Le retour de l’archet qui ne me rend pas très fier face à vous

Je peux vous l’assurer, j’ai pourtant tourné sept fois ma langue dans ma bouche avant d’écrire l’article d’hier, sur la disparition de mon archet. Ou plutôt, j’ai attendu deux mois pour vous en parler, voulant être sûr de ne pas raconter des bêtises. Et voilà que l’incroyable est arrivé hier soir. Pourquoi n’ai-je pas attendu un jour de plus pour publier le texte de vendredi alors que j’avais déjà tellement retardé sa parution? J’étais en cours de quatuor donné par ma prof, chez elle. Nous étions trois seulement, la violoncelliste étant absente. Dans ce cours, notre prof joue parfois de…