Arc, le navigateur qui révolutionne le genre

Je pense vous avoir parlé déjà dans ce blog d’un grand nombre de navigateurs.

Firefox ici, Vivaldi là, Edge récemment ici, j’ai également souvent évoqué Brave, et j’en oublie certainement.

Si tous ont leurs qualités, même ceux que je n’ai pas évoqués, à savoir Safari, Opera ou encore Chrome, et même s’ils ne sont pas tous animés par le même moteur, ils se ressemblent tous.

Certes, il y a des tonnes de fonctions en plus chez Vivaldi que chez les autres, fonctions qui finalement le compliquent.

Oui, certains navigateurs sont plus sûrs que d’autres, l’idée est de toute manière de les sécuriser avec une extension (voir plus bas).

Mais à part quelques différences, que vous soyez sur l’un ou sur l’autre, votre expérience est toujours la même, ce qui n’est peut-être pas un mal, me direz-vous.

Sauf que…

Sauf qu’il y a quelques jours, j’ai eu l’immense surprise de découvrir le navigateur Arc, signé par la Browser Company, une joyeuse équipe qui, enfin, a décidé de voir les choses autrement.

Pendant des mois, il fallait être invité pour découvrir Arc.

Depuis deux semaines, le logiciel est disponible pour toutes et tous en 1.0, et a déjà proposé plusieurs mises à jour pour arriver en version 1.2.1 au moment où j’écris ce paragraphe.

J’aime bien d’ailleurs comment cela m’est annoncé tout en bas de la barre latérale:

Notez comme il est joyeux de vous dire dans un deuxième temps qu’il est mis à jour, avec des petites étoiles animées et une bulle délicieusement et légèrement de travers: j’adore ces détails! J’aime aussi qu’on me dise ce qui a changé d’une version à l’autre, et Arc le fait.

Si vous passez un peu de temps à changer quelques habitudes, vous allez voir qu’Arc est un navigateur exceptionnel.

Vous n’avez pas d’excuses

Avant toute chose, je vous connais, vous allez me dire que vous n’avez pas envie de passer sur un nouveau navigateur, parce que oui… voilà… vous avez vos extensions chéries, et vous ne voulez pas vous en passer.

Non, mais dites: vous savez qui vous lisez, ici, ou bien?

S’il y en a un qui adore ses extensions, qui ne pourrait s’en passer (MerciApp, Raindrop, DeepL Pro, Antidote, uBlock Origin), c’est bien moi.

Comme le moteur d’Arc est Chromium (comme Vivaldi, Chrome, Edge, Brave), toutes les extensions pour ces navigateurs fonctionnent parfaitement dans Arc.

Vous allez alors ajouter « ah, mais alors qu’est-ce que j’en ai à fiche d’avoir un navigateur de plus sur Chromium, ils se ressemblent tous, et puis, si c’est pour avoir un truc basé sur le moteur mis à disposition par Chrome, autant prendre l’original ».

Bon…

D’abord, Chromium est Open source et donc il est mis à disposition en toute transparence par Alphabet.

Si des trackeurs y étaient intégrés pour Google, ça se saurait.

Ensuite, je suis d’accord avec vous sur le fait que tous les navigateurs se ressemblent.

Mais pas Arc.

Arc est différent.

Avertissement: réglez la langue avant toute chose

Arc est très neuf, il n’est pas encore traduit en français, ce qui n’est pas grave, il faut juste être un tout petit peu patient sur ce point, la traduction en français est en cours.

Cela étant, il est important de lui dire que vous êtes de langue française (ou autre), et ceci se fait en passant par le menu Arc, commande Settings qui affiche la fenêtre suivante:

Vous choisissez l’onglet “General” (1) puis vous cliquez sur “Search Settings” (2).

Une fois dans la fenêtre des Settings, vous cliquez sur Languages.

Cela permettra d’afficher les recherches principalement dans votre langue.

Je disais donc, avant cet avertissement “Arc est différent”.

Esthétique et fluidité

Déjà, Arc est beau.

Il est épuré, il est entièrement configurable en matière d’esthétique.

Il donne une impression de zénitude, renforcée par sa fluidité sans pareille.

Oui Arc est vraiment rapide, en tout, même au démarrage.

Dès le départ, ce logiciel est différent, et nom de dzou, ça fait du bien de voir qu’enfin, une équipe se rend compte qu’il est temps de changer les règles de la navigation qui semblaient immuables.

La barre latérale qui fait tout

La barre latérale d’Arc est le centre névralgique du logiciel.

D’abord, parce que vous n’avez rien ailleurs, tout s’y retrouve.

Mieux, vous pouvez l’escamoter d’un double commande-S et vous travaillez en mode totalement focus sur ce que vous avez à faire.

Vous avez vu? Pas de barre d’URL, rien! C’est tellement beau!

Idem pour faire réapparaître la barre fixée, mais vous pouvez également simplement rapprocher la souris de la gauche de la fenêtre pour qu’elle revienne à l’écran juste le temps dont vous avez besoin pour choisir ce que bon vous semble.

Il se trouve que plus je vais en avant, moins je fais réapparaître la barre latérale.

Un Commande-R pour rafraîchir la page, un Commande-Y pour voir l’historique, un Commande flèche gauche ou flèche droite pour circuler dans ledit historique, et les géniaux Commande-T et CTRL Tab (voir ces deux commandes plus bas) suffisent à la plupart des tâches, sans être jamais être gêné par des trucs inutiles.

