Open-Bar de mars 2018

Eh oui, il faut que je spécifie l’année dans le titre des billets de type Open-bar maintenant, puisque nous avons fait le tour du «?cadran?». Premier lundi du mois de mars, l’heure de l’Open-bar donc, où vous dites ce qui vous passe par la tête, que ça soit à propos d’informatique ou d’autre chose. De mon côté, je suis assez satisfait du refus de l’initiative No Billag ce week-end de votations, ce qui fait que nous continuerons bénéficier d’une radio et d’une télévision de service public, et de bonne qualité de surcroît. Le petit jeune radical Nicolas Jutzet qui voulait…

Vous n’auriez pas oublié quelque chose, Madame l’ancienne Conseillère d’Etat?

Nous avons changé de Conseillère d’État, dans le canton de Vaud, ce lundi 3 juillet 2017. Je précise pour nos amis Français que le Conseil d’État (de majorité de gauche) est l’organe exécutif du canton, présidé désormais par une Conseillère d’État socialiste (eh non, chez nous, le parti socialiste n’est pas mort, il se porte même plutôt bien), Madame Nuria Gorrite. Pour information toujours, le législatif dans notre canton, de majorité de droite, est le Grand Conseil. Il se trouve que nous venons donc de changer de législature de 5 ans, et que le peuple vaudois a reconduit cette cohabitation…

Yesss! L’alliance bidon n’a pas passé, mais la Stratégie énergétique 2050 oui

Désolé, je vais parler local cet après-midi. En Suisse, nous avons un parti, anti tout, un peu l’équivalent du Front National en France, c’est l’UDC, pour Union Démocratique du Centre, et qui porte donc fort mal son nom. Ce parti est issu de la fusion de 3 partis, dont le PAI pour parti des Paysans, Artisans et Indépendants, qui lui était au centre droit, pendant des décennies. Dans le canton de Vaud, les UDC ont été longtemps associés aux PAI qui étaient puissants dans ce canton, après la fusion. Les membres de l’UDC l’étaient devenus sans trop s’en rendre compte, et…

Monsieur Oskar Freysinger n’a pas été réélu par le peuple valaisan

Monsieur Oskar Freysinger n’a pas été réélu au Conseil d’État valaisan. Ce Monsieur, vice-président de l’UDC suisse (Union démocratique du centre qui porte mal son nom puisque ce parti est à l’extrême droite de notre panel politique), ne siégera ainsi plus au Conseil d’État valaisan. Monsieur Freysinger, qui, rappelons-le, fricote allègrement avec l’extrême droite européenne, qui a décoré le plafond de son bureau avec un drapeau du IIe Reich lié au néonazisme alors qu’il était tout nouveau Conseiller d’État brillamment élu il y a 4 ans, ne trouvant à répondre aux questions qu’on se posait à ce propos que «Il s’agit d’un élément décoratif qui n’a…