2 mois avec l’Apple Watch 5, et alors?

Je vous ai déjà parlé de l’Apple Watch 5 dans cet article, lorsque je l’ai reçue.

Pour écrire ledit article, j’avais fait des tests pendant plusieurs jours, mais vous le savez bien, rien ne vaut un usage dans « la vraie vie », dans des conditions réelles, pour voir les qualités et les défauts d’un produit.

Je précise que je porte ma montre du lever au coucher, la laissant sur son support de recharge la nuit.

La grande nouveauté de cette Apple Watch 5, j’en ai bien sûr parlé lors de sa sortie, c’est qu’elle se comporte — enfin! — comme une vraie montre puisqu’elle affiche l’heure en permanence.

Alors, gadget ou pas?

Tous ceux qui ont l’habitude de porter une vraie montre (avec des aiguilles et tout et tout, vous savez…) devenaient un peu fous étaient fortement agacés de devoir attendre quelques microsecondes pour voir l’heure sur leur Apple Watch, et je suis persuadé que, comme moi, ils pensent qu’il s’agit là d’une avancée majeure dans l’histoire de la montre d’Apple.

Nom d’une pipe, c’est que sur le long terme, ça vous change la vie.

Tiens, là, j’écris, les mains bien à plat sur le clavier, eh bien sans rien faire, même pas le plus petit mouvement, je vois l’heure.

Je ne vous raconte pas combien de fois je me suis dit que ce nouvel affichage était pratique pendant ces deux mois, et plusieurs fois par jour.

C’est un bonheur au quotidien.

Mais ce bonheur n’allait-il pas me coûter de l’autonomie? N’allais-je pas me retrouver avec ma montre qui allait tenir encore moins bien que la Série 4?

L’autonomie

Eh bien c’est à rien n’y comprendre.

Avec la Série 4, j’arrivais un jour sur deux à plat dans la journée, c’était insupportable. Au point que je l’avais réinitialisée, que je l’avais fait tester par Apple qui n’y voyait qu’une montre normale, sans défaut, et que je m’étais résolu à ne pas finir la journée avec la montre, ou alors de la recharger quand j’en avais la possibilité.

Je précise que je compare ici une Série 4 GSM avec une Série 5 GSM, les deux avec la fonction GSM (ben oui) sur ON. Il ne manquerait plus que ça que je paie un abonnement pour ne pas en profiter, non mais!

C’est d’ailleurs ce qui posait problème à ma Série 4 GSM: dès que j’étais loin de mon iPhone et que c’est elle qui devait assurer la connexion avec Sunrise ou Swisscom (j’ai eu les deux), elle se vidait en moins de deux heures. Une vraie catastrophe, alors que je l’ai donnée à l’un de mes fils qui l’utilise sans ladite fonction GSM, et là, l’autonomie ne lui pose pas de problème.

La Série 5?

C’est tout simple: depuis que je l’ai, soit depuis deux mois, je ne suis jamais tombé en rade dans mes journées, même parfois très longue ou même lorsque je fais une course à pied pendant l’une d’elles.

Oh, je ne dis pas, j’ai touché plusieurs fois la limite rouge des 10 % restants, mais la plupart du temps, je suis encore dans le vert lorsque je vais me coucher, souvent avec encore un peu plus de 30 %, pour une utilisation de 17-18 heures.

C’est même mieux que ce qu’annonce Apple.

Et je n’ai rien changé dans ma manière de faire avec la Série 5 par rapport à la Série 4, sauf en course à pied, mais de cela, je parlerai dans quelques jours plus en détails, où j’utilise désormais l’application Exercice native de la montre. Cela change la consommation en course par rapport à Strava, nous le verrons, mais pas énormément et surtout, je ne cours hors vacances que deux fois par semaine.

Les autres jours, rien n’a changé, et je profite de ma montre jusqu’au coucher.

Et dire qu’elle gère en plus l’affichage permanent!

Bravo Apple!

Il me semble, je n’en suis pas sûr, que cela vient (peut-être!) d’une meilleure connexion aux réseaux wi-fi qu’elle reconnaît.

En résumé, et ça change tout au quotidien: plus de problèmes d’autonomie.

C’est d’ailleurs assez étrange, parce que mes tests détaillés dans cet article montraient des similitudes avec l’ancienne version 4, mais la vraie vie montre que l’autonomie, en tout cas pour moi, fait un bond en avant avec cette Série 5.

Le capteur cardiaque

Je constate, en tout cas avec l’application Exercice, que sur environ 25 sorties, le capteur cardiaque est beaucoup plus prompt à capter le rythme cardiaque pratiquement depuis le début de la course, à une exception près (et ça m’énerve parce qu’elle est survenue samedi), où il lui a fallu près de 1.6 km pour y parvenir.

Sinon, et je le constate en regardant la montre dans les premiers mètres ou en observant les graphiques, elle indique pratiquement tout de suite, voir carrément tout de suite mon rythme en temps réel.

Ce changement vient-il du fait que j’utilise maintenant Exercice et plus l’application Srava (comme je l’ai dit, j’en parlerai très bientôt)? Possible.

De plus, chose qui arrivait en très souvent, ce d’autant plus quand il faisait froid, me semble-t-il, le capteur ne part plus du tout en vrille à 185 bpm, bloqué pendant deux ou trois minutes à cette fréquence. C’est totalement terminé, oublié avec cette montre, j’ai pourtant couru plusieurs fois en dessous de 4°.

Le GPS

J’ai remarqué dans mon premier test que le GPS pouvait indiquer des différences notables entre deux courses pourtant identiques pratiquement au mètre près.

Il me semble que c’est moins le cas désormais. Il faut juste laisser le temps à la montre de capter les satellites GPS avant de partir. Tout au plus, je constate, sur toutes mes courses de dix kilomètres voire un peu plus, des différences d’au maximum 100 mètres.

À ce propos, ce serait une bonne chose que l’on puisse avoir un témoin qui nous fasse comprendre que le signal GPS est capté, comme le faisait ma bonne vieille Garmin testée ici à l’époque du bon vieux Cuk.ch.

En conclusion

Tim Cook finit toujours la présentation de ses matériels dans les Keynotes par « C’est le (la) meilleur(e) iPhone (Mac, Apple Watch, iPad, à choix) que nous ayons jamais sorti(e) » et je trouve cela ridicule.

Encore heureux que ce soit le cas, au prix où ils nous vendent leurs trucs.

Mais là, vraiment, s’il ne fallait n’en choisir qu’une, ce serait celle-là.

Il s’agit enfin d’une vraie montre, qui donne l’heure en permanence et qui, en plus, est connectée, avec tous les avantages que cela comporte.

J’étais un peu triste avec ma Série 4

Je suis totalement sous le charme de ma Série 5.

Au point de lui donner un trophée Too Much Bô, déjà obtenu par la Série 3, puis perdu par la Série 4.

Tampon TooMuchBô Rond rouge JPEG