière rasante, on distingue un petit changement de couleurs, ces dernières pouvant tirer sur le plus froid.

Mais bon, ça reste excellent, et qui passe son temps à regarder l’écran de son téléphone de cette manière?

À l’extérieur, l’écran est toujours bien lisible, mais bon, nous ne sommes pas au mois d’août non plus, donc en plein soleil, je ne peux pas encore vraiment juger.

Ah, encore une chose: passer de l’iPhone 7Plus au X ne m’a strictement pas dérangé en ce qui concerne la taille de l’écran, et pourtant, je craignais un peu la petite diminution de largeur, compensée en grande partie par le génial côté bord à bord tout neuf chez Apple.

L’encoche? Quoi l’encoche?

La seule fois que l’encoche m’a dérangé, c’est lorsque j’ai fait un zoom dans Photo, et qu’elle cachait un petit bout de ce qui s’affichait alors.

Mais sinon, cette encoche vous l’oubliez en quelques minutes.

Face ID, c’est vraiment bien

Qui n’a pas pesté contre Touch ID lorsqu’on l’utilise avec les doigts humides?

C’est terminé avec Face ID, et rien que ça, c’est super.

Pour le reste, vous m’excuserez, mais je n’ai même pas essayé de me mettre une écharpe sur la bouche, un bonnet qui me cache les yeux ou que sais-je. Et puis, je n’ai pas de frère jumeau pour essayer de tromper l’appareil, désolé.

Moi, ce qui m’intéresse, c’est que Face ID fasse son travail, et il le fait vite et bien.

Les seuls moments où je regrette Touch ID, c’est lorsque mon téléphone est sur un chargeur, sur une table, et que ma tête n’est pas dans un angle qui permette la reconnaissance.

Ça n’a l’air de rien, mais c’est assez fréquent tout de même, ce genre de situations.

Solution que je ne recommande pas? Demander à l’iPhone de désactiver «?Exiger l’attention?».

2017-11-30_11-42-10.png

Face ID, ne sert pas qu’à déverrouiller l’iPhone, il est utile avec tous les programmes qui ont été mis à jour et qui peuvent l’utiliser pour accéder à des domaines sécurisés.

Par exemple, avec 1Password, c’est tellement agréable d’oublier carrément toute notion de code ou même de protection: votre téléphone s’en charge tout seul, c’est la transparence même.

Vous ouvrez 1Password, Face ID le déverrouille, c’est tout.

L’autonomie

Je n’ose plus dire à Madame K combien il me reste d’autonomie à la fin de la journée, elle qui a récupéré mon iPhone 7 Plus, pourtant pas mauvais dans le domaine.

Pour vous donner un exemple, l’autre jour et pour le test, j’ai retiré le matin à 6 heures mon iPhone X de son chargeur, il était donc à 100 %.

Je me suis forcé à ne pas le recharger de toute la journée, et même de la nuit suivante.

Le matin à 6 heures toujours? Il m’affichait fièrement encore 50 % de charge restante.

Donc l’iPhone X a une vraie autonomie d’une journée pour tous, pour moi, même bien plus.

La recharge par induction

Très pratique tout de même, cette recharge à induction proposée par d’autres depuis longtemps!

Votre téléphone est toujours à portée de main, au bureau par exemple, vous le prenez pour téléphoner et le reposez sans vous énerver à viser le petit téton du port lightning mâle du chargeur, un vrai bonheur!

Certes, la recharge est plus lente: passer de 50 % à 100 % a pris chez moi deux heures et cinq minutes.

Cela dit, les choses devraient aller plus vite si j’ai bien compris, lorsqu’Apple aura déverrouillé la recharge rapide.

MAJ du 2 décembre: ça y est! Elle est disponible avec la version 11.2 du système apparue le 2 décembre.

Ah… mon chargeur? Un SQS, tout à fait compatible et qui fonctionne très bien, à 49 francs dans une grande surface.

Les nouveaux gestes

Moi qui pensais être un peu sclérosé et mettre des semaines à m’habituer aux nouveaux gestes imposés par la disparition du bouton d’accueil, je me suis rassuré, voire même étonné.

Le nouveau geste pour sortir de l’écran de verrouillage est carrément inné, et bien plus pratique que tout ce qui se passait lorsque le bouton d’accueil était encore là.