6 raccourcis clavier, vous supportez, ou bien, pour votre tranquillité maximale?

Déjà, ladite tranquillité maximale, je trouve ça génial.

Mais ce n’est bien sûr pas tout.

Les onglets verticaux

Oubliez les onglets au-dessus des pages Web.

Certains vous donnent le choix des onglets verticaux ou horizontaux?

Pas Arc qui vous impose de les avoir en vertical, c’est-à-dire l’un sous l’autre.

Eh bien, vous savez quoi?

Je m’y étais habitué depuis que j’avais le choix sur Edge, ou sur Safari, et jamais je ne voudrais revenir aux onglets horizontaux, vous savez, ceux qui vont bien tant qu’on n’a pas plus de 4 onglets ouverts, et qui deviennent illisibles ensuite tellement ils sont petits, ces onglets horizontaux qu’on nous a imposés depuis les débuts des navigateurs.

Heureusement, les temps changent, et Arc, comme je l’ai dit, a pris le parti pris de les retirer de son navigateur, vous ne travaillez donc qu’avec les onglets verticaux.

Les onglets autonettoyants

La barre latérale des onglets vous propose deux types d’onglets:

  • les onglets que vous gardez parce que vous savez que vous allez les réutiliser (en 1 dans la figure suivante)
  • les onglets que vous avez ouverts une fois, parce que vous en aviez besoin momentanément (en 2 dans la figure suivante).

Allez, soyez honnêtes: ne me dites pas qu’après deux ou trois jours, vous n’avez pas des dizaines d’onglets ouverts pour rien!

Arc pense à vous et vous propose de les archiver au bout d’un certain temps que vous choisissez vous-même dans la zone 2, ceux que vous n’avez ouverts que pour de l’utilitaire, une seule fois.

Je l’ai dit, les onglets fermés au bout du laps de temps indiqué dans la figure précédente sont immédiatement archivés, vous les retrouvez au besoin dans la librairie (voir plus bas).

Des onglets favoris

Vous avez également, au-dessus de la zone des onglets épinglés, une zone pour les onglets favoris que vous voulez toujours sous la main.

Ces onglets ont ceci de particulier que selon ceux que vous mettez dans cette zone, vous pourrez avoir une certaine interactivité directement avec le bouton créé.

Ici, je peux intervenir sur Gmail.

Voici la liste, pour l’instant assez courte, qui permet une prévisualisation “à la Gmail”.

Dites, pour montrer le souci du détail, regardez la petite icône de mon favori “Apple Musique”. Regardez bien, je vous dis: vous voyez les petites notes?

Allez, je vous remontre en vrai:

Vous savez, c’est à ce gendre détails que je vois la qualité d’un logiciel et l’amour que ses développeurs ont mis en lui: j’adore!

Pendant que j’écoute Apple Musique, je peux intervenir sur ses commandes en bas de la barre latérale.

Tiens, j’essaie de mettre en favori Qobuz, et je vois que je peux également le diriger, ici après un clic sur le bouton du volume.

Dernière chose concernant ses onglets dans la barre latérale: vous pouvez les classer dans des dossiers qui permettent une prévisualisation de leur contenu lorsqu’on pose la souris sur eux.

Le sélecteur d’onglets ouverts: un des trucs magiques d’Arc

Ah non, j’ai encore une chose magique à ajouter à propos des onglets: certes, il est facile de voir les onglets ouverts puisqu’ils se trouvent dans la zone inférieure de la barre latérale.

Par contre, j’ai remarqué qu’il est plus difficile de savoir quels sont les onglets ouverts de nos onglets permanents, rien n’indique que je les ai ouverts.

Je parlais de magie?

Faites CTRL-Tab, et vous voyez ceci:

Oui, vous l’avez compris, cette combinaison de touches fait apparaître un sélecteur d’onglets ouverts, comme Commande-Tab fait apparaître sur Mac le sélecteur d’applications, et les deux fonctionnent tout pareil.

Ah, mais si vous saviez combien de temps j’ai attendu un truc aussi bête que ça!

Mais revenons aux fonctions de notre barre latérale.

La barre d’URL? Vous pensez encore l’utiliser?

Oui, si vous êtes attentifs, vous avez dû remarquer que c’est presque tout en haut de la barre latérale que se trouve la barre d’URL.

Vous allez me dire: oui mais bon quoi… elle est bien petite cette barre, et puis en plus, on fait comment quand la barre latérale est masquée?

Purée, vous êtes pointus!

Sauf que j’ai la réponse: vous n’entrez pas vos URL dans la barre qui est normalement faite pour ça et qui a tout de même le mérite d’exister.

Que nenni!

Vous allez utiliser… tatatsoiiiiiiin: la zone de type “Spotlight” faite rien que pour Arc et que l’on appelle par un Commande-T.

Cette zone sait tout faire!

Comme vous l’avez vu plus haut, elle sait parfaitement vous montrer différents sites que vous avez tapés ou pas une fois ou l’autre, ou des recherches faites avec votre moteur de recherche.

Mais elle peut aussi faire des commandes internes à Arc, voyez plutôt:

Avec cette zone de dialogues, vous n’avez plus jamais besoin de taper dans la barre d’URL, c’est juste magique.

Et franchement, je me demande comment je faisais avant.

Autant de barres latérales que d’espaces de travail

D’autres avant Arc, par exemple Vivaldi, ont essayé de nous proposer des espaces de travail.

J’ai essayé, je n’ai jamais tenu avec mes espaces tout propres plus d’une demi-heure.

