Joyeux Noël à toutes et tous, et non, je ne m’énerve pas Madeleine, j’explique!

Bam! Je ne l’ai pas vu venir, celui-là. On y est, c’est le 24, ce moment qu’on espérait tout blanc jusqu’à il y a quelques années, même si les statisticiens de la météo nous disent que la nostalgie de ces Noëls sous la neige nous trompe un peu, et que depuis 50 ans, il n’y en a pas eu tant que ça, des Noëls blancs. Moi, je me souviens qu’on montait, quand j’étais petit, le 25, après le repas familial, faire une balade dans les bois du Jorat, au-dessus de Lausanne, au Chalet à Gobet, et que de la neige,…