Couleurs de l’incendie, la suite d’au-revoir là-haut, ou… fallait pas!

Mais nom d’une pipe, ce que j’aime lire Pierre Lemaitre. Déjà, lorsque j’ai dévoré son roman Au-Revoir là haut, dont j’ai parlé ici, et puis là, à propos du film signé Albert Dupontel. Un livre, puis une BD et un film, tout bonnement exceptionnels. Dans ce roman, à la première page, nous sommes ensevelis dans un cratère des tranchées de la guerre de 14. Et nous mourrons avec le héros du roman. Dans Couleurs de l’incendie, Paul, le jeune fils de Madeleine Perricourt, sœur d’Edouard, la gueule cassée du premier roman, et femme de l’infâme Pradelle qui croupit en prison…

Qui a tué Heidi? et le Dragon du Muveran: je ne sais pas si je vais remettre les pieds à Gryon, moi…

Gryon, village vaudois, au-dessus d’Aigle, situé à 1114 mètres d’altitude, est un endroit tranquille, comme d’ailleurs le sont la plupart des localités de ce joli canton de Vaud. Elle est connue pour son domaine skiable et reçoit chaque années de nombreux touristes. J’y suis allé deux ou trois fois, c’est un village assez représentatif de ceux que l’on trouve dans les Alpes vaudoises, où l’on se sent bien. Et pourtant, il s’y passe de ces choses! Dans la réalité, je ne sais pas, mais alors dans les livres de Marc Voltenauer, c’est terrible! «?Heidi gisait dans une mare de sang,…