Le grand méchant renard: une vraie réussite

Noël est une période sympa pour aller voir des films avec les enfants. Nous avons vu Santa et Cie, de et avec Alain Chabat. Comédie française sympathique, avec un Chabat qui se lâche un peu moins que d’habitude, ce qui est un peu dommage d’ailleurs. De manière générale, tant que « parents » d’enfants qui grandissent ou sont déjà adultes, je dois dire que je ne suis pas fâché de quitter peu à peu les dessins animés américains gros budget et grand spectacle qui veulent nous imposer 5 gags à la minute, pour absolument plaire autant aux parents qu’aux enfants. Dimanche passé,…

Magnifique « Violons en lice »

Vous savez peut-être, si vous n’êtes pas tout à fait nouveau sur ce site, que j’ai une grande affection pour les instruments à cordes, et plus particulièrement pour le violon. Lundi soir, alors que je rentrais d’une chantée de mon école (qu’ils sont mignons, les élèves de 4 ans qui chantent des chansons de Noël!), j’étais branché sur Espace 2, la radio culturelle de suisse romande, qui est un peu le France Musique de chez vous, amis français. Le lundi soir, il y a sur cette chaîne, une émission que j’aime beaucoup, c’est Disques en Lice. Vous prenez une même oeuvre,…

Le drôle de concert de Bernard Lavilliers

Mercredi, nous étions à la salle Métropole à Lausanne, pour voir le concert de Bernard Lavilliers. C’était la 3e fois que j’avais la chance de le voir sur scène, parce que, comme je l’ai déjà dit lors de son premier disque, pour moi, Lavilliers, c’est quelque chose, pour sa voix exceptionnelle, ses paroles et ses musiques. Le début du concert a été pour le moins surprenant. Première chanson qui est aussi la première chanson de son dernier album dont j’ai déjà parlé ici: le poème de Pierre Seghers, La Gloire: derrière un rideau, en ombres chinoises. La musique est bonne, le…

Attention pépite: Dalida by Ibrahim Maalouf

Rarement, un album m’a autant scotché sur mon canapé. Dans mon article de vendredi, je disais tout le mal de la compilation dédiée à Johnny, sortie en novembre 2017, sorte de bricolage vite fait parce que c’était le moment. Elles sont rares, mais il existe des exceptions dans cette mode des reprises: celle dédiée à et avec Eddy Mitchell dont j’ai parlé ici par exemple. En voici une autre, certaienent la plus belle qui nous arrive depuis bien longtemps. C’est Dalida, by Ibrahim Maalouf. Je ne pensais pas réécouter un jour des chansons de Dalida autrement que comme musique de fond, à la…

Il méritait bien mieux que ça

Comme vous, peut-être, j’ai dit « oh non! » quand j’ai reçu le push, mercredi à 5 heures du matin annonçant la mort de Johnny. Le but n’est pas tellement d’en rajouter une couche ici, même si j’ai, à l’instar de beaucoup d’entre vous, eu le sentiment qu’un petit bout de ma vie, beaucoup de petits bouts en fait, partaient en fumée avec sa disparition. Avant d’entamer le sujet qui aurait dû justement paraître normalement mercredi s’il n’y avait pas eu mardi l’arrivée de Watch OS 4.2 (comme vous le comprendrez, il y aurait eu alors comme une petite collusion de sujets),…

A Beautiful Day et Le Brio

Deux films du week-end aujourd’hui. Le premier est tout à fait étonnant. Il s’agit de A Beautifull Day. Un politicien tout pourri met sa propre fille à disposition d’un réseau pédophile constitué entre autres, en sus de lui-même, d’un sénateur américain. Pris soudainement de remords suite à la disparition de son enfant, il fait appel à un homme bourru, secret, ancien soldat, tueur à gages, joué par Joaquin Phoenix, excellent dans ce rôle (premier prix d’interprétation masculine à Cannes), qui va tout faire pour la tirer de là. Ce film, qui a obtenu également le prix du meilleur scénario à Cannes, est…

Bernard Lavilliers, Eddy Mitchell et Moriarty

Je sens bien que je commence à vous les briser menu, avec mes articles sur Lightroom. Oui, mais bon, ils parlent photo et Mac, donc deux thèmes qui sont en exergue de ce site. Alors bon, je peux m’étendre un peu, non? Bon… on va pauser en ce milieu de semaine tout de même, et parler de musique. Tout l’été, la francophonie et ses radios ont fait la fête à Bernard Lavilliers. Même si je ne suis pas du tout convaincu par le montage tendu et dans tous les sens de ces 9 épisodes (pourquoi par exemple dire, 5 minutes après…

La pulsion de Camille à Lausanne

Je vous ai déjà dit tout le bien que je pense de Camille à propos de son dernier disque Ouï, ici, et de son spectacle au Paleo Festival, là. Hier, mardi soir donc, elle était au Théâtre de Beaulieu à Lausanne. Vous me pardonnerez de n’avoir pas sorti mon mobile pour prendre des photos ou pour filmer une chanson (personne ne l’a fait d’ailleurs, qu’est-ce que ça fait du bien, quand les gens respectent les interdictions de prendre des photos!). C’est ce qui explique que l’image à la une n’est pas de moi, mais est tirée du film du concert…

Georges et Alexis, Avishai Cohen, le bassiste

Deux écoutes en ce jour (et une toute petite en passant, parce que j’ai ma fierté), qui me plaisent bien. Le premier disque, sorti vendredi passé, est signé Alexis HK. Il s’agit d’un album live pour le premier CD, et studio pour le deuxième. Alexis chante Georges, comme tant d’autres l’ont déjà fait. J’ai juste tendu l’oreille, et au bout de 20 secondes, je suis resté croché tant je trouve cet album intéressant en matière d’arrangements. Alexis HK est accompagné par Simon Mary à la contrebasse et Loïc Molineri à la guitare aussi géniaux l’un que l’autre. Et l’album part…