Nyon, jour 4: Camille

Vous voulez l’antithèse de tout ce que je n’aime pas chez tant d’artistes à Paléo? Vous avez Camille. C’était sous la pluie pour certains (nous, nous sommes arrivés deux heures avant pour profiter des meilleurs places du Baratin, qui sont protégées, et juste à côté de la table de mixage, donc avec le meilleur son possible), une pluie bien violente, tout le long du spectacle. Mais c’était beau. Physique , avec un percussionniste qui vient même un moment jouer sur elle, avec son corps. Musical. Envoutant. Une collaboration magnifique entre une chanteuse, deux percussionnistes (je ne sais pas comment on…