Oserais-je vous l’avouer? Oui, allez: depuis Touch ID, et surtout depuis la version améliorée des 6S et des 7, je n’ai jamais très bien compris ce qu’il fallait faire pour afficher l’écran d’accueil. Il m’arrivait d’appuyer une fois, et j’y arrivais, parfois, j’avais déverrouillé le téléphone, mais il fallait encore appuyer une seule fois, ou alors ça lançait Siri.

Là, c’est clair: un tap pour activer le téléphone, un petit coup de balayage vertical et elle est belle.

Idem pour revenir à l’écran d’accueil depuis une application, c’est tellement simple.

Le seul geste que j’ai dû apprendre à maîtriser, c’est pour voir le multitâche (on balaie depuis le bas et on maintient le doigt un poil pour le voir apparaître). Je préférais le double-tapotement sur le bouton d’accueil, mais je m’y suis tout de même fait sans problème.

Pour le reste, les nouveaux gestes ne posent aucun problème.

L’appareil de photo

Le nouvel appareil de photo est toujours aussi bon à l’extérieur, mais c’est à l’intérieur que les progrès sont vraiment sensibles.

La stabilisation des deux objectifs (sur l’iPhone 7 Plus, seul le grand-angle était stabilisé) associée à la plus grande ouverture et à des capteurs certainement en progrès, le tout avec des progrès de traitement logiciels, tout cela fait que désormais, l’iPhone peut être utilisé à l’intérieur.

On n’est pas encore au niveau d’un reflex, encore heureux (quoique, mois je suis partant si jamais!), mais c’est vraiment sympa de pouvoir profiter d’un tel progrès.

Je reviendrai d’ailleurs plus en détail sur les différentes fonctions touchant l’appareil de photo prochainement, en particulier les nouveaux modes «?portrait?», avec suivi en temps réel des visages.

Impressionnant tout de même!

Quelques images vite fait sur le gaz, en soirée, à l’intérieur et sans flash, bien sûr:

IMG_0056
Dans un coin sombre de la pièce, grand-angle
IMG_0057
Toujours dans le même coin sombre, au grand-angle
Avec le téléobjectif
Avec le téléobjectif, toujours dans le même coin sombre

 

IMG_0054
Avec le grand-angle

 

 

À l’usage

Comme je vous l’ai écrit au début de l’article, j’avais un peu peur que cet iPhone X ne soit qu’un iPhone comme les autres.

Or ce n’est pas le cas.

Alors non, bien sûr, ce n’est pas LA révolution, celle du type que l’on a vécue lorsque l’iPhone 3G est sorti il y a dix ans.

Mais cet iPhone X a quelque chose.

Déjà au toucher: une douceur incroyable, due au verre sur les deux faces qui ne le rendent pas plus glissant que l’iPhone 7. Certains disent même qu’il est moins glissant que ce dernier.

Pour moi, c’est un peu équivalent, et je sais de quoi je parle, comme je vous l’ai expliqué ici, je refuse de mettre l’iPhone dans un étui.

Tout petit bémol en matière de «?toucher?»: la bordure métallique me fait parfois un drôle d’effet, comme si elle vibrait sur la peau de ma main, mais c’est vraiment parfois, quand j’ai les mains trop sèches, je crois.

Je disais donc que cet iPhone X a quelque chose de différent, lié à sa douceur.

Mais ce n’est pas tout.

Ce téléphone est d’une fluidité telle dans tout ce que vous faites que vous avez l’impression que tout «?coule?», comme de l’eau.

Et quand on associe cela à la beauté de l’écran, vous êtes face à un appareil tout doux, tout beau, qui veut vous faire plaisir à chaque instant.

Et moi, du plaisir, j’en ai vraiment au quotidien avec ce téléphone.

Lorsque je changeais d’iPhone, auparavant, au bout de deux jours, souvent moins, je ne m’en rendais même plus compte.

L’iPhone X est différent: à chaque fois que je l’allume, je remarque à quel point il est dingue.

Et j’ai bien l’impression que cet enchantement va durer encore pas mal de temps.

Mis à part le prix, tout de même très élevé pour un Smartphone, l’iPhone X a tout pour lui, et reçoit même un label de plus.

Tampon de?finitif TooMuchBo? Rond rouge.png