Avec Arc, c’est tout simplement limpide: je m’en suis créé deux, je les utilise depuis quelques jours, et vous savez quoi? Ils sont très pratiques.

J’ai un espace “Privé”, et un espace “Le Blog du Cuk”, vous les voyez d’ailleurs sous forme d’icône tout en bas de la barre latérale.

La petite maison, c’est mon espace privé, l’écran, c’est l’espace pour mon blog.

Dans chacun de ces espaces, je mets les liens qui me plaisent pour le domaine concerné.

Les espaces peuvent être gérés au niveau du thème séparément, pour une meilleure différenciation.

Je peux choisir finement la couleur de chaque espace à l’aide d’un sélecteur très bien fait.

Je passe d’un espace à l’autre soit en cliquant sur une des petites icônes en bas de la barre latérale, soit en glissant deux doigts latéralement avec le Trackpad.

Vous pouvez aussi choisir Next Space dans le menu ou alors utiliser le sélecteur dont j’ai parlé plus haut.

Bien évidemment, vous n’avez aucunement besoin de vous rappeler de tout ça, vous choisissez ce qui vous va le mieux.

Ah! Et si vous avez un onglet ouvert dans le mauvais espace, pour une raison ou pour une autre?
Aucun problème, déplacez-le dans le bon, c’est tellement simple!

Comme vous le voyez dans la figure précédente, il est même possible de déplacer l’onglet finement, en choisissant le dossier, ou en choisissant de le déposer dans la zone des onglets provisoires ou conservés.

La librairie

Reprenons une figure précédente en nous intéressant à l’icône la plus à sa gauche.

En cliquant sur elle, vous atteindrez la librairie qui elle-même présente plusieurs onglets que vous voyez à sa gauche.

Ici, c’est l’onglet Media qui est sélectionné.

L’onglet Media affiche les captures d’écran que vous aurez faites à l’aide d’Arc.

Pomme-Shift-2 active un puissant outil de capture d’écran qui travaille dans la page Web, reconnaissant ses zones principales automatiquement ou vous permettant de choisir ce que vous voulez capturer normalement en glissant la souris.

À noter que, dans la version testée, les captures panoramiques (qui permettent d’afficher plus que ce que la fenêtre nous offre à l’écran vu sa taille) ne me semblent pas être disponibles.

L’icône tout à droite de la figure précédente permet bien de capturer toute la page, mais uniquement ce qui est affiché, pas ce qui “déborde”.

Ces captures sont très pratiques, nous verrons plus bas qu’elles ont une utilité particulière.

L’onglet suivant est tout à fait standard, il s’agit de celui des téléchargements.

À noter que vous voyez vos derniers téléchargements directement en passant la souris sur la petite icône Librairy, en bas à gauche de la barre latérale.

Une fois le téléchargement terminé, il va directement dans l’onglet “Download” de la librairie (et bien évidemment dans le dossier que vous aurez choisi comme cible de vos téléchargements).

Les Easels et les notes

Bon, les notes, je vais passer vite dessus, ça ne m’intéresse pas trop: il s’agit simplement de feuilles sur lesquelles vous écrirez tout ce qui vous passe par la tête, je ne vois franchement pas trop l’intérêt de la chose.

Les Easels (ou chevalets en français), par contre, sont nettement plus intéressants.

Lorsque vous faites une copie d’écran d’un site Web, vous la collez dans un Easel et vous la mettez en page comme bon vous semble.

C’est sympa, mais bon, cela va beaucoup plus loin.

D’abord, votre capture d’écran devient en tant que telle un lien vers le site sur laquelle vous l’avez faite.

C’est très pratique.

Ensuite, vous pouvez faire en sorte que cette capture devienne dynamique, simplement en appuyant sur le petit bouton “Play” située tout en bas.

Dès que vous aurez fait cela, la capture sera floue lors de l’ouverture du Easel, le temps qu’elle se mette à jour.

Un Easel peut ainsi devenir un vrai tableau de bord qui vous permet de voir plusieurs aspects du site surveillé d’un coup.

C’est vraiment bien fait.

Les Boosts

Les boosters sont des personnalisations de certains sites que vous pouvez faire vous-même dans Arc.

Et si vous ne le faites pas vous-même, vous pouvez aller les choisir dans une galerie des Boosts tout préparés par l’éditeur ou par les membres de la communauté.

Si j’ai bien compris ce qu’expliquait le patron d’Arc dans une vidéo, il semblerait que les Boosts puissent devenir une manière pour la Brother Company de gagner de l’argent par la suite.

Bon, ce n’est pas trop avec moi qu’ils risquent d’en gagner, je ne suis pas trop fan du fait de retoucher les sites alors que les éditeurs ont passé des heures à les peaufiner.

Des profils différents

Arc vous permet d’avoir non seulement des espaces de travail différents, mais également des profils qui le sont aussi.

Regardez: j’avais deux espaces de travail, je m’en suis créé un troisième pour une fondation dont je m’occupe.

Seulement voilà, il faudrait que cet espace soit totalement séparé des autres, notamment lorsque je me connecte sur certains sites, et que mon historique soit totalement différent, tout comme mes cookies.

Pour ce faire, j’utilise une fonction formidable d’Arc: les Profils

Je demande “New Profile”, l’explication donnée est claire.
Ici, j’ai sélectionné deux espaces pour vous montrer que c’est possible, au final, je ne choisis que “Fondation Anne Cuneo”.
Encore une fois, on m’explique bien les choses
En bas de ma palette, je vois mes trois espaces, et je vois à quel profil ils sont liés.

