Le coup de chaud de lundi est un déclic personnel

Lundi soir, je n’en menais pas large, face à l’incroyable dureté de certains en commentaires, dont ceux d’une personne en particulier qui pourtant a même été rédacteur sur Cuk.ch il y a bien des années, et qui a bien vu la liberté que je laissais à chacun alors d’écrire ce qu’il voulait, même si je n’étais pas d’accord avec le sujet de l’article ou la prise de position de son auteur. Il me semble qu’aussi, en 17 ans, je n’ai pas trop fait preuve de populisme sur les deux blogs, je me suis élevé plusieurs fois contre l’extrême droite, il…