Tetzlaff, Radulovic, et tant d’autres… à quoi bon continuer à jouer?

Je vous ai parlé plusieurs fois de toute l’admiration que j’ai envers Janine Jansen, cette violoniste dont j’ai tous les albums et que j’ai vue deux fois en concert. Ne croyez pas pour autant que je fais une fixation sur elle. Il y en a d’autres, beaucoup d’autres qui méritent une écoute plus qu’attentive. J’aimerais commencer par parler des œuvres que j’ai écoutées des dizaines de fois par des artistes aussi exceptionnel(le)s les un(e)s que les autres: les sonates et partitas de Bach pour violon. Pour être en train péniblement d’essayer d’en jouer quelques-unes ces derniers temps, de partitas, je…

Дмитрий Дмитриевич Шостакович: c’est beau

Je vous parlais hier du fait qu’il fallait que je m’octroie chaque jour une petite heure de violon. Ces temps, c’est plutôt 45 minutes… grrr… mais mon excellente prof vient d’avoir un bébé, et les leçons ne sont plus si régulières, et il faut que je me motive tout seul entre deux cours. Cela dit ce mardi, à l’heure où vous lisez ces lignes, si c’est entre 10 h 30 et 11 h 30, j’y serai, ouf. C’est chouette les vacances, on peut prendre des leçons quand on veut. Moi je me dis de plus en plus: vivement la retraite! Plus que 6 ans…

La chaleur émotionnelle du violon

Depuis quelques mois, j’ai repris l’étude du violon. J’en ai fait pendant une bonne quinzaine d’années, voire un peu plus… officiellement. Parce que bon, quand j’étais gamin, je ne bossais que très peu entre les cours. Le violon est certainement, parmi les instruments à cordes voire tous les autres, le plus beau d’entre eux, et, avec le violoncelle et l’alto, les seuls capables de me donner de telles émotions. Pour que les choses soient claires, ci-dessous, lorsque j’écris «violon», vous devez donc lire «violon, alto et violoncelle». J’ajouterais presque la contrebasse, que j’adore, mais qui est moins directement expressive, plus basique, plus…