Un peu moins présent jusqu’à mi-avril

Ce mois de mars est consacré, dans mon travail, à mes derniers réseaux scolaires, deux par jours, qui regroupent les parents des élèves qui ont besoin d’aide dans notre école vaudoise, des enseignants, des thérapeutes parmi lesquels on retrouve souvent les pédiatres, les pédopsychiatres, les ergothérapeutes, les psychomotriciens, les logopédistes et les psychologues qu’ils soient intégrés à l’école ou du domaine privé.

S’ajoutent à ces professionnels les représentants des garderies pour les tout-petits qui entrent à l’école, ou les représentants de la Direction Générale de l’Enfance et de la Jeunesse, nouveau nom donné au SPJ, à savoir l’ancien Service de Protection de la jeunesse, avec ses assistants sociaux.

Depuis 2020, 95 % de mes plus de 120 réseaux par année se déroulent par Zoom, ce qui permet aux professionnels extérieurs de gagner du temps en ne quittant pas leur cabinet.

L’organisation de ces réseaux serait infernale si je n’avais pas découvert l’exceptionnel Vyte que j’ai testé ici, qui est absolument exceptionnel et qui s’intègre magnifiquement avec votre calendrier Apple.

Cette plateforme gère les options de réseaux directement dans ledit calendrier, puis celle qui est choisie (en effaçant les autres) avec une efficacité jamais mise en défaut.

Comment j’aurais fait sans lui? Aucune idée.

Vraiment, si vous avez besoin d’organiser des réunions, Vyte est un outil qui pourrait vous rendre de grands services, je ne vois aucun équivalent à ce qu’il propose.

Doodle est complètement largué à côté de lui.

Pour gérer les 11 étapes d’un réseau, y glisser les courriels qui prouvent que je les ai faites, que serais-je sans NotePlan dont j’ai parlé ici?

J’utilise également l’excellent BusyCal, testé ici pour gérer les groupes de professionnels regroupés dans des mots-clés représentant les élèves concernés par ces réseaux.

Mais de tout cela et du système mis en place pour les enfants qui rencontrent des difficultés, je vous ai déjà parlé longuement dans cet article.

Toujours est-il que je rentre à la maison après l’écriture de deux PV de plusieurs pages dans la même journée, et que je n’ai plus tellement la tête à écrire des articles, tellement je suis épuisé.

Il se peut donc que je sois un peu moins présent jusqu’à mi-avril, les choses devant s’arranger ensuite.

Je vous remercie de votre compréhension si ce site n’est plus alimenté par deux articles par semaine, comme c’est le cas depuis ses débuts, pendant quelques semaines, même si je vais faire le maximum pour rester « ouvert ».

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

16 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

mirou
Trusted Member
il y a 11 mois

Y manquerait plus que nous soyons fâchés! Le deal de départ c’était pas que le rythme ralentisse, deviennent plus fluide, plus naturel, plus en adéquation avec la vie et le réel? Que ce blog soit un plaisir autant pour toi que pour nous et plus une obligation stressante?

Et de toutes les façons, dès le mois de juin on va revenir à un rythme quotidien, non? 🤪

Caplan
Trusted Member
il y a 11 mois

Courage! Tout est prêt pour la suite!  😉 

farniente.png
ysengrain
ysengrain
En réponse à  François Cuneo
il y a 11 mois

Il n’y a plus qu’à coller ta photo sur la carte de membre des retraités

Pellet
Pellet
il y a 11 mois

François, «comment [tu] aurais fait sans [Vyte]? Aucune idée.» Meuh non, tu aurais eu plein d’idées! Allez, allez — il te facilite la tâche, ce qui est bien, mais c’est toi qui l’accomplis! 🙂  😉 

jerome3167
Active Member
il y a 11 mois

Bon courage, c’est bien aussi de savoir se (re)centrer sur l’essentiel. On ne peut tout faire…

ysengrain
ysengrain
il y a 11 mois

« Ce mois de mars est consacré, dans mon travail, à mes derniers réseaux scolaires, deux par jours, qui regroupent les parents des élèves qui ont besoin d’aide dans notre école vaudoise, des enseignants, des thérapeutes parmi lesquels on retrouve souvent les pédiatres, les pédopsychiatres, les ergothérapeutes, les psychomotriciens, les logopédistes et les psychologues qu’ils soient intégrés à l’école »

je m’interroge : le ministère de l’éducation nationale français – et non de l’instruction publique – comprend il le sens de cette structure ?

Gilles
Gilles
En réponse à  ysengrain
il y a 11 mois

Moi ça me laisse pantois. Qu’est-ce qui justifie autant de spécialistes dans un milieu scolaire ? À moins qu’il s’agisse d’établissements particuliers ?

Gilles
Gilles
En réponse à  François Cuneo
il y a 11 mois

Merci pour toutes ces explications, François. Mais s’agit-il d’élèves particuliers, difficiles, en perte ou s’agit-il tout simplement de l’organisation habituelle du milieu scolaire en Suisse ?

Gilles
Gilles
En réponse à  François Cuneo
il y a 11 mois

OK, merci François, c’est plus clair.

16
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x