Acheter local, vraiment? Bio, évidemment, mais sinon…

Bien évidemment, je privilégie le local depuis des années et des années, comme beaucoup j’imagine, parce que, même s’ils sont un peu plus chers, les produits régionaux évitent des transports inutiles, rétribuent plus ou moins correctement les agriculteurs, en tout cas bien mieux que les ouvriers marocains le sont en Espagne, pour ne prendre que cet exemple et pour ne pas parler des ouvriers africains exploités et à la limite de l’esclavage en Italie. L’autre raison qui me faisait préférer le local, c’est que j’avais une certaine confiance dans l’agriculture suisse en ce qui concerne les produits utilisés, qu’ils soient…