Lorsque je vais maintenant dans mes préférences, je vois que tout est bien séparé entre mes profils.

Les extensions dans un profil et dans l’autre ne sont pas les mêmes:

Évidemment, si je réinstalle une extension qui a besoin d’une identification dans le nouvel espace, il va falloir la redonner.

Les favoris aussi sont différents:

Jusqu’à ces derniers jours, j’ai un accès à Microsoft 365 via mon compte école, et un autre via mon compte privé.

C’est toujours compliqué de savoir sur lequel je travaille.

Là, pas de problème, je me crée deux profils, et deux espaces liés: sur le premier, je me connecte sous mon identité professionnelle, sur l’autre, sur mon identité privée.

Génial, non?

Et plein de choses sympathiques encore

Arc, comme je l’ai dit, est un logiciel qui est particulièrement bien fini sous toutes ses coutures.

Les développeurs semblent avoir mis votre confort tout en avant, dans tous les domaines.

Par exemple, si vous faites Commande-Maj-C, vous verrez ceci, dans le coin supérieur droit de votre fenêtre:

Eh oui: même plus besoin de sélectionner l’URL de la page active pour l’envoyer à quelqu’un, vous êtes n’importe où sur la page, vous faites le raccourci clavier évoqué, et bim, vous n’avez plus qu’à le coller.

Mieux: vous voulez copier le lien au format Markdown? Faites Option-Commande-Maj-C.

En fait, il y a des raccourcis pour tout dans Arc, et vous pouvez bien évidemment les changer comme bon vous semble.

Little Arc, pour les liens externes

Les développeurs d’Arc ont bien compris que certains liens depuis un logiciel externe, par exemple pour vous demander de vous connecter à un compte, ne nécessitent pas forcément l’ouverture d’un onglet ou d’une fenêtre.

Ils l’ouvrent alors dans ce qu’ils appellent “Little Arc”, qui est une petite fenêtre flottante que vous n’utiliserez que le temps nécessaire, et qui disparaîtra ensuite de votre Arc principal.

Si vous voulez garder la fenêtre à plus longue échéance, vous cliquez dans le coin en indiquant dans quel espace vous voulez l’ouvrir.

J’ai cliqué sur un lien dans Mail qui a ouvert Medici.tv dans Little Arc

Gestion des extensions: Dieu que c’est joli et efficace!

Comme je l’ai écrit plus haut, Arc est compatible avec toutes les extensions de Chrome et autres navigateurs Chromium.

Si vous venez de l’un d’eux et que vous le dites à Arc lors de sa configuration, ces extensions seront automatiquement installées.

Si ce n’est pas le cas, vous les trouverez dans le Chrome Web Store intégré au système d’extensions d’Arc.

Vous voyez les extensions dans le coin supérieur gauche d’Arc en cliquant sur le petit bouton avec deux curseurs qui vous donne accès à la création de Boosts, à l’outil de capture d’écran, et au gestionnaire d’extensions (voir figure suivante).

Vous pouvez les gérer depuis cet endroit, mais vous pouvez le faire encore plus finement pour le site sur lequel vous vous trouvez de cette manière.

Vous voyez les trois petits points en haut à droite de cette fenêtre d’Arc?

Cliquez dessus et pâmez-vous:

Plusieurs onglets ouverts dans la même fenêtre

D’autres s’y mettent, Vivaldi notamment depuis un puissant moment, ou Edge, plus récemment, mais Arc simplifie et améliore encore la possibilité de placer plus d’un onglet dans la même fenêtre en même temps.

Il suffit pour cela de glisser un onglet dans la zone principale.

Vous pouvez le faire verticalement ou horizontalement.

Deux onglets l’un sous l’autre

Voyez ce que cela donne lorsqu’on partage une fenêtre en trois onglets, en donnant un poil plus de place ici à l’onglet du centre simplement en déplaçant ses bords.

Cette fenêtre est affichée ainsi dans la barre latérale:

Et lorsque vous cliquez sur les trois petits points verticaux entre deux onglets, Arc vous propose tous les outils nécessaires pour travailler le sujet.

Si vous le faites suer les trois petits points le plus à droite, vous aurez bien sûr les outils ci-dessus et l’affichage de vos extensions.

C’est tellement joliment fait, je trouve ça magnifique

YouTube, Vimeo (et d’autres), joliment pensés

Si vous partez dans le visionnement d’un film Youtube ou Vimeo, tout fonctionne comme avec les autres navigateurs pendant que vous restez sur l’onglet.

Mais dès que vous le quittez pour un autre onglet, paf, le film Youtube ou Vimeo passe en image dans l’image automatiquement.

On peut piloter la vidéo depuis la petite fenêtre qui peut être redimensionnée et déplacée.

Vous pouvez passer à une autre application, la mini-fenêtre sera toujours en premier plan jusqu’à ce que vous la fermiez.

Notez qu’un clic sur la petite flèche dans le coin supérieur gauche vous amènera à l’onglet d’origine, avec la vidéo dans son format de départ.

Une version iPhone

Arc est désormais également disponible sur iPhone.

Les espaces sont bien là également, évidemment.

L’expérience utilisateur là aussi est bonne, mais, à l’heure où j’écris ces lignes, Arc n’est pas encore dans la liste des navigateurs ayant droit de remplacer Safari par défaut.

