iPhone X: je ne serais pas un pigeon à l’insu de mon plein gré moi, des fois?

La crise!

Un article que je préparais depuis quelques jours a purement et simplement disparu de mes brouillons ce jeudi soir.

Il n’est pas dans la corbeille, aucune idée de ce qui a bien pu se passer, j’imagine qu’il y a un bug quelque part.

Je deviens dingue, ça m’énerve, vous ne pouvez pas savoir.

Alors je reprends tout ça, en mode catastrophe, ratant mes deux épisodes de Suits quotidiens.

Tout d’abord, vous dire que j’aime beaucoup mon iPhone X, je l’ai écrit ici. Les qualités de ce téléphone ne sont pas mises en cause le moins du monde dans cet article.

Le problème est ailleurs.

Je sais que l’on peut m’accuser d’enfoncer des portes ouvertes: Apple vend cher.

Apple vend très cher.

L’iPhone X en est l’un des meilleurs exemples.

Mais il se trouve qu’il semblerait que les ventes de ce téléphone soient largement moins bonnes que ce qui était prévu par le fabricant.

J’en ai déjà parlé ici.

Et ces derniers jours, les mauvaises nouvelles fusent d’un peu partout, par exemple d’ici ou de là (et c’est tout de même du Wall Street Journal qu’il s’agit…).

Certes, les résultats financiers tombés en soirée jeudi soir montrent qu’Apple se porte bien, battant son record de vente une fois de plus.

Sauf que comme l’écrit MacG: Les ventes d’iPhone ont baissé de -1,24 %, du jamais vu à Noël, même au plus dur de l’année 2016

Mais le pire est à venir, semble-t-il: en gros, les objectifs que s’était fixés Apple pour son iPhone X seraient à diviser par deux par rapport à la réalité des commandes à venir.

Étonnant?

Pas tant que ça.

  • Apple a peut-être souffert plus que ce qu’elle pensait de la polémique et de la publicité épouvantable sur les problèmes de batteries. Le public n’a retenu que le fait qu’Apple limitait la vitesse de ses téléphones pour pousser ses clients à acheter le dernier modèle sorti, faisant la plupart du temps fi des explications données par Cupertino pour expliquer le pourquoi (selon le fabricant bien sûr) de ces ralentissements.
  • Le prix est bien évidemment à prendre en compte. Apple a pensé qu’on achèterait à n’importe quel prix un téléphone qu’elle va nous pousser à changer dans un an ou deux?Eh bien visiblement, ça ne passe plus.
    Ou plus aussi facilement.

Je savais que l’iPhone X était cher, et j’ai foncé malgré tout, c’est mon problème, vous me direz.

Au bout du compte, je ne le regrette pas.

Sauf que…

Il est beau, le téléphone de mon collègue

L’autre jour au bureau, je vois que mon collègue qui avait jusqu’à ce jour un crouille téléphone tout pourri sous Android avait posé sur la table de conférence un iPhone X.

Un iPhone X? Lui qui me disait que pour rien au monde il n’achèterait un téléphone aussi cher?

Je ne dis rien et regarde de plus près.

Ce n’était pas un téléphone Apple.

C’était un Galaxy S8, de Samsung, bien sûr.

La forme n’est pas tout à fait la même, mais Dieu qu’il y ressemble!

Je lui demande de me le prêter quelques secondes, et je le prends dans mes mains.

Mais vous savez qu’il est tout aussi bien fichu que l’iPhone X?

Et magnifiquement fini, lui aussi?

2018-01-31_19-28-05

Certes, son dos est un tout petit peu moins classe que celui de l’iPhone X, mais c’est un très beau téléphone tout de même.

Résultat de recherche d'images pour galaxy s8

Son écran OLED est, à mon avis, en tout cas à première vue, encore plus beau que celui d’Apple.

2018-02-01_22-04-41.png

L’image qui déborde sur les côtés est parfaite, et lorsqu’on allume un iPhone X à côté, on a presque l’impression que lui a des bords.

Certes, le Samsung a deux petites bordures en haut et en bas de l’écran, mais au moins, il n’a pas d’encoche.

Alors oui, le Galaxy S8 a un appareil de photo à simple objectif, mais ses photos sont plutôt bien notées par les testeurs (en particulier son autofocus assez impressionnant).

2018-01-31_19-31-01

Mais son objectif ne rend pas le smartphone bancal quand on le pose sur le dos, parce qu’il ne ressort pratiquement pas du boîtier, lui.

Alors oui, son capteur d’empreinte pour le déverrouiller est à l’arrière, ce qui est complètement nul, mais il a une reconnaissance de l’iris certes pas aussi efficace que FaceID dont j’ai parlé ici, mais qui fonctionne assez bien.

Il est doté de 64 Gb, mais on peut lui glisser une carte SD pour le monter à 320 Gb en tout (carte de 256 Gb maximum).

2018-01-31_19-45-06.png

Et pour le reste, il est tout aussi bon que l’iPhone X, en matière de composants.

Les prix? Du simple au double, ou presque!

Ce qui me tarabuste, moi, c’est qu’en Suisse, on le trouve pour moins de 600 francs, alors que l’iPhone X, c’est 1100 francs au minimum, les deux téléphones comparés étant des 64 Gb.

Alors non, je ne l’achèterai pas, parce que je veux rester dans mon monde Apple, qui va de la montre à l’Apple TV en passant par mon Mac, mon iPhone et mon iPad.

Oui, je préfère iOS à Android, mais c’est peut-être simplement parce que je ne connais pas ce dernier système.

Je n’achèterai jamais un Samsung donc, parce que je tiens à l’écosystème d’Apple.

Cela ne m’empêche pas d’être scandalisé par la différence de prix.

Samsung n’est pas une entreprise philanthropique, elle fait son beurre, et j’imagine, plutôt bien.

Mais alors, que penser de la politique d’Apple?

Vendre un iPhone X le double d’un Samsung Galaxy S8, ça a un sens?

Dites-moi?

Alors bon, Apple a visiblement compris qu’il était temps de remettre l’ouvrage sur le métier en ce qui concerne iOS: la v 12 sera une optimisation de la v 11, avec peu de nouveautés, le but étant de rendre le système vraiment stable.

Les récriminations de pas mal d’utilisateurs ont fini par payer.

Très bien.

Peut-être la firme va-t-elle comprendre qu’elle ne peut plus se permettre n’importe quoi en matière tarifaire, que le public cible ne va plus forcément suivre et ouvrir son porte-monnaie sans limites.

On peut toujours rêver, allez…

Oui, je sais, ils prévoient un nouveau téléphone un peu limité pour cette année, qui devrait coûter dans les 800 francs.

C’est un début.

Ce que j’aimerais, c’est des iPhone haut de gamme avec le même genre de prix haut de gamme aussi que ce que propose Samsung, ou d’autres tel HTC.

Ça, ce sera plus dur, c’est sûr, les connaissant.

Et puis, quand on lit que Tim Cook (source MacG): «?L’iPhone X a dépassé nos attentes et a été notre iPhone le plus vendu chaque semaine depuis le début de sa commercialisation en novembre.  Au mois de janvier, 1,3 milliard d’appareils Apple étaient en circulation, la marque de la popularité de nos produits et de la loyauté et la satisfaction de nos clients.?»

Ah… ben si lui-même le dit, c’est que ça doit être vrai.