La poule aux œufs d’or des éditeurs photos: les add-ons

Beaucoup sont remontés contre Adobe parce que l’éditeur est passé au système de l’abonnement. J’ai beaucoup parlé de ce sujet, en grande partie pour défendre Adobe, société que je n’apprécie pas plus que ça, parce que son abonnement est imposé, certes, mais qu’il reste tout à fait abordable. Je vais le défendre encore un peu plus ici, parce que je suis reconnaissant d’une chose très importante à cet éditeur: il me fout la paix. Il me fout même une paix royale. Alors que les autres… Prenons au hasard Capture One. Celui-là, au niveau marketing, c’est le pire. Pas une semaine…