Arc est aussi disponible sur iPad, mais pour l’instant au format iPhone, espérons que l’éditeur aille plus loin sur la tablette, malheureusement semble-t-il en perte de vitesse puisqu’Apple n’a pas communiqué de bonnes nouvelles à son propos lors de ses derniers résultats financiers d’août 2023.

Conclusion

Ce n’est pas difficile, après un peu plus d’une semaine, quand je retourne “juste pour voir” sur un autre navigateur, je le trouve moche, et je me demande comment j’ai pu supporter cela pendant tant d’années.

Mais Arc ne serait rien s’il n’était que beau!

Il est pensé de A à Z pour votre plaisir, votre confort.

Certes, il demande un tout petit temps d’adaptation, il faut bien changer quelques habitudes, après tout ce temps à naviguer avec nos logiciels habituels.

Remarquez, si c’est pour lire son Web comme ça, sans se prendre la tête, ça vaut la peine, non?

Mais vraiment, avec l’aide de cet article, vous devriez encore aller plus vite que moi.
Arc est un des tout rares logiciels qui a su m’étonner, ces dernières années.

Ma seule crainte est de ne pas avoir réussi à vous faire comprendre le plaisir que j’ai à naviguer avec ce logiciel intelligemment différent.

Je ne peux que vous le conseiller, ce d’autant plus qu’il est totalement gratuit et livré avec uBlock Origin (mais vous pouvez utiliser un autre logiciel comme AddBlock si vous le désirez), gage de sécurité sur le net.

Et un immense Too Much Bô, un!

Label Too Much Bô Le Blog du Cuk

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

64 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

iSebmo
iSebmo
il y a 6 mois

Bonjour !
tres bel article. Un point important à mentionner il est pour le moment impossible d’exporter ses favoris pour ceux et celles qui souhaiteraient faire un retour à leur ancien navigateur…
Excellente journée !!

MacUtils
MacUtils
Member
il y a 6 mois

Comme toujours superbe article et qui doit donner à minima envie de découvrir ce navigateur 🙂

Par contre, la gestion des favoris est un peu spéciale car pas d’exportation, comme le souligne iSebmo, mais je n’ai pas trouvé comment accéder aux favoris qui j’avais déjà (import ?)… Mais bon comme j’utilise Anybox, pas de souci pour moi.

Trois fonctionnalités sont pour moi désormais difficilement contournables:

  • les onglets verticaux
  • little arc: quel plaisir d’avoir cette fenêtre volante que l’on peut fermer dés l’action faite ou conserver au sein du navigateur (très utile lorsqu’on lit ses mails)
  • le fameux Ctrl T… très très très utile

Bref un bon logiciel, un “too much bô” 😉

MacUtils
MacUtils
Member
En réponse à  François Cuneo
il y a 6 mois

oui Cmd T, pour le “spotlight” 😉 (j’utilise pas ou peu le ctrl tab)
J’avais effectivement vu cet import pour les favoris, bizarrement je n’avais pas du le faire lors de ma première utilisation.

Yuu
Yuu
il y a 6 mois

Ce qui me dérange le plus, c’est la nécessité d’ouvrir un compte. Ce n’est pas la peine de ne pas utiliser Chrome et ses traqueurs intrusifs et irrespectueux pour tenter le diable avec des inconnus qui, potentiellement, en font autant voire pire. Ceci et l’impossibilité d’exporter les signets en dit déjà assez long à mon avis…

ysengrain
ysengrain
En réponse à  François Cuneo
il y a 6 mois

J’approuve Yuu. Avant de commencer, il faut fournir un adresse e mail et ouvrir un compte.
Au marché, dimanche dernier, “à propos de bottes d’oignons” (courte citation de Tonton Georges), on m’a demandé …
Et bien, non

Caplan
il y a 6 mois

L’histoire se répète! 😉

ARC.jpeg
hercut
hercut
il y a 6 mois

Bonjour,

Très bel article bien, c’est toujours agréable de vous lire. 
(j’ai toujours le problème du “:” quand je fais un “.” dans les commentaires, je ne comprends pas :..)

La seule chose que j’apprécie dans ce nouveau navigateur ce sont les easels, je trouve que c’est une idée génial ! Mais, tellement dommage que ça ne puisse pas fonctionner hors Arc 🙁
Je recherche depuis une solution pour pouvoir faire ça autrement que via cette application.

Mon autre souci vient de la confidentialité, on ne trouve pas grand-chose sur les données collectées.
Sachant qu’il faut bien se dire que vos plugins n’enlèvent rien aux données que peut recueillir un navigateur !
Actuellement, je teste le navigateur Mulvad (établi à partir Firefox et torbroswer).
Mais, je ne recommanderai pas Brave : https://web.archive.org/web/20220212082005/http://ebin.city/~werwolf/posts/brave-is-shit/
À prendre avec des pincettes, cependant je préfère rester sur des références 🙂

hercut
hercut
En réponse à  François Cuneo
il y a 6 mois

C’est la seule révolution que j’aie trouvé intéressante de mon point de vu: (pourquoi ça me fait des “:” quand je demande un “.” ?)
Je trouve que la barre sur le coté prend plus de place que les onglets horizontaux ^^ (voir mon screen)
Mais, c’est surtout un manque d’habitude surement et que je doute de vouloir changer aussi 🙂
Le reste est vraiment cosmétique, je trouve.

