Quand un top 5 du violon joue un as de la composition

Je vous ai déjà parlé de Christian Tetzlaff ici, il a peu, à propos de son dernier album consacré aux partitas de Bach. Grandiose. Ce lundi, j’ai eu l’immense chance de l’écouter en direct, dans la salle du Métropole à Lausanne, à l’occasion du sixième concert de l’abonnement de l’OCL (Orchestre de Chambre de Lausanne), dont je vais vous parler bientôt puisqu’il fête cette année son 75e anniversaire. 3 œuvres au programme. Comme toujours avec l’OCL, nous avons eu droit d’abord à une œuvre contemporaine, cette fois-ci en création mondiale. Je pense vous en parler prochainement. Et le concert s’est…

Couleurs de l’incendie, la suite d’au-revoir là-haut, ou… fallait pas!

Mais nom d’une pipe, ce que j’aime lire Pierre Lemaitre. Déjà, lorsque j’ai dévoré son roman Au-Revoir là haut, dont j’ai parlé ici, et puis là, à propos du film signé Albert Dupontel. Un livre, puis une BD et un film, tout bonnement exceptionnels. Dans ce roman, à la première page, nous sommes ensevelis dans un cratère des tranchées de la guerre de 14. Et nous mourrons avec le héros du roman. Dans Couleurs de l’incendie, Paul, le jeune fils de Madeleine Perricourt, sœur d’Edouard, la gueule cassée du premier roman, et femme de l’infâme Pradelle qui croupit en prison…

Fake news du Matin: non, votre iPhone ne va pas s’éteindre parce qu’il fait froid.

Incroyable news ce vendredi 23 février dans le Matin, quotidien romand dans la tourmente depuis quelque temps, financièrement, comme toute la presse de ce pays. Je reprends le début de l’article: Ne comptez pas trop sur votre iPhone la semaine prochaine, lorsque la vague de froid polaire déferlera sur la Suisse. Les appareils Apple de quatrième génération, ceux fabriqués à partir de septembre 2013 qui ont la version iOS 11, sont inutilisables par grand froid. Dès que l’appareil atteint 0 °C, l’écran tactile devient insensible. À 5 °C, la machine s’éteint carrément «?pour ne pas endommager son système interne?», comme l’explique le service…

Deux petits sujets pour le prix d’un seul: la lampe de poche et ce foutu partage de connexion

Deux petites choses, trop courtes pour faire un article, mais qui me passent par la tête en ces moments de vacances où je n’ai pas vraiment de wi-fi. Une sorte d’Open-bar interne si vous voulez. D’abord, j’aimerais vous parler d’une fonction dont on parle peu et qui est disponible sur toutes les Apple Watch. Prenons un exemple: il m’arrive de me lever au milieu de la nuit, et pour ne déranger personne, je profite de ma cartographie interne et me dirige dans le noir, jusqu’à l’endroit que vous pouvez bien imaginer, normalement sans encombre si quelqu’un (c’est toujours la faute…

App Be Back: rigolo et gratuit

Bon. Je sais bien que beaucoup d’entre vous cherchent à limiter le nombre d’utilitaires et que celui que je vous présente rapidement aujourd’hui n’est pas indispensable. Mais il est bien sympathique. Ça ne vous est jamais arrivé, à vous, de quitter une application et de vous dire arghhh, zut, je ne voulais pas? Avec App Be Back, vous faites un raccourci clavier, et l’application est automatiquement relancée. Voilà, c’est tout. Bon… quelques explications tout de même. L’application est signée MacPaw, dont j’ai parlé plusieurs fois, notamment ici à propos de son excellent utilitaire d’entretien du Mac et désinstalleur d’application CleanMyMac,…

RPTLBDC (6): 4 livres sur la photo

Quatre livres tous dédiés à la photo aujourd’hui, et tous, comme d’habitude, édités chez Eyrolles. Je rappelle, comme je le fais régulièrement dans les Revues de Presse Technique Le Blog du Cuk, que je parle beaucoup des livres de cet éditeur parce qu’il me les envoie pour lecture, mais que je n’hésite pas parfois à dire du mal de l’un ou l’autre des livres envoyés. Je ne dépends en rien de lui et n’attends que d’autres propositions d’éditeurs intéressés. Petite nouveauté: j’intègre désormais, lorsqu’il est disponible, le sommaire du livre. Jusqu’à présent, je ne l’ai pas fait, trouvant que cela…

Ah la la, ces départs en vacances…

Semaine de relâches comme on dit en Suisse romande, et en ces jours, c’est le tour du canton de Vaud d’avoir congé. Parce que rendez-vous compte, nous avons réussi à nous mettre d’accord pour ne pas faire en sorte que tous les cantons partent en vacances à la montagne en même temps, histoire de ne pas saturer les stations, leurs hôtels et leurs remontées mécaniques. Pas mal, ce qui s’explique tout de même au moins en partie par le fait que nous sommes un pays ayant une longue tradition de sports de neige et de tourisme hivernal, et qu’il ne…

Camille en concert à Pleyel, comme si vous y étiez

Je vous ai parlé ici déjà du très beau dernier disque de Camille, et ici de son concert en novembre à Beaulieu, Lausanne. Inutile donc de vous en dire beaucoup plus, si ce n’est que l’autre jour, j’ai reçu un courriel de Dominique Python qui m’annonçait un joli cadeau d’Arte: le concert de Camille, pratiquement celui que nous avons vu, en intégralité. Tout d’abord, ne vous dites pas, je regarderai demain. Parce que vous allez la rater, à force de vouloir toujours procrastiner, et ça, ce serait moche. Le concert est en effet disponible sur Arte, à cette adresse, mais seulement…

Et si on créait l’Apple Watch connectée automatique?

Ça fait un moment que je me dis que le seul défaut des montres connectées, c’est leur autonomie certes suffisante en ce qui concerne l’Apple Watch, mais suffisante pour une journée de 24 heures, voire 36 heures si l’on ne sollicite pas trop la puce GSM de la série 3. Mais cette autonomie, elle est ridicule par rapport aux montres mécaniques automatiques puisque ces dernières n’ont jamais besoin d’être remontées, si on les porte tous les jours. Rappelons le principe, un rotor actionné par vos mouvements retend un ressort qui va donner de l’énergie au mécanisme permettant de faire tourner la…

Melody Gardot mise à nu au propre et au figuré

Quand Melody Gardot sort un nouvel album, je saute dessus (l’album donc, que ce soit bien clair). J’adore sa voix, son groove, cette douceur, cette langueur parfois, cette précision, cette manière de susurrer à l’oreille. Retour en arrière sur sa carrière avec ce dernier album qui retrace ses enregistrements un peu partout en Europe ces quatre dernières années, avec son groupe qu’elle considère aussi important qu’elle. Il faut dire qu’ils sont bons, et Melody Gardot leur cède souvent la place, pour les mettre en avant. Il y a du vécu dans ce disque, du grain, et l’on n’a pas gommé…