Comme un sentiment de plénitude technique… ça vous arrive aussi?

J’étais en train de courir dimanche matin, tout tranquillement, arrivant au bout de mon trajet de 10 km, et je me disais que je n’avais aucune angoisse, que c’était super agréable et que j’avais bien de la chance. Un petit moment de bonheur, comme ça, fugace, c’est rare, mais c’est tellement bien. Je ne vais pas vous parler de mes vies privées ou professionnelles qui ne regardent que moi et qui sont bien évidemment très importantes pour que l’on se sente bien. Ce qui m’a surpris ces jours, c’est qu’à ce bonheur personnel s’imbrique un bonheur technique, finalement très rare,…