Le Too Much Bô du hardware 2017

Pour rappel d’abord, LE produit de cette année c’est le roi général et grand vainqueur, à savoir le Lectron JH 32, dont je viens de parler ici.

Cet ampli est en quelque sorte du hardware, donc il aurait dû gagner cette catégorie.

Mais hors lui qui plane au-dessus de toute cette série de TMB, à qui pourrais-je bien décerner ce prix cette année?

J’aurais pu le décerner, ce Too Much Bô hardware de l’année 2017, au Canon 6D Mark 2, testé ici, si décrié pourtant par les spécialistes, et que j’ai défendu ici.

J’aurais pu le décerner alors au Nikon D850.

Mais vous le savez bien, je ne parle pas des choses que je n’ai pas essayées longuement sur ce blog, même si cet appareil et certainement le Sony A7R III l’auraient mérité aussi à ce que j’ai lu.

Ils l’auraient d’ailleurs peut-être, en tout cas sur le papier, mérité même plus que le Canon, mais ce dernier est vraiment incroyablement agréable à utiliser, et très polyvalent.

J’aurais pu élire l’iPad Pro 12’9 de 2017 testé ici, merveilleux objet que j’utilise au quotidien avec un grand confort plusieurs heures par jour, tant pour lire des journaux, des BD, que pour lire et donc jouer de la musique avec ForeScore, nommé hier meilleur produit de l’année software ici hier.

J’aurais pu élire l’iPhone X testé ici comme vainqueur, au vu de ses avancées technologiques, et au vu de son incroyable douceur, de sa précision, et de son plaisir d’utilisation au quotidien.

Il a d’ailleurs été élu par les lecteurs de Mac Generation produit Apple de l’année, loin devant les autres et donc celle qui sera élue ici.

Je tiens à préciser que le Too Much Bô hardware de l’année, et c’est un comble, est un produit qui n’avait même pas reçu cette distinction lors de sa sortie.

Parce que ladite sortie s’est déroulée, pour moi, en deux temps.

Réception du produit, puis, quelques mois après, activation par nos opérateurs en Suisse de ce cette fonction qui fait qu’elle prend toute son ampleur.

Il s’agit, vous l’avez bien compris, de l’Apple Watch Serie 3.

2018-01-04_17-51-09.png

J’aimais déjà beaucoup les séries précédentes.

Mais là, l’Apple Watch change véritablement la vie.

Plus besoin d’avoir son mobile dans la poche, la montre fait très bien son travail toute seule, y compris en matière de téléphonie, de réception de données.

Cela signifie que vous pouvez très bien laisser votre téléphone sur son chargeur, dans votre bureau, vous déplacer dans votre établissement ou votre entreprise, même si le wi-fi n’est pas compatible (ce qui est le cas de notre wi-fi scolaire en ce qui me concerne), vous pouvez très bien partir courir, faire vos courses ou que sais-je, sans vous encombrer d’un téléphone, vous restez atteignable, quoi qu’il arrive.

Associée à des AirPods, vous streamez de la musique, même si obtenir le morceau que vous désirez n’est pas toujours simple, surtout s’il est en anglais.

Purée sur ce point, Siri n’est vraiment pas très fort.

J’étais d’ailleurs assez content d’être absolument seul dans le vent et la neige, l’autre jour lorsque je courais dans un endroit très sûr avec mes AirPods et que je gueulais dans cette montre «?Dis Siri, joue Angie des Rolling Stones?».

J’ai essayé Aaanngïe, Enndji, et toutes sortes d’autres choses, je n’ai jamais réussi à écouter mon morceau.

Finalement, j’ai gueulé «?Dis Siri, joue les Beatles?» prononcé à l’anglaise, et là, j’ai pu écouter des chansons tirées aléatoirement de ce groupe.

Je vous jure qu’il y a des moments où on se dit qu’heureusement que le ridicule ne tue pas.

Cela dit, quand ça fonctionne, c’est assez magique tout de même.

Et avec ou sans écouteurs (plutôt sans pour éviter les accidents et pour être un peu tranquille avec mon moi (très) profond (mais alors vraiment très très profond hein)), le fait de pouvoir avertir si l’on a un accident quelconque, c’est vraiment rassurant, et diablement efficace, suite à mes tests pour beurre.

Cela s’ajoute à toutes les fonctions présentes déjà pour la plupart sur les séries 1 et 2 qui font que mon Apple Watch a relégué mes montres mécaniques dans une armoire (bouhouhou…), à savoir, paiement en une seconde aux caisses des magasins, traçage des courses à pied, température extérieure, surveillance du sommeil, motivation à bouger tous les jours à travers les anneaux, SMS, courriers, annonces diverses, tout cela sans iPhone en ce qui concerne la série 3.

Je suis d’ailleurs étonné de voir que les lecteurs de MacGeneration ont placé cette Apple Watch tellement loin de l’iPhone X dans leur classement du meilleur produit de l’année (5 % de lecteurs seulement lui octroient ce titre).

Cette montre est une petite merveille qui, selon moi, mérite d’être sur la première marche du podium du hardware informatique 2017.

Voilà, il ne me restera mardi qu’à décerner le Too Much Bô qui n’a rien à voir avec la technologie, et puis j’aurai fait le tour.

Bon premier week-end de l’année à toutes et tous!