Pour avoir testé de nombreux navigateurs, je reviens toujours à Firefox, car surement que dans la tête. Cependant, je trouve Chromium plus lent et mange plus de ram, safari bien, mais trop peu de plugin et me manque ceux que j’utilise justement ^^, Tor Browser trop lent à cause de son système tor. Mulvad est actuellement l’alternative qui me semble le plus abouti. Librewolf pas suffisamment rapide sur les majs.

Capture d’e?cran 2023-08-10 a? 14.34.55.png
Ari
Ari
En réponse à  hercut
il y a 6 mois

Pas mieux, tant qu’il n’y aura rien de concret sur la vie privée, le traitement des données tout ça, je me méfierais toujours de ces nouveaux navigateurs sortis de nulle part et qui se vendent comme plus propre que propre. Je ne comprendrais jamais que l’on puisse encenser un navigateur comme Brave alors qu’il s’arroge le droit de modifier le contenu des sites webs qu’on consulte pour y insérer le sien. Ce qui n’a pas loupé, puisqu’ils ont finit par balancer leur propre code publicitaire pour gonfler leur propre compte en banque au détriment des utilisateurs qu’ils prétendent protéger. Maintenant ils se lancent dans la recherche avec une version gratuite pleine de pub et une payante…

hercut
hercut
En réponse à  François Cuneo
il y a 6 mois

Je ne pense pas que ça soit visé contre vous 🙂
C’est surtout d’informer un peu sur ce navigateur qui était prometteur en confidentialité et ne l’est pas réellement 🙁
https://www.spacebar.news/p/stop-using-brave-browser

Bon après quand on veut trouver des choses contre quoi que ce soit sur le net, on trouve, hein:
Pour ça que c’est à prendre avec des pincettes 🙂
Sebsauvage que je lis, semble ne pas du tout l’aimé, les source citée viennent de lui.

Dominique Python
Active Member
il y a 6 mois

Bon. Je ne vais pas m’attarder dans un long commentaire sur ce long — et passionnant, remarquable, super-trop-de-ouf — article. Je vais plutôt télécharger la bête et commencer à faire connaissance avec!

Mais une question cependant:

Mieux: vous voulez copier le lien au format Markdown? Faites Pomme-Commande-Maj-C.

Comment fait-on Pomme-Commande? 
  :wpds_mrgreen: 

Dominique Python
Active Member
il y a 6 mois

Téléchargé.
Mais ils compliquent les choses, chez Arc…

topoman
topoman
il y a 6 mois

Merci pour cet article. Installé et en cours de test.

J’ai remarqué qu’Arc peut faire une “capture panoramique”. Pour cela, ajouter par exemple un raccourci-clavier à la commande “Capture Full page”.

Dommage qu’on ne puisse pas s’inscrire avec Apple comme intermédiaire (protection de l’adresse email). Mais comme je ne pense pas que Arc m’enverra du spam, je me suis inscrit tout de même.

Desboisch
Desboisch
En réponse à  topoman
il y a 6 mois

solution = Simplelogin : https://simplelogin.io/fr/
qui est aussi disponible avec Proton

Desboisch
Desboisch
En réponse à  François Cuneo
il y a 6 mois

Je m’en sert dans le cadre de mon abonnement Proton. Ce sont des alias qui redirigent tous vers mon adresse principale Proton. Je peut les lire dans mail avec la passerelle Proton mail bridge.1Password les enregistre sans problème et donc je peux facilement retrouver l’adresse d’inscription. Simplelogin en garde toutes les traces et comme par défaut il y a le nom du site dans l’adresse…Par contre je dois passer par le webmail pour envoyer un courrier avec ces adresses. Mais ça n’arrive finalement pas si souvent.

Nicola
Active Member
En réponse à  François Cuneo
il y a 6 mois

Bonjour,

J’imagine que tu peux créer un tag dans 1Password à lier de simplelogin.io et un jour, l’équipe de simplelogin annonce de stopper le service. Et tu n’as que taper un tag que tu avais créé et puis tu sauras quel compte que tu devras changer.

Si tu as un abonnement de Cloud+ d’Apple, tu peux créer un email “alias” comme option de masquer ton adresse e-mail. Et tu peux te servir comme ça pour les logins.

Ou possible à utiliser Proton comme Desboisch le propose…

De ma part, j’utilise les comptes email pour les logins sans utiliser mon email principal.

Voilà et bonne journée 🙂

crico
crico
il y a 6 mois

Bonjour François,
un “truc” que j’aime bien avec CMD+T : pour trouver des vidéos dans YouTube, il faut taper “youtube” puis la touche Tab ce qui met en surbrillance le mot YouTube et le reste de la demande est directement cherché dans YT…
Il y a d’autres “mots magiques” comme celui-là. Il va falloir les retrouver !

Screenshot 7.png
crico
crico
En réponse à  François Cuneo
il y a 6 mois

Pin Tab, Split View, Google Doc….
Ces actions permettent d’agir sur le navigateur, liste complète : https://resources.arc.net/en/articles/6586207-command-bar-actions-do-any-action-with-just-your-keyboard

crico
crico
En réponse à  François Cuneo
il y a 6 mois

Il est possible créer cette possibilité pour n’importe quel site, il suffit d’aller dans les préférences d’Arc en tapant ou collant via CMD + T arc://settings/searchEngines et de définir le site sur lequel on veut aller… et de chercher quelque chose pour son site !

Screenshot 10.png
Screenshot 7.png
Dominique Python
Active Member
En réponse à  crico
il y a 6 mois

Eh mais ç a l’air super, ce truc! Sauf que je n’arrive pas à le faire fonctionner. J’ai tout fait comme sur tes captures d’écran, mais ça marche pas… 😟
Je remarque cependant que lorsque je fais ça avec Google, ce que je recherche s’affiche juste en dessous du champs de saisie. Alors qu’avec cuk, rien ne s’affiche et la pression sur return est sans effet. (cf captures)

2023-08-11_14-45-03.png
2023-08-11_14-44-28.png
Torospatillo
Torospatillo
il y a 6 mois

Je l’utilise depuis plusieurs mois et c’est vraiment plaisant et ça évolue dans la bonne direction.

Une utilisation pratique est l’ouverture d’un lien dans une seconde page partagée avec celle d’origine (cas d’usage : moteur de recherche à gauche, ouverture des liens à droite ).

Autre fonction très utile le “flight control” qui est caché dans les paramètres qui permet de gérer dans quel “Space” doit s’ouvrir tel ou tel site.

Par contre, reste 2 défauts pour moi, le premier est sur l’utilisation des données utilisateurs et du modèle économique.

Le second, qui me force à basculer sur Safari en mobilité, sa consommation de batterie.

Torospatillo
Torospatillo
En réponse à  François Cuneo
il y a 6 mois

Étrange pour la consommation, j’ai un réel impact avec mon MacBook Air M1 (j’utilise le moniteur d’activité intégré).

Pour le Air Traffic : Settings > Links : tout en bas.

(HS : Merci pour votre blog qui m’a beaucoup aidé dans mon passage sur Mac il y a 18 mois)

CleanShot 2023-08-11 at 07.24.36@2x.png
Barijaona
il y a 6 mois

Je ne vais pas essayer Arc, car ce n’est clairement pas ma tasse de thé :

  • Chromium est le nouvel Internet Explorer.
  • confier un identifiant personnel (dans le cas présent une adresse mail, mais ce serait la même chose avec un autre type d’identifiant) à son navigateur internet principal, ça peut avoir bien plus de conséquences que le confier à une autre compagnie… The Browser Company ne donne pas beaucoup de précisions sur son business model, mais il est fort probable qu’ils ont des partenariats avec les moteurs de recherche. La lecture des politiques de confidentialité des uns et des autres me fait craindre qu’il y ait des trous dans la raquette.
  • dans la version mobile, le moteur de recherche est pour l’heure figé sur Google
  • visiblement, vous aimez les gimmicks visuels ; moi, non.
Barijaona
En réponse à  François Cuneo
il y a 6 mois

Je suis obligé de faire quelques suppositions parce que The Browser Company n’explique pas son modèle économique. Pour l’heure, la compagnie semble se reposer sur l’argent de ses investisseurs, mais tout a une fin et un jour ceux-ci vont demander des comptes…

Le partenariat avec les moteurs de recherche est une source de revenu classique pour les éditeurs de navigateur (cf. Mozilla et Safari). Il n’y a pas forcément de mal à cela, mais je regrette qu’il n’y ait pas un effort minimum de transparence de la part de cette compagnie sur ses intentions.

Car même Chrome et Brave prétendent protéger la vie privée. On n’est pas obligés de les croire…

Jean HUMBERT
Jean HUMBERT
il y a 6 mois

Bonjour,
installé Arc pour tester, intéressant en effet.
Mais losrque je veux faire le réglage de la langue, via le lien “ceci se fait ici), depuis Arc, cela m’ouvre une page vide disant “This site can’t be reached”.Où est le problème ? Je suis le seul à l’avoir, personne n’en parle.
Merci et bonne journée.

Dominique Python
Active Member
En réponse à  Jean HUMBERT
il y a 6 mois

J’ai eu la même chose. Mais en allant voir dans les setting, j’ai pu trouver lesdits réglages.

Daniel GIROD
Daniel GIROD
En réponse à  Jean HUMBERT
il y a 6 mois

J’ai eu le même problème… mais j’ai été pris de vitesse dans la réaction !

Olivier 1020
Olivier 1020
il y a 6 mois

Intéressant mais dans le doute et le manque de transparence, je reste sur Firefox qui me convient très bien et qui oeuvre pour une protection accrue des utilisateurs.

zolb
zolb
Member
il y a 6 mois

Merci pour ce beau travail! (j’ai particulièrement apprécié le modèle du gendre…).
Blague à part, joli navigateur, en effet, avec un pomme T enrichi.
Pour les liens vers des pdf, j’observe que leur ouverture dans un nouvel onglet rend la lecture plus confortable.

Dominique Python
Active Member
il y a 6 mois

Ce ARC est vraiment top! Ce matin, après une journée d’exploration. j’ai viré Brave et fait d’ARC mon navigateur par défaut! Chuicontent!

J’ai un peu de mal à m’habituer à une chose: avant, j’avais d’une part mes favoris, soigneusement organisés dans des dossiers, et d’autre part, les onglets que j’avais également organisés en dossiers thématiques, en version verticale bien sûr.

Dans ARC, tout ça se retrouve quelques peu unifié dans la barre latérale et j’ai été un peu perdu. 

J’ai commencé à m’y retrouver lorsque j’ai compris que les onglets favoris du milieu, où avaient atterri les favoris importés de Brave, étaient en effet à considérer comme les favoris du monde d’avant, mais sous forme d’onglets. Et y accéder rapidos par un CTRL + S ou un mouvement de curseur est magique!

Et, si déconcertant que soit cet écran sans barre d’outil, je m’y suis vite habitué et je commence à trouver ça magnifique!

Et j’adore le principe du Little Arc, mais il y a un truc bizarre: l’habitude d’ouvrir un lien dans un nouvel onglet et ouvrir ledit onglet se fait dans Brave par CMD + MAJ + clic. J’ai vu par hasard qu’en agissant ainsi dans ARC, on “force” l’ouverture du lien dans Little Arc. Par exemple, chez le cuk, en cliquant sans autre sur Contact, la page s’ouvre dans la fenêtre actuelle. Avec CMD + MAJ + clic (et avec juste MAJ ça marche aussi), la page contact s’ouvre dans Little Arc. Mais dans les préférences, le raccourci mentionné est OPT + CMD + clic. Et la fenêtre qui s’ouvre alors n’a pas la même gueule qu’avec CMD + MAJ + clic. 

Bon. Je ne vais pas continuer, pasque sinon ça fera cheni de faire un commentaire presque aussi long que l’article!

Mais ARC, c’est vraiment trop bien de ouf!

Dominique Python
Active Member
En réponse à  François Cuneo
il y a 6 mois

Effectivement, j’avais vu que les deux fenêtres n’étaient pas pareilles, mais je n’avais pas compris ce que cela signifiait.

De plus, je n’arrive pas toujours à comprendre pourquoi tel lien s’ouvre dans Little Arc et tel autre dans l’onglet courant. Mais bon, ça viendra! J’ai d’ailleurs remarqué que le CMD + O transforme les deux types de fenêtre en nouvel onglet.

Autre chose: j’ai mis du temps à me décider à acheter Snagit et je ne le regrette pas. Et voilà que tu mentionnes CleanShot en disant que tu vas peut-être abandonner Snagit. Tu le fais exprès?!? 😕

Ceci dit, la fonction de partage qui permet d’insérer les images en commentaire, c’est vrai que c’est pas mal…

Grrrr… 😩

Michel Arnould
il y a 6 mois

Merci pour cet article, très riche, qui aura eu le mérite de me faire découvrir Arc et de tenter de l’appréhender, ce qui m’aura pris une journée complète.
Je l’ai trouvé plutôt sympa, sans parvenir, toutefois, à ressentir cette pointe d’exaltation qui aurait pu me faire abandonner Safari.
J’ai l’habitude, quand je trouve une page intéressante sur la Toile, de partager avec le bouton éponyme, dans une note de l’application… “Notes”. C’est une fonction que j’utilise beaucoup pendant la phase de documentation de mes articles de blogue. Or cette fonction de partage d’une URL n’existe pas dans Arc, en tout cas je ne l’ai pas trouvée. Et les Easels ne sont qu’un pis aller pour cette tâche.
Affaire à suivre !

Michel Arnould
En réponse à  François Cuneo
il y a 6 mois

J’ai posé la question à l’éditeur, de savoir si cette absence de la fonction “partager” était volontaire et s’il y avait une chance de la voir arriver dans Arc un jour. J’attends sa réponse.

Michel Arnould
En réponse à  François Cuneo
il y a 6 mois

La fonction partager existe bien, elle est seulement un peu cachée ! Voici ce que propose l’éditeur :

The Share feature is a little buried, but we do have it 😅 

Vous pouvez y accéder en cliquant avec le bouton droit de la souris sur l’onglet de votre barre latérale ou en cliquant sur l’icône du panneau de contrôle du site à droite de la barre d’URL.

comment image

comment image
Happy browsing!

Filou53
Filou53
il y a 6 mois

Bonjour:
Une vidéo intéressante à propos des browsers à regarder sur TechLore:

C’est en anglais et le gars parle un peu vite pour moi (j’ai donc mis la vitesse à 75%, cela aide 😉

Ange
Active Member
il y a 6 mois

Premier raté avec Arc : le post que je viens d’écrire a disparu (suite à une demande de mise à jour de la page par arc en cliquant sur abonnement, je pense..) je le réécris :

Je viens d’installer et de jouer un peu avec Arc. 2 questions :

  • Où as-tu trouvé L’arrivée prochaine de Arc en FR ? (j’ai mis les pref pour avoir les pages en FR, mais pour l’interface ?)
  • Pas trouvé si on peut caster (onglet/écran) avec Arc (Possible avec Chromium/Chrome) ?

Merci d’avance
Ange

Ange
Active Member
En réponse à  François Cuneo
il y a 6 mois

Ok, je n’ai pas regardé de vidéo.
caster : envoyer par wifi/Ethernet un stream vidéo sur l’appareil Chromecast relié à un appareil de diffusion (TV/Projo) ! (typiquement du Netflix, ou Salamandre TV par exemple)

Ange
Active Member
En réponse à  Ange
il y a 6 mois

Je me réponds à moi, si d’autres utilisateurs cherchent : Il suffit d’ouvrir le menu (bouton droit) sur la page, et l’article “cast…” apparait et permet ensuite de choisir sa destination de diffusion.

Dominique Python
Active Member
il y a 4 mois

Vraiment super, ce truc! Mais il y a dans ton article une image qui m’interpelle au niveau du vécu. Il s’agit de celle qui représente un Easel.

Je vois à droite la colonne des derniers commentaires de ton blog. J’ai voulu faire la même chose, mais je ne suis pas arrivé à la rendre dynamique. Parce que quand je clique sur le bouton play, la colonne se floute, puis voilà ce qu’elle devient:

Screenshot uploaded to CleanShot Cloud

C’est assez agaçant. Tu as aussi eu ce problème?